Communiqué pour diffusion immédiate

Un de nos plus grands artistes à la Galerie Lounge TD

Jean-Paul Riopelle

D’aile en ailes l’élan vital

Montréal, le mardi 4 octobre 2011 - Le Festival International de Jazz de Montréal et la Galerie Lounge TD de la Maison du Festival Rio Tinto Alcan sont fiers de présenter D’aile en ailes l’élan vital, une exposition exceptionnelle d’une cinquantaine d’œuvres, dont plusieurs inédites, du grand peintre québécois de renommée internationale, Jean-Paul Riopelle, du 13 octobre au 24 décembre 2011.

Un homme d’exception, une exposition unique : plus de 50 œuvres, dont une vingtaine inédites !

Cette exposition sans pareille regroupera plus de 50 œuvres de Jean-Paul Riopelle : 27 estampes, 3 sculptures en bronze, des photos de l’artiste, de nombreux objets de son quotidien de peintre et, surtout, plus d’une vingtaine d’œuvres sur papier, tout à fait inédites, que Huguette Vachon, sa compagne, a minutieusement choisies pour nous en faire partager les beautés.

Jean‑Paul Riopelle (1923-2002)

Jean-Paul Riopelle est un des seuls peintres, sculpteurs et graveurs canadiens à s’être taillé une place aussi enviable sur la scène internationale. Homme de passion, intensément épris de liberté, il fait fi, tout au long de sa carrière, de tous les conformismes et de tous les tabous. Farouchement indépendant, il précède les courants et les tendances, explore sans cesse de nouvelles techniques ou de nouveaux matériaux et cherche constamment à renouveler sa démarche créatrice, laissant évoluer son langage pictural vers une esthétique tout à fait originale. C’est dans la nature que Riopelle trouve sa principale source d’inspiration et, durant toute sa carrière, elle demeurera son sujet préféré. Pour lui, l’important n’est pas dans le sujet lui-même, mais plutôt dans le mystère qu’il révèle et à travers lequel l’artiste peut s’exprimer. Riopelle avait une inimitable vision des choses et sa représentation du réel reste remarquable et inédite.

Il n’y a pas d’abstraction, ni de figuration.
Il n’y a que de l’expression, et s’exprimer, c’est se placer en face des choses.

- Jean‑Paul Riopelle

Né à Montréal en 1923, Riopelle étudie à l’École du meuble avec Paul-Émile Borduas comme professeur. Signataire et défenseur du manifeste Refus global, il s’installe dès 1948 en France où il a le privilège d’être au coeur de la vie artistique et intellectuelle de l’avant-garde. Les années 1950 sont la consécration de son travail à Paris et aussi en Amérique. C’est lors de ces séjours à Paris et New York qu’il a côtoyé les plus grandes légendes jazz de l’époque, comme Bud Powell. Cet intérêt pour le jazz l’a d’ailleurs amené, en 1997, à permettre au Festival International de Jazz de Montréal de reproduire en sérigraphie, l’œuvre Jazz. Puis, à l’occasion du 25e anniversaire du Festival en 2004, la succession de Jean-Paul Riopelle a donné l’autorisation exceptionnelle de reproduire à 75 exemplaires l’oeuvre inédite Big Bang, Big Band, datée de 1990, qu’Alain Simard avait personnellement acquise en 1997, lors d’un séjour chez l’artiste, à l’Isle-aux-Grues.

Les œuvres de Jean-Paul Riopelle font partie des plus grandes collections muséales, privées et publiques et sont aux cimaises des plus importantes galeries. Son oeuvre est vaste et diversifiée et a ouvert de nouveaux horizons, marquant ainsi l’histoire de l’art dans le monde.

