;
Communiqué pour diffusion immédiate

Les premiers concerts de la 32e édition du Festival

Angélique Kidjo, Dianne Reeves et Lizz Wright, Paco de Lucia, Milton Nascimento, Pink Martini, Madeleine Peyroux, Holly Cole, Georges Wein et le Newport All Stars dont Randy Brecker, Anat Cohen, Lew Tabackin et Howard Alden, ainsi que le désormais classique Battle of the Bands, avec le Glenn Miller Orchestra et le Artie Shaw Orchestra

Des cadeaux de Noël pour l’été

Billets en vente dès ce samedi 11 décembre à midi
Prévente exclusive aux abonnés de l’Infolettre Spectra : dès aujourd’hui !

Montréal, le mardi 7 décembre 2010 - Voici enfin annoncée la première bordée de concerts de la 32e édition du Festival International de Jazz de Montréal présenté par TD en collaboration avec Rio Tinto Alcan ! Alors adieu les cravates douteuses et autres obscurs cadeaux des fêtes, voilà de magnifiques étrennes pour ceux qu’on aime. Amateurs de jazz, amoureux de folk, passionnés de rythmes chauds ou fous de swing d’antan, tout le monde trouvera son compte avec cet alléchant avant-goût de la prochaine édition de la plus grande célébration du jazz au monde, qui aura lieu du 25 juin au 4 juillet. Les billets pour ces concerts seront mis en vente ce samedi 11 décembre à midi.

Sing the Truth! Angélique Kidjo, Dianne Reeves and Lizz Wright continue the legacies of Miriam Makeba, Abbey Lincoln and Odetta - 25 juin, 18 h, Théâtre Maisonneuve de la PdA - Voilà une fantastique réunion de grandes femmes de la scène en première à Montréal. Reprenant le flambeau des musiciennes militantes Miriam Makeba, Abbey Lincoln et Odetta, le trio de superbes voix entend bien clamer haut et fort la défense des droits civils. Au menu, des pièces originales sûres, mais aussi des mélodies tirées d’un héritage jazz, folk et blues qui ont inspiré les Dylan, Springsteen et Joplin, léguées par trois grandes dames récemment disparues, ainsi que des airs de Billie Holiday, de Marvin Gaye ou… d’Erikah Badu ! Autour de ce trio qui unit l’art et la bonne cause, cinq musiciens, dont la magnifique pianiste polyvalente Geri Allen et la batteuse Terri Lyne Carrington. Bref, la promesse d’une soirée mémorable !

Paco de Lucia - 25 juin, 19 h, Salle Wilfrid-Pelletier, PdA - Si on excepte ses prestations louangées dans le cadre de Jazz à l’année, ça fait plus de 10 ans qu’on n’a pas reçu en été cet artiste qu’on aime autant. On fête donc son retour en grand, et pas n’importe comment : Paco de Lucia, ce virtuose de la guitare flamenca (« le plus grand au monde, point à la ligne », selon Pat Metheny) débarque au Festival pour nous offrir un majestueux spectacle d’ouverture, avec quatre autres musiciens, un danseur et deux chanteurs. Un bijou dans le magnifique écrin qu’est la Salle Wilfrid-Pelletier.

Milton Nascimento - 25 juin, 21 h 30, Théâtre Maisonneuve, PdA - Incontestablement une des plus grandes stars du Brésil, Milton Nascimento est celui qui a permis, à une certaine époque, à toute une génération d’artistes de se libérer de la bossa nova en proposant un jazz africanisé conjugué au folklore latino-américain. Ici, au Festival, ça fait plus de 15 ans qu’on ne l’a pas vu et ce serait peu dire que de mentionner qu’on s’ennuyait de lui ! Excellent guitariste, chanteur au registre stupéfiant, compositeur prolifique, il est aussi de ceux dont les concerts restent à jamais gravés en mémoire. De la grande - et rare ! - visite.

