La Nuit du futur

Capture video FR

Montréal, le mercredi 13 février 2019 — Alors que la Nuit blanche à Montréal, présentée en collaboration avec le Casino de Montréal, s’apprête à lancer sa 16e édition organisée dans le cadre de MONTRÉAL EN LUMIÈRE, on se réjouit de constater qu’elle fait toujours partie des événements hivernaux préférés des irréductibles oiseaux de nuit montréalais. Près de 200 activités, pour la plupart gratuites, seront proposées du samedi 2 au dimanche 3 mars dans près de 140 lieux disséminés dans sept arrondissements à travers la ville… et quelque 300 000 noctambules sont attendus pour en profiter. Cette année, la Nuit se projette dans le futur : découvrez des œuvres visionnaires, de nouvelles perspectives et admirez d’étonnantes performances ancrées dans l’avenir ! Un épatant voyage dans le temps qui nous donnera un avant-goût prometteur de ce que le futur nous réserve !

Neuf pôles d’activités pour sillonner la ville toute la nuit

On peut plonger dans la Nuit où qu’on soit ! Le 2 mars, la ville toute entière fourmillera d’activités, divisées à travers neuf pôles et douze catégories : action, arts visuels, cinéma, danse, expos, fantaisies, jeux, lumière, mots, musique, rire et multidisciplinaire. Voici quelques suggestions pour vous faire une idée de ce qui vous attend :

  1. Pôle Quartier des spectacles

Véritable épicentre de la Nuit blanche, le site extérieur de MONTRÉAL EN LUMIÈRE brillera par son offre des plus variées ! Au Chalet Bell et à la scène Énergir, vous pourrez assister à des spectacles d’artistes qui vous feront vous déhancher toute la nuit durant ! D’abord, Beat Market ainsi que leurs invités vous proposeront un party au Chalet Bell dont vous vous rappellerez longtemps : de l’électro joué live agrémenté d’habiles improvisations. Puis, Fafa Khan, DJ canadienne d’origine japonaise, pakistanais et finlandaise, vous y servira avec brio un savant mélange de succès hip-hop. À la scène Énergir, vous pourrez découvrir le duo canadien Paris & Simo qui, alliant des éléments de house old school à de la pop plus moderne, vous donneront assurément des fourmis dans les jambes. Du côté de la Maison du Festival, Soran, avec en première partie le groupe indie pop Jordann, présentera ses chansons bien ficelées, à quelque part entre reggae, folk, pop et funk. Sa prestation sera suivie d’une performance gratuite de Nomadic Massive, collectif de hip-hop reconnu pour ses performances explosives.

Autour de la place des Festivals et de l’esplanade de la Place des Arts, prenez un verre au Bar Coors Light et profitez des activités qui se dérouleront en continu jusqu’à 3 h : la Zone sportive RBC avec sa Tyrolienne RBC, la Place de la famille du Lait avec sa Glissade urbaine, l’Univers de l’INCROYABLE ÉRABLE avec sa Grande roue, ainsi que les installations alliant art, lumière et technologie d’Illuminart présenté par le Casino de Montréal. L’escouade Promutuel Assurance est là pour immortaliser vos meilleurs moments sur place et vous offrir une photo souvenir, à récupérer au kiosque selon le format de votre choix. Vous pourrez aussi vous réchauffer en dégustant un bon café Tim Hortons, café officiel de la Nuit blanche, à la camionnette du même nom, ainsi que tenter votre chance contre un gardien de but virtuel au Défi face-à-face Tim Hortons. Ravissez vos papilles avec les boissons disponibles au Bistro SAQ, que ce soit un succulent verre de vin, de cidre, ou encore le fameux cocktail du Québec, le Québec Royal !

a. Pôle Quartier des spectacles – Radio-Canada promet une Nuit blanche inspirante !

Au Complexe Desjardins, vous prendrez part à une démonstration technique animée par Élyse Marquis et exécutée par d’anciens candidats de la dernière édition de l’émission LES CHEFS !. Vous couronnerez votre expérience d’une dégustation sous le signe du parfait accord bouchées-cidres, qui saura sans doute éveiller les papilles du fin gourmet en vous ! L’émission GRAVEL LE MATIN d’ICI RADIO-CANADA PREMIÈRE, conviera le public au Salon urbain de la Place des Arts pour une formule toute spéciale Nuit blanche. Venez découvrir ce qui se produit quand Alain Gravel et son équipe quittent l’horaire du matin pour se plonger dans l’ambiance festive et détendue du samedi soir, le temps d’une soirée haute en couleurs ! Entre autres au programme : Philippe Brach et le groupe déjanté Bleu Jeans Bleu en performance musicale, puis Antonin Mousseau Rivard, Élisabeth Cardin et le chef vegan Jean-Philippe Cyr seront reçus en entrevue. Le talk-show littéraire quotidien d’ICI RADIO-CANADA PREMIÈRE PLUS ON EST DE FOUS, PLUS ON LIT ! prendra aussi place au Salon urbain de la Place des Arts plus tard ce soir-là. Les festivaliers sont invités à rencontrer l’animatrice Marie-Louise Arsenault et toute son équipe. Au programme : voyage dans l’univers des mots et de la poésie de Jean-Paul Daoust, lectures enflammées et entrevues passionnées en compagnie entre autres de la comédienne Catherine Trudeau et du comédien Francis Ducharme, ainsi que l’un des écrivains les plus prolifique de sa génération, Simon Boulerice. Le public se laissera charmer par les performances musicales exaltantes du groupe Les Louanges, sans oublier le traditionnel Combat des mots durant lequel nos deux combattantes Marie-Lise Chouinard et Charlotte Aubin se prêteront à une joute oratoire de trois rounds autour d’un thème donné. Le tout sera gratuit et ouvert à tous pour vivre une Nuit blanche littéraire hors du commun !

