;
Communiqué pour diffusion immédiate

James Taylor

récipiendaire du

Montreal Jazz Festival Spirit Award

Montréal, le mercredi 27 juin 2012 - Cette année, le Festival International de Jazz de Montréal est fier de décerner son Montreal Jazz Festival Spirit Award à l’icône folk des années 1970, l’auteur-compositeur-interprète américain James Taylor. Le prix lui sera remis par Alain Simard, président et fondateur du Festival, aujourd’hui à 17 h 30 au Salon vert de la Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts.

James Taylor est le 7e artiste à recevoir le Montreal Jazz Festival Spirit Award. Avec ce prix créé à l’occasion de sa 27e édition, en 2006, le Festival désire souligner la qualité et l’innovation de l’œuvre ainsi que l’influence déterminante d’un auteur-compositeur-interprète sur l’ensemble de la musique populaire internationale.

Dans le grand livre des chansons populaires préférées des amoureux de musique, le nom de James Taylor occupe une place à part. Est-ce pour ses mélodies douces et sincères, ses paroles aux résonances si justes, sa voix unique ou encore ses interprétations à la guitare subtiles et délicates ? C’est le mélange de tout ça qui fait de James Taylor un des auteurs-compositeurs-interprètes les plus estimés et appréciés, reconnu pour avoir su se frayer un chemin parmi les plus grands noms de la musique folk, guidé de sa seule sensibilité. Des expériences douloureuses qui jalonnent son parcours, il a su trouver l’accord parfait qui touche au plus profond des mémoires et qui s’adresse aux sens au-delà du temps. Parmi tant de morceaux qu’il a inscrits dans le répertoire des chefs-d’œuvre impérissables, on citera parmi How Sweet It Is (To Be Loved by You), Carolina In My Mind, Fire and Rain et, bien sûr, sa reprise de Carole King, You’ve Got A Friend. Après plus de 40 ans d’une carrière qui compte 50 millions d’albums vendus et 5 Grammy, l’heure est à la consécration de cette icône intronisée au Rock and Roll Hall of Fame et au Songwriters Hall of Fame, qui a exprimé avec autant de finesse la voix d’une génération. Le concert qu’il présente à la Salle Wilfrid-Pelletier est donc l’occasion pour les festivaliers de retrouver les classiques du chanteur au timbre si particulier - entouré comme toujours de la crème des musiciens - et de découvrir ce qu’un artiste de cette trempe peut faire avec les reprises d’immortels comme Chuck Berry, Big Mama Thornton ou Junior Walker. James Taylor, 27 et 28 juin, 19 h 30, Salle Wilfrid-Pelletier, PdA, série Événements spéciaux TD.

À titre de récipiendaire du Montreal Jazz Festival Spirit Award, James Taylor succède à Robert Plant (2011), Smokey Robinson (2010), Stevie Wonder (2009), Leonard Cohen (2008), Bob Dylan (2007), et Paul Simon (2006).

- 30 -

 

 

These icons link to social bookmarking sites where readers can share and discover new web pages.
  • Digg
  • Sphinn
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Mixx
  • Google