;
Communiqué pour diffusion immédiate

Ouverture de la Galerie du Festival

Chariot of Gods de Miles Davis

et Vénus et Chronos d’Yves Archambault

Montréal, le vendredi 25 juin 2010 - Le Festival International de Jazz de Montréal est heureux de célébrer aujourd’hui l’ouverture, pour une 15e saison, de la Galerie du Festival. À l’occasion de cette 31e édition du Festival et de l’exposition We Want Miles consacrée à Miles Davis au Musée des beaux-arts, nous avons décidé, de concert avec la succession du célèbre musicien, de mettre à l’honneur cette année une sérigraphie d’une de ses œuvres, Chariot of Gods (tirée à 300 exemplaires), un dessin inédit de Miles Davis offert à Alain Simard, président et fondateur du Festival, en 1988. La Galerie exposera également les œuvres créées pour l’édition de cette année par notre artiste en résidence, Yves Archambault, Vénus et Chronos.

Miles Davis

Sublime et inoubliable trompettiste, le « Picasso du jazz » Miles Davis, insatiable créateur, dessinait et peignait dans le même élan de spontanéité, d’improvisation et de sensibilité qu’on lui connaissait lorsqu’il embouchait sa trompette. Ses œuvres picturales sont, comme l’est sa musique, riches en originalité et en imagination. En 1994, le Festival International de Jazz de Montréal créait, lors de sa 15e édition, le Prix Miles-Davis pour honorer annuellement un musicien de renommée internationale ayant marqué l’évolution du jazz. Pour la petite histoire, rappelons que la statuette de bronze du prix est inspirée d’un autoportrait de Miles, dessiné pour l’affiche du Festival de 1988. D’ailleurs, on pourrait pratiquement dire que le trompettiste légendaire a semé l’idée qui mènerait à l’ouverture de la Galerie, six ans plus tard, puisque la toute première sérigraphie du Festival a été tirée de cet autoportrait, puis signée par l’artiste. C’était également la première fois qu’un dessin de Miles Davis se voyait ainsi exposé au public.

Yves Archambault

Affichiste et illustrateur, Yves Archambault crée depuis plus de 20 ans les affiches du Festival. C’est lui qui, en 1992, a donné vie au chat bleu « Ste-Cat », devenu depuis le fidèle compagnon et porte-bonheur de l’événement. Chaque année, ses affiches sont interprétées et reproduites en sérigraphies signées et numérotées, et font le bonheur des festivaliers collectionneurs. Pour la 31e édition du Festival, place à Vénus et Chronos : « Les voyageurs du temps soulevés du sol par les rythmes du monde s’envolent à la découverte de la nature des sons, traversent les frontières, tissent les accords de nouvelles harmonies, enchantent le cœur des humains. », dixit leur créateur. Les deux affiches de cette 31e édition du Festival, seront disponibles en sérigraphie et s’ajouteront à toutes celles qui ont déjà marqué l’histoire du Festival, comme Vingt-ans, Le griot, Le messager et Duo lunaire. Doué d’un talent créatif immense qui ne cesse d’étonner les collectionneurs, notre artiste en résidence crée aussi des œuvres originales qui seront présentées sur nos cimaises.

Des œuvres exclusives d’une grande valeur

C’est en 1996 que la Galerie du Festival a vu le jour. Depuis, elle n’a cessé d’enrichir sa collection en acquérant, année après année, les œuvres picturales de plusieurs grands peintres et de musiciens ayant fait de la peinture leur deuxième champ créatif et dont des sérigraphies à tirage limité tirées de ces œuvres sont offertes aux festivaliers : Marcel Barbeau (Django Blue), Alfred Pellan (Le Chat Roi), Miles Davis (Trumpet Player), Lhasa (La musique fait ceci/Music does this), Frédéric Back (Rhapsody in Blue), Tony Bennett (Louis Armstrong), Jean‑Paul Riopelle (Jazz), Miyuki Tanobe (Le festival de jazz de Montréal 1996), Zïlon (Spirit), et, bien entendu, deux sérigraphies signées et des œuvres originales d’Yves Archambault, affichiste en résidence au Festival.

Une Galerie sous la tente, angle De Bleury et De Maisonneuve

Le public est invité à venir visiter la Galerie du Festival, située dans une tente aménagée à l’extrémité nord de la Place des Festivals, à l’angle De Bleury et De Maisonneuve. On pourra y faire l’acquisition d’une œuvre d’art qui pourra s’avérer, au fil du temps, un excellent investissement. De plus, c’est aussi un précieux soutien au Festival puisque tous les revenus de la Galerie sont consacrés au financement des concerts extérieurs gratuits de l’événement.

Les invités de l’automne à la Galerie Lounge TD

La Maison du Festival Rio Tinto Alcan abrite depuis l’automne dernier la galerie permanente du Festival, la Galerie Lounge TD, située au deuxième étage de l’édifice culturel de la rue Sainte-Catherine. Dans ce lieu privilégié qui donne une vitrine à la collection permanente du Festival et accueille des expositions d’envergure d’artistes, de peintres ou de photographes de renommée internationale. Cette année seulement, elle a déjà reçu pas moins de 12 000 visiteurs pour l’Exposition Leonard Cohen Artworks et plus de 3000 pour Le grand photographe de l’histoire du jazz d’Herman Leonard. Du 5 août au 26 septembre prochains, on pourra parcourir l’exposition Jazz noir de l’artiste peintre Zïlon, tandis que le photographe Elliot Landy et The Spirit of a Generation éliront domicile à la Galerie Lounge TD du 14 octobre au 24 décembre 2010.

- 30 -

These icons link to social bookmarking sites where readers can share and discover new web pages.
  • Digg
  • Sphinn
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Mixx
  • Google