;
Communiqué pour diffusion immédiate

Samedi 2 juillet

Info-Festival

32e édition du Festival International de Jazz de Montréal

Le Salon de Guitare de Montréal bat son plein

Rendez-vous au 4e niveau du Hyatt Regency Montréal (1255, rue Jeanne-Mance)

Depuis hier et jusqu’à demain 16 h 30, Montréal se fait capitale de la guitare ! En effet, la 5e édition du Salon de Guitare de Montréal (SGM) présentée dans le cadre du Festival International de Jazz de Montréal accueille les maniaques de guitare, les invitant à assister à un des nombreux concerts, participer aux ateliers et conférences, rencontrer et échanger avec 145 luthiers et spécialistes de 13 pays et, qui sait, peut-être même trouver leur âme sœur parmi les quelque 500 guitares - si magnifiques ! - exposées et disponibles à la vente !

The B-52s

Grand événement de clôture TD en collaboration avec XM Canada

Lundi, 4 juillet, 21 h 30, scène TD

En près de 30 ans, ils ont vendu au-dessus de 20 millions d’albums à des fans comblés et nous ont offert plein de hits dont les fameux Rock Lobster, Planet Claire ou Love Shack. Ils ont imposé leur couleur musicale, leur style atypique et leurs coiffures bombées dans toutes les sphères du pop rock alternatif, du postpunk au dance, du rock garage au new wave. Ils ont la réputation d’être le meilleur groupe au monde pour faire la fête. En fait, ils SONT le meilleur groupe au monde pour faire la fête ! Mesdames et messieurs, place aux mythiques B-52s !

Circulation et sécurité sur le site

Pendant le Festival International de Jazz de Montréal, jusqu’au 4 juillet, le boulevard De Maisonneuve est fermé à la circulation automobile dès 11 h 30 entre les rues Jeanne-Mance et Saint-Urbain. Les routes alternatives pour se rendre à l’ouest ou à l’est sont le boulevard René-Lévesque et la rue Sherbrooke.

En raison des travaux sur la rue Sainte-Catherine, une nouvelle entrée du site à l’angle des boulevards De Maisonneuve et Saint-Laurent a été aménagée. Il est recommandé (et beaucoup plus agréable) d’emprunter cette nouvelle entrée.

Pour planifier sa venue aux Festival International de Jazz de Montréal et tout connaître sur l’accès au site en voiture, à vélo ou à pied : montrealjazzfest.com, onglet Accès au site.

Le Festival se termine lundi soir, mais le jazz se poursuit à l’année !

L’esprit du Festival se perpétue pendant les prochaines saisons grâce notamment aux nombreux concerts prévus dans le cadre de la série Jazz à l’année présentée par TD. À compter d’août, le jazz et ses musiques cousines (blues, folk, électro, musique du monde…) ravigoteront les Montréalais lors des sombres journées d’automne et d’hiver, et même jusqu’au printemps !

Une poignée de spectacles ont déjà été annoncés. En commençant dès le mois d’août, L’Astral, le Métropolis et la Place des Arts font place à Imelda May (2 août), Kyle Eastwood (17 septembre), Lucy Wainwright Roche (22 septembre), Ben Harper (27 septembre), Boubacar Traore Trio (1er octobre), Goran Bregovic et son orchestre des mariages et des enterrements (22 octobre), Maceo Parker (27 octobre), Diego El Cigala (3 novembre), Bassekou Kouyate & Ngoni Ba (24 novembre), sans oublier le Week-end Nø Førmat avec Ballaké Sissoko & Vincent Segal et Mamani Keita (23 septembre) ainsi que Kouyaté & Neerman et Mélissa Laveaux (24 septembre). Et ça, c’est sans compter les autres concerts à être annoncés sous peu. Pour connaître la programmation en détail et se procurer des billets, rendez-vous sur le montrealjazzfest.com ou la ligne Info-Jazz Bell.