L’édifice Wilder accueillera des événements reliés à la danse, notamment un marathon musical diffusé en continu sur Internet, où les plus grands DJ de la ville joueront des vinyles pendant 24 heures, et une dance battle endiablée à l’Agora de la danse. Vous serez au cœur de l’action avec Danse roulette, au Centre de Création O Vertigo à la Place des Arts, où vous déterminerez les conditions de prestation des danseurs en tournant une roue mise à votre disposition. Artexte proposera une sélection intrigante de courts métrages de science-fiction abordant différents thèmes tels que le féminisme, le retour vers le savoir ancestral et la découverte intergalactique. Proposée par Zoofest en collaboration avec la radio indépendante de Montréal, CIBL, la Nuit des podcasts vous fera vous plier de rire, mélangeant enregistrements de podcasts humoristiques et discussions animées. La SAT vous fera voyager avec son programme « rétrofuturiste » ; projection de film, mixologues, bédéistes en direct et bar à t-shirts animeront votre nuit, en plus des DJ et VJ qui vous feront danser sous le dôme de la Satosphère. Au Balcon, Fwonte vous invitera à faire la fête dans le cadre d’une soirée électro aux influences afrofuturistes. La Maison du développement durable vous fera voyager à travers des contes fantastiques, des images insolites, de la musique planante et une installation artistique créée à partir d’objets de verres bioluminescents. Au Goethe-Institut, le groupe d’artistes RaumZeitPiraten présentera Cinéma éclaté, un conglomérat d’appareils et de machines opto-acoustiques qui transformera ce lieu et ses propriétés architecturales en un déambulatoire audiovisuel.

  1. Pôle Centre-ville

Au Centre Canadien d’Architecture, six invités spéciaux proposeront un toast à une personne, un endroit, une idée qu’ils aimeraient que toute la planète oublie. Chaque toast sera suivi de performances musicales enlevantes. Au Musée des beaux-arts de Montréal, un parcours nocturne a été imaginé autour de l’exposition Thierry Mugler : Couturissime avec des visites, un atelier créatif et une perfo musicale inspirée des muses du célèbre créateur. Le Musée McCord, quant à lui, vous entraînera dans une épopée à travers l’histoire du Canada et vers le futur. Au sud du pôle, le Festival du nouveau cinéma, à L’Arsenal, vous initiera à l’univers festif et inclusif du voguing, avec Gérald X Reyes, qui vous proposera démo et cours et où vous pourrez aussi visionner le documentaire brésilien Bixa Travesty.

  1. Pôle Quartier latin et Village

À la galerie Fresh Paint, on observera de la sculpture en direct, réalisée en réalité virtuelle, entremêlée de graffitis. À l’UQAM, vous serez immergés dans La mécanique des fluides, au Pavillon Sainte-Catherine, œuvre où vous prendrez part à l’expérience de cette force de la nature qu’est l’eau. À la Grande Bibliothèque, petits et grands pourront participer à une fête phosphorescente à l’Espace Jeunes, ainsi qu’à une « Bibliothèque vivante géante ». Dans le cadre des Rendez-vous Québec Cinéma, vous vous initierez au rap de demain avec les prestations de Saramée, Naya Ali et Kirouac & Kodakludo à la Cinémathèque québécoise. Le festival Montréal joue mettra son grain de sel avec des jeux technos interactifs, une fête foraine et des sports hivernaux. Enfin, l’incontournable Nuit aux flambeaux sur les faubourgs partira soit de l’Écomusée du fier monde, soit de la maison de la culture Janine-Sutto, pour découvrir un quartier et ses nombreux attraits, à la lumière des flambeaux et en compagnie d’un guide.

