Communiqué pour diffusion immédiate

L’affichiste du Festival célébré à la Galerie Lounge TD

Yves Archambault

Les yeux qui dansent

Montréal, le mercredi 21 mars 2012 - Le Festival International de Jazz de Montréal et la Galerie Lounge TD de la Maison du Festival Rio Tinto Alcan sont fiers de présenter Les yeux qui dansent, une rétrospective consacrée à l’affichiste et artiste Yves Archambault, du 22 mars au 20 mai 2012. Cette exposition célèbre 25 ans de collaboration féconde avec celui qui a contribué de manière exceptionnelle à la signature visuelle du Festival.

25 ans d’affiches du Festival !

L’exposition présente les œuvres originales, numériques et picturales, les montages, collages et croquis qui ont servi à la réalisation des 25 affiches qu’Yves Archambault a créées pour le Festival International de Jazz de Montréal. Un très grand nombre d’encres et d’acryliques sur papier ou sur panneau de bois, de dessins et de croquis, anciens et récents, sera aussi accroché.

Yves Archambault

Yves Archambault a depuis longtemps choisi les matières fluides pour peindre, notamment l’encre. Sur support de papier ou de bois, il joue avec les opacités et les transparences, dans un clair-obscur qui rappelle les contrastes d’ombres et de lumières propres aux salles de spectacles. L’affichiste, qui a vécu la métamorphose des techniques de graphisme, de l’analogique au numérique, procède aujourd’hui par d’incessants allers et retours entre la table à dessin et l’ordinateur : il numérise, agrandit, transforme les couleurs, superpose, pour finalement faire surgir une image formée d’encre et de pixels.

Une affiche, c’est un coup de klaxon dans la rue, un éclair de couleur et de signes qui suscitent un enthousiasme, une surprise ou un trouble, spontanément.

- Yves Archambault

Pour Yves Archambault, la question de savoir ce qu’il ferait dans la vie ne s’est jamais posée et il a toujours su que son travail serait intimement lié au dessin. C’est ainsi qu’après des études en arts plastiques puis en graphisme publicitaire, il est d’abord engagé comme graphiste par L’Équipe Spectra en 1986. Deux ans plus tard, il devient « l’artiste en résidence » du Festival International de Jazz de Montréal, dont il réalisera les affiches officielles. On lui doit aussi tous les dessins reproduits pour le pavoisement du site ainsi que sur les produits dérivés. En 1992, il dessine le chat Ste-Cat, devenu depuis le fidèle compagnon et le porte-bonheur du Festival. Dès l’ouverture de la Galerie du Festival sur le site, en 1996, ses affiches sont reproduites et interprétées en sérigraphies et Yves Archambault prend l’habitude de créer pour chaque édition du Festival un corpus d’œuvres originales. Doué d’un immense talent de dessinateur et de peintre et porté par un farouche désir d’explorer de nouvelles techniques et de nouveaux sujets, Yves Archambault a su tracer des rythmes aux affiches du Festival et donner à cet événement une signature toujours renouvelée et pourtant reconnaissable par tous depuis un quart de siècle.

La Galerie Lounge TD

Située au 2e étage de la Maison du Festival Rio Tinto Alcan, la Galerie Lounge TD - un organisme sans but lucratif - donne une vitrine aux œuvres originales de la collection du Festival International de Jazz de Montréal, des œuvres que le grand public a rarement eu l’occasion d’admirer. Elles sont signées Jean‑Paul Riopelle, Marcel Barbeau, Corno, Armand Vaillancourt, Francis X. Pavy, Zïlon, Lhasa de Sela, Miles Davis, Tony Bennett, Frédéric Back, Miyuki Tanobe, Diane Dufresne et Yves Archambault. Les sérigraphies d’interprétation de ces œuvres, signées, numérotées et à tirage limité, sont aussi mises à l’honneur, y compris celles de Robert Lapalme et d’Alfred Pellan, que l’on peut se procurer en exclusivité à la Galerie Lounge TD.

La Galerie Lounge TD présente également des expositions d’envergure d’artistes de renommée internationale. En été, la Galerie s’installe en plein cœur des festivités. De plus, elle s’avère un précieux soutien au Festival, un organisme sans but lucratif, puisque les éventuels surplus de la Galerie sont consacrés au financement des concerts extérieurs gratuits de l’événement.

La visite se poursuit avec l’Expo Bell des Légendes du Festival, la Médiathèque Jazz/La Presse et les films du mercredi à la Salle Stevie Wonder… toujours gratuitement !

À côté de la Galerie, on peut découvrir l’Expo Bell des Légendes du Festival, un petit musée où se trouvent des instruments, vêtements de scène, trophées et objets personnels des plus grands noms du jazz qui ont coloré plus de 30 ans d’histoire du Festival et contribué à sa renommée internationale : des costumes de scène de Miles Davis ou d’Ella Fitzgerald aux guitares de Jeff Beck et Ben Harper, en passant par le légendaire chapeau de Leonard Cohen. Juste au-dessus, au 3e étage, on retrouve la Médiathèque Jazz/La Presse, dont la collection unique, la plus importante au monde dans son domaine, regorge de trésors du jazz, incluant les inestimables archives du regretté journaliste Len Dobbin : des milliers et des milliers de magazines, de photos, et de CD de jazz, des enregistrements vidéo de concerts du Festival, un millier d’heures d’archives vidéo… Finalement, les mercredis soir s’animent avec les projections de concerts passés du Festival à la Salle Stevie Wonder, qui jouxte la Galerie. Et tout ça est accessible gratuitement, à l’année.

Heures d’ouverture :

Lundi : fermé

Mardi : 11 h 30 à 18 h

Mercredi au samedi : 11 h 30 à 21 h

Dimanche : 11 h 30 à 17 h

Prolongé jusqu’à 21 h les soirs de concert à L’Astral

Yves Archambault

Les yeux qui dansent

Du 22 mars au 20 mai 2012

Galerie Lounge TD

305, rue Sainte-Catherine Ouest, 2e étage - 514 288-8882 - galerieloungetd.montrealjazzfest.com

Entrée libre

- 30 -

These icons link to social bookmarking sites where readers can share and discover new web pages.
  • Digg
  • Sphinn
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Mixx
  • Google