Concerts à guichets fermés

Les concerts suivants affichent complet :

♫ Grace Kelly avec invité spécial Phil Woods (2 juillet, 18 h - Gesù - Centre de créativité)

♫ Michel Donato, François Bourassa, Frank Lozano et Pierre Tanguay jouent Bill Evans (2 juillet, 18 h - L’Astral)

♫ The Roots (2 juillet, 20 h 30 - Métropolis)

Spectacles en salle : encore d’excellentes places disponibles

Si plusieurs concerts affichent complet, des billets sont toujours en vente notamment pour les concerts suivants :

Ana Moura

Ce soir, 18 h, Théâtre Maisonneuve, PdA

Il a suffi d’une première visite à Montréal, en clôture de MONTRÉAL EN LUMIÈRE en 2010, pour savoir avec certitude qu’on la reverrait bientôt. Il faut dire que la Portugaise aux disques certifiés platine, que plusieurs considèrent comme une des plus importantes interprètes de fado au monde (son Prix Amália-Rodrigues 2007 en fait foi), a une voix incroyable, du genre qui peut se passer de micro, et des tripes faites pour chanter la saudade, cette fameuse douce nostalgie portugaise. Celle que Prince vénère s’amène avec son nouveau CD, Leva-me Aos Fados (Emporte-moi vers les fados).

Gypsy Roma Urban Balkan Beats (GRUBB)

2 et 3 juillet, 14 h, Salle Pierre‑Mercure du Centre Pierre‑Péladeau de l’UQAM

Véritable invitation à la fête, GRUBB fait le pari de donner une voix à ceux que l’on n’entend jamais, les Roms. Cet événement artistique humanitaire sans précédent mené par Serge Denoncourt raconte, en musique, en mouvement et en jeu théâtral, la réalité et la vie des jeunes Roms d’aujourd’hui… Un tout nouveau genre de hip-hop, marié à la musique traditionnelle rom ; du jamais vu musicalement ! Parmi ceux qui participent bénévolement à cette aventure humanitaire, nommons le danseur et chorégraphe Nico Archambault, l’acteur, metteur en scène et maître de la métamorphose italien Arturo Brachetti, les génies de la vidéo Olivier Goulet et Gabriel Coutu‑Dumont, le costumier François Barbeau et la musique de Françis Collard…

Emilie Clepper

2 et 3 juillet, 20 h, Musée d’art contemporain de Montréal

Après avoir folké le Savoy l’été dernier et été la première partie de Yael Naim et David Donatien au printemps, la jeune Emilie Clepper se pose au Festival avec son tout nouveau disque, What you see. Plus enveloppant, plus texturé que le premier, il relève sa voix profonde et nuancée et révèle des sonorités roots maîtrisées, bien enracinées dans l’héritage de son « folksman » de père, Russell Clepper. Authenticité et caractère au rendez-vous.

Ornette

3 et 4 juillet, 19 h, Savoy du Métropolis

Bettina Kee, alias Ornette, s’est mise au piano à 3 ans parce qu’elle aimait quand « le tonnerre gronde » (les graves) et « la pluie tombe » (les aigus)… Depuis, elle a collaboré avec les Arthur H, Alain Bashung et Renan Luce de ce monde avant d’être vivement remarquée en première partie de Yael Naïm et de Cœur de pirate l’automne dernier à Paris. Sa pop, sombre, tout en soul et en groove, paraîtra bientôt sur un premier CD. Une révélation à la sensibilité à fleur de peau.

Jean Vanasse Quartet avec Sylvain Provost, Frédéric Alarie et Jean-François Barbeau

4 juillet, 18 h, L’Astral

On a connu Jean Vanasse, ce virtuose du vibraphone, il y a près de 35 ans au sein de l’Orchestre Sympathique. Pour sa 18e prestation au Festival depuis 1981, la figure emblématique du jazz au Québec fait tanguer la scène de L’Astral en compagnie d’un heureux mélange de majors et de relève : Provost à la guitare, Alarie à la basse et Barbeau à la batterie.

Des artistes à découvrir lors des spectacles extérieurs gratuits :

les programmateurs du Festival vous suggèrent…

Ce soir, 2 juillet

♫ Roma Carnivale vs Fanfare Severni - jusqu’au 4 juillet, 17 h, place des Festivals - Le Festival propose cette année un nouveau rendez-vous original : des Rencontres festives au cours desquelles deux groupes, après avoir joué chacun à leur extrémité de la place des Festivals (nord ou sud), se rejoignent en plein centre pour s’affronter musicalement dans la joie - et dans la foule ! Roma Carnivale - 10 musiciens montréalais qui donnent dans la tradition serbe - et Fanfare Severni - qui rend des interprétations enlevantes des folklores traditionnels -, deux brass brands d’influence gypsy, se rencontrent. Ça promet !

