;
Communiqué pour diffusion immédiate

Volet extérieur gratuit de la 30e édition du Festival International de Jazz de Montréal

30 ans au cœur du jazz

Montréal, le lundi 8 juin 2009 - Pour ses 30 ans, le Festival International de Jazz de Montréal, présenté par General Motors du Canada en collaboration avec Rio Tinto Alcan, se gâte - et gâte ses festivaliers. C’est aujourd’hui que le Festival dévoile son extraordinaire programmation extérieure, truffée de surprises, autant de cadeaux pour illuminer une édition exceptionnelle. Du 30 juin au 12 juillet, Montréal vibrera au rythme du jazz et de ses musiques cousines, s’amusera d’activités originales, le tout pensé par une organisation chevronnée qui n’avait qu’une seule idée en tête : faire passer cette 30e édition à l’histoire ! Pendant 13 jours, durant lesquels on « pendra la crémaillère » aussi bien de la Maison du Festival Rio Tinto Alcan que de la toute nouvelle Place des Festivals, la métropole culturelle du Canada sera le lieu de toutes les passions musicales… et quel lieu !

Quelque 3000 musiciens provenant de 30 pays s’y donnent rendez-vous chaque année. Cet été, non seulement ils feront partie des 600 concerts d’une programmation exceptionnelle, mais ils découvriront aussi, en même temps que les Montréalais et les 250 000 touristes des cinq continents, un Festival au tout nouveau visage. Le plus beau cadeau de cette 30e édition sera déballé le 30 juin et a pour nom la Maison du Festival Rio Tinto Alcan, une demeure à l’année pour le jazz, un centre névralgique pour le Festival - c’est d’ailleurs là qu’on trouvera désormais la salle de presse du Festival -, un important jalon du Quartier des spectacles. Mais voilà qu’à l’intérieur se cache un autre présent : L’Astral, une nouvelle salle commanditée par Astral Media, qui offrira cet été tout un éventail de spectacles lors des grands événements estivaux avant d’entamer sa programmation régulière, qui débutera en septembre. Enfin, après 30 ans, le Festival aura pignon sur rue et offrira des activités à longueur d’année !

Et les autres cadeaux ? Deux jours de plus pour fêter l’amour de la musique plus longtemps ; non pas trois, mais bien cinq méga-événements extérieurs gratuits, en plus de trois superconcerts extérieurs gratuits spécialement créés pour le 30e ; une nouvelle Parade quotidienne ; de nouveaux emplacements pour les scènes… Alors, qu’on y vienne pour prendre un bain de foule, emmener ses enfants à la Petite école du jazz, trouver l’âme sœur sur la toute nouvelle Place des Festivals, s’extasier à la Galerie, retrouver les figures mythiques de la scène musicale ou en découvrir les nouveaux venus, chacun trouvera à coup sûr de quoi contenter ses envies.

Enfin, le dernier bonbon, qu’il serait absolument impossible de passer sous silence : un superbe site internet qui a fait peau neuve de A à Z exprès pour le 30e. Entièrement repensé, convivial et incroyablement pratique, le montrealjazzfest.com, c’est 30 ans de passion en un clic, un lieu de référence dynamique où les amateurs de jazz friands de contenu web évolué seront servis. On y retrouve désormais plus d’extraits vidéo, plus d’extraits musicaux, plus d’information sur les artistes, contenus auxquels on ajoute de l’actualité musicale, l’accès aux archives des éditions antérieures du Festival et une amélioration de l’outil de recherche sur les concerts présentés. Une destination web de premier plan pour tout amateur de musique !

