Discours de M. Jacques-André Dupont, président-directeur général

Ouverture de la 18e édition de MONTRÉAL EN LUMIÈRE

Montréal, le jeudi 23 février 2017 — Nous sommes très heureux de vous accueillir aujourd’hui pour lancer cette 18e édition de MONTRÉAL EN LUMIÈRE, présentée par RBC en collaboration avec Bell. Une édition spéciale pour le 375e anniversaire de Montréal dont nous sommes extrêmement fiers, et ce, à plusieurs égards.

Nous sommes avant tout très fiers du succès de MONTRÉAL EN LUMIÈRE, qui, depuis sa création en 2000, n’a cessé de croître, d’innover, de surprendre et surtout, de rassembler. Au fil des années, MEL est devenu un événement fédérateur, agissant comme un véritable moteur du milieu culturel impliquant quelque 300 partenaires de tous les horizons et de tous les volets de la scène culturelle montréalaise.

Avec l’appui d’une trentaine de codiffuseurs, nous offrons une programmation artistique riche et diversifiée qui touche aussi bien à la musique qu’au cirque, au théâtre, à l’opéra et aux beaux-arts, et ce, dans une quarantaine de salles. Outre notre président d’honneur cette année, le grand Daniel Lavoie, le festival accueille de nombreux artistes prestigieux, dont l’étoile montante de la musique classique, Alexandre Da Costa, avec son fabuleux projet Stradivarius à l’opéra, ainsi que Benjamin Biolay, Tryo, Al Di Meola, Agnes Obel, Cécile McLorin Salvant ou encore Rickie Lee Jones.

Autre formidable vecteur de rassemblement, l’offre gastronomique du festival cette année est plus alléchante que jamais… Qu’y a-t-il de plus convivial en effet que les plaisirs de la table et qu’un savoureux repas en bonne compagnie ? Avec Lyon comme grande ville à l’honneur, nous avons clairement l’unanimité pour dire que cette édition s’annonce incomparable. Capitale gastronomique mondiale réputée pour sa richesse et sa générosité, Lyon nous arrive avec ses chefs renommés à l’échelle internationale, dont nos deux coprésidents d’honneur, Jérôme Bocuse et Christophe Muller, sont les plus prestigieux émissaires. Et avec les chefs du réseau Délice qui se joignent également à la programmation, nous pouvons affirmer que la 18e édition de MONTRÉAL EN LUMIÈRE accueille une diversité gastronomique inédite.

Mais au-delà de ces réjouissantes surprises, nous sommes ravis de constater à quel point le festival parvient à renouveler son offre et l’expérience des festivaliers. C’est en effet une édition plus lumineuse et rassembleuse que jamais qui nous attend !

Car en plus des inoubliables rendez-vous qui font la renommée du festival ici et à l’étranger — citons également ses trépidantes activités gratuites, sa Nuit blanche magique et ses spectacles extérieurs électrisants —, MONTRÉAL EN LUMIÈRE accueille cette année une fabuleuse nouveauté qui change entièrement la donne : Illuminart, c’est une oasis de lumière qui vient embraser le Quartier des spectacles avec 25 œuvres lumineuses créées par des artistes d’ici et d’ailleurs. Ensemble, nous allumons littéralement l’hiver, nous perçons la noirceur pour répandre une féérie de lumière et irradier la ville, et nous convions tous les Montréalais et touristes à venir profiter gratuitement de ce moment de joie collective. Au-delà des âges, des communautés et des différences, le seul prérequis pour découvrir le parcours, c’est la curiosité. Ça a été un défi considérable que de rassembler des œuvres aussi imposantes et techniquement exigeantes au centre-ville, au cœur de l’hiver, et ce défi a été relevé avec brio par l’équipe de production, pour le plus grand bonheur de tous. Rappelons qu’Illuminart est l’aboutissement du projet de Rendez-vous de la créativité multimédia interactive et lumineuse, présenté au forum Je vois Montréal, organisé par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain à l’automne 2014. En collaboration avec le Partenariat du Quartier des spectacles, nous avons pris un engagement de témoigner de Montréal comme ville intelligente et numérique, d’affirmer sa place comme métropole innovante et de susciter la fierté des Montréalais en leur offrant un événement annuel original, inédit, urbain et accessible gratuitement.

L’hiver est devenu un atout de la vitalité touristique et culturelle du centre-ville ! Créer un événement culturel et ludique qui brise la routine et l’engourdissement, en misant sur le plaisir d’être dehors et de profiter de l’hiver, le réconfort d’une ambiance chaleureuse et le bonheur de se rassembler… Quelle belle façon de mettre en valeur notre nordicité et de tirer profit de ce qui nous distingue !

De ce fait, MONTRÉAL EN LUMIÈRE est désormais un formidable attrait culturel et touristique, avec des centaines de milliers de festivaliers chaque année. Et que dire des 350 000 entrées de la Nuit blanche, qui est, rappelons-le, l’événement qui attire le plus de monde en une seule journée de toute l’année à Montréal ?

MONTRÉAL EN LUMIÈRE, c’est aussi un levier devenu indispensable pour la vitalité culturelle. En effet, le festival agit comme tremplin pour les artistes d’ici en leur offrant la possibilité de faire leur rentrée montréalaise l’hiver, ce qui était encore impensable il y a quelques années. Alain Lefèvre, Matt Holubowski, Alejandra Ribera, Bruno Pelletier, Bobby Bazini, Alex Nevsky, Charlotte Cardin, Daniel Lavoie, les Hay Babies, Peter Peter, Valaire et Suuns sont autant d’artistes et de groupes qui présentent la première montréalaise de leur nouveau spectacle à MONTRÉAL EN LUMIÈRE.

Et c’est fort de ce beau succès, avec le vent dans les voiles, que nous regardons l’avenir et vers le prochain défi que nous avons à relever, c’est-à-dire 2018. En effet, en constatant le succès de la programmation artistique et gastronomique de cette 18e édition de MONTRÉAL EN LUMIÈRE et l’engouement que suscite la première édition d’Illuminart, nous souhaitons avant tout pouvoir assurer aux festivaliers la continuité de cette belle aventure. Nous voulons qu’Illuminart devienne un événement récurrent et un nouvel incontournable de l’hiver, pour que cette joie de vivre et d’être ensemble que nous insufflons au Quartier des spectacles perdure et fasse partie intégrante de la vie culturelle et touristique montréalaise.