♫ Kim Churchill - jusqu’au 4 juillet, 17 h et 19 h, Pub Heineken - L’Australie débarque en ville avec le jeune Aussie Kim Churchill, LA nouvelle sensation de la scène musicale du pays de Skippy ! À 20 ans, il crée un émoi partout où il passe : guitariste et surfeur, auteur-compositeur-interprète, véritable one man band en concert, il a signé chez Indica avant d’entreprendre une tournée canadienne cet hiver avec son premier disque. Il s’arrête au Festival pour trois soirs : l’occasion pour les festivaliers de tâter d’un des jeunes artistes les plus excitants et prometteurs du 5e continent.

♫ Guy Bélanger - 21 h, scène Loto-Québec - Depuis plus de 35 ans, Guy Bélanger a partagé la scène avec des légendes du blues comme Bob Walsh et Big Mama Thornton. Entouré d’une solide formation de quatre chanteurs-musiciens, l’intense et brillant harmoniciste nous offre le répertoire de son 2e album solo, Crossroads (sorti en septembre 2010), un savant mélange de compositions originales et de réinterprétations folk et blues, de Lucinda Williams à Calvin Russell. Ce récipiendaire de deux Jutra revisitera aussi quelques pièces des films Gaz Bar Blues et Timekeeper.

♫ Susie Arioli - 21 h et 23 h, scène TD - La gagnante du Prix Oscar-Peterson 2008 et chouchou du Festival est de retour sur les planches à la demande générale. Après le succès international de Night Lights en 2008-2009 et de son Christmas Dreaming cet hiver, Susie Arioli nous arrive avec un spectacle tout nouveau et tout gros - avec parfois jusqu’à 8 musiciens sur scène, dont Jordan Officer, Bill Gossage, Jerome Browne, Tony Albino… Voilà la chance de retrouver une de nos plus authentiques interprètes de jazz québécoises sur la grande scène extérieure. Ça va swinguer !

♫ Novalima - 22 h, scène Bell - À proscrire en écoutant Novalima : toutes les idées reçues sur la musique péruvienne… Ce collectif sud-américain - qui nous a donné la chanson titre du film Machete - amène les traditions vers le futur grâce à son savant mélange de musiques afro-péruviennes et d’électronique. Avec son plus récent album, Coba Coba, Novalima relève le défi d’élargir encore davantage les influences mondiales en y intégrant du dub, de la salsa, du hip-hop… Progressif et original !

Demain, 3 juillet

♫ Nina Attal - 20 h, scène Rio Tinto Alcan - Cette blueswoman que le Festival a dégotée chante, joue de la guitare comme une déesse rock et compose et écrit ses propres chansons, à seulement 19 ans. Et il suffit d’un solo de la jolie demoiselle pour constater son incroyable talent ! Après avoir raflé de nombreux prix et performé dans les plus grands festivals blues de France, sa terre natale, sa carrière progresse de façon fulgurante et elle nous fait grand plaisir en acceptant une première invitation à celui-ci. Une chance unique de la voir gratuitement !

♫ Gizelle Smith - 21 h, scène TD - La sensation de l’heure, la nouvelle découverte soul, la golden girl du deep funk est sans contredit la jeune Anglaise Gizelle Smith. Son premier album a remis les rythmes funk oldies au goût du jour et partout les DJ rongent leur frein en attendant le 2e, prévu cet automne. Nul doute que le coup de foudre sera réciproque entre la chanteuse et les festivaliers de tous âges lors de ce concert rassembleur, entraînant et débordant d’énergie ! Une vague de fraîcheur à ne manquer sous aucun prétexte… ce sera dangereusement hot !

♫ Sophie Alour - 22 h, scène CBC/Radio-Canada - La Française Sophie Alour a appris le saxophone en autodidacte, à l’âge de 19 ans. Plusieurs collaborations avec de grands noms - Wynton Marsalis, Rhoda Scott, Aldo Romano -, un Django d’Or et 3 albums - dont le dernier, Opus 3, est paru l’an dernier - plus tard, son « son de velours » serait reconnaissable entre mille. Avec détermination, élégance et une force tranquille, elle a su se tailler une place notoire parmi la nouvelle génération de musiciens jazz français. Au tour de Montréal d’être séduite !