Battle of the Bands avec le Glenn Miller Orchestra et le Artie Shaw Orchestra - 26 juin, 14 h, Salle Wilfrid-Pelletier, PdA - Flashback. Fin des années 30. Deux bigs bands. D’un côté, le Glenn Miller Orchestra (gagnant d’il y a deux ans), de l’autre, le Artie Shaw Orchestra (favori de l’édition 2010). Ils s’affrontent dans la défense de leurs fabuleux répertoires respectifs. Tous les coups sont permis ! On se moque gentiment de l’adversaire, on lui vole ses pièces connues, on s’échange des musiciens, bref, on s’amuse en musique ! Un concept si unique qu’il s’exporte maintenant jusque dans l’ouest canadien et américain ! La 4e classique annuelle du big band américain verra deux orchestres de légende, sur la même scène, en même temps, faire swinguer les festivaliers comme au temps des célèbres ballrooms de New York.

George Wein’s 85th Anniversary Celebration with the Newport All Stars: Randy Brecker, Anat Cohen, Lew Tabackin, Howard Alden, Lewis Nash and Peter Washington - 26 juin, 19 h, Gesù - Centre de créativité - Le « père » de tous les festivals de jazz - il mettait sur pied le Newport Jazz Festival en 1954 - était parmi nous pour notre 30e anniversaire. On lui rend la pareille en le recevant pour son 85e anniversaire de naissance ! Toujours aussi vert, le producteur, promoteur et pianiste George Wein poursuit ses visites à travers la planète avec des représentants de la crème du jazz. Aux Howard Alden (guitare), Lew Tabackin (sax ténor), Peter Washington (basse) et Lewis Nash (batterie), qui nous avait visités en 2009, s’ajoutent cette fois à la formation menée par le pianiste octogénaire le trompettiste Randy Brecker et la jeune sensation de l’heure, la clarinettiste-saxophoniste Anat Cohen.

Pink Martini - 28 juin 19 h, Salle Wilfrid-Pelletier de la PdA - Ça ne pouvait pas se passer autrement, c’était écrit dans le ciel : leur concert de 2009, avec orchestre, a fait salle comble en moins de deux ! Pour l’instant, Thomas Lauderdale et China Forbes viennent de lancer Joy to the World, un album de Noël tout simplement génial, mais comptent bien remettre ça l’été prochain avec leurs 12 musiciens, toujours prêts à faire courir leurs admirateurs ! Mais avec un tel cocktail jazz, rétro, lounge, latino et classique allongé en anglais, espagnol, français, italien, parfois même en arabe et en grec moderne, les festivités peuvent durer toute l’année !

Madeleine Peyroux - 29 juin, 18 h, Théâtre Maisonneuve, PdA - En 2009, elle a marqué un retour en force au Festival avec son Bare Bones, qu’on attendait avec impatience ; cette année, c’est avec une non moins grande impatience qu’on a hâte de la recevoir à nouveau au Théâtre Maisonneuve ! Avec son timbre clair, qui se marie aussi bien au folk, au jazz ou au country, la chanteuse qu’on compare souvent à Billie Holiday nous charme immanquablement, que ce soit en revisitant les Dylan, Baker, Cohen, Mitchell et Waits de ce monde, ou nous berçant de ses propres pièces, tout simplement formidables.

Holly Cole - 30 juin, 18 h, Théâtre Maisonneuve, PdA - La première fois qu’elle montait sur une scène du Festival, c’était avec son Holly Cole Trio, il y a 25 ans ! Depuis, la talentueuse chanteuse originaire de la Nouvelle-Écosse nous a visités une bonne dizaine de fois… Mais quatre ans sans l’entendre, c’était trop ! La revoici donc pour notre plus grand bonheur avec un nouvel album, à paraître en 2011. Elle y susurre des merveilles jazz et pop, ce qui lui sied toujours à merveille et confirme son indéniable talent d’interprète.

Déjà en vente

Sade - 30 juin, 19 h 30, Centre Bell - Pour son tout premier passage au Festival International de Jazz de Montréal, la chanteuse anglo-nigériane Sade se posera au Centre Bell. L’artiste qui s’est fait connaître en 1984 grâce au disque Diamond Life effectue cette année son grand retour sur la scène internationale. Elle nous présentera les titres les plus connus de son répertoire mariant pop, jazz et soul, ainsi que des chansons de son plus récent album, Soldier of Love, qui s’est hissé au sommet des palmarès et a été reçu très favorablement par Rolling Stone, Billboard et Entertainment Weekly. Ce spectacle est présenté en collaboration avec Live Nation et evenko.

