Communiqué pour diffusion immédiate

Bilan de la 11e édition du Festival MONTRÉAL EN LUMIÈRE

Tout un festival !

Montréal, le lundi 1er mars 2010 - Avec sa 11e édition, le Festival MONTRÉAL EN LUMIÈRE présenté par Hydro-Québec aura clairement prouvé, après le succès de son 10e anniversaire, qu’il fait désormais partie des mœurs des Montréalais et reste bien ancré dans leur cœur. Pour preuve, un achalandage record pour ses trois volets, des ventes sur le site accrues de 60 %, un nombre de chefs et de viticulteurs invités sans précédent, le double des spectacles et un engouement bien palpable de la part des citoyens et des médias ! Bref, le Festival connaît maintenant une vitesse de croisière accélérée grâce à l’appui de ses nombreux partenaires gouvernementaux et privés, mais surtout du grand public qui l’a véritablement adopté !

Mieux encore, voilà qu’après 10 ans (ce qui semble être l’âge de la reconnaissance pour un festival), l’événement hivernal urbain n’aura jamais autant animé, voire habité la ville : ainsi, avec maintenant deux sites extérieurs gratuits, dont la Place des Festivals magnifiquement décorée, avec des activités qui s’étendent au complexe Desjardins, ses Bonnes Tables disséminées dans la ville, sa Nuit folle répartie sur trois quartiers et un pôle, le Festival occupe maintenant une grande partie de Montréal, s’infiltre dans ses veines, est devenu une partie de la métropole.

Peut-être pour cette raison, mais aussi à cause du perpétuel renouvellement de MONTRÉAL EN LUMIÈRE - que de nouveautés cette année ! - et de l’offre considérablement gonflée de concerts, d’événements gratuits et de sorties gastronomiques, on aura eu plusieurs fois l’occasion de ressentir, au cours de ces 11 derniers jours de beau temps exceptionnel, à quel point l’événement est devenu un festival important : on n’aura peut-être jamais autant senti en plein hiver cette énergie, cette excitation propre aux grands festivals de l’été. Jamais réalisé à quel point cet événement, au-delà du concept de ses trois volets qui assurent diversité, fraîcheur et abondance, est en fait un seul Festival, une entité en soi, unique, qui met remarquablement Montréal… en lumière. Cette année, Montréal a enfin pleinement découvert sa culture festivalière hivernale !

La Fête de la lumière BMO Banque de Montréal - le festif volet extérieur gratuit

La Fête de la lumière s’est avérée plus que jamais le rendez-vous hivernal des Montréalais. En ajoutant cette année, par le biais de la Place des Festivals et son Espace L’Oréal, le Quartier des spectacles dans son terrain de jeu, elle a non seulement rejoint encore plus de festivaliers, mais elle a encore réussi à étonner par sa diversité. Soulignons évidemment l’Ambiosphère L’Oréal, unique, qui, au cœur de cette magnifique forêt de gonflables et de lumières, a accueilli un nombre phénoménal de passagers pour son voyage inattendu au cœur de l’univers. Un succès qui ne s’est pas démenti de tout le Festival.

Du côté du Vieux-Montréal et des Quais du Vieux-Port, coeur de la Fête, la frénésie était toujours au rendez-vous. Ce succès est dû notamment aux fameuses activités familiales et aux nouveautés - Labyrinthe géant de sapins, présence des Alouettes et de la coupe Grey à la Patinoire BMO, Tente réconfortante le Lait, 6 à 8 portugais, Soirées électro AXA… -, mais peut-être surtout aux véritables aimants à foule qu’ont été les Spectacles BMO, plaisir renouvelé et diversifié qui a fait danser tout le site de la Fête, avec Malajube en concert d’ouverture, We are Wolves, Nadja, La patère rose et les ahurissants et hilarants Denis Drolet en mode Plume Latraverse pour le spectacle de clôture ! Ces spectacles, précédés des éclatants Feux BMO et des rassembleurs Événements des Quais du Vieux-Port présentés par Hydro-Québec, ont une fois encore compté parmi les moments forts pour les festivaliers. Finalement, comme toujours, succès indéniable pour la Sphère AXA : des milliers de Montréalais s’y sont invités pour danser sur la musique et les images prodiguées par certains des DJ et VJ les plus en vue. Dernier visiteur : un vent nocturne particulièrement rageur qui, pour une raison obscure, a tout arraché au petit matin du dernier vendredi. Qu’à cela ne tienne, grâce à la complicité d’AXA, il a été possible de transformer le lieu en piste de danse à ciel ouvert et de maintenir les activités en les transférant sur la Scène BMO.