Lundi, 4 juillet

♫ Khaira Arby and her Band - 20 h, scène Bell - Féministe militante dans un milieu strict islamique, Khaira Arby, avec sa voix robuste et ses paroles franches, s’est imposée comme reine de la chanson à Tombouctou avec force et détermination. Elle amène maintenant son blues du désert - mélange d’instruments traditionnels (n’goni, violon…) et d’influence rock (guitare électrique, basse…) - en Amérique avec le spectacle de son plus récent album, Timbuktu Tarab. La plus belle voix du Mali !

♫ Guy Nadon Quartet - 20 h, scène CBC/Radio-Canada - Le septuagénaire infatigable qui a appris à jouer en se pratiquant sur des « canisses » continue de nous émerveiller 60 ans plus tard avec l’ampleur et l’originalité de son talent. On pourra fêter l’an prochain sa 30e année de participation au Festival, mais en attendant, le roi du drum, qui nous visite chaque année depuis 1982, s’amène cette année en quartette, avec nul autre que son complice de toujours, Yvan Belleau, à la clarinette et au saxophone. Probablement une autre prestation des plus intense de notre patenteux national !

Changements à la programmation

À la suite de l’annonce de représentations supplémentaires pour GRUBB, la formation ne participera plus au déambulatoire prévu aujourd’hui à 13 h. Elle sera remplacée par Teatro Necessario.

L’atelier de Kurt Rosenwinkel, prévu le 3 juillet à 16 h dans le cadre du Salon de Guitare de Montréal, a changé d’horaire. Il aura maintenant lieu aujourd’hui à 14 h, toujours au Salon Jeanne-Mance du Hyatt Regency Montréal.

Le concert de Mexican Institute of Sound, prévu le 3 juillet à 23 h sur la scène Bell, a été annulé. Il sera remplacé par celui de Systema Solar.

Captation pour la radio

♫ Le concert d’Emilie-Claire Barlow (3 juillet, 18 h, Théâtre Maisonneuve) sera enregistré par Espace musique, la radio musicale de Radio-Canada 100,7 et diffusé le vendredi 2 septembre à 17 h 30 dans le cadre de l’émission de Stanley Péan.

Des réponses à toutes vos questions : Info-Jazz Bell

 

- 30 -

Événements de presse à venir

Les dates sont sujettes à changement. Merci de vous renseigner auprès de l’équipe des relations de presse du secteur des événements.

Demain, dimanche 3 juillet

18 h: Spectacle des finissants du Camp de blues

Scène TD, place des Festivals

18 h: Remise du Prix Oscar-Peterson 2011 à Jean-Pierre Zanella au début de son concert

(sur invitation seulement)

L’Astral

Lundi 4 juillet

11 h Point de presse pour le Grand Prix de Jazz TD 2011

Salle Stevie Wonder

12 h 45 Point de presse avec les B-52s

Salle Stevie Wonder

13 h 30 Point de presse avec Marianne Faithfull

Salle Stevie Wonder

21 h 30 Grand événement de clôture TD en collaboration avec XM Canada : The B-52s

Scène TD, place des Festivals

Mardi, 5 juillet

13 h: Conférence de presse Bilan de la 32e édition du Festival International de Jazz de Montréal

Salle Stevie Wonder

La salle de presse au cœur du Festival

Encore cette année, la salle de presse du Festival est située à la Maison du Festival Rio Tinto Alcan, au 305rue Sainte-Catherine Ouest au 2e étage. Les heures d’ouverture sont les suivantes : de 10 h à 23 h jusqu’au 4 juillet et de midi à 14 h le 5 juillet. Elle est le lieu de rendez-vous des artistes, agents, représentants des maisons de disques et représentants des médias. Toute l’équipe des communications est heureuse de vous y accueillir ! Les représentants des médias sont priés de noter que l’on peut joindre la salle de presse en composant le 514 288-5299.

These icons link to social bookmarking sites where readers can share and discover new web pages.
  • Digg
  • Sphinn
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Mixx
  • Google