Nous souhaitons également voir croître à Montréal un autre pan de notre richesse locale : la gastronomie. En nous inspirant du modèle lyonnais, dans lequel la gastronomie est un formidable atout touristique qui bénéficie d’une enviable visibilité et d’un soutien appuyé, nous aimerions voir la richesse gastronomique montréalaise soutenue avec autant de ferveur et de constance, au même titre que les arts, le cirque ou la danse. Avec tous les chefs talentueux, créatifs et innovants que nous avons, Montréal pourrait développer un autre pan de sa réputation internationale avec un appui adéquat.

C’est un travail d’équipe et c’est une vision d’avenir. Nous sommes fiers de ce travail commun, de cette union qui fait la force de notre événement, qui repousse chaque année ses limites. Soulignons le soutien essentiel de nos fidèles partenaires : RBC, Bell, la Métropole de Lyon, l’organisation de la Fête des Lumières de Lyon, les Producteurs de lait du Québec, le Casino de Montréal, la Société des alcools du Québec, Gaz Métro, Air France, l’Association des hôtels du grand Montréal, Coors Light, Nespresso, le complexe Desjardins, ainsi que tous nos autres partenaires et fournisseurs officiels. Merci aussi aux trois paliers gouvernementaux pour leur appui constant : le gouvernement du Canada — Développement économique Canada et le ministère du Patrimoine canadien —, le gouvernement du Québec — le ministère du Tourisme, le Secrétariat à la région métropolitaine et la SODEC —, ainsi que la Ville de Montréal, Tourisme Montréal, le Conseil des arts de Montréal, le Partenariat du Quartier des spectacles et la Société des célébrations du 375e anniversaire de la Montréal.

Bon festival !

La 18e édition de MONTRÉAL EN LUMIÈRE aura lieu du 23 février au 11 mars 2017

montrealenlumiere.comexperienceilluminart.com

À propos de la Société des célébrations du 375e anniversaire de Montréal

La Société des célébrations du 375e anniversaire de Montréal est un organisme à but non lucratif qui a pour mandat d’organiser les festivités et contributions socio-économiques qui marqueront le 375e anniversaire de Montréal en 2017. Privilégiant la mise en valeur de l’expertise montréalaise, elle agit comme un catalyseur des forces dans la réalisation de son mandat : mobiliser la communauté, mettre en œuvre une stratégie de financement, administrer de façon rigoureuse les fonds publics recueillis, élaborer une programmation de qualité et assurer la promotion des festivités.

La Société bénéficie du soutien financier de la Ville de Montréal, du gouvernement du Québec, du gouvernement du Canada et du financement privé de onze Grandes Montréalaises. Pour plus de renseignements : www.375mtl.com

Pour en savoir plus sur la contribution du gouvernement du Québec aux célébrations du 375e anniversaire de Montréal, cliquez ici.

— 30 —

Une nouveauté au festival :
l’Atelier Nespresso

Normand Laprise, Joseph Viola, Sébastien Bouillet et Roland Del Monte aux commandes de quatre rendez-vous gastronomiques exclusifs !

Montréal, le mardi 21 février 2017 — Présenté pour la première fois en Amérique du Nord, l’Atelier Nespresso, qui se tiendra les 11 et 12 mars, propose des rendez-vous gustatifs de marque : dans l’espace intime d’un loft de la rue Saint-Alexandre, au centre-ville, les chefs et chefs pâtissiers de renom montréalais et lyonnais Normand Laprise, Sébastien Bouillet, Roland Del Monte, Joseph Viola et la sommelière Élyse Lambert concocteront pour leurs invités des menus d’exception intégrant le café à leurs ingrédients. Une expérience gastronomique exclusive réservée à 26 participants privilégiés par service, dans le cadre de la 18e édition de MONTRÉAL EN LUMIÈRE, présentée par RBC en collaboration avec Bell du 23 février au 11 mars. (Réservations : ticketmaster.ca / 1 855-790-1245)

Conçu par Nespresso en 2003, l’Atelier Nespresso est un concept développé autour des trois « moments café » clés de la journée permettant à des chefs étoilés Michelin, des talents de la relève, de grands sommeliers et des ambassadeurs café Nespresso de créer des expériences gastronomiques hors pair autour du café et des accords mets-vin. Le concept a connu le succès en France, en Suède, en Suisse, en Espagne, en Belgique, en Turquie, au Brésil, en Italie, en Angleterre et en Allemagne. Nespresso a choisi la capitale culinaire Montréal pour poursuivre cette belle lancée sur le continent nord-américain.

Pour l’occasion, un magnifique loft de la rue Saint-Alexandre, situé à quelques pas de la zone extérieure du festival, sera complètement transformé en restaurant éphémère. Les 26 convives seront réunis autour d’une grande table et pourront interagir directement avec les chefs. Des menus hors pair seront servis en harmonie avec des vins sélectionnés par Élyse Lambert, Master Sommelier. Des places de stationnement réservées sont prévues pour tous les invités.

Des sommités du monde gastronomique

Pour nous offrir son prestigieux atelier, Nespresso s’est entouré de l’élite des chefs, chefs pâtissiers et sommeliers :

–    Normand Laprise est chef propriétaire des restaurants Toqué! et Brasserie T! Il a remporté de nombreux prix, dont l’Ordre national du Québec et l’Ordre du Canada pour sa contribution au développement de la gastronomie québécoise.

–    Sébastien Bouillet est pâtissier-chocolatier à la Maison Bouillet à Lyon et au Japon. Il a été formé auprès de Patrick Chevallot et Philippe Segond, Meilleurs Ouvriers de France, puis chez Gérard Mulot à Paris.

–    Roland Del Monte est premier chef pâtissier à l’hôtel Sofitel Montréal Le Carré Doré. Il a aussi été chef pâtissier au restaurant Europea, à Montréal. Il a été nommé Meilleur Ouvrier de France en 1994.

–    Joseph Viola est chef à la tête de trois bouchons lyonnais, tous récompensés d’un Bib Gourmand par le Guide Michelin. Il a été nommé Meilleur Ouvrier de France en 2004.

–    Élyse Lambert a reçu plusieurs prix de sommellerie, dont celui de Meilleur Sommelier du Canada 2015, a terminé parmi les cinq meilleurs sommeliers du monde en 2016, et plus récemment, a acquis la certification Master Sommelier, que seulement 232 individus détiennent dans le monde.