  1. Pôle Hochelaga

Au pied du Stade olympique, le public pourra savourer les plaisirs de l’hiver avec des jeux grandeur nature, un espace chalet, un parc de snowskate, une patinoire naturelle et une miniglissade. Au Centre sportif du Parc olympique, vous retrouverez aussi un parcours de modules gonflables Witbit, qui vous permettra de vous amuser comme des enfants ! Le Bistro le Ste-Cath accueillera une joute littéraire, basée sur le conte, la poésie et le slam. Avec des thèmes et des contraintes tirées au sort, un joueur devra débuter une histoire ou la continuer, et la retourner à son adversaire. Ça promet ! La galerie Marc Gosselin mettra de l’avant plusieurs artistes issus des milieux urbain et contemporains et présentera des prestations de musique noise/expérimentale.

  1. Pôle Vieux-Montréal

À Pointe-à-Callière, l’exposition La Petite Vie vous plongera dans l’univers de cette série culte ! Vous pourrez même visionner en rafale une sélection des meilleurs épisodes et entrer dans la peau de vos personnages préférés à l’espace photomaton ! Chez DHC Art, vous participerez à une danse phosphorescente de symboles, un atelier de peinture conçu par Leisure. Le Centre Phi vous fera contempler l’avenir avec son happening artistique, qui comprendra une installation audiovisuelle ainsi que des prestations musicales. À la Galerie Bloom, vous pourrez découvrir les nouvelles œuvres d’art que des artistes montréalais ont créées avec l’avenir en tête.

  1. Pôle Plateau-Mont-Royal

À la Maison des écrivains, la Ligue d’improvisation littéraire vous inventera des futurs avec un spectacle surprenant, mêlant littérature, théâtre et musique. Le Livart vous offrira le premier volet de sa série d’expositions collective, où 18 artistes réinterpréteront le futur. Aux Jeunesses Musicales Canada, petits et grands suivront les rythmes de musiques jamais entendues sur un plancher de danse pour explorer en mouvement des fantaisies futuristes ; tout ça, en pyjama ! À la Boutique Geekatorium, vous pourrez visualiser l’avenir de l’humanité à travers la science-fiction en y visitant une galerie d’art futuriste en compagnie des artistes eux-mêmes. Cat’s Corner vous invitera à un tour du monde unique des danses swing.

  1. Pôle Mile-End

À l’Atelier Circulaire, vous pourrez explorer la sérigraphie textile, avec des motifs rétrofuturistes, cyberpunks ou intergalactiques réalisés avec des couleurs fluorescentes ! Tissus et fils seront disponibles à La Société Textile pour une nuit de « craftivisme » (art et activisme), où vous serez invités à broder, à vous manifester pour le futur ! Des artistes tenteront l’impossible au pavillon du parc Saint-Viateur : créer une série d’œuvres pour améliorer le sort de l’humanité ! Pas une mince affaire ! La compagnie de patinage contemporain Le Patin Libre prendra d’assaut l’aréna Saint-Louis pour vous démontrer le talent incroyable de ses artistes-patineurs et vous faire danser sur la glace.

  1. Pôle Nord

Ausgang Plaza plongera les festivaliers dans l’univers de Dâm-Funk, à qui se joindront les talents d’ici Shash’U, Simahlak et Ruby Jane ; un monde futuriste où G-funk et hip-hop régneront. Cinéthique Villeray rassemblera des participant(e)s à la diffusion de courts métrages documentaires engagés au présent du vindicatif et au futur incertain au café littéraire Chez l’Éditeur. Eastern Bloc et Never Apart présenteront Technofuturisme, une célébration à la fois technologique, avec des installations en art numérique, et musicale, sur le thème des diasporas africaines et de la musique techno. Au Centre de recherche du CHU Sainte-Justine, vous percerez en famille les secrets de la forêt des mystères en compagnie de Scientix le Hibou, qui vous guidera aux confins des laboratoires nocturnes.

  1. Art Souterrain

Pour son 11e anniversaire, le festival Art Souterrain déploiera, dans le cadre de sa thématique « Le vrai du faux », un parcours artistique unique dans le réseau intérieur et souterrain de Montréal. Vous assisterez à la destruction d’œuvres de grands peintres, découvrirez deux performeurs qui se pourchassent, discuterez superstitions, écouterez des nouvelles étonnantes toute la soirée, et plus encore !  Réparti sur plusieurs édifices différents, le circuit intégrera des médiateurs, présents pour guider et renseigner les festivaliers sur les œuvres, des rencontres d’artistes ainsi que des performances.

Se déplacer dans la Nuit

Cette année encore, la STM est le partenaire indispensable de tous les déplacements ! Le métro sera exceptionnellement ouvert toute la nuit (au tarif habituel). La passe Soirée illimitée (5 $) permet de profiter du service à volonté entre 18 h et 5 h le lendemain.

Tout savoir sur la Nuit blanche

Ceci n’est qu’un aperçu des activités de la 16e Nuit blanche à Montréal. Pour tout savoir, rendez-vous sur le site web nuitblanchemtl.com : vous y trouverez tous les détails, une carte des activités, des suggestions de parcours thématiques, et bien plus !

