;
Communiqué pour diffusion immédiate

Les premiers concerts de la 33e édition du Festival…

Liza Minnelli, Melody Gardot, Jack Bruce- Cindy Blackman-John Medeski-Vernon Reid dans Spectrum Road, Richard Galliano, Lila Downs,

The Barr Brothers, ainsi que Stanley Clarke en quatre concerts de la série Invitation et le spectacle musical

The Life and Blues of Bessie Smith : The Devil’s Music

… ça continue en beauté !

Billets en vente dès samedi 10 h

Prévente exclusive aux abonnés de l’Infolettre Spectra : dès jeudi !

Montréal, le mercredi 8 février 2012 - On avait déjà de quoi se réjouir avec l’annonce des premiers spectacles de la 33e édition du Festival International de Jazz de Montréal présenté par TD en collaboration avec Rio Tinto Alcan, mais là, l’excitation est à son comble ! Une fois encore, légendes, vedettes de l’heure et incontournables du jazz et de ses musiques cousines s’emparent de l’affiche et promettent une édition toujours renouvelée et exceptionnelle ! Les billets pour ces concerts seront mis en vente à compter de ce samedi 11 février à 10 h… sauf pour les abonnés de l’Infolettre Spectra qui pourront se les procurer dès la réception de cette dernière et jusqu’à vendredi 18 h.

Richard GallianoRichard Galliano, From Bach to Piazzolla - 28 juin, 19 h, Maison symphonique de Montréal - Un des plus importants accordéonistes de l’ère moderne, Richard Galliano est aussi reconnu pour avoir intégré l’accordéon au jazz, aux côtés des saxophones et trompettes. Mais les amours de l’héritier du grand Astor Piazzolla incluent en fait tous les genres… et tous les instruments. Pour ce concert unique, l’accordéoniste s’entoure d’une formation classique de cordes pour un fantastique survol de son éblouissant génie créatif, de Bach (à qui il a d’ailleurs consacré un disque en 2010) au maître Piazzolla, dont on souligne cette année le 20e anniversaire de la disparition. Magique.

Jack Bruce, Cindy Blackman, John Medeski et Vernon Reid, Spectrum Road - 28 juin, 21 h 30, Théâtre Maisonneuve, PdA (série Les Grands concerts Rio Tinto Alcan) - Ce bien nommé all star band de sommités est en fait un tout jeune groupe : né en 2008 à Tokyo, premiers pas aux États-Unis avec la tournée 2011 et un premier album au printemps dernier. Les « jeunots » - Vernon Reid (guitare), John Medeski (claviers) et Cindy Blackman (batterie), ainsi que l’ex-membre de Cream (avec Eric Clapton et Ginger Baker), Jack Bruce (basse et voix) - ont formé le groupe en réponse à leur admiration de Tony Williams, peut-être le plus grand batteur de l’histoire, et de sa formation Lifetime, icône révolutionnaire des années 1970. Bienvenue à ce groupe d’une qualité rare, une visite d’exception.

Melody Gardot Melody Gardot - 29 juin, 19 h 30, Salle Wilfrid-Pelletier, PdA (série Les Événements spéciaux TD) - Rassurez-vous, vous n’êtes pas la ou le seul dont le cœur a manqué un battement en apprenant le retour de la belle au Festival ! Véritable révélation il y a deux ans au Festival (ou de quiconque l’entend une fois), la charmante chanteuse, guitariste et pianiste philadelphienne dans la mi-vingtaine revient exercer son incroyable magnétisme et sa voix magnifique pour émouvoir une fois de plus ses fans à Montréal. D’autant plus que, trois ans après son 2e album, My One And Only Thrill, divin, Miss Émotion s’amène avec les chansons de son nouveau, à paraître fin mai.

Lila Downs - 30 juin, 22 h, Métropolis, (série Les Rythmes) - La Mexicaine Lila Downs a entre autres contribué à la musique du film Frida. Qu’elle les chante en mixtèque, en zapotèque, en maya, en nahuatl, en anglais ou en espagnol, ses propres compositions et ses relectures de standards de la chanson ranchera lui ont valu sa renommée d’artiste exceptionnelle. En 2009, l’éblouissante chanteuse-danseuse, irrésistible, avait une fois de plus séduit les festivaliers et rempli à craquer le Club Soda. Cette fois, elle récidive avec un atout de plus, son nouvel album, Palomo Del Comalito.

The Barr Brothers - 1er juillet, 20 h 30, Métropolis (série Les Rythmes) - Les deux frères Barr, Brad et Andrew, originaires du Rhode Island, ont eu l’idée de former un quatuor complémentaire avec deux complices, la harpiste Sarah Page et le multi-instrumentiste Andrés Vial. Leur premier album, The Barr Brothers, oscille harmonieusement entre le folk, le rock et le blues. Après un concert à guichets fermés à La Tulipe, une première partie de Ben Harper au Métropolis et un concert à MONTRÉAL EN LUMIÈRE 2012, ce groupe coup de coeur s’amène enfin au Festival en formule cabaret !

