;
Communiqué pour diffusion immédiate

Ouverture de la Galerie du Festival

Face for Jazz de Corno

et Chœur du monde d’Yves Archambault

Montréal, le lundi 29 juin 2009 - Le Festival International de Jazz de Montréal est heureux de célébrer aujourd’hui l’ouverture, pour une 14e saison, de la Galerie du Festival. Pour sa 30e édition, le Festival a l’immense privilège de présenter une œuvre créée pour l’occasion par Corno, une artiste québécoise de réputation internationale. Intitulée Face for Jazz, l’œuvre - que l’on pourra admirer à la Galerie - sera tirée en sérigraphie à 150 exemplaires numérotés et signés par l’artiste.

Corno

L’artiste rend ici un hommage personnel à la musique qui a toujours fait partie de son processus de création. Elle lui permet de se créer un univers, une bulle dans laquelle elle se réfugie pour créer en toute liberté, ce qui explique sans doute le rythme particulier et le tempo entraînant de ses œuvres. L’art de Corno est passionné, extravagant, coloré et urbain. L’énergie démesurée de New York, où elle vit depuis près de vingt ans, explose dans des toiles grand format où le corps humain se renouvelle sans cesse sous la fougue de son geste et de ses couleurs flamboyantes. Fusion du postpop et du nouvel expressionnisme, l’œuvre de Corno fascine et trouve écho partout à travers le monde. On remarque sa présence dans des galeries prestigieuses à New York, Paris, Londres, Monaco, Venise, Singapour, Hong Kong, Séoul et Dubaï. Ses œuvres figurent dans d’importantes collections privées, publiques et muséales du monde entier. Au Québec, Corno est exclusivement représentée par la Galerie AKA.

Yves Archambault

Également, comme chaque année, les collectionneurs pourront faire l’acquisition des sérigraphies (en tirage limité, numérotées et signées) de l’œuvre d’Yves Archambault, artiste du Festival en résidence, titrée Chœur du monde et inspirée de l’affiche officielle qu’il a réalisée pour l’édition 2009. Depuis plus de 20 ans, le graphiste et illustrateur Yves Archambault crée les affiches pour le Festival. C’est lui qui, en 1992, a donné vie au Chat bleu « Ste‑Cat », devenu depuis le fidèle compagnon et porte-bonheur de l’événement. On lui doit également tous les dessins reproduits sur le pavoisement du site et les produits souvenirs. Chaque année, Yves Archambault produit une série d’œuvres originales, dont plusieurs réalisées dans le même esprit que les affiches annuelles, qui font le bonheur des festivaliers collectionneurs. On pourra aussi se procurer les sérigraphies qui ont marqué l’histoire du Festival comme Vingt-ans, Le griot, Le messager et Duo lunaire.

Des guitares-œuvres d’art

De plus, l’affichiste du Festival se joint à Robert Godin, créateur des célèbres guitares homonymes, pour illustrer et signer des guitares de ce dernier, qui seront mises à l’encan silencieux sur les lieux du SIMM, le Salon des instruments de musique de Montréal. Neuf nouveaux instruments ont été redessinés, colorés et parfois même sculptés par Yves Archambault, pour faire de chacun une œuvre d’art unique. Comme c’est le cas pour les instruments signés par de grands artistes de passage au Festival et qui sont mis à l’encan, le profit des ventes des guitares ira au financement des activités gratuites du SIMM, un organisme sans but lucratif, et des projets destinés à la jeunesse musicale, comme le Camp de blues. On se rappellera que cette association du savoir-faire des deux maîtres en leur domaine avait donné l’an dernier 12 superbes guitares pour le moins originales !

Des œuvres exclusives d’une grande valeur

C’est en 1996 que la Galerie du Festival a vu le jour. Depuis, elle n’a cessé d’enrichir sa collection en acquérant, année après année, les œuvres picturales de plusieurs grands peintres et de musiciens ayant fait de la peinture leur deuxième champ créatif et dont des sérigraphies à tirage limité tirées de ces œuvres sont offertes aux festivaliers : Marcel Barbeau (Django Blue), Alfred Pellan (Le Chat Roi), Miles Davis (Trumpet Player), Lhasa (La musique fait ceci/Music does this), Frédéric Back (Rhapsody in Blue), Tony Bennett (Louis Armstrong), Jean‑Paul Riopelle (Jazz), Miyuki Tanobe (Le festival de jazz de Montréal 1996), Zïlon (Spirit), et, bien entendu, deux sérigraphies signées et des œuvres originales d’Yves Archambault, affichiste en résidence au Festival.

Une Galerie à la Maison

La Galerie du Festival connaîtra de grands changements puisque, dès septembre, elle fera partie des joyaux qu’abritera la nouvelle Maison du Festival Rio Tinto Alcan et s’installera dorénavant toute l’année au deuxième étage du nouvel édifice culturel de la rue Sainte-Catherine. Pour inaugurer ses nouveaux appartements, elle recevra alors une exposition gratuite de l’illustre photographe Herman Leonard qui, grâce à son appareil, a sublimé tant d’artistes et de moments jazz du 20e siècle. D’ailleurs, sur invitation du Festival, l’artiste viendra enrichir son portfolio en prenant sur le vif certains des grands musiciens de notre 30e édition.

Une Galerie sous la tente, angle Balmoral et De Maisonneuve

Le public est invité à venir visiter la Galerie du Festival, située dans une tente aménagée à l’extrémité nord de la Place des Festivals, tout près du nouveau Village de la musique, à l’angle De Bleury et De Maisonneuve. On pourra y faire l’acquisition d’une œuvre d’art qui pourra s’avérer, au fil du temps, un excellent investissement. De plus, c’est aussi un précieux soutien au Festival puisque tous les revenus de la Galerie sont consacrés au financement des concerts extérieurs gratuits de l’événement.

- 30 -

These icons link to social bookmarking sites where readers can share and discover new web pages.
  • Digg
  • Sphinn
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Mixx
  • Google