L’application mobile MONTRÉAL EN LUMIÈRE, présentée par Bell, permet également d’explorer la Nuit avec toute l’info dans sa poche. Auparavant rassemblée sur l’appli Nuit blanche, cette info est maintenant regroupée dans une même toute nouvelle application indispensable à votre expérience de MONTRÉAL EN LUMIÈRE et de la Nuit blanche. Consultez le détail des activités ainsi que nos suggestions de parcours et repérez-vous grâce à la carte géolocalisée. En plus d’avoir la programmation de la Nuit blanche à portée du doigt, l’appli vous permet donc d’explorer l’ensemble des activités du festival et avec l’outil Favoris, vous pourrez créer votre liste personnalisée d’incontournables. Autre nouveauté cette année, assurez-vous une place pour la Tyrolienne RBC, la Grande roue ÉRABLE DU QUÉBEC et la Glissade urbaine du Lait grâce à la nouvelle fonction « Réserve ton spot » ! Vous pourrez également y voir la vidéo souvenir de votre descente en Tyrolienne RBC !

Le programme imprimé sera distribué gratuitement sur le site extérieur de MONTRÉAL EN LUMIÈRE, dans les lieux d’activités, dans les kiosques d’information de la Nuit blanche et à La Vitrine (au 2-22).

La modération : le plaisir sans les inconvénients

Si la Nuit blanche est aussi appréciée de tant de Montréalais et de touristes, c’est bien sûr en raison de sa folle programmation, mais également de son ambiance festive et sécuritaire. Pour que le plaisir reste justement plaisir, nous tenons à rappeler qu’il est interdit d’apporter de l’alcool sur le site extérieur de l’événement — y compris tous les circuits et tous les quartiers où ont lieu les activités —, comme c’est le cas sur tout le territoire de la ville de Montréal.

nuitblanchemtl.com

#NBMTL

— 30 —

La Nuit remixée

3 mars 2018 — 15e édition de la Nuit blanche à Montréal

Montréal, le lundi 12 février 2018 — Quinze ans de folie créative, ça se fête ! Tandis que la Nuit blanche à Montréal s’apprête à lancer sa 15e édition, présentée dans le cadre de MONTRÉAL EN LUMIÈRE, on se réjouit de voir à quel point les Montréalais ont inscrit l’événement parmi les incontournables de l’hiver. Et pour cause ! Plus de 200 activités, pour la plupart gratuites, proposées du samedi 3 au dimanche 4 mars dans 152 lieux à travers la ville… et quelque 300 000 noctambules attendus pour en profiter. Et bonne nouvelle pour l’événement : le Casino de Montréal embarque dès cette année dans l’aventure pour devenir commanditaire de la 15e Nuit blanche. Cette année, la Nuit se décline sur le thème du (re) MIX : revisiter les œuvres, croiser les disciplines, repenser les genres, se jouer des influences et nouer des dialogues entre les artistes… Un beau défi relevé avec brio ! Du résultat, inusité, original et surprenant, découle une nuit où toutes les expériences deviennent possibles. À chacun de créer la sienne !

Neuf pôles d’activités pour passer la Nuit

On peut plonger dans la Nuit où qu’on soit ! Le 3 mars, la ville entière s’embrase à travers neuf pôles et onze catégories d’activités : action, arts visuels, cinéma, danse, expos, fantaisies, jeux, lumière, mots, musique, rire. Voici quelques suggestions pour se faire une idée de l’effervescence à venir :

 1. Pôle Quartier des spectacles

Véritable épicentre de la Nuit blanche, le site extérieur de MONTRÉAL EN LUMIÈRE QDSvibrera de mille feux ! Au tout nouveau Chalet Bell et à la Zone Énergir, l’action est reine : place à un spectacle de Canailles, suivi des DJ sets Gotsoul Session des DJ/VJ Bell Toddy Flores + Zack Cola et Bang Bang The Boogie de jojoflores & Cesar et invité spécial Quicksound Live. Dès minuit à la Maison du Festival, Sarahmée, Naya Ali et Marie-Gold lancent une soirée exceptionnelle consacrée aux talents émergents du hip-hop au féminin. Autour de la place des Festivals et de l’esplanade de la Place des Arts, les activités s’enchaînent en continu jusqu’à 3 h : la Tyrolienne RBC, la Zone sportive RBC, la Glissade urbaine du Lait, la Grande roue Érable du Québec, ainsi que les installations alliant art, lumière et technologie d’Illuminart présenté par le Casino de Montréal.

