Communiqué pour diffusion immédiate

Ouverture officielle à l’occasion du 100e du Blumenthal

La Maison du Festival Rio Tinto Alcan

complétée à son plein potentiel

Montréal, le vendredi 16 septembre 2011 - C’est avec joie que les organisateurs du Festival International de Jazz de Montréal convient à compter d’aujourd’hui le grand public à venir découvrir gratuitement, dans le cadre du 100e anniversaire de l’édifice Blumenthal, la Maison du Festival Rio Tinto Alcan fraîchement complétée, avec toutes ses composantes sur 3 étages.

Déjà une attraction incontournable du Quartier des spectacles, voilà que le lieu de diffusion par excellence du jazz s’enrichit de nouvelles activités qui raviront les amateurs de toutes les musiques à longueur d’année : l’inauguration de l’Expo Bell des Légendes du Festival, le petit musée qui abrite des « artefacts » de certaines des plus grandes vedettes de l’histoire du jazz et du Festival ; le bistro Le Balmoral qui devient un club de jazz en fin de soirée tous les week-ends ; la Médiathèque Jazz/La Presse qui se bonifie d’une multitude d’articles de la collection du célèbre journaliste montréalais Len Dobbin ; ainsi que la Salle Stevie Wonder qui, les mercredis soirs, se transforme en salle de projection où l’on pourra revoir gratuitement des concerts qui ont marqué le Festival. Tout ça bien sûr sans oublier la Galerie Lounge TD et ses nouvelles expositions et la déjà populaire salle de spectacle L’Astral, avec sa programmation de spectacles et concerts variés toute l’année. C’est donc un rendez-vous - multiple ! - à l’angle de la rue Sainte-Catherine et de la place des Festivals .

Inauguration de l’Expo Bell des Légendes du Festival

Dans le nouveau petit musée du Festival situé au 2e étage, se trouvent, exposés dans un splendide décor à l’aspect feutré et intimiste signé gsmprjct°, les instruments, vêtements de scène, trophées et objets personnels des plus grands noms du jazz. Des costumes de scène de Miles Davis, de Diana Krall, de Ray Charles, d’Oscar Peterson ou d’Ella Fitzgerald, en passant par le Grammy « Lifetime Achievement » de Dave Brubeck, les guitares de Jeff Beck, Antonio Carlos Jobim, Ben Harper et Mark Knopfler et Pat Metheny - dédicacée au « Greatest Jazz Festival on Earth » - ou le légendaire chapeau de Leonard Cohen. Des traces laissées par certains des grands artistes, voire des légendes, qui ont coloré plus de 30 ans d’histoire du Festival et contribué à sa renommée internationale. Une exposition permanente et interactive présentée gratuitement au public, toute l’année. Plus de renseignements.

Le Balmoral se transforme en club de jazz tous les jeudis, vendredis et samedis soirs

Le Festival poursuivra dorénavant sa politique de concerts gratuits à l’année ! Doté d’un permis de bar, le bistro-terrasse Le Balmoral devient en effet aussi un club de jazz, accueillant, dès 21 h et jusqu’à minuit et plus, les jeudis, vendredis et samedis soirs, les meilleurs artistes et petites formations jazz, blues, bossa ou manouche, multipliant les occasions de vivre le jazz à l’année dans une atmosphère intimiste. Également bistro idéal pour manger avant ou après un spectacle, Le Balmoral offre une cuisine gourmande et inspirée. Un menu de type bistro français, spécialement élaboré par le chef François Carré, est proposé midi et soir. Sa terrasse, une des plus belles de Montréal, donne directement sur la place des Festivals. Plus de renseignements.

La Médiathèque Jazz/La Presse se bonifie de la collection du regretté Len Dobbin et de milliers de vidéos d’archives numérisés

Déjà bien garnie, voilà que la collection la Médiathèque Jazz/La Presse s’enrichit des inestimables archives du regretté journaliste et chroniqueur jazz Len Dobbin, avec ses 500 ouvrages de référence, une centaine de biographies des grands du jazz, des « artefacts », des émissions de radio, des magazines rares (dont des numéros de Downbeat datant de 1940), etc. Ouvert à l’année, le superbe centre de documentation-bibliothèque-cinémathèque entièrement consacré au jazz et son Festival accueille gratuitement curieux et amoureux du jazz, offrant par exemple de feuilleter près de 5000 magazines, autant de photos d’archives tirées de négatifs noir et blanc, 30 000 photos numérisées, plus de 20 000 CD de jazz, 350 enregistrements vidéo de concerts du Festival depuis 1980 et plus de 1000 heures d’archives vidéo (entrevues, extraits de spectacles, etc.). Plus de renseignements.

La Galerie Lounge TD : une galerie incontournable avec des expositions exclusives

Dans un splendide espace, vaste et lumineux, doté d’un confortable salon, la Galerie Lounge TD, en plus de présenter ses expositions exclusives, donne une vitrine aux oeuvres originales de la collection permanente du Festival International de Jazz de Montréal, oeuvres que le grand public a rarement eu l’occasion d’admirer et dont il peut acquérir des sérigraphies signées en édition limitée. Elles sont notamment signées Jean‑Paul Riopelle, Corno, Armand Vaillancourt, Zïlon, Miles Davis, Tony Bennett, Frédéric Back, Yves Archambault, Diane Dufresne… Rappelons d’ailleurs que les éventuels surplus de la Galerie sont consacrés au financement des concerts extérieurs gratuits du Festival International de Jazz de Montréal, un organisme sans but lucratif. Plus de renseignements.