Un site extérieur complètement réaménagé

Aux yeux des habitués, le site du Festival apparaîtra complètement chamboulé avec l’arrivée de la nouvelle Place des Festivals et la construction de la nouvelle salle de l’OSM. Dans ce grand jeu de chaise musicale, la grande scène du Festival, la scène General Motors, trônera au centre de la toute nouvelle Place des Festivals, cédant son ancien emplacement (au pied de l’esplanade de la PDA, à l’angle de Jeanne-Mance et Sainte-Catherine), à la scène Rio Tinto Alcan, autrefois devant les portes du complexe Desjardins ; ces dernières seront à leur tour occupées par la scène du Festival, dont l’ancien emplacement sur l’avenue du Président-Kennedy sera comblé par la scène Loto-Québec. Sans oublier le kiosque à musique CBC / Radio-Canada, qui déménagera juste à côté de la Maison du Festival Rio Tinto Alcan, à l’extrémité sud de la Place des Festivals, à côté du Bistro SAQ. Le Parc musical Rio Tinto Alcan déménage sur l’esplanade de la PDA, du côté du MAC, et la grande boutique et le Pub Heineken sur Sainte-Catherine près de Clark. Le Salon de Guitare de Montréal déménage au Palais des congrès, alors que le SIMM prend l’air : on verra en effet apparaître cet été, sur le site extérieur du Festival, le tout nouveau Village de la musique (De Bleury et De Maisonneuve) où trôneront notamment le Pavillon SIMM-GM - qui aura les traits du magnifique chapiteau forain qui a fait fureur l’an dernier - et ses dizaines de tentes.

Pour découvrir en musique le site du Festival complètement redessiné, on pourra suivre la nouvelle Parade quotidienne toute revampée qui, chaque jour, dès 17 h (départ angle Sainte-Catherine et Clark), transformera les rues du centre-ville en mardi gras vitaminé, se trimballant avec force nouveautés, dont un petit train électrique, des danseurs de claquettes, des mascottes, le tout accompagné de Pierre Blais et de ses musiciens du Swing Tonic Jazz Band et de danseurs, encore plus nombreux cette année ! En avant la musique !

L’art du Festival

Corno à la Galerie

Pour une édition aussi importante que ce 30e, le Festival a fait fort en invitant à sa Galerie l’artiste québécoise mondialement réputée Corno qui, avec sa sublime et dynamique Face for Jazz, donne de toutes nouvelles couleurs à cette musique. Comme chaque année, on trouvera également à la Galerie du Festival les sérigraphies numérotées et signées de l’affiche du Festival, le Chœur du monde d’Yves Archambault, notre artiste en résidence depuis plus de 20 ans. Mais la Galerie connaîtra elle aussi de grands changements puisque, dès septembre, elle fera partie des joyaux qu’abritera la nouvelle Maison du Festival Rio Tinto Alcan et ouvrira toute l’année. Pour inaugurer ses nouveaux appartements, elle recevra alors l’illustre photographe Herman Leonard qui, grâce à son appareil, a sublimé tant d’artistes et de moments jazz du 20e siècle. D’ailleurs, sur invitation du Festival, l’artiste viendra enrichir son portfolio en prenant sur le vif certains des grands musiciens de notre 30e.

L’art du jazz : 70 ans de pochettes Blue Note

Dans le cadre du 30e anniversaire du Festival International de Jazz de Montréal et du 70e de la prestigieuse étiquette Blue Note, Archambault présente l’exposition originale L’art du jazz : 70 ans de pochettes Blue Note. Cette intéressante rétrospective retrace en images les 70 ans d’histoire musicale de la mythique maison de disques. Située dans le nouveau Village de la musique sur le site du Festival, elle se visitera en trois temps. On pourra d’abord s’informer de la petite histoire de cette grande maison à travers une présentation imagée avant de poursuivre la visite en cheminant parmi les reproductions photographiques des pochettes vintage de sa collection légendaire. Enfin, le parcours se terminera auprès du matériel d’aujourd’hui de Blue Note ; pochettes, photos, etc. Une exposition à ne pas manquer, présentée en collaboration avec le Festival et Blue Note.

Une avalanche de prestations et d’activités gratuites !

Sur le site du Festival seront montées une dizaine de scènes pour les concerts gratuits en plein air, offrant aux festivaliers une trentaine de séries qui se déclineront en une cinquantaine de spectacles par jour. Le quadrilatère formé par les rues avoisinant la Place des Arts sera fermé à la circulation automobile pour toute la durée du Festival, permettant à tous de circuler librement parmi les nombreuses activités proposées au centre-ville. Et ce, sans compter tous les musiciens et amuseurs qui promènent leur musique !

8 grands rassemblements extérieurs gratuits !