Les Arts Financière Sun Life - le volet culturel

Avec cette 11e édition, le Festival aura connu un nombre record de spectacles avec plus de 100 représentations - tout en atteignant ses objectifs de budget de billetterie -, une telle offre de spectacles que, pendant ces 11 jours, on s’est véritablement senti au cœur d’un festival de musique et d’arts de la scène. Une pensée déjà partagée par nos artistes, puisque bon nombre d’entre eux (Elisapie Isaac, Les Trois Accords, Andrea Lindsay, Martine St-Clair, Yann Perreau…) avait préféré réserver leur première ou une création pour le Festival. Dans cette panoplie de spectacles qui a permis de combler tous les goûts des Montréalais, on se rappellera bien sûr ceux de nos coprésidents d’honneur - le magique Paradis Perdu de Dominic Champagne et le fado de la magnifique Mísia, en spectacle d’ouverture -, de l’ovation debout pour l’Orchestre Philharmonique de Rotterdam dirigé par Yannick Nézet-Ségin, le tandem Nagano-Repin avec l’OSM, les séances de Psy avec les 7 doigts de la main qui ont connu un succès… fou, mais aussi la torride nouvelle série Caliente ! qui a si bien rempli son mandat de réchauffer notre hiver qu’on a pratiquement passé tout le Festival sur l’asphalte ! De l’Orquesta Buena Vista Social Club à la Nuit brésilienne avec Paulo Ramos, Bïa, Monica Freire, Nico Béki et Peninha, en passant par Agnès Jaoui, Calexico, Jorge Martinez et les Portugaises Maria de Medeiros et Ana Moura (cette dernière en spectacle de clôture), la série nous a ainsi assuré un soleil presque quotidien, si bienvenu en février. On comprendra alors pourquoi nous avons tous voté à l’unanimité le retour de la série l’année prochaine !

Une mention très spéciale également à l’Exposition Leonard Cohen Artworks, qui a vu défiler à la Galerie Lounge TD de la Maison du Festival Rio Tinto Alcan plus de 5000 visiteurs! Et ce n’est pas terminé, puisque cette exposition gratuite se poursuit jusqu’au 9 mai !

Les Plaisirs de la table SAQ présentés par Air France - le volet gastronomique et vinicole

Qui savait que le Portugal goûtait si bon ? Eh bien, c’est maintenant un secret de polichinelle depuis que la riche tradition culinaire et vinicole de ce pays a été mise en vedette à MONTRÉAL EN LUMIÈRE, grâce aux Dîners du président d’honneur Fausto Airoldi, au Convivial portugais de Vítor Sobral - qui a récolté tant de vivats ! - et à toutes ces Bonnes Tables qui ont connu un vif succès en accueillant la plus grande délégation de personnalités culinaires qu’ait connue le Festival. Notre pays à l’honneur ainsi que la ville et la région vedettes (La Nouvelle-Orléans et les Cantons-de-l’Est) ont su s’incarner dans notre assiette avec leurs saveurs et leurs arômes si délicieusement spécifiques, pour le plus grand plaisir des gastronomes montréalais à l’origine d’un achalandage impressionnant.

Avec de tels gourmets, pas étonnant non plus que la Fête des fromages d’ici au complexe Desjardins ait elle aussi fracassé des records avec une augmentation des ventes de 35 % ! Gros succès également du salon des vins qu’on y trouvait aussi et qui a permis de savourer les Grands Vins du Portugal. L’engouement pour les fromages du Québec ne se perd pas, et on en a eu la preuve, samedi au Hyatt Regency Montréal, lors de cette première Soirée découverte chefs et fromages d’ici qui offrait une saine - et délicieuse ! - compétition entre de grands chefs ! Belle révélation : 400 convives ont jugé, en les dégustant, 16 formidables créations de plats à base de fromages du Québec cuisinés par 4 chefs réputés du grand Montréal. Unique en son genre, ce concours a permis de découvrir les talents de nos « chefs d’ici » et a couronné grande gagnante la jeune et talentueuse Sophie Ouellet, sous-chef du restaurant DNA, qui a ainsi remporté une bourse de 5000 $ offerte par la Fédération des producteurs de lait du Québec.

Mais la véritable surprise cette année aura été sans conteste le nouveau Carrefour des saveurs, lui aussi au complexe Desjardins ! Un succès si instantané et fulgurant qu’on n’aurait pu le prédire malgré son concept des plus alléchant - créer un « village » consacré aux saveurs inimitables de nos produits régionaux et à leurs créateurs. Une fête vraiment gourmande qui non seulement nous a permis de découvrir des produits sublimes - y a-t-il quelqu’un qui a réussi à se remettre des divins smoked meats de canard ? -, mais qui donne un sympathique coup de pouce aux producteurs et aux transformateurs de chez nous.

L’Événement Lumières présenté par Hydro-Québec

Au diable l’humilité et avouons que cette soirée a été MA-GNI-FI-QUE ! Comment ne pas dire autrement ? Déjà impressionnant lors de sa création l’an dernier pour souligner le 10e anniversaire du Festival, ce nouveau happening urbain annuel est revenu en force et en beauté en nous offrant une toute nouvelle création éphémère (toujours d’Olivier Dufour) qui nous a tous éblouis ! La surprenante scénographie et la mise en scène des 60 performeurs pour le moins originale, l’impressionnante scène en V à plusieurs niveaux ainsi que la diversité des montages vidéos, l’harmonie musicale et l’équilibre du « mix media » ont donné un spectacle unique, renversant, qui a véritablement mis la lumière à l’honneur ! Et son nouvel emplacement, la Place des Festivals, s’est avéré l’endroit parfait pour la tenue d’un tel événement.