La Galerie Lounge TD propose tout au long de l’année des expositions d’envergure avec des artistes, des peintres ou des photographes de renommée internationale. Le grand public a pu y voir gratuitement des expositions majeures des oeuvres d’Elliott Landy, de Zïlon, de Leonard Cohen, de Corno, du regretté photographe de jazz Herman Leonard et d’Armand Vaillancourt. D’ailleurs, la Galerie nous réserve pour très bientôt une exposition exceptionnelle d’une cinquantaine d’œuvres, dont plusieurs inédites, du grand peintre québécois de renommée internationale, Jean-Paul Riopelle.

L’Astral, magnifique salle de spectacle

L’Astral a été créé par le Festival International de Jazz de Montréal à l’occasion de son 30e anniversaire. D’une capacité de 350 places assises en configuration cabaret et de 600 places debout, cette magnifique salle est un lieu de diffusion fort apprécié des artistes et du public. Avec son balcon en arc parfait autour de la scène, son aménagement ingénieux permet partout la proximité entre la scène et le public avec une acoustique impeccable. On y présente annuellement des centaines de spectacles, notamment ceux de la série Jazz à l’année, mais également ceux d’autres festivals, des spectacles de chanson et d’humour, voire des réceptions et des événements privés. L’Astral est en outre équipé pour servir de studio d’enregistrement télévision et de salle de projection. Plus de renseignements.

Revivre le Festival grâce à la projection de concerts à la Salle Stevie Wonder

Adjacente à la Galerie TD, cette salle de 80 places, inaugurée par une conférence de presse de Stevie Wonder en 2009, est dotée de tous les équipements multimédias et est disponible en location privée. De plus, dès le 21 septembre et tous les mercredis soir à 19 h, on y présentera gratuitement des concerts passés du Festival sur écran géant (programmation au montrealjazzfest.com).

L’édifice Blumenthal a 100 ans

L’édifice Blumenthal, complété en 1911 et cité à titre de monument historique par la Ville de Montréal en 1990, a été cédé pour 30 ans au Festival International de Jazz de Montréal par le gouvernement du Québec - à l’initiative de la présidente du Conseil du Trésor de l’époque, madame Monique Jérôme-Forget -, qui a versé des sommes importantes pour sa transformation, sa mise aux normes et son plein déploiement ; le gouvernement du Canada a quant à lui contribué à son aménagement et à ses équipements spécialisés ; le Festival a également investi pour permettre la réalisation de ce projet à but non lucratif, avec l’aide de ses grands commanditaires privés comme Rio Tinto Alcan, TD, La Presse, Bell et Astral.

En restaurant cet édifice centenaire de la rue Sainte-Catherine, le Festival s’est assuré de garder tout son cachet historique - notamment sa remarquable façade en terracotta vitrifiée -, mais s’est permis différentes modifications : les vitrines au rez-de-chaussée, la marquise lumineuse sur la façade de la rue Sainte-Catherine, la corniche recouverte d’un filet protecteur et de nouvelles fenêtres sur la rue Sainte-Catherine et du côté est donnant sur la place des Festivals. Ces dernières, en 24 carreaux immortalisant maintenant autant de Légendes du Festival, sont devenues une des attractions touristiques les plus photographiées de Montréal.

Un atout pour Montréal !

La Maison du Festival Rio Tinto Alcan, édifice phare du Quartier des spectacles, véritable « maison de la culture » du centre-ville et nouvelle attraction touristique de notre « métropole culturelle », s’inscrit parfaitement dans la mission du Festival d’accessibilité et de gratuité. Ce projet sans but lucratif, financé tant par la commandite privée et les bailleurs de fonds publics que par les revenus du bistro Le Balmoral et de L’Astral, est un des principaux axes de développement du Festival pour assurer son avenir et générer des retombées à l’année pour Montréal. Dans quelques années, avec le parachèvement du Quartier des spectacles, tout le potentiel de développement du Festival International de Jazz Montréal pourra enfin prendre sa pleine mesure !

De nouvelles heures d’ouverture plus pratiques

Dès aujourd’hui, la Médiathèque Jazz/La Presse, la Galerie Lounge TD et l’Expo Bell des Légendes du Festival se font plus que jamais accessibles avec des heures d’ouverture pratiques pour tous, aussi bien au grand public qu’aux étudiants et aux professionnels de l’information.

Lundi : fermé

Mardi : 11 h 30 à 18 h (jusqu’à 21 h les soirs de spectacle à L’Astral)

Du mercredi au samedi : 11 h 30 à 21 h

Dimanche : 11 h 30 à 17 h

www.maisondufestival.com

These icons link to social bookmarking sites where readers can share and discover new web pages.
  • Digg
  • Sphinn
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Mixx
  • Google