Quatre rencontres gastronomiques à l’Atelier Nespresso

11 mars à midi et 19 h
Chefs : Normand Laprise et Sébastien Bouillet
Sommelière : Élyse Lambert

12 mars à midi et 19 h
Chefs : Roland Del Monte et Joseph Viola
Sommelière : Élyse Lambert

Quartier Central, 1461, rue Saint-Alexandre
26 places disponibles par plage horaire
225 $ (incluant les vins, les taxes, le service et le stationnement ; frais de billetterie en sus)
Réservations : ticketmaster.ca / 1 855-790-1245

Espace Nespresso
Rappelons que les festivaliers pourront se donner rendez-vous à l’Espace Nespresso, situé au cœur du site extérieur, rue Sainte-Catherine, près de Saint-Urbain, pour découvrir et savourer leur café Grand Cru favori, offert gracieusement tout au long de MONTRÉAL EN LUMIÈRE.

Tout savoir sur MONTRÉAL EN LUMIÈRE
Des questions lors de la visite sur le site ? Les kiosques Info-Lumière La Presse+ sur le site sont là pour y répondre. On trouvera aussi tous les renseignements concernant la programmation du site extérieur gratuit dans le programme officielgratuit, offert dans les succursales RBC du Grand Montréal et dans la plupart des sites touristiques de Montréal.

La 18e édition de MONTRÉAL EN LUMIÈRE aura lieu du 23 février au 11 mars 2017


montrealenlumiere.comInfo-LumièreLa Presse+ 514 288-9955 ou, sans frais, 1 85LUMIÈRES

#mtlenlumiere
Twitter : @MTLenLumiere Facebook : facebook.com/Montrealenlumiere
Instagram : instagram.com/mtlenlumiere YouTube : youtube.com/montlumiere

— 30 —

MONTRÉAL EN LUMIÈRE, moteur de rayonnement pour la ville

Le réseau Délice et le congrès Illuminart à Montréal cet hiver

Montréal, le jeudi 16 février 2017 — Alors que la 18e édition de MONTRÉAL EN LUMIÈRE, présentée par RBC en collaboration avec Bell, approche à grands pas, Montréal s’apprête à vivre un grand moment d’effervescence alors qu’elle célèbre ses 375 ans : deux événements majeurs prévus dans le cadre du festival font de Montréal une destination internationale incontournable cet hiver. D’une part, la présence des chefs du réseau Délice engendre la plus grande diversité de grands chefs internationaux jamais vue en ville. Des talents et des saveurs du monde entier feront en sorte que cette édition sera plus riche et diversifiée que jamais ! D’autre part, le congrès international Illuminart, sur le thème des événements et des festivals lumière, aura lieu du 2 au 4 mars prochains au Cœur des sciences de l’UQAM, avec une série de rencontres, de présentations, de conférences et de visites guidées, permettant de stimuler les échanges entre les différents intervenants du milieu, de positionner Montréal au premier plan de la recherche et de l’innovation en matière d’événements lumière et d’offrir un véritable laboratoire pour les créateurs au sein d’un réseau international. Pas de doute, MONTRÉAL EN LUMIÈRE agit comme véritable moteur de rayonnement pour la ville et contribue à sa vitalité créative, touristique et culturelle !

« Le congrès organisé dans le cadre d’Illuminart permettra de faire rayonner à l’étranger le talent et la grande créativité des artistes québécois. Une importante délégation d’organisateurs d’événements internationaux prendra part à ces trois journées consacrées aux nouvelles technologies, à lumière, aux nouvelles tendances, aux artisans et surtout aux artistes ! »

—    Mikaël Fascadore, vice-président Production de L’Équipe Spectra et programmateur d’Illuminart

« Tourisme Montréal est très heureux d’accueillir Délice, le réseau des villes gourmandes, dans le cadre du plus grand festival d’hiver, qui permet à Montréal de faire briller sa culture et sa gastronomie, en plus d’attirer les touristes de partout dans le monde. Notre métropole est reconnue comme un lieu de rencontre créatif d’échanges. Au-delà d’une soixantaine de membres échangeront au sujet des tendances liées à la gastronomie. »

—    Yves Lalumière, président-directeur général de Tourisme Montréal.

Un carrefour de créativité

Pour sa 18e édition, MONTRÉAL EN LUMIÈRE accueillera une délégation de chefs internationaux plus diversifiée que jamais, avec quatorze chefs provenant de villes du monde entier réunies au sein du réseau Délice. Ces chefs seront reçus dans nos fameuses Bonnes Tables montréalaises par de grands chefs d’ici, pour de savoureux moments de créativité partagée !

Søren Jakobsen et William Jørgensen (Aarhus, Danemark), reçus aux Cons Servent ; Pascal Nibaudeau (Bordeaux, France), reçu au Richmond Griffintown ; Alexandre Dionisio (Bruxelles, Belgique), reçu à La Chronique ; Neil Jewell (Cape Winelands, Afrique du Sud), reçu au Ikanos ; Ryan McCaskey (Chicago, États-Unis), reçu au Tapas 24 ; Håkan Thörnström (Göteborg, Suède), reçu à La Fabrique ; Filip Langhoff (Helsinki, Finlande), reçu au Mousso ; Kemal Demirasal (Izmir, Turquie), reçu au Ikanos ; Rafael Rodriguez (Lausanne, Suisse), reçu à l’État-Major ; Pepa Muñoz (Madrid, Espagne), reçue chez Helena et au Portus 360 ; Ruth Ruiz Diaz (Puebla, Mexique), reçue au Ê.A.T. ; Juris Dukalskis (Riga, Lettonie), reçu au Laloux ; Kjartan Skjelde (Stavanger, Norvège), reçu Chez Victoire ; et Giovanni Grasso (Turin, Italie), reçu chez Graziella.

Une plaque tournante de savoirs

Le congrès Illuminart offrira quant à lui une formidable plateforme d’échange et de rencontres. Avec quelque 200 invités venus de 28 pays, le congrès rassemble notamment des organisateurs de festivals lumière locaux et internationaux, des artistes, des créateurs, des vidéastes, des enseignants, des designers, des dirigeants d’entreprises, des concepteurs, des firmes spécialisées, des spécialistes, des chercheurs et des organismes gouvernementaux.