La 7e Nuit blanche à Montréal présentée par Hydro‑Québec

Chaque année plus dodue, la Nuit blanche a compté pour cette édition 181 activités, 122 lieux, 6 circuits de navettes gratuites grâce à la STM, sans oublier une nouvelle zone (le Mile-End qu’on a joint au circuit du Plateau) et l’arrivée de 40 nouveaux partenaires ! Et quel résultat ! Avec le beau temps et la pleine lune qui se sont mis de la partie, on n’aura probablement jamais vu autant de monde dehors en une nuit de février ! Par exemple, sur la rue Sainte-Catherine, on se serait cru au plus fort du calendrier festivalier montréalais… estival ! Si la profusion des activités rend le compte rendu impossible, pas moyen de passer sous silence la forte concentration d’activités dans le Quartier des spectacles, la danse collective et les jeux visuels sur la Place des Festivals, les activités du Musée des beaux-arts (dont celles sur le thème du verre), le Musée d’art contemporain qui a accueilli pas moins de 17 000 personnes, les différentes présentations du Belgo (près de 9000 visiteurs), les 104 projets d’Art souterrain repartis sur 4 km de corridors souterrains, de même que la folie qui a régné aux spectacles gratuits du Club Soda (Karnival V.2 avec Poirier) et au Métropolis (un Bal masqué de Bande à part présenté par SIRIUS qui a reçu 12 000 personnes).

Présence médiatique accrue

Le Festival n’aura jamais été aussi couvert que cette année dans les médias d’ici ! En plus de cette couverture locale exceptionnelle, on compte plus d’une trentaine de médias étrangers qui ont participé à la fête : du reste du Canada (Canadian Geographic, Ottawa Citizen, Style at Home, Toronto Sun), du Brésil (Prazeres de Mesa), de Bulgarie (Bulgaria National Radio), de Chine (Xinhua News Agency), des États-Unis (About.com, Austin Monthly, Culinary Concierge, Edge publications, Jezebel Magazine, Maine Sunday Telegram, New Orleans Magazine, The Voice), de France (La Croix, Le Monde, Radio France International), d’Italie (Corriere della Serra), du Mexique (Estilos del Universal, Le Fourquet, Traversias) et, bien sûr, du Portugal (Expresso, Fugas, Lusa News, Rotas & Destinos, RTP Internacional, TVI, Volta ao Mundo).

Mission accomplie pour un budget équilibré

Le Festival prévoit cette année atteindre un bilan budgétaire positif tel qu’espéré par le Conseil d’administration de MONTRÉAL EN LUMIÈRE (composé de membres issus des milieux touristique, économique et culturel montréalais et présidé par Michel Archambault), qui avait fixé l’objectif de résorber en partie le déficit accumulé des premières années du Festival.

Un Festival… et plus de 300 partenaires !

Il nous faut remercier sincèrement nos fidèles partenaires, sans qui un festival de cette ampleur ne saurait exister : Hydro-Québec, présent depuis les débuts, BMO Banque de Montréal, nouveau de l’an dernier, L’Oréal, qui se joint cette année, la Financière Sun Life, Air France, le Lait, la Société des alcools du Québec, AXA, les Grands vins du Portugal. Merci aussi à nos partenaires officiels, la Société du Vieux-Port de Montréal, la Société de développement commercial du Vieux-Montréal, T-Fal, complexe Desjardins, Tourisme Montréal, le Partenariat du Quartier des spectacles et l’Association des hôtels du grand Montréal.

Il nous faut également remercier pour leur appui constant nos trois gouvernements : le gouvernement du Canada, plus particulièrement Industrie Canada, Développement économique Canada et le ministère du Patrimoine canadien, le gouvernement du Québec par le biais du ministère du Tourisme, du ministère des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire, de la SODEC et du ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, ainsi que la Ville de Montréal et le Conseil des arts de Montréal.

Finalement, un salut bien spécial aux 300 partenaires qui contribuent à l’incroyable diversité de notre Festival et à toute son équipe, dont la nouvelle directrice générale Jacinthe Marleau et notre nouveau conseiller spécial, Jean‑François Demers !

2011 : édition spéciale « La Femme à l’honneur » grâce à L’Oréal

Après s’être autant amusé, on a évidemment hâte de remettre le couvert ! Et déjà, nous avons de superbes idées en tête, des idées, disons-le, toutes féminines… Le Festival MONTRÉAL EN LUMIÈRE connaîtra en 2011, en partenariat avec L’Oréal, une édition spéciale qui mettra la Femme à l’honneur, qu’elle soit créatrice, chef étoilée, artiste ou vigneronne. La reconnaissance du talent féminin sera ainsi célébrée dans tous les volets de cette 12e édition ! C’est donc un rendez-vous du jeudi 17 au dimanche 27 février 2011 !

- 30 -

These icons link to social bookmarking sites where readers can share and discover new web pages.
  • Digg
  • Sphinn
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Mixx
  • Google