;
Communiqué pour diffusion immédiate

Le Prix Miles-Davis

décerné à Ornette Coleman

Montréal, le jeudi 9 juillet 2009 - Le Festival International de Jazz de Montréal décerne cette année le Prix Miles-Davis au monument du free jazz Ornette Coleman. Le Prix lui sera remis par Alain Simard, président et fondateur du Festival, d’abord au cours d’un point de presse qui aura lieu aujourd’hui, 9 juillet, à 13 h à la salle de presse (Maison du Festival Rio Tinto Alcan, 305, rue Sainte-Catherine Ouest), puis à l’occasion du concert que l’artiste donnera ce soir, à 21 h 30, au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts, dans le cadre de la série Les Grands concerts TD Canada Trust.

Depuis plus de cinq décennies, le saxophoniste et compositeur Ornette Coleman, 79 ans, joue un rôle capital dans l’évolution de la musique américaine ; il appartient à cette race rare d’artistes penseurs dont l’influence s’étend bien au-delà de la pratique de leur instrument. Très tôt, il constate que le jazz moderne, jadis si audacieux et révolutionnaire, est devenu, à maints égards, quelque chose d’établi et de conventionnel. Cet artiste qui a le courage de la liberté décide de rompre avec la tradition pour arriver à une conception neuve du jazz, qui s’écarte de tout ce qui est pétrifié dans le jazz moderne. Coleman ne respecte ni les accords ni les barres de mesure et rejette toutes les conventions pour créer un système d’écriture totalement neuf où est mise en valeur une liberté mélodique totale, concept musical qu’il baptise harmolodic, et dont la richesse découle de l’originalité de l’interaction entre les musiciens et de la place que tiennent l’improvisation et la liberté dont chacun d’entre eux peut jouir. Ayant toujours su mettre sa remarquable virtuosité au service de la mélodie et de l’émotion, Ornette Coleman, qui a pratiquement inventé le free jazz, a eu - et continue d’avoir - un impact puissant sur la façon dont les musiciens jouent, improvisent et composent autant que sur la façon dont les amateurs de musique écoutent. Son album révolutionnaire, The Shape of Jazz To Come, célèbre d’ailleurs cette année son 50e anniversaire. Rendez-vous, donc, pour le retour d’une légende vivante (il n’était pas venu au Festival depuis 1988 !), ce soir à 21 h 30, au Théâtre Maisonneuve de la PdA, dans le cadre de la série Les Grands concerts TD Canada Trust.

Ornette Coleman est le 16e récipiendaire du Prix Miles-Davis, prix qui a vu le jour en 1994, lors du 15e anniversaire du Festival, dans le but de rendre hommage à un artiste de jazz de renommée internationale, à son œuvre ainsi qu’à sa contribution au renouvellement du genre.

Ornette Coleman succède à McCoy Tyner (2008), Mike Stern (2007), Brad Mehldau (2006), Dave Holland (2005), Keith Jarrett (2004), Joe Zawinul (2003), Chick Corea (2002), Michael Brecker (2001), Charlie Haden (2000), Cassandra Wilson (1999), John Scofield (1998), Herbie Hancock (1997), Wayne Shorter (1996), Pat Metheny (1995) et John McLaughlin (1994), les précédents lauréats du Prix Miles-Davis.

- 30 -

These icons link to social bookmarking sites where readers can share and discover new web pages.
  • Digg
  • Sphinn
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Mixx
  • Google