En plus des sessions de travail prévues avec les membres du International Lightfestival Organisation, plusieurs conférences et présentations sont prévues à l’agenda :

  • Conférence de Michel Lemieux et de Victor Pilon, concepteurs de Cité Mémoire, un parcours en 20 tableaux retraçant l’histoire de Montréal d’un bout à l’autre du Vieux-Montréal (2 mars, 19 h)
  • Présentation de la International Lightfestival Organisation (ILO), par Mikaël Fascadore (3 mars, 13 h)
  • Conférence sur l’exportation d’œuvres à l’étranger (3 mars, 13 h 30)
  • Conférence sur les innovations et les nouvelles tendances dans le domaine de la lumière, du design et des technologies, avec Maxim Bonin, Jonathan Bonneau, Claudine Boulanger, Jean-Maxime Dufresne et Luc Courchesne (3 mars, 15 h 15)
  • Présentation de la Fête des Lumières de Lyon, par Gilles Flouret (4 mars, 15 h 45)
  • Présentation du festival Glow Eindhoven, par Robbert Ten Canten (4 mars, 16 h 30)

Une vitrine sur le savoir-faire montréalais

D’autre part, des spécialistes du monde entier pourront découvrir le savoir-faire montréalais, ouvrant la porte à de possibles retombées pour les artistes et les créateurs d’ici dès l’an prochain. En effet, tandis que plus de 115 festivals lumière existent sur la planète, les artistes locaux sont appelés à y faire circuler leurs œuvres plus facilement. Parmi les découvertes proposées :

  • Une visite guidée du projet Cité Mémoire (2 mars, dès 20 h)
  • Une visite du parcours Illuminart et du site de MONTRÉAL EN LUMIÈRE (3 mars, dès 19 h)
  • Une présentation et une visite libre de la Nuit blanche à Montréal (4 mars)
  • Présentations d’artistes locaux, notamment Serge Maheu, Daniel Iregui et Atomic 3 (4 mars, à partir de 13 h 30)

La 18e édition de MONTRÉAL EN LUMIÈRE aura lieu du 23 février au 11 mars 2017

montrealenlumiere.comexperienceilluminart.com

À propos de la Société des célébrations du 375e anniversaire de Montréal

La Société des célébrations du 375e anniversaire de Montréal est un organisme à but non lucratif qui a pour mandat d’organiser les festivités et contributions socio-économiques qui marqueront le 375e anniversaire de Montréal en 2017. Privilégiant la mise en valeur de l’expertise montréalaise, elle agit comme un catalyseur des forces dans la réalisation de son mandat : mobiliser la communauté, mettre en œuvre une stratégie de financement, administrer de façon rigoureuse les fonds publics recueillis, élaborer une programmation de qualité et assurer la promotion des festivités.

La Société bénéficie du soutien financier de la Ville de Montréal, du gouvernement du Québec, du gouvernement du Canada et du financement privé de onze Grandes Montréalaises. Pour plus de renseignements : www.375mtl.com

Pour en savoir plus sur la contribution du gouvernement du Québec aux célébrations du 375e anniversaire de Montréal, cliquez ici.

— 30 —

Elourdes Pierre et Alain Simard engagés dans la prévention de l’intimidation et de l’exclusion avec la Fondation de l’UQAM

Montréal, le mercredi 15 février 2017 – L’Équipe Spectra est heureuse d’appuyer la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), qui présente une soirée grand public gratuite mettant de l’avant la contribution des enseignants et des enseignantes dans la prévention de l’intimidation et de l’exclusion. Cette soirée multiforme s’articule autour de la création de la bourse Elourdes-Pierre, du nom d’une enseignante inspirante, diplômée de l’UQAM. C’est grâce aux revenus du Fonds Elourdes Pierre et Alain Simard, que la toute première de ces bourses d’excellence en sciences de l’éducation sera remise lors de cette soirée spéciale, qui se tiendra le mercredi 22 février dès 18 h 30, à la Salle Pierre-Mercure du Centre Pierre-Péladeau de l’UQAM.

Des donateurs inspirants

Les donateurs, madame Elourdes Pierre, Prix Reconnaissance UQAM 2015 et monsieur Alain Simard, fondateur de L’Équipe Spectra, du Festival International de Jazz de Montréal, des FrancoFolies de Montréal et de MONTRÉAL EN LUMIÈRE, feront connaître les objectifs de leur Fonds et la teneur de leur engagement en faveur du vivre-ensemble et de l’excellence en éducation. L’objectif des Bourses Elourdes-Pierre est d’encourager les recherches en sciences de l’éducation portant sur l’amélioration de la pratique enseignante autour des thèmes suivants : respect, dialogue, lutte contre l’intimidation et dynamique socioaffective de la classe.

Cinéma, discussion et musique!

La soirée débutera par la projection d’extraits du film Le Petit monde d’Elourdes, réalisé par feu Marcel Simard qui avait installé, durant une année entière, sa caméra dans la classe de madame Pierre, fasciné par sa capacité à désamorcer les inévitables conflits surgissant dans un groupe multi-âge du primaire. Une table ronde consacrée à la prévention de l’intimidation, animée par Monique Brodeur, doyenne de la Faculté des sciences de l’éducation, permettra à trois chercheurs de cette faculté de revenir, après la projection, sur le savoir-faire développé par l’enseignante. Jonathan Bluteau, France Capuano et Mélanie Dumouchel évoqueront également leurs propres recherches au sujet de l’intimidation, de la violence, de l’anxiété et de l’exclusion en milieu scolaire. Puis, des amis du couple Pierre-Simard participeront à la soirée en offrant des prestations musicales. Se succéderont ainsi sur la scène de la salle Pierre-Mercure le pianiste et compositeur Alain Lefèvre, l’auteur-compositeur-interprète Michel Rivard et le guitariste Jordan Officier. C’est sur la remise de la 1re bourse Elourdes-Pierre que s’achèvera la soirée.

L’éducation, une priorité pour Alain Simard et L’Équipe Spectra

En plus d’avoir contribué au fonds de dotation pour cette bourse annuelle de 3000 $, Alain Simard est impliqué depuis nombre d’années dans des causes liées à l’éducation. Il est ainsi membre du Conseil d’administration de l’Institut des Troubles d’Apprentissage (institutta.com), auquel il a déjà fait des dons substantiels, tout comme à Allo Prof, en plus d’avoir initié plusieurs bourses d’étude en musique offertes au fil des ans par L’Équipe Spectra dans nos universités. Plusieurs programmes ont en outre été mis en place à des fins pédagogiques par les festivals organisés L’Équipe Spectra, comme la Petite école du jazz, la série JazzFest des jeunes, les séries de concerts de musiciens universitaires et le Camp de blues. D’autres ont été mis en place pour lutter contre le décrochage scolaire et favoriser la réinsertion des décrocheurs, notamment le projet Persévérance scolaire Samajam.

Quand

Le mercredi 22 février 2017

18 h 30 à 20 h 30

Salle Pierre-Mercure du Centre Pierre-Péladeau de l’UQAM

300, boul. De Maisonneuve Est

Métro Berri-UQAM

Gratuit, inscription nécessaire

Pour contribuer au Fonds Elourdes Pierre et Alain Simard

Sur place le 22 février ou en utilisant ce formulaire :

-               À la section Fonds à financer, choisir « Je souhaite dédier mon don à un autre fonds »;

-               Sélectionner le Fonds Elourdes Pierre et Alain Simard et compléter le formulaire.