Les cinq mégaconcerts gratuits du Festival

Pour le 30e anniversaire, ce sont à cinq mégaconcerts gratuits que le Festival convie les festivaliers, sur la scène General Motors, sur la Place des Festivals ! D’abord, en spectacle d’ouverture, le géant de la musique américaine Stevie Wonder inaugurera la nouvelle édition du Festival et la Place des Festivals du même coup, le mardi 30 juin à 21 h 30, lors du Grand événement General Motors. Lors de cette soirée inoubliable avec ce véritable jukebox vivant, récipiendaire d’une vingtaine de trophées Grammy et ayant vendu plusieurs millions d’albums, des écrans géants seront installés sur les autres scènes du Festival pour retransmettre cet événement monstre en direct !

Le dimanche 5 juillet à 21 h, c’est au tour du favori Patrick Watson de venir bercer les cœurs avec sa voix et son piano enchanteur dans le cadre de l’Événement spécial Bell. Il sera accompagné d’un quatuor à cordes, de quelques cuivres et d’invités-surprises, dont Lhasa de Sela et Guy Nadon. François Bérubé, à qui l’on doit la mise en scène du spectacle de Champion et ses G-Strings lors du Festival en 2005, sera une fois de plus en charge de la fête : interventions urbaines, projections, pyrotechnie et autres surprises en feront voir de toutes les couleurs aux festivaliers ! On pourra même, grâce à Bell, suivre l’intégrale du concert en direct ou regarder la prestation en différé à l’adresse enmusique.ca/patrickwatson.

Et ce n’est pas fini ! Le mardi 7 juillet, 21 h, la Grande soirée XM Radio Satellite présente les plus grands noms du Rocksteady - Ken Boothe, Stranger Cole, Hopeton Lewis, Leroy Sibbles et The Tamlins, ainsi que Marcia Griffiths et Judy Mowatt, ex-choristes de Bob Marley - dans un spectacle faisant suite au documentaire Rocksteady: The Roots of Reggae, produit par Muse Entertainment of Montreal, et qui sera présenté en grande première mondiale au Musée d’art contemporain du 4 au 12 juillet prochain à raison de quatre projections par jour. Voyage dans le temps assuré à travers les incontournables succès tels Rivers of Babylon, The Tide Is High et autres Stop That Train !

Pour conclure en beauté, le Festival invite les festivaliers à la Soirée de clôture Rio Tinto Alcan du dimanche 12 juillet, un party endiablé qui présentera non pas un mais deux spectacles colorés. D’abord, Fiesta Cubana, présentée en collaboration avec XM Radio Satellite à 19 h sur la scène Rio Tinto Alcan devant l’esplanade de la PDA, avec les deux plus grands groupes cubains, Afro-Cuban All Stars, sous la direction musicale de Juan de Marcos Gonzalez, et Los Van Van, ces « Rolling Stones de la salsa ». La fête se déplacera à 21 h 30 à la scène General Motors pour accueillir nul autre que Ben Harper et ses Relentless7, qui souleront à coup sûr les spectateurs de leur vrai rock américain.

Les grands événements de cette année seront étoffés par trois superconcerts extérieurs gratuits supplémentaires soulignant les 30 ans du Festival et présentés dans le cadre de la série Les Performances General Motors, sur la scène General Motors, à 21 h et à 23 h. Ainsi, le 3 juillet, l’irrésistible Florence K nous présentera La Noche de Lola, un spectacle enlevant qui transportera le centre-ville sur ses airs de jazz, de bossa, de blues et bien sûr de salsa cubaine. Un rendez-vous unique avec la plus charmante des ambassadrices de musique du monde ! Quelques jours plus tard, le 9 juillet, ce sont le prodige de la rumba flamenca Jesse Cook et la Rumba Foundation qui marqueront le rythme de la soirée. En plus, ils ont convié des invités-surprises pour transformer l’événement en mégafête ! Enfin, le 11 juillet, pour notre plus grande joie, on reçoit la jeune Nikki Yanofsky, dont la fraîcheur, l’énergie et la voix sans pareille subjugueront sans conteste tous les festivaliers !