L’édifice Wilder tout entier accueille des événements liés à la danse, notamment un marathon de vinyles et un duel de danse déjanté à l’Agora de la danse. Au Salon urbain de la Place des Arts, musique et humour font bon ménage avec Mara Tremblay, Fred Fortin et Galaxie, ainsi que Jean-Philippe Wauthier, Fred Savard, Olivier Niquet et Jean-Sébastien Girard, réunis pour La nuit est encore blanche (présenté par Radio-Canada). Le 2-22 est le théâtre d’une nuit improbable signée La Vitrine culturelle, d’un atelier de collage proposé par Artexte et d’une exposition inédite du jeune artiste Erdem Taşdelen (Toronto) et du collectif Chto Delat (Russie) à VOX. Le Cabaret festif no 8 au Monument-National, en collaboration avec ZOOFEST, s’annonce plus éclaté que jamais, entre humour (Les Appendices) et musique (Marie-Pierre Arthur, Antoine Gratton et DJ Dee). Du côté de la balustrade, place à la parole vivante et à la poésie avec une soirée à micro ouvert.

2. Pôle Centre-ville

À l’école des sciences de la créativité, La Factry, Frenchez l’inconnu, c’est se lancer dans un party plus inusité que jamais entre débats, danse, arts visuels et musique. Au Centre canadien d’architecture, un mini festival de télévision aligne performances critiques et poétiques conçues à partir de méthodes de réception-transmission. Au Musée des beaux-arts de Montréal, un parcours nocturne est imaginé autour de l’exposition Napoléon — Art et vie de cour au palais impérial, avec des visites, des ateliers et une murale collective. Le Musée McCord, quant à lui, s’attache à ressusciter les Contes urbains et proposer une découverte guidée de l’expo Tohu-bohu au pays des contes.

3. Pôle Quartier latin et Village

Salsa  3Au Pavillon de design de l’UQAM, on s’interroge sur le bonheur et ses clichés… et on se laisse guider dans un circuit d’installations pour mieux se poser la question. À la Grande Bibliothèque, un laboratoire de poésie ouvert à tous mêle artistes visuels, sonores et poètes, à côté d’une exposition célébrant le 50e anniversaire de la création de la Bibliothèque nationale. Dans le métro, il fera chaud ! À Berri, on danse le swing avec Cat’s Corner, puis la salsa avec l’école San Tropez. Le festival Montréal joue met son grain de sel avec des jeux technos : jeux vidéo, jeu de mémoire coopératif Mimésis et installation interactive Propolis créée par les étudiants de l’UQAM. Enfin, l’incontournable Nuit aux flambeaux part soit de l’Écomusée du fier monde, soit de la maison de la culture Frontenac, pour découvrir un quartier et ses nombreux attraits, à la lumière des flambeaux et en compagnie d’un guide.

4. Pôle Hochelaga

Inauguré cette année, le tout nouveau pôle Hochelaga accueille une quinzaine d’activités ! Au pied du Stade olympique, le public pourra se livrer à une séance de patinage nocturne sur le sentier glacé éclairé de l’Esplanade Financière Sun Life. Le Bistro le Ste-Cath brasse poésie, slam, contes, ateliers créatifs et même des dégustations d’insectes. Tout un mix ! La galerie Marc Gosselin braque les projecteurs sur les artistes du quartier : Karine Demers, Marc Gosselin et Martin Rondeau. Au Salon Enchanté, on met la main à la toile ! Une œuvre collective fabriquée à l’aveugle, de la peinture corporelle ultra-violette, de la musique et une expo. Enfin, un spectacle hip-hop de L’Amalgame est proposé par la SDC Hochelaga-Maisonneuve, parfait pour se réchauffer le corps et l’âme !

5. Pôle Vieux-Montréal

Vieux portÀ l’hôtel de ville, en partenariat avec la SAT et MU, on libère sa créativité dans une murale collective ! La Galerie d’art Le Bourget propose une performance des artistes Nathalie Lapointe et Diana Polizeno. À Pointe-à-Callière, l’exposition Passion : hockey joue les prolongations ! Matchs de mini hockey, création d’une œuvre collective aux couleurs du sport national, en plus de la visite de l’expo. Et à l’espace VERRE, le néon est à l’honneur avec Gérald Collard et les œuvres lumineuses de son Atelier Neon Family.

6. Pôle Plateau-Mont-Royal

À la Maison des écrivains, la Ligue d’improvisation littéraire prend d’assaut des œuvres pour les remixer, brassant littérature, théâtre et musique. La boutique Geekatorium propose d’inventer la grande aventure de Mika et son androïde dans le cadre d’un conte collaboratif. Au Studio Bizz, le hula-hoop devient tribal à travers des démonstrations et des ateliers d’introduction. Enfin, la coopérative ECTO offre une soirée festive au croisement des époques, entre musique traditionnelle et monde numérique.

7. Pôle Mile-End

patin libreArtLounge MTL présente un événement multisensoriel 100 % montréalais, avec neuf artistes multimédias et trois DJ. L’expo Performing Lives à la galerie Optica vise à brouiller les codes de la vidéo et invite le public à imaginer la suite du célèbre Twin Peaks de David Lynch. À Temps libre Mile-End, la puissante poésie de la slameuse de la slameuse Queen Ka se mêle à des ateliers sensoriels et des projections inédites. La compagnie de patinage contemporain Le Patin Libre prend d’assaut l’aréna Saint-Louis pour lancer un gros party sur glace.