Pour en savoir plus au sujet d’Elourdes Pierre

Lire le portrait d’Elourdes Pierre, Prix Reconnaissance UQAM 2015 de la Faculté des sciences de l’éducation, dans le journal web Actualités UQAM.

Pour en savoir plus au sujet d’Alain Simard

Lire la biographie complète d’Alain Simard sur le site web de L’Équipe Spectra.

Soirée organisée avec la participation du Bureau des diplômés, du Conseil de diplômés de la Faculté des sciences de l’éducation et de la Fondation de l’UQAM.

— 30 —

Ludovico Einaudi, RY X et Guy Bélanger s’ajoutent à la programmation de Jazz à l’année

Montréal, le mercredi 15 février 2017 — La programmation de la série Jazz à l’année présentée par TD s’enrichit ! Le compositeur virtuose Ludovico Einaudi, le chanteur et guitariste australien RY X et le fulgurant harmoniciste Guy Bélanger prendront l’affiche au printemps et à l’automne 2017. Les billets pour ces concerts seront mis en vente dès ce vendredi à midi (prévente exclusive pour les abonnés de l’Infolettre Spectra demain, jeudi 16 février, de 10 h à 22 h).

Ludovico Einaudi, Essential Einaudi

 

 

 

 

1er novembre, 20 h, Salle Wilfrid-Pelletier, PdA — Entre musique de film et musique classique, l’œuvre du compositeur et pianiste italien Ludovico Einaudi laisse une grande place à la mélodie. Premier compositeur classique en plus de 20 ans à décrocher une place dans le top 15 des ventes d’albums, il revient nous présenter un florilège de ses plus grands succès, dont ses compositions pour les films Intouchables, Black Swan et Mommy.

RY X

13 mai, 20 h, Cinquième Salle, PdA — Originaire d’Australie, le chanteur et guitariste RY X produit une musique tout en nuances qui se distingue par ses sonorités électro acoustiques recherchées et une voix chaude et hypnotique. Après un passage remarqué sur notre scène en octobre 2016, le surfeur et chanteur des groupes Howling et The Acid revient avec le matériel de son nouvel EP.

Guy Bélanger

 

 

 

 

 

29 avril, 20 h, L’Astral — Vieux routier du blues québécois, l’harmoniciste Guy Bélanger a multiplié les collaborations fructueuses (Bob Walsh, Les Colocs, Muddy Waters), produit des albums encensés, signé d’importantes trames sonores (Les Boys, Gaz Bar Blues) et reçu des prix prestigieux (14 trophées Lys Blues). Ce grand ami du Festival, qui a foulé ses scènes plus d’une quinzaine de fois, revient soulever le public à l’occasion du lancement de son nouvel album !  

Billets en vente dès vendredi à midi

(prévente exclusive aux abonnés de l’Infolettre Spectra demain de 10 h à 22 h)

  • Place des Arts : 175, rue Sainte-Catherine Ouest ; 514 842-2112, 1 866 842‑2112 ou placedesarts.com
  • L’Astral (Maison du Festival) : 305, rue Sainte-Catherine Ouest ; ticketmaster.ca ou 1 855 790-1245 — sallelastral.com

Il reste également des billets pour ces concerts

Pour tout savoir avant tout le monde, on peut s’inscrire gratuitement à l’Infolettre Spectra et recevoir toute l’information concernant les primeurs, les dernières nouvelles, les préventes exclusives et les rabais du Festival International de Jazz de Montréal et de la série Jazz à l’année.

Organisme sans but lucratif, le Festival International de Jazz de Montréal poursuit, pour une 16année consécutive, sa mission de diffusion et de développement du jazz et de ses musiques cousines, en réinvestissant ses éventuels surplus dans la présentation de concerts spéciaux de sa série Jazz à l’année. Avec l’appui de Patrimoine canadien, il peut ainsi offrir au public canadien et à ses visiteurs la possibilité de vivre au rythme du jazz toute l’année durant. Le Festival tient également à souligner l’appui de la Maison du Festival, l’hôte officiel de la série Jazz à l’année, ainsi que celui de Bell et du Hyatt Regency Montréal, respectivement partenaire et hôtel officiel de la série.

montrealjazzfest.com
Ligne Info-Jazz La Presse+  514 871-1881 ou sans frais au 1 85JAZZFEST

— 30 —

Une Nuit en 1967 !

Du samedi 4 au dimanche 5 mars


Montréal, le lundi 13 février 2017 — Et si on profitait de la nuit la plus folle de l’année pour replonger dans le passé le plus futuriste ? Une des années les plus marquantes de l’histoire de Montréal, 1967 reste dans notre mémoire collective comme l’année de l’Exposition universelle, mais aussi comme le symbole d’une époque de créativité foisonnante, de soif de liberté et de passion sous toutes ses formes. À l’occasion des 50 ans d’Expo, mais aussi du 375e anniversaire de Montréal et du 150e anniversaire du Canada, la Nuit blanche à Montréal propose aux Montréalais et aux touristes pour sa 14e édition de revivre le temps d’une nuit l’excitation et l’effervescence de ce moment phare de notre histoire culturelle, avec pas moins de 200 activités des plus variées et pour la plupart gratuites dans le cadre de la programmation officielle du 375e anniversaire de Montréal. De la danse, de l’humour, du cinéma, des arts visuels, des jeux, du sport ou de la littérature, pour tous les goûts et tous les âges… car il y a plus de 200 façons de faire des clins d’œil à Expo 67 ! À travers 3 quartiers et 2 pôles, la ville résonnera du 4 au 5 mars dans toute sa richesse et sa créativité vibrante, d’hier à aujourd’hui !