Scène General Motors (Place des Festivals)

Les Performances General Motors, la série la plus prestigieuse du Festival, présentera tous les soirs une belle brochette de grands noms de la musique, d’abord à 21 h, puis en reprise à 23 h. Parmi les artistes qui s’y produiront, mentionnons le concert à grand déploiement Vic Vogel & Le Jazz Big Band : hommage aux grands maîtres du jazz (1er juillet), dans lequel le grand Vic - sans qui il serait impossible de célébrer ce 30e anniversaire - rendra au piano hommage aux grands maîtres du jazz que sont Peterson, Parker, Ellington, Gillespie… Le lendemain, le jeune et prometteur Eli Paperboy Reed (2 juillet), avec ses hits instantanés, sa fougue et son soul des années 1960, fera à coup sûr lever la foule ! Le 10 juillet, ce sera au tour de Bet.e, cette cantatrice de la bossa-nova qu’on a remarquée à plusieurs reprises au Festival, et de son jazz ensoleillé de faire la fête à grande échelle !

Un peu plus tôt en soirée, sur cette même scène, on pourra assister aux concerts de la série Les Gammes General Motors, qui ont lieu à 18 h. En début de Festival, les huit jeunes musiciens formant le groupe d’Halifax Gypsophilia (2 juillet) combinent mélodies inspirées du guitariste Django Reinhardt, rythmes bop et, évidemment, plaisir à revendre ! Le pianiste Arden Arapyan (8 juillet), lauréat notamment du Grand Prix de Jazz General Motors, ici même au Festival, en 2008, nous présentera quant à lui ses mélodies jazz élégantes, empreintes d’influences latino-américaines, européennes et moyennes-orientales. Le 11 juillet, on reçoit pour la 28e année le roi du drum : un batteur marginal qui a commencé en se pratiquant sur des canisses, un adolescent de 75 ans, un patenteux à l’univers débridé. Pas de doute, c’est Guy Nadon.

Scène Rio Tinto Alcan (angle Sainte-Catherine et Jeanne-Mance)

À 20 h et 22 h, la série Les Soirées jazzy Rio Tinto Alcan présentera entre autres l’auteure-compositrice-interprète Inés Cánepa (1er juillet), qui chante l’Amérique latine en espagnol, en anglais et en français. Le lendemain, Colin Hunter (2 juillet), un homme aux multiples facettes - président-fondateur d’une compagnie aérienne le jour, crooner passionné la nuit - dont les reprises de chansons populaires des Tony Bennett, Frank Sinatra, et Dean Martin lui ont valu maints applaudissements. Quelques jours plus tard, Jesse Dee (5 juillet), avec son soul pop inspiré des plus grands, est un mélange entre Amy Winehouse et Al Green, un cocktail tonifiant de doo-wop, de boogie, de roots et de funk. Le concert Lady in Satin, hommage à Billie Holiday (6 juillet) commémorera quant à lui le 50e anniversaire du décès de la grande diva, avec Kim Richardson, Dan Thouin, Dany Roy, Maxime St-Pierre, Adrian Vedady et John Fraboni. Le 9 juillet (en remplacement d’Asa qui a dû annuler sa prestation), place à la passion nommée Barbara Secours, qui nous offre notamment un premier album, Love is a Wonderful World, inspiré de petites choses de la vie, de l’amour, de questionnement, de rêves et de rires.

Scène de la Grande‑Place du complexe Desjardins

Tout le monde en classe ! La récréation est terminée… alors que le plaisir commence ! Le comédien Jacques L’Heureux, La Bande Magnétik, James Gelfand et son quartette ainsi que la mascotte du Festival, Ste‑Cat, sont heureux de faire la leçon… de jazz, à toute la famille ! Pour une 21e année consécutive, La Petite école du jazz, présentée par Rio Tinto Alcan tous les jours à 11 h et à 13 h 30, du 1er au 11 juillet, offrira une initiation musicale dynamique, interactive et pleine de sourires, pour petits et grands !