The Life and Blues of Bessie Smith : The Devil’s Music - 2 au 7 juillet, 19 h (3 juillet à 20 h), Cinquième Salle, PdA - On le sait, le blues a souvent été appelé la musique du diable. Et la légendaire Bessie Smith - dont la vie n’était effectivement pas celle d’un ange, diront certains - l’assumait très bien, elle qui en était une des grandes ambassadrices dans les années 1920 et 1930. Pour incarner dans ce spectacle entre one woman show et musical, un hommage biographique salué par les critiques, la multidisciplinaire Miche Braden (prononcer « Miki ») qui, par sa voix et sa présence merveilleusement soulignées par un trio de musiciens, parvient à faire revivre celle qu’on surnommait « l’impératrice du blues ».

 

Liza Minnelli - 5 juillet, 19 h 30, Salle Wilfrid-Pelletier, PdA (série Les Événements spéciaux TD) - Rien de moins qu’une légende, que les organisateurs du Festival tentaient d’« avoir » depuis si longtemps ! Véritable « superstar » planétaire, elle a aussi bien marqué la musique, la télé et le cinéma que Broadway, récoltant, parmi son avalanche de prix, 4 Tony Awards, un Oscar, un Grammy spécial « Legends », 2 Golden Globe, un Emmy… Réputée pour ses concerts inoubliables, la fille de Judy Garland affiche systématiquement complet depuis des décennies. Après New York, New York, enfin Montréal !

Série Invitation TD

Une soirée acoustique avec Stanley Clarke et Hiromi - 28 juin, 20 h, Théâtre Jean-Duceppe, PdA - Bassiste extraordinaire, compositeur inspiré, collaborateur prolifique, Stanley Clarke collectionne les projets depuis un peu plus de quatre décennies. Pour ce premier spectacle de la série Invitation, il nous convie à une prestation en duo avec la pétillante pianiste d’origine japonaise Hiromi qu’on a pu entendre et applaudir au Festival trois fois depuis 2005.

Stanley Clarke et le Harlem String Quartet - 29 juin, 20 h, Théâtre Jean-Duceppe, PdA - À tout seigneur, tout honneur ! Après avoir reçu le Prix Miles-Davis l’année dernière en marge de sa prestation avec Return to Forever, Stanley Clarke revient animer la première manche de la prestigieuse série Invitation. Reconnu pour ses collaborations avec des artistes de tous les horizons, le génialissime bassiste et compositeur fait ici appel au Harlem String Quartet, jeune formation en plein essor qui s’est produite à la Maison-Blanche devant le président Obama. Ça lui fera quelques cordes de plus à son arc…

SMV - Stanley Clarke, Marcus Miller, Victor Wooten - 30 juin, 21 h 30, Théâtre Maisonneuve, PdA - Le trio SMV, c’est la Sainte Trinité de la basse. Le grandiose Stanley Clarke, dieu vivant de la quatre cordes, n’est plus à présenter. Victor Wooten, membre des Flecktones de Béla Fleck, est un soliste de haut vol et un compositeur réputé. Marcus Miller, révélé aux côtés de Miles Davis, s’est imposé comme l’un des jazzmen les plus doués de sa génération. Imaginez maintenant ces trois figures divines sur une même scène. Ticket direct pour le 7e ciel…

Stanley Clarke Band - 1er juillet, 20 h, Théâtre Jean-Duceppe, PdA - En 2010, Stanley Clarke décide de monter un projet collectif qui, en plus d’exploiter son vaste bagage, l’amènera à se mesurer à d’autres virtuoses. Travaillant sous la bannière du Stanley Clarke Band, l’inégalable bassiste accouche d’un jazz fusion façon 21e siècle avec l’aide de brillants acolytes - parmi lesquels l’as batteur Ronald Bruner Jr. et le pianiste Ruslan Sirota. S’ensuit une tournée internationale qui, deux ans après sa mise sur pied, fait escale au Festival dans le cadre de la série Invitation.

Déjà en vente

James Taylor / Flamenco Hoy de Carlos SauraGypsy Roma Urban Balkan Beats (GRUBB) / Une soirée funk en compagnie d’Esperanza Spalding et son Radio Music Society / Wayne Shorter Quartet / Eliane Elias Brasileira Quartet / Tangerine Dream / CéU, / Chris Botti / Get The Blessing / An evening with Van der Graaf Generator / Strunz & Farah / Gianmaria Testa, Vitamia / Dorantes, Renaud Garcia-Fons et Theodosii Spassov, Free Flamenco Trio. Billets déjà en vente, description au montrealjazzfest.com.

Billets en vente dès samedi 10 h

Les billets pour ces concerts seront en vente à compter du samedi 11 février à 10 h. On pourra se les procurer à la billetterie du Métropolis (59, rue Sainte‑Catherine Est) et par les réseaux Admission et Ticketmaster (admission.com et ticketmaster.ca, 1 855 790‑1245), sauf pour les concerts présentés à la Place des Arts (175, rue Sainte-Catherine Ouest, laplacedesarts.com ou 514 842-2112).

Pour tout savoir avant tout le monde, on peut s’inscrire à l’Infolettre Spectra et recevoir toute l’information concernant les primeurs du Festival International de Jazz de Montréal. Pour plus de renseignements, il faut joindre la Ligne Info-Jazz au 514 871-881 ou sans frais au 1 85JAZZFEST, ou encore visiter le montrealjazzfest.com.

- 30 -

These icons link to social bookmarking sites where readers can share and discover new web pages.
  • Digg
  • Sphinn
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Mixx
  • Google