« C’est une véritable fierté pour nous de lancer cette année la 14e édition de la Nuit blanche à Montréal et de voir à quel point cet événement extraordinaire fait désormais partie des rendez-vous préférés des festivaliers. Et avec 1967 comme thème de la fête, une année phare de l’histoire de Montréal dont tout le monde a un souvenir ou a entendu parler, ce sera une édition plus rassembleuse que jamais ! »

—    Jacques-André Dupont, président-directeur général de L’Équipe Spectra

« Le gouvernement du Canada est fier de s’associer à la Nuit blanche à Montréal 67 qui souligne le 50e anniversaire de l’Exposition universelle de Montréal, un événement qui a marqué la métropole et a ouvert notre pays au reste du monde. J’invite tous les Canadiens et visiteurs à plonger au cœur de cette année mémorable. »

—    L’honorable Mélanie Joly, ministre du Patrimoine canadien

« La Ville de Montréal est heureuse de s’associer à Nuit blanche, ce grand véhicule de démocratisation à la culture, et salue la thématique d’Expo 67, un autre anniversaire important à célébrer cette année! J’invite l’ensemble de la population montréalaise à s’approprier la programmation et à nous visiter à l’hôtel de ville »

—    Denis Coderre, maire de Montréal

« Un des grands moments charnière de Montréal est l’expo 67 ! La société des célébrations du 375e anniversaire de Montréal s’associe avec grand bonheur à Nuit blanche à Montréal 1967, année de l’Expo, une nuit qui promet de nous replonger dans cette période effervescente et optimiste typique de l’époque yéyé. »

—    Gilbert Rozon, commissaire des célébrations du 375e anniversaire de Montréal

Le site extérieur de MONTRÉAL EN LUMIÈRE au cœur de la Nuit

À l’épicentre de toutes les activités de la Nuit blanche, le site extérieur de MONTRÉAL EN LUMIÈRE regorge d’action et de surprises : sur la place des Festivals, l’esplanade de la Place des Arts, la promenade des Artistes et la rue Sainte-Catherine, l’esprit de la fête règne partout ! Pour mieux en profiter, les heures d’ouverture du site sont prolongées : de midi à 3 h, les festivaliers pourront vivre une « nuit » pas tout à fait comme les autres. Au programme : la Tyrolienne RBC, la Glissade urbaine et la super Mini-glissade du Lait, la Grande roue Air France, le Curling en lumière et toutes les autres activités du site extérieur entièrement gratuites. Et avec les installations féériques d’Illuminart présenté par le Casino de Montréal qui seront également prolongées pour la Nuit blanche, ça va être magique !

Dès 20 h, la scène Coors Light monte le volume avec un concert de Coleman Hell signataire du succès 2 Heads vu 9 millions de fois sur YouTube, suivi des DJ Bell M O N I T O R S et Misstress Barbara, qui se relaient pour faire danser, tripper et groover les festivaliers, appuyés par les créations visuelles des VJ Bell Yanneek et Bewoy

À la Maison du Festival, la fête bat son plein ! Une soirée spéciale Brave la Nuit ! est organisée par Coors Light au 2e étage dans le Lounge, tandis qu’à la Médiathèque Jazz/La Presse+, une équipe de CISM investit les lieux pour une série d’entrevue et de rencontres avec des artistes et organisateurs d’activités de la Nuit blanche. Une belle incursion dans l’envers du décor ! De plus, les poulains de l’étiquette Joy Ride Records s’emparent de L’Astral pour chauffer la Nuit : avec Shash’U, Rymz, Karma et David Lee dans la place, on peut s’attendre à du bon son !

Un site éphémère Nuit blanche 67

Et ce n’est pas tout, car pour mieux fêter cette nuit spéciale, le site extérieur de MONTRÉAL EN LUMIÈRE prend de l’expansion. La frénésie se répand jusqu’au Parterre (angle Saint-Urbain et De Maisonneuve), où un espace aménagé expressément pour l’occasion célèbre l’année 1967 et les 50 ans de l’Expo. Sur scène dès 19 h, DJ Stefie Shock s’empare des platines pour réchauffer l’ambiance, avant de laisser place aux Vikings dès 21 h pour un spectacle unique avec tous les succès de l’année 1967… et il y en a un paquet ! Light My Fire, Respect, Sunshine of Your Love, Purple Haze… et la liste s’allonge. Côté victuailles, les festivaliers profiteront des deux camions de cuisine de rue et des bars éphémères. De plus, les sculptures lumineuses gigantesques d’Amanda Parer présentées dans le cadre d’Illuminart peuplent le décor pour une touche féérique !

Se déplacer dans la Nuit

Pour maximiser la fête, le métro sera ouvert toute la nuit (au tarif habituel) et un service gratuit de navettes (12 navettes, 4 circuits et 62 arrêts) sera offert toutes les 10 à 15 minutes de 20 h à 3 h grâce à la STM, reliant les activités et les quartiers. Des animateurs de la Nuit blanche prendront place à bord pour vous guider et vous informer de la programmation. Et comme la Nuit blanche n’a rien d’ordinaire, les Étoiles du métro seront là pour agrémenter les trajets. Explorer la ville et découvrir de nouveaux talents, tout ça en une seule Nuit !

La Nuit blanche à la carte

Pour se concocter la Nuit de ses rêves, on peut piocher dans les 11 catégories suivantes réparties sur les 3 quartiers et 2 pôles — Vieux-Montréal ; Quartier des spectacles et Centre-ville ; Plateau-Mont-Royal et Mile-End ; pôles Parc olympique et Ligne Bleue — ou encore se laisser guider par nos suggestions de parcours thématiques (montrealenlumiere.com/ParcoursNb).

Action

Aux Studios Vert Prana, plaisir et chaleur garantis ! Une activité spéciale autour du cerceau conçue dans une ambiance de l’époque de Beau Dommage… démonstrations, cours de base et initiation au hoop fitness, pour tous les âges ! Une activité conçue sur mesure pour les amateurs de patinage est offerte à l’Atrium Le 1000, où on pourra patiner toute la nuit parmi les œuvres urbaines de l’artiste Jamie Janx Johnston. Au Village Mammouth situé au pied du Stade olympique de Montréal, on pourra profiter de la patinoire animée et éclairée Eska, de la glissade interactive sur tubes Télétoon, des camions de cuisine de rues, des DJ invités et d’un moment pyrotechnique complètement éclaté !

Arts visuels

À l’Atelier Circulaire, l’heure est au psychédélisme : on amène notre t-shirt ou notre sac réutilisable pour imprimer un motif psychédélique tout sixties. Et on repart avec notre œuvre ! Au Centre culturel Georges-Vanier, des ateliers d’écriture et d’illustration sont offerts dans le cadre de Terre des Femmes : un moment de partage et d’inspiration autour de la création au féminin. Espace projet ouvre quant à lui un dialogue avec l’artiste Edith Brunette : quel héritage gardons-nous de 1967 ? Et comment l’articuler avec nos problématiques actuelles ? Les discussions avec des artistes et des urbanistes s’accompagnent d’ateliers de façonnage basés sur l’île de Montréal.

Cinéma

Le Nouveau Palais prévoit une soirée de musique des années 60 et de films originaux produits par des ados et de jeunes adultes autistes, ainsi que quatre séances de collages de courts métrages, incluant un court film sur le métro de Montréal en 67. Dazibao et Diagonale organisent une soirée conjointe en partenariat avec le FNC, où se succèderont une performance de la danseuse Sophia Gaspard, des projections de courts-métrages, le projet expérimental The Impossible Blue Rose de Lisa Lipton, et une soirée DJ endiablée. Du côté d’Arsenal Art contemporain, une soirée cinéma festive inclura des films d’archives de l’Expo 67 et des visites guidées.