Scène Loto‑Québec (avenue du Président-Kennedy)

Au Festival, la série Les Spectacles blues Loto-Québec présentée à 19 h et à 23 h est depuis longtemps un incontournable. Parmi les grandes pointures qu’on y recevra cette année, il y aura notamment Steve Strongman (5 juillet), qui vient nous présenter son deuxième album, Blues in Colour, et défendre son titre de chouchou des festivaliers gagné l’an dernier lors du spectacle Guitar Explosion. Le 10 juillet, on s’accroche, car on sera conquis par les notes blues et grass roots du néo-brunswickois Matt Andersen, qui a sorti en 2008 son premier album à titre de compositeur et interprète, Something In Between après avoir entre autres joué avec America… Enfin, en clôture de la série, le gospel profond teinté de soul et de jazz de la Texane Diunna Greenleaf (12 juillet) - qui a gagné, parmi tant d’autres prix, un Blues Music Award en 2008 - sera enrichi des guitares de John Richardson et Bob Margolin.

Les Soirées blues Loto‑Québec, à 21 h et Blues en reprise à minuit (gratuit à L’Astral), quant à elles, donnent rendez-vous à toute une palette d’artistes dont la renommée n’est plus à faire. Surnommé « la tornade », le vétéran harmoniciste Jim Zeller (1er juillet), accompagné de son fidèle guitariste Joe Jammer, se produira en « duel » avec son ami l’harmoniciste Carl Tremblay pour fêter ses 25 ans au Festival ! Pour son retour attendu sur la scène du Festival, le phénomène Jonas (3 juillet) nous a préparé Back to Blues, un spectacle bien sûr consacré à ce genre sans pareil, toujours accompagné de son groupe de musiciens, incluant le guitariste Corey Diabo. Le fougueux Bob Walsh (4 juillet), dont la simple évocation du nom résume quasiment toute l’histoire du blues local depuis les années 1970, ne fait pas que du blues. Il est le blues. Le bluesman Steve Hill (6 juillet, avec The Majestiks), lui, est passé de « p’tit gars de Trois-Rivières » à « LA référence en Amérique du Nord » en moins de temps qu’il n’en faut pour crier « guitare »… Ça promet !

Club Jazz TD Canada Trust (parc Hydro-Québec, angle Sainte-Catherine et Clark)

La classique double formule (à 19 h et à 21 h) des Soirées Jazz TD Canada Trust, toujours aussi appréciée des festivaliers, verra se produire Vincent Gagnon (2 juillet), l’un des pianistes les plus convoités du jazz de Québec, dont le répertoire du récent Bleu cendres est à la croisée du jazz et de la musique impressionniste ; le guitariste havanais Luis Mario Ochoa (3 juillet) de la scène latine torontoise, notamment accompagné du grand pianiste cubain Hilario Durán pour une soirée enflammée, remplie de jazz de haut calibre ; le Rafaël Zaldivar Quintet (5 juillet), dont le talent pour l’improvisation et la composition du leader est assez incontestable pour en faire la nouvelle sensation montréalaise du piano jazz ; le Sicilian Jazz Project de Michael Occhipinti (7 juillet), qui nous présentera une fascinante combinaison de folklore sicilien et d’éléments de jazz moderne menée de mains de maîtres ; ainsi que Steve Koven (9 juillet), dont la contagieuse passion pour le jazz contribue à en faire l’un des meilleurs performeurs de sa profession… et l’a mis en lice pour le Grand Prix de Jazz General Motors et le Prix Étoiles Galaxie de Radio-Canada. Tout ça dans la merveilleuse atmosphère de club jazz populaire qui a fait la marque de l’endroit, un incontournable du Festival !

Scène Bell (future esplanade Clark, près De Maisonneuve)

Besoin d’une bonne dose de soleil musical ? La série Les Tropiques Bell, à 20 h, chassera tous les nuages de l’horizon. D’abord avec un voyage dans le sud gratuit en compagnie de Jose Manuel Cobles, alias Puerto Plata (2 juillet). Rare survivant de l’âge d’or de la bachata, il allie la sagesse du vétéran au charisme et à la vigueur de jeune musicien dans un riche pot-pourri musical. Aussi, l’excellent guitariste anglais Justin Adams, réputé pour ses collaborations avec Robert Plant, a trouvé en Juldeh Camara le parfait allié pour la rencontre de deux mondes : l’Afrique et le blues (10 juillet). Et qui de mieux que le all-star band Maï Taï Orchestra (12 juillet) pour interpréter les plus grands succès de la musique polynésienne et des mélodies hawaïennes ? À savourer dans un gros ananas, aloha !