En plus de nouveaux concerts pour la série Jazz à l’année présentée par TD

Shad - 1er avril, 20 h, L’Astral - Il nous a tellement éblouis l’an dernier qu’on n’avait qu’une envie, le programmer de nouveau et au plus vite ! Pas étonnant, cela dit, car Shad est un des meilleurs et plus excitants rappeurs canadien (né au Kenya, de parents rwandais), dont le 2e album a été qualifié d’ « un des plus grands albums de hip-hop canadien de tous les temps », rien de moins. En 2010, il a récidivé et lancé TSOL, son 3e disque - peut-être encore meilleur - auquel participent Brendan Canning et Lisa Lobsinger du groupe torontois Broken Social Scene.

Buddy Guy (première partie : Steve Rowe) - 7 avril, 20 h, Métropolis - Oui, il est de ceux qui ont façonné le style « West Side » de Chicago. Oui, il a donné à la musique une pléiade d’albums (dont le tout nouveau Living Proof, paru en 2010). Oui, le nombre de ses collaborations dépasse l’entendement. Oui, il a été intronisé au Rock and Roll Hall of Fame. Non, les honneurs qu’il a reçus au fil de sa carrière de plus de 50 ans, ne se comptent plus. Mais au delà de tout ça, quand on pense Buddy Guy, on pense voix caractéristique, guitare survoltée, concert déchaîné, verve et fougue… on pense blues. Version légende. En première partie, le guitariste blues québécois Steve Rowe s’amène en trio.

Gaëtan Roussel - 16 avril, 20 h, L’Astral - Gaëtan Roussel compte parmi ces rockeurs surdoués dont on admire l’audace et le non-conformisme. En solo depuis 2009, le Français est de retour à Montréal avec son imposante délégation de musiciens et son excellent premier album, Ginger, dont on a tiré le hit radio Help Myself qui nous a tant fait danser. Un disque gorgé d’une pop survoltée, flirtant avec les sons électro-rock et la poésie ondulante de la scène new-yorkaise. Un sérieux coup de cœur - unanime ! - lors de la plus récente édition des Francos !

Concerts de la série Jazz à l’année déjà annoncés

À L’Astral

The Wood Brothers, ce soir, 20 h

Susie Arioli, 10 et 11 décembre, 20 h

Carmen Souza, 15 janvier, 20 h

Kiran Ahluwalia, 19 janvier, 20 h

Pacifika, 20 janvier, 19 h et 21 h 30

Tigran Hamasyan, 11 février, 20 h

Guy Bélanger, 2 avril, 20 h (supplémentaire)

Maurane, 12 avril, 20 h

Bruce Cockburn (première partie : Jenny Scheinman), 13 et 14 avril, 20 h

Bob Walsh, 23 avril, 20 h (supplémentaire)

Au Club Soda

Acoustic Africa, 5 mars, 20 h

Au Métropolis

Johnny Clegg, 9 avril, 20 h

Salif Keita, 15 avril, 20 h

Billets en vente dès le samedi 11 décembre à midi

Les billets pour ces concerts seront en vente à compter du samedi 11 décembre à midi. On pourra se les procurer à la billetterie centrale du Festival - située au Métropolis (59, rue Sainte‑Catherine Est), ou sur le réseau Admission (admission.com, 514 790-1245 ou 1 800 361-4595), sauf pour les concerts présentés à la Place des Arts (175, rue Sainte-Catherine Ouest, laplacedesarts.com ou 514 842-2112).

Pour tout savoir avant tout le monde, inscrivez-vous à l’Infolettre Spectra et recevez toute l’information concernant les primeurs du Festival International de Jazz de Montréal. Pour plus de renseignements, il faut joindre la Ligne Info-Jazz Bell au 514 871-881 ou sans frais au 1 85JAZZFEST, ou encore visiter le montrealjazzfest.com.

- 30 -

These icons link to social bookmarking sites where readers can share and discover new web pages.
  • Digg
  • Sphinn
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Mixx
  • Google