8. Pôle Nord

Artgang Montréal célèbre l’inclusion sociale, la mixité culturelle et la fête avec Le Runway ! Place à la mode, la danse, les arts visuels et la musique éclatée. Le Centre des métiers du cuir de Montréal accueille l’artiste Claire Nadon, dont les créations maillent cuir et jacquard. Cinéthique Villeray rassemble des participant(e)s à la diffusion de documentaires engagés à Montréal au café littéraire Chez l’Éditeur pour une nuit de projection de courts métrages documentaires. Au Centre Segal des arts de la scène, c’est le Big Broadway Sing-Along de Nick Burgess : du piano, des airs de Broadway, et des chansons chantées en chœur !

9. Art Souterrain

Art souterainPour son 10e anniversaire, Art Souterrain déploie un parcours artistique unique dans le réseau intérieur et souterrain de Montréal. Réparti sur sept édifices différents, le circuit intègre des médiateurs, présents pour guider et renseigner les festivaliers sur les œuvres, des rencontres d’artistes ainsi que des performances.


Se déplacer dans la Nuit

Cette année encore, la STM est le partenaire indispensable de tous les déplacements ! Le métro sera exceptionnellement ouvert toute la nuit (au tarif habituel). La passe Soirée illimitée (5 $) permet de profiter du service à volonté entre 18 h et 5 h le lendemain.

Tout savoir sur la Nuit blanche

Ceci n’est qu’un aperçu des activités de la 15e Nuit blanche à Montréal. Pour tout savoir, rendez-vous sur le nouveau site web nuitblanchemtl.com : tous les détails, une carte des activités, des suggestions de parcours thématiques, et bien plus !

L’application mobile présentée par Bell permet également d’explorer la Nuit avec toute l’info dans sa poche. Adresses, descriptions d’activités, carte interactive et même une fonction de recherche d’amis pour ne pas perdre sa tribu dans la ville !

Le programme imprimé sera distribué gratuitement sur le site extérieur de MONTRÉAL EN LUMIÈRE, dans les lieux d’activités, dans les kiosques d’information de la Nuit blanche, à La Vitrine (au 2-22) et à la sortie de la station de métro Mont-Royal.

La modération : le plaisir sans les inconvénients

Si la Nuit blanche est aussi appréciée de tant de Montréalais et de touristes, c’est bien sûr en raison de sa folle programmation, mais également de son ambiance festive et sécuritaire. Pour que le plaisir reste justement plaisir, nous tenons à rappeler qu’il est interdit d’apporter de l’alcool sur le site extérieur de l’événement — y compris tous les circuits et tous les quartiers où ont lieu les activités —, comme c’est le cas sur tout le territoire de la ville de Montréal.

nuitblanchemtl.com

#NBMTL

— 30 —

Une Nuit entre hier et aujourd’hui !

14e Nuit blanche à Montréal



Montréal, le lundi 6 mars 2017
— La 14e édition de la Nuit blanche à Montréal, cet événement inscrit dans la programmation officielle du 375e anniversaire de Montréal, présentée dans le cadre de la 18e édition de MONTRÉAL EN LUMIÈRE, s’est achevée au petit matin du dimanche 5 mars et nous pouvons d’ores et déjà dire qu’elle fut un succès ! Rassemblées sous le thème de 1967, année de l’Expo, pas moins de 213 activités ont fait vibrer la ville de toute la créativité, le plaisir et l’enthousiasme qu’on pouvait attendre d’un tel événement. Et malgré le froid mordant, le public a été au rendez-vous… Avec environ 300 000 visiteurs, l’événement confirme sa très grande popularité ! Pas de doute, toutes les générations se sont retrouvées sous des airs d’un Montréal rétrofuturiste débordant d’inspiration. On a déjà hâte de remettre ça l’an prochain !

« C’est un vrai plaisir de voir à quel point les Montréalais répondent chaque à l’année à l’appel de cette fabuleuse Nuit blanche. Un merci chaleureux à tous ceux qui ont travaillé dehors pour permettre aux Montréalais et aux touristes de vivre Montréal sous sa plus belle lumière. Ça a été génial ! », a déclaré Jacques-André Dupont, président-directeur général de MONTRÉAL EN LUMIÈRE.

« L’ambiance était au jeu et à la fête à l’hôtel de ville de Montréal où ont convergé des milliers de Montréalaises et Montréalais dans le cadre de Nuit blanche à Montréal “1967, année de l’Expo’’. Merci à la Nuit blanche pour ce formidable clin d’œil ! Merci aussi d’avoir permis à l’ensemble de la population un contact unique et privilégié avec l’art et la culture sous toutes ses formes », a déclaré Mme Manon Gauthier, membre du comité exécutif de la Ville de Montréal, responsable de la culture, du patrimoine, du design d’Espace pour la vie et du statut de la femme.