Pavillon SIMM-GM (angle De Maisonneuve et De Bleury)

Le Pavillon SIMM-GM - un chapiteau de bois de type Magic Mirror comme celui qui avait ravi les festivaliers l’an dernier - accueillera famille et amis pour la série 100 % Guitare, où les maîtres de la guitare viendront ébahir les festivaliers par leur talent prodigieux, dès 19 h. Entre autres, le passionné et polyvalent Antoine Dufour, gagnant du premier prix de la compétition de guitare fingerstyle lors du Canadian Guitar Festival 2006, et Zeb Heintz, initié dès son plus jeune âge aux techniques de picking et de slide et guitariste blues européen de l’année 2001 aux Trophées France Blues, ne laisseront personne indifférent !

Scène du Festival (portes du complexe Desjardins)

À mettre absolument à l’agenda : la série Les Rendez‑vous, présentée à 21 h et 23 h tous les soirs ! Le Festival offrira pour la première fois sur une scène extérieure le plus sympa des musiciens argentins : Federico Aubele (2 juillet). Ce grand romantique aux accents espagnols a tout pour plaire. Tangos, boléros, bossa-nova, reggae ; amenez-en ! Le Festival aura également la visite de Chris Velan (7 juillet), qui a fait sa première tournée en Guinée, parmi les camps de réfugiés, pour un projet documentaire sur le groupe Sierra Leone’s Refugee All Stars. Depuis, il parcourt donc le Canada et les États-Unis avec sa guitare, sa pédale de loop et son folk reggae. Enfin, quand les rois du groove du Souljazz Orchestra (8 juillet) entrent en scène, c’est parti pour un tour de manège étourdissant ! Ils amalgament jazz, funk, afro, latin et, bien sûr, soul, avec une dextérité et un enthousiasme torride !

Ensuite, le groove est à l’honneur pour la série Groove Bell, à 22 h. La formation de six membres Coolooloosh (8 juillet), originaire d’Israël, est la plaque-tournante du world beat : hip-hop, jazz, funk rock et même la musique yiddish influenceront leur spectacle festif des plus cosmopolite ! En plus, l’extraordinaire trompettiste Avishai Cohen sera de la partie ! Le lendemain, Curumin (9 juillet), un jeune artiste hybride à découvrir absolument ! À la fois chanteur, compositeur et multi-instrumentiste, le Brésilien connaît un succès incendiaire dans différents pays d’Europe et d’Amérique avec ses croisements de samba, de funk, d’afrobeat et de hip-hop. Pour clôturer la série en beauté, le groupe The National Parcs (12 juillet) vous convie à une balade en forêt hors des sentiers battus ! Ses échantillonnages organiques prennent rapidement la forme d’électro, d’afrobeat et de grime, sur rythmes et paroles hip-hop. L’expérience est totale et naturellement sauvage !

Kiosque à musique CBC / Radio-Canada (angle Sainte-Catherine et Jeanne-Mance, à l’extrémité sud de la Place des Festivals)

En début de soirée, à 19 h, le kiosque CBC / Radio-Canada s’animera d’abord aux rythmes de la série Les Brunantes. En particulier, sera présent le guitariste japonais Nobuki Takamen (3 juillet) et ses compositions jazz lyriques, mélodieuses et fluides. Les critiques ont spécialement souligné sa technique prodigieuse, son ardeur et ses cadences entraînantes. On retrouve aussi le saxophoniste canadien Erik Hove (6 juillet), dont les mélodies modernes, improvisées et innovatrices regroupent autant de saxophone que de table tournante, de musique actuelle que de drum’n'bass groovy. Sans oublier les Boogie Boys (9 et 10 juillet) qui réinterprètent de grands thèmes de leur patrie, la Pologne, avec style, rythme, swing, et surtout… boogie !