Hommage à Riopelle avec une performance poétique et musicale de Raôul Duguay

Le jeudi 10 novembre à 18 h, à la Galerie, Raôul Duguay, l’un de nos grands poètes, nous livrera un long poème, une oeuvre incroyable de sensibilité, dans laquelle il est allé chercher l’essence même de la créativité et de l’âme de Jean-Paul Riopelle. Il a su aller au plus profond de son être et a traduit en mots son énergie comme peu de gens ont réussi à le faire. Une oeuvre qui va traverser les barrières du temps, magnétisée par l’œuvre de Jean-Paul Riopelle. Raôul Duguay sera accompagné par Yvan Belleau, saxophoniste, et Alain Sauvageau, pianiste. En trame de fond, se feront écho des extraits musicaux des compositeurs Nicolas-Alexandre Marcotte et Nicolas Bougaïeff.

La Galerie Lounge TD

Située au deuxième étage de la Maison du Festival Rio Tinto Alcan, la Galerie Lounge TD - un organisme sans but lucratif -, donne une vitrine aux œuvres originales de la collection du Festival International de Jazz de Montréal, des œuvres que le grand public a rarement eu l’occasion d’admirer. Elles sont signées Jean‑Paul Riopelle, Marcel Barbeau, Corno, Armand Vaillancourt, Francis X. Pavy, Zïlon, Lhasa de Sela, Miles Davis, Tony Bennett, Frédéric Back, Miyuki Tanobe, Diane Dufresne et Yves Archambault, affichiste du Festival depuis près de 25 ans. Les sérigraphies d’interprétation de ces œuvres, signées, numérotées et à tirage limité, sont aussi mises à l’honneur, y compris celles de Robert Lapalme et d’Alfred Pellan, que l’on peut se procurer en exclusivité à la Galerie Lounge TD.

La Galerie Lounge TD présente également des expositions d’envergure d’artistes de renommée internationale. En été, la Galerie s’installe en plein cœur des festivités. De plus, elle s’avère un précieux soutien au Festival, un organisme sans but lucratif, puisque les éventuels surplus de la Galerie sont consacrés au financement des concerts extérieurs gratuits de l’événement.

La visite se poursuit avec l’Expo Bell des Légendes du Festival, la Médiathèque Jazz/La Presse et les films du mercredi à la Salle Stevie Wonder… toujours gratuitement !

À côté de la Galerie, on peut découvrir la toute nouvelle Expo Bell des Légendes du Festival, un petit musée où se trouvent des instruments, vêtements de scène, trophées et objets personnels des plus grands noms du jazz qui ont coloré plus de 30 ans d’histoire du Festival et contribué à sa renommée internationale : des costumes de scène de Miles Davis ou d’Ella Fitzgerald aux guitares de Jeff Beck et Ben Harper, en passant par le légendaire chapeau de Leonard Cohen. Juste au-dessus, au 3e étage, on retrouve la Médiathèque Jazz/La Presse, dont la collection unique, la plus importante au monde dans son domaine, regorge de trésors du jazz, incluant les inestimables archives du regretté journaliste Len Dobbin : des milliers et des milliers de magazines, de photos, et de CD de jazz, des enregistrements vidéo de concerts du Festival, un millier d’heures d’archives vidéo… Finalement, les mercredis soir s’animent avec les projections de concerts passés du Festival à la Salle Stevie Wonder, qui jouxte la Galerie. Et tout ça est accessible gratuitement, à l’année.

Heures d’ouverture :

Lundi : fermé

Mardi : 11 h 30 à 18 h

Mercredi au samedi : 11 h 30 à 21 h

Dimanche : 11 h 30 à 17 h

Prolongé jusqu’à 21 h les soirs de concert à L’Astral

Jean-Paul Riopelle

D’aile en ailes l’élan vital

Du 13 octobre au 24 décembre 2011

Galerie Lounge TD

305, rue Sainte-Catherine Ouest, 2e étage - 514 288-8882 - galerieloungetd.montrealjazzfest.com

Entrée libre

- 30 -

These icons link to social bookmarking sites where readers can share and discover new web pages.
  • Digg
  • Sphinn
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Mixx
  • Google