« L’édition 2017 de la Nuit blanche invitait les Montréalais à découvrir l’époque yéyé d’Expo 67. La Société du 375e a été heureuse de s’associer avec MONTRÉAL EN LUMIÈRE pour faire revivre en musique cette période effervescente. Tout Montréal était au rendez-vous pour cette soirée extraordinaire qui nous permet de célébrer notre nordicité toute en lumière et en musique. », a affirmé Gilbert Rozon, commissaire aux des célébrations du 375e anniversaire de Montréal.

Une Nuit à l’heure d’Expo 67 !

De nombreux festivaliers se sont habillés chaudement et ont bravé le froid avec grand plaisir ! Une belle touche de folie en lien avec 1967 s’est fait sentir à plusieurs endroits : des décors aux allures psychédéliques au personnel d’accueil et aux noctambules habillés à la mode des années 60, en passant par la musique yéyé et les photos d’archives… Et toute la Nuit, Twitter et Instagram ont relayé l’action !

  • Au centre-ville et dans le Quartier des spectacles, citons parmi les événements les plus achalandés les installations de l’UQAM dans le Quartier latin, qui ont attiré entre 5000 et 7000 personnes ; le Musée des beaux-arts qui a accueilli quelque 5000 visiteurs ; ainsi que le Musée d’art contemporain et ses 5000 festivaliers, où avait lieu entre autres la Nuit blanche de la poésie de Radio-Canada. Soulignons également les 3800 participants au Zoofest polaire à La Vitrine ; les 2000 visiteurs au Sommet Place Ville Marie, une des activités les plus prisées dès le début de la soirée ; 1400 personnes à la Maison du développement durable ; ainsi que 2000 personnes à la Place des Arts, où La nuit est (encore) blanche 2, diffusé en direct sur Facebook, a rejoint 185 000 internautes.
  • Art Souterrain a pour sa part accueilli 17 000 personnes et présentait pour l’occasion des performances d’artistes encadrées de médiateurs présents sur place.
  • Au Parterre, Les Vikings ont offert une solide prestation et le public était au rendez-vous sur la piste de danse ! Un beau moment d’euphorie collective dans un décor spécial 1967.
  • Dans le Vieux-Montréal, 3500 personnes se sont pressées aux portes du Musée Pointe-à-Callière et 1300 personnes ont répondu à l’invitation lancée par le maire pour venir jouer à l’hôtel de ville à l’occasion d’une soirée organisée en collaboration avec Montréal joue. Autres lieux prisés du public : l’Arsenal, qui en était à sa première participation à la Nuit blanche, ainsi que les Forges de Montréal, où 500 personnes ont vu les forgerons à l’œuvre et ont été éblouis encore cette année !
  • Des activités plus intimes se sont déroulées sur le Plateau-Mont-Royal et dans le Mile-End, dans une ambiance chaleureuse et réconfortante. Notons un bel engouement pour les activités de Dazibao et Diagonale, ainsi que l’Atelier Circulaire, Temps Libre Mile End et les Dix heures de poésie au Quai des brumes.
  • 3000 courageux ont enfilé leurs habits de neige et se sont rendus au Parc olympique pour faire un pied de nez à l’hiver !
  • Le pôle Ligne bleue s’est quant à lui démarqué grâce au Centre de recherche du CHU Sainte-Justine, qui ouvrait ses portes pour une première fois à la Nuit blanche à quelque 600 visiteurs, ainsi que le Cinéma Beaubien qui a accueilli une foule nombreuse pour la projection de courts métrages sélectionnés dans le cadre du festival Regard.

“No one does winter better than Montrealers. […] The entire city has come out to party their poutine off.”

—    Pamela Wright, Northern New England

« Point dʹorgue de lʹévénement : la grande Nuit blanche, avec pas moins de 200 activités pour découvrir la ville sous un autre jour. »

—    L’EXPRESS.fr

“And last but not least, the world famous Nuit Blanche (white night), a party from dusk to dawn. A night to remember.”

—    Jodi, Legal Nomads

« La plus belle nuit de l’année, c’est l’incontournable Nuit blanche. Même à -30. »

—    @benoit.z.l

“It may be cold out there but MONTRÉAL EN LUMIÈRE and Nuit Blanche is heating up the night!”

—    Ottawa Life Magazine

“Montreal, even when your temperature is freezing, you warm up my heart with all your activities and you vibrate with people that build memories.”

—    @josia_marguerite

La STM, un précieux allié sur toute la ligne

Grâce au service reconfiguré de navettes de la STM, les noctambules ont pu se déplacer mieux que jamais au travers des différentes activités de la Nuit. Et avec les Étoiles du métro à bord pour offrir de l’animation, nous sommes ravis de cet appui essentiel qui permet d’allier sécurité, convivialité, facilité de déplacement, et ce, tout à fait gratuitement !