Danse

Au Centre de création O Vertigo de la Place des Arts, seize artistes de la scène sont amenés à interroger — par le corps, le son et la lumière — les idées de rassemblement et de passage, d’urbanité créative et identitaire, d’impression d’espace et de temps. Au Tango Libre et au Studio Tango Montréal, une folle nuit sera consacrée à la plus emblématique des danses d’Argentine, avec des cours d’introduction, des démonstrations de danseurs professionnels et une piste de danse enflammée ! Le Théâtre Aux Écuries prévoit quant à lui une expérience sensorielle basée sur la gigue, un spectacle interactif dans le noir qui carbure aux sensations visuelles et auditives.

Expositions

Une expérience sensorielle d’art pictural se déploie au Boxotel : deux mouvements artistiques des années 60 reprennent vie, le hard-edge et le colorfield painting, aux côtés de photos souvenirs et d’images d’archives de 1967. La Galerie MainLine présente une cathédrale nouveau genre, clin d’œil au vent de changement qui soufflait sur le Québec et ses pratiques religieuses dans les années 60. L’Accueil Bonneau ouvre ses portes pour dévoiler 140 ans d’histoire : l’occasion de découvrir Terre des Hommes, une exposition créée par les gars de Bonneau, de participer à une œuvre collective et surtout, de se réchauffer le cœur et l’esprit ! Une activité de découverte au Centre de recherche du CHU Sainte-Justine explique de façon ludique l’importance de la recherche et explore en s’amusant l’architecture du lieu.

Fantaisies

La 3e édition de la Nuit aux flambeaux, présentée par Voies culturelles des faubourgs, lance trois parcours à la découverte d’attraits culturels de la ville, avec des guides pour accompagner les visites. Au Musée des beaux-arts de Montréal, l’exposition Chagall inspire une activité d’encre à vitrail, ainsi qu’un atelier collectif de mosaïque sur le thème d’Expo 67. Au Vieux-Port, on plonge dans le passé à l’époque où le Bota Bota, spa-sur-l’eau était un bateau-spectacle et voguait sur le fleuve. Au programme : DJ, exposition, massages et bien plus ! Enfin, un événement dégustation hors du commun au Salon 1861 : La Cuvée d’hiver, avec alcools, mets fins et prestations dans une ambiance rockabilly inspirée des années 50.

Jeux

L’UQAM et Montréal joue organisent Moveo, une folle nuit de jeux rétro activés par une manette géante fonctionnant grâce à un détecteur de mouvement. Un retour dans le temps ludique ! Un chapiteau de jeux vidéo est également installé rue Saint-Denis pour une Nuit blanche déjantée dans le Quartier latin, avec PlayStations VR, meilleurs jeux vidéo de l’heure et consoles rétro. De plus, des jeux géants et d’adresse permettent de tester sa dextérité et ses habiletés sportives, notamment un jeu de quilles finlandais. Une nuit amusante se profile également à l’hôtel de ville : jeux coopératifs géants, chocolat chaud, photomaton aux couleurs d’Expo 67 et autres activités organisées par Montréal joue.

Lumière

À l’Espace La Fontaine, une Symphonie lumineuse emporte les visiteurs au rythme des sculptures glacées interactives, tout en couleurs et en musique, et Instaketch propose un nouveau concept à grand déploiement où les propositions des visiteurs donnent lieu à des mises en scène improvisées inspirées du Québec des années 60, avec costumes, effets de lumière et musiciens à l’appui. Cité Mémoire offre une incursion dans l’histoire avec un des plus grands parcours de projection au monde ! Et au son des DJ du collectif Artgang, les festivaliers pourront danser toute la nuit dans une structure lumineuse inspirée de la Biosphère !

Mots

Le Collège Dawson présente 50 ans d’histoire racontée par les sœurs de la Congrégation de Notre-Dame. Dès 20 h, les récits sont remixés par des DJ… Une soirée de souvenirs et de danse unique ! Reprenant le concept de la mythique Nuit de la poésie de 1970, le Musée d’art contemporain accueille un spectacle animé par Marie-Louise Arsenault, diffusé en direct sur ICI Radio-Canada Première : une nuit d’ivresse éclatée et éclatante, célébrant la parole dans toute son expression poétique, musicale et sociale. La Librairie Gallimard sera pour sa part le théâtre d’une nuit assassine pas comme les autres, puisque André Marois et Laurent Chabin, deux des plus grands auteurs de polar au Québec, se prêteront au jeu de raconter l’assassinat des visiteurs. Au Musée du Château Ramezay, un spectacle-conférence permet de visiter les coulisses d’Expo 67 à travers l’observation de dix objets rares et du florilège d’anecdotes qui en découlent.

Musique

Une nuit magique et explosive est prévue au Monument-National avec la 7e édition du Cabaret de la Nuit blanche ! Une plongée dans l’esprit libre du Summer of 67 avec l’humoriste Arnaud Soly, Fanny Bloom, Daniel Boucher et The Brooks, sous la direction artistique de Jipé Dalpé. À la balustrade, une soirée micro ouvert est consacrée à la parole vivante et la poésie : On n’était pas nés. La cathédrale Christ Church célèbre les années 60 avec chorale, jazz, orgue et projection d’un film sur Léonard Cohen. Pour son 50e anniversaire, le Café Campus revient à ses origines en proposant une soirée dansante dans l’esprit de l’année de l’amour, d’Expo 67, de la jeunesse et de l’ouverture sur le monde. Au Centre Phi, la Nuit Tribe bat son plein ! Une soirée avec le collectif Moonshine proposera une programmation musicale et multidisciplinaire, et l’artiste montréalaise Pony présentera une installation éphémère. Au Eastern Bloc, la modernité et le futurisme sous-jacents à Expo 67 servent de source d’inspiration pour une soirée tout à fait contemporaine où art et la technologie se rencontrent.

Rire

Au Salon urbain de la Place des Arts, La nuit est (encore) blanche fait son retour ! Après avoir réchauffé l’atmosphère l’année passée, Jean-Philippe Wauthier et ses complices sont plus en feu que jamais dans un décor tout droit sorti des années 60 en direct de ICI Radio-Canada Première. À La Vitrine, les humoristes de Zoofest se prêtent au jeu avec les visiteurs : karaoké thématique, artistes invités, découvertes culinaires et bien plus encore ! L’Espace La Risée présente quant à lui un « Pavillon Femmelettes » et un spectacle humoristique, mouture 1967, dans lequel des Femmelettes se trouvent confrontées aux avancées technologiques de l’époque, décortiquant le guide de la femme parfaite version 67, découvrant le tout nouveau métro… Des numéros décapants !