Bistro Le Balmoral (Maison du Festival Rio Tinto Alcan, 305, rue Sainte-Catherine Ouest)

Pour terminer la journée en beauté, les Jam Sessions TD Canada Trust présentées par XM Radio Satellite réuniront tous les soirs dès 23 h le pro des jam-sessions John Roney, ses comparses Jim Doxas à la batterie et Rémi‑Jean Leblanc à la contrebasse, ainsi que plusieurs artistes participant au 30e anniversaire du Festival. Un véritable cadeau pour tout amateur de jazz… et la meilleure façon d’inaugurer le nouveau bistro de la Maison du Festival Rio Tinto Alcan ! À noter que la Carte des Amis du Festival donne un accès prioritaire et gratuit aux Jam Sessions TD Canada Trust. Places limitées.

Savoy du Métropolis (59, rue Sainte-Catherine Est)

Les oiseaux de nuit seront comblés par la programmation de la série Nightcap Heineken, qui débute à minuit. Bob & Bill (1er et 2 juillet) ouvrent le bal : musique électro, ambiance planante et expérimentation électroacoustique seront au rendez-vous ! Ensuite, Daniel Thouin (claviers), Maxime St-Pierre (trompette), Adrian Vedady (contrebasse) et Massimo Sansalone (batterie), prennent le relais du 3 au 5 juillet avec leurs nappes sonores soutenues par une rythmique hypnotisante. Les basses fréquences cloueront les spectateurs au plancher dans un groove solide et fébrile à la fois… Puis, Jedi Electro (6 au 8 juillet), conduit par Dan Thouin, Alex McMahon, Jean-Phi Goncalves, Martin Lizotte et JF Lemieux, invitent amateurs de drum’n'bass et de dubstep à une soirée où improvisation, spontanéité et rythmes dansants sont assurés. La série se conclut avec l’électro-rock urbain d’aRTIST oF tHE yEAR (du 9 au 11 juillet). Guitares, basses et claviers promettent de nous faire danser sur des grooves funk jusqu’aux petites heures !

La fête débute à l’heure du lunch !

Scène Rio Tinto Alcan (angle Sainte-Catherine et Jeanne-Mance), kiosque CBC / Radio-Canada (l’extrémité sud de la Place des Festivals), Club Jazz TD Canada Trust (parc Hydro-Québec, angle Sainte-Catherine et Clark) et scène du Festival (portes du complexe Desjardins).

Tous les jours du Festival sauf les 30 juin et 12 juillet, la fête débute dès midi ! D’abord, la série Découvertes Rio Tinto Alcan (sur la scène Rio Tinto Alcan), à midi et 15 h, présentera plus d’une vingtaine de formations jazz issues des écoles secondaires, collégiales et universitaires. Ensuite, à 13 h et 14 h, Les Midis du Festival raviront les festivaliers sur le kiosque CBC / Radio-Canada avec une vaste gamme de dixie bands, suivis des Après-midi TD Canada Trust, à 13 h et 15 h, au Club Jazz TD Canada Trust. Les dixie bands reviendront colorer l’heure de l’apéro : on les retrouvera donc à 16 h lors des Envolées du Festival sur la scène du Festival, et lors des Apéros CBC / Radio-Canada devant le kiosque CBC / Radio-Canada, à 16 h 30.

Fringale ?

Qu’ils aient envie de nourriture ou de musique, les festivaliers seront rassasiés par le vaste choix de kiosques qui s’offrent à eux. Un petit tour au Resto louisianais, au Resto mexicain, à la Fruiterie, à la Sandwicherie et au comptoir à salades, à la Crêperie, au Barbecue ou au bar laitier, tout autant qu’aux chariots à hot-dogs, saura combler tous les appétits ! Envie de se la couler douce ? Le Pub Heineken - où nous attendent, à midi, 14 h et 16 h, Bharath and his Rhythm Four (1er au 6 juillet) et Rob Lutes (7 au 12 juillet) -, les Jazz Bars Heineken, le Bar et la Terrasse Amarula avec ses tam-tams pourront convenir à tous les goûts. Sinon, vins et fromages seront servis au Bistro SAQ (ou au Petit bistro SAQ) et cocktails rafraîchissants au Bistro SAQ Express. Et pour toutes les envies de musique et de souvenirs, les Boutiques-souvenirs du Festival et la Tente disquaire permettront aux festivaliers de se procurer toutes sortes de produits directement liés au Festival, du t-shirt à l’effigie de Ste-Cat au premier disque d’un artiste nouvellement révélé, en passant par les affiches, les crayons, etc. Tout ça évidemment sans oublier Le Balmoral, le tout nouveau bistro du Festival situé en plein cœur de la Maison du Festival Rio Tinto Alcan, avec sa terrasse sur la Place ! Avec son décor et son ambiance qui charmeront les plus blasés et son succulent menu spécialement préparé pour cet été, parions qu’il deviendra rapidement et à l’année la coqueluche des festivaliers… et de tout Montréal !