Les nouveaux parcours thématiques : un succès pour découvrir la Nuit

Inaugurés cette année, nos six parcours thématiques ont été immédiatement adoptés par les festivaliers ! Pas moins de 6500 visites au cours de la Nuit ont permis aux noctambules de planifier leur périple. Le coup de cœur du public ? Le parcours Spécial 67 !

Merci à nos partenaires

Organisée dans le cadre de MONTRÉAL EN LUMIÈRE, la 14e Nuit blanche à Montréal tient à remercier ses partenaires : la ville de Montréal, la Société du 375e anniversaire de Montréal et le Conseil des arts de Montréal. Merci aux 150 partenaires — théâtres, salles de spectacle, musées, centres d’art — qui appuient la Nuit blanche et qui travaillent pour organiser l’événement et gérer un flot inhabituel de noctambules.

La 18e édition de MONTRÉAL EN LUMIÈRE, présentée par RBC en collaboration avec Bell, se poursuit jusqu’au 11 mars.

La 15e édition de Nuit blanche à Montréal aura lieu le samedi 3 mars 2018.

montrealenlumiere.com 

À propos de la Société des célébrations du 375eanniversaire de Montréal

La Société des célébrations du 375e anniversaire de Montréal est un organisme à but non lucratif qui a pour mandat d’organiser les festivités et contributions socio-économiques qui marqueront le 375e anniversaire de Montréal en 2017. Privilégiant la mise en valeur de l’expertise montréalaise, elle agit comme un catalyseur des forces dans la réalisation de son mandat : mobiliser la communauté, mettre en œuvre une stratégie de financement, administrer de façon rigoureuse les fonds recueillis, élaborer une programmation de qualité et assurer la promotion des festivités.

La Société bénéficie du soutien financier de la Ville de Montréal, du gouvernement du Québec, du gouvernement du Canada et du financement privé de douze Grandes Montréalaises. Pour plus de renseignements : 375mtl.com.

Trouvez tous nos communiqués ainsi que des images et des vidéos complémentaires dans notre salle de presse virtuelle en cliquant ici.

Suivez l’information en temps réel sur notre fil de nouvelles Twitter @375Mtl.

Suivez-nous sur Facebook.

Pour en savoir plus sur la contribution du gouvernement du Québec au 375eanniversaire de Montréal, cliquez ici.

— 30 —

Une Nuit en 1967 !

Du samedi 4 au dimanche 5 mars


Montréal, le lundi 13 février 2017 — Et si on profitait de la nuit la plus folle de l’année pour replonger dans le passé le plus futuriste ? Une des années les plus marquantes de l’histoire de Montréal, 1967 reste dans notre mémoire collective comme l’année de l’Exposition universelle, mais aussi comme le symbole d’une époque de créativité foisonnante, de soif de liberté et de passion sous toutes ses formes. À l’occasion des 50 ans d’Expo, mais aussi du 375e anniversaire de Montréal et du 150e anniversaire du Canada, la Nuit blanche à Montréal propose aux Montréalais et aux touristes pour sa 14e édition de revivre le temps d’une nuit l’excitation et l’effervescence de ce moment phare de notre histoire culturelle, avec pas moins de 200 activités des plus variées et pour la plupart gratuites dans le cadre de la programmation officielle du 375e anniversaire de Montréal. De la danse, de l’humour, du cinéma, des arts visuels, des jeux, du sport ou de la littérature, pour tous les goûts et tous les âges… car il y a plus de 200 façons de faire des clins d’œil à Expo 67 ! À travers 3 quartiers et 2 pôles, la ville résonnera du 4 au 5 mars dans toute sa richesse et sa créativité vibrante, d’hier à aujourd’hui !

« C’est une véritable fierté pour nous de lancer cette année la 14e édition de la Nuit blanche à Montréal et de voir à quel point cet événement extraordinaire fait désormais partie des rendez-vous préférés des festivaliers. Et avec 1967 comme thème de la fête, une année phare de l’histoire de Montréal dont tout le monde a un souvenir ou a entendu parler, ce sera une édition plus rassembleuse que jamais ! »

—    Jacques-André Dupont, président-directeur général de L’Équipe Spectra

« Le gouvernement du Canada est fier de s’associer à la Nuit blanche à Montréal 67 qui souligne le 50e anniversaire de l’Exposition universelle de Montréal, un événement qui a marqué la métropole et a ouvert notre pays au reste du monde. J’invite tous les Canadiens et visiteurs à plonger au cœur de cette année mémorable. »

—    L’honorable Mélanie Joly, ministre du Patrimoine canadien

« La Ville de Montréal est heureuse de s’associer à Nuit blanche, ce grand véhicule de démocratisation à la culture, et salue la thématique d’Expo 67, un autre anniversaire important à célébrer cette année! J’invite l’ensemble de la population montréalaise à