Art Souterrain

Cette année, Art Souterrain propose quelque 70 projets d’art contemporain dispersés sur un circuit de 9 édifices du Montréal intérieur et souterrain. Une foule de médiateurs seront présents pour guider les festivaliers et offrir un autre regard sur les créations. Pour bien préparer sa visite de cette édition qui a pour thème Jeu et diversion, on peut télécharger l’audioguide à artsouterrain.com.

Tout savoir sur MONTRÉAL EN LUMIÈRE

Ceci n’est qu’un bref aperçu des activités de la 14e Nuit blanche à Montréal. On trouvera tous les renseignements dans la publication gratuite offerte sur le site du festival et dans tous les lieux d’activités.

Pour la Nuit blanche, des kiosques d’information nous attendent sur le site extérieur de MONTRÉAL EN LUMIÈRE, à La Vitrine (au 2-22) et à la sortie de la station de métro Mont-Royal.

Et pour naviguer branché toute la Nuit, l’application mobile gratuite présentée par Bell est toute indiquée ! De plus, la nouvelle fonction de recherche d’amis permet de retrouver sa tribu où qu’on soit.

La modération : le plaisir sans les inconvénients

Si la Nuit blanche est aussi appréciée de tant de Montréalais et de touristes, c’est bien sûr en raison de sa folle programmation, mais également de son ambiance festive et sécuritaire. Pour que le plaisir reste justement plaisir, nous tenons à rappeler qu’il est interdit d’apporter de l’alcool sur le site extérieur de l’événement — y compris tous les circuits et tous les quartiers où ont lieu les activités —, comme c’est le cas sur tout le territoire de la ville de Montréal.

À propos de la Société des célébrations du 375e anniversaire de Montréal

La Société des célébrations du 375e anniversaire de Montréal est un organisme à but non lucratif qui a pour mandat d’organiser les festivités et contributions socio-économiques qui marqueront le 375e anniversaire de Montréal en 2017. Privilégiant la mise en valeur de l’expertise montréalaise, elle agit comme un catalyseur des forces dans la réalisation de son mandat : mobiliser la communauté, mettre en œuvre une stratégie de financement, administrer de façon rigoureuse les fonds publics recueillis, élaborer une programmation de qualité et assurer la promotion des festivités.

La Société bénéficie du soutien financier de la Ville de Montréal, du gouvernement du Québec et du financement privé de onze Grandes Montréalaises. Pour plus de renseignements : 375mtl.com

Pour en savoir plus sur la contribution du gouvernement du Québec aux célébrations du 375e anniversaire de Montréal, cliquez ici.

La 18e édition de MONTRÉAL EN LUMIÈRE aura lieu du 23 février au 11 mars 2017

 

— 30 —

Paul Piché 40 printemps

Paul Piché et ses invités réunis pour un grandiose spectacle sur la scène du Centre Vidéotron le 20 mai 2017 ! 

Billets en vente dès maintenant

Tel qu’annoncé sur le plateau de Tout le monde en parle, Paul Piché sera sur la scène du Centre Videotron le samedi 20 mai 2017. Rappelons qu’afin de souligner comme il se doit les quarante ans d’une longue et belle carrière, Paul Piché et ses invités se réuniront sur la scène de l’amphithéâtre du Centre Bell le vendredi 17 mars 2017. Suite à la vente impressionnante  des billets du Centre Bell et avec l’engouement du public de Québec d’avoir eux aussi ce rendez-vous, Paul Piché et ses invités se réuniront sur la scène de l’amphithéâtre de la capitale nationale ! Ce rendez-vous est d’autant plus symbolique puisque Paul considère que c’est à cet endroit qu’il est né artistiquement. D’y revenir, 40 ans plus tard, est un beau cadeau. Lire la suite

Tout le monde dehors !

Lumière sur le site extérieur gratuit

Montréal, le lundi 6 février 2017 — Du 23 février au 11 mars 2017, la 18e édition de MONTRÉAL EN LUMIÈRE présentée par RBC en collaboration avec Bell arrive avec son lot de nouveautés ! Tout d’abord, le festival accueille cette année la première édition d’Illuminart, présentée par le Casino de Montréal, qui apportera un nouveau souffle absolument magique au Quartier des spectacles, avec de la lumière, de la créativité et des installations interactives qui se répandent à travers le centre-ville et qui débordent du site extérieur de MEL pour illuminer la ville. Une belle façon de participer aux premières célébrations de l’année en faisant partie de la programmation officielle du 375e anniversaire de Montréal ! Lire la suite

Un été radieux en perspective !

38e édition du Festival International de Jazz de Montréal

Montréal, le lundi 30 janvier 2017 — Quoi de mieux pour commencer l’année qu’une nouvelle annonce de concerts pour cet été ? C’est officiel, la 38e édition du Festival International de Jazz de Montréal, présentée par TD en collaboration avec Rio Tinto du 28 juin au 8 juillet 2017, nous attend avec une programmation de plus en plus alléchante. Une vingtaine de nouveaux rendez-vous sont d’ores et déjà à inscrire à nos agendas, avec un bel éventail de tendances, de styles et de genres, des rythmes électros les plus fous au jazz le plus exigeant. Les billets pour ces concerts seront en vente dès ce vendredi 3 février à midi (prévente exclusive pour les abonnés de l’Infolettre Spectra, dès ce jeudi 2 février, de 10 h à 22 h). Lire la suite

Le grand retour d’UZEB
25 ans plus tard

La tournée R3UNION au Festival

Montréal, le vendredi 16 décembre 2016 — Une grande nouvelle pour la prochaine édition du Festival International de Jazz de Montréal ! Après 25 ans d’absence, le légendaire groupe de jazz-fusion UZEB donnera le coup d’envoi de sa tournée R3UNION le jeudi 29 juin 2017 à 19 h 30 à la Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts, où le groupe a déjà écrit deux célèbres pages de l’histoire du Festival et du jazz au cours de prestations mémorables en 1989 et 1991. Un nouveau rendez-vous avec l’Histoire du jazz ! La 38e édition du Festival, présentée par TD en collaboration avec Rio Tinto, aura lieu du 28 juin au 8 juillet 2017. Les billets pour ce concert sont déjà en vente (montrealjazzfest.com).  Lire la suite