Rappelons que tous les profits réalisés dans le cadre de la vente de tous ces produits sont entièrement consacrés au financement des activités gratuites du Festival, une société sans but lucratif. Trente-six pour cent des revenus du Festival proviennent ainsi des ventes au public, que ce soit à la billetterie, dans ses restos-terrasses ou encore avec la Galerie du Festival et la Carte des Amis.

En première mondiale au Festival : un service aux festivaliers ayant un handicap visuel

Grâce à une collaboration entre le Festival, HumanWare et l’Institut Nazareth et Louis-Braille (INLB), la programmation et les sites extérieurs du Festival seront plus accessibles que jamais ! Le nouveau GPS parlant Trekker Breeze sera mis gratuitement à la disposition des festivaliers ayant un handicap visuel afin qu’ils puissent mieux s’orienter sur le site : une première mondiale ! Qu’il s’agisse d’une des nombreuses scènes extérieures, d’un groupe de kiosques marchands, des installations sanitaires ou des accès aux stations de métro et arrêts d’autobus, les usagers du Breeze n’auront qu’à suivre les instructions vocales pour faciliter leur orientation jusqu’à destination.

Merci à nos partenaires

Merci à tous nos partenaires publics et privés grâce à qui cette grande fête de la musique est rendue possible ! Remercions d’abord le gouvernement du Canada pour sa contribution sans précédent (plus particulièrement par le biais d’Industrie Canada), le gouvernement du Québec pour son appui constant, la Ville de Montréal et Tourisme Montréal pour une collaboration de tous les instants. Soulignons également l’apport important du secteur privé : General Motors du Canada, commanditaire principal et présentateur officiel du Festival, et Rio Tinto Alcan, coprésentateur officiel, ainsi que Bell Canada, Loto-Québec, TD Canada Trust, la SAQ, Heineken, Amarula, XM Radio Satellite et la Société Radio-Canada, partenaire média principal. C’est grâce à eux que les festivaliers peuvent vivre cet événement musical unique au monde et découvrir tant de spectacles gratuits.

Tout savoir avec les outils d’information Info‑Jazz Bell

On peut se procurer le programme officiel Info-Jazz Bell gratuit (tiré à 200 000 exemplaires) et le dépliant complet Info-Jazz Bell - l’horaire complet de format pratique tiré à 500 000 exemplaires - dès aujourd’hui au Métropolis, à la Place des Arts et, dans les jours qui suivront, dans les salles où seront présentés les spectacles et dans plusieurs succursales de la SAQ à travers la métropole, de même que dans la plupart des hôtels du centre-ville et chez les principaux disquaires et libraires de Montréal. On retrouvera aussi des programmes et des dépliants du Festival aux cinq kiosques Info-Jazz Bell et au Dôme Info-Jazz Bell, situé sur l’esplanade de la Place des Arts.

Pour toute information, on pourra consulter le site Internet Info-Jazz Bell du Festival (montrealjazzfest.com) ou la ligne Info-Jazz Bell (514 871‑1881 ou, sans frais, 1 888 515‑0515). Un service touristique est aussi offert. Pour information, notamment sur les forfaits touristiques à la carte : montrealjazzfest.com/forfaits.

La 30e édition du Festival International de Jazz de Montréal aura lieu du 30 juin au 12 juillet 2009.

- 30 -

These icons link to social bookmarking sites where readers can share and discover new web pages.
  • Digg
  • Sphinn
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Mixx
  • Google