Communiqué pour diffusion immédiate

4e édition du Salon de Guitare de Montréal

Le deuxième Prix hommage du SGM
remis à George Benson

Montréal, le jeudi 1er juillet 2010 - Les organisateurs du Salon de Guitare de Montréal remettront, la veille de la 4e édition de l’événement présenté dans le cadre du Festival International de Jazz de Montréal, le second Prix hommage du SGM, créé pour souligner l’incroyable contribution à l’histoire de la guitare et de la musique des meilleurs guitaristes internationaux. Pour succéder à Jeff Beck qui a inauguré ce temple de la renommée guitaristique l’an dernier, il allait de soi de choisir un des guitaristes jazz les plus respectés, George Benson. Le trophée lui sera remis par Jacques‑André Dupont, fondateur et directeur général du SGM, lors d’un point de presse, aujourd’hui, 1er juillet à 14 h, à la Salle Stevie Wonder de la Maison du Festival Rio Tinto Alcan (305, rue Sainte-Catherine Ouest, 2e étage).

George Benson
C’est dans les rues d’un Pittsburgh enfumé d’après-guerre que la carrière de Little George Benson a débuté. Du haut de ses 4 ans, armé d’un ukulélé, celui qui deviendrait un jour un des guitaristes de jazz les plus respectés ET un crooner soul pop de célébrité mondiale savait probablement déjà qu’il était un performeur. Avant l’enregistrement de son premier album solo en 1964, The New Boss Guitar, qui a déclenché la suite des événements dans sa carrière - dont une collaboration sur l’album du maître, Miles in the Sky, en 1968 - George Benson a parfait son talent de guitariste dans les bars de sa ville natale. Des solos blues funky et swinguants, c’était la marque de commerce de l’infatigable Benson qui, dès la signature de son premier contrat de disques, a enregistré album sur album. Giblet Gravy, The Other Side of Abbey Road, Beyond The Blue Horizon et puis Breezin’ en 1976, disque phare devenu un classique - et premier album jazz certifié platine. Cette époque marque aussi le début de son succès populaire de chanteur (Give me The Night, On Broadway…), où on découvre un Benson qui refuse de s’enfermer dans un carcan quel qu’il soit, jazz ou pop, guitare ou chant. Aujourd’hui, George Benson poursuit sa carrière avec autant de ferveur et de créativité. Il s’est mérité ses 9e et 10e Grammy en 2006 pour Givin’ It Up, album en duo avec Al Jarreau, et a fait paraître Songs And Stories en 2009. Benson a, au fil des ans, érigé une impressionnante discographie et raflé nombre d’honneurs dont une étoile sur le Hollywood Walk of Fame, des doctorats honorifiques à Berkley et à l’université Morris Brown. L’an dernier, le National Endowment for the Arts l’a sacré Jazz Master. George Benson, An unforgettable tribute to Nat King Cole, ce soir, jeudi 1er juillet, à 19 h 30, à la Salle Wilfrid-Pelletier, PdA, dans le cadre de la série Les Événements spéciaux TD.

Le Prix hommage du SGM

Comme son nom l’indique, le SGM est entièrement consacré à la guitare et à tout ce qui s’y rapporte : à l’instrument lui-même, mais également à ses fidèles, aux luthiers qui lui donnent vie et, bien évidemment, à ceux qui la font littéralement vibrer. Aussi, il était tout naturel que les organisateurs du Salon créent l’an dernier un prix qui soulignerait l’extraordinaire apport de certains des meilleurs guitaristes connus, que ce soit pour leur jeu exceptionnel, leur contribution innovatrice ou tout autre impact majeur qu’ils ont pu avoir sur l’histoire de la guitare en particulier et de la musique en général.

Le trophée a été conçu par le réputé luthier québécois Mario Beauregard. Ses instruments d’exception, de véritables oeuvres d’art, trouvent preneurs sur plusieurs continents. Son magnifique trophée en bois verni sans teinture a su saisir toute l’essence du jazz et du blues : l’ébène symbolise les musiques africaines à l’origine des deux genres, alors que l’érable, icône de l’Amérique du Nord, représente leur naissance en nos contrées. Deux mondes qui se rencontrent en une seule musique magnifique.

Pour tout savoir sur la 4e édition du SGM, qui se tiendra du 2 au 4 juillet 2010 au Hyatt Regency Montréal, on peut consulter le site Internet du Salon au salondeguitaredemontreal.com.

- 30 -

These icons link to social bookmarking sites where readers can share and discover new web pages.
  • Digg
  • Sphinn
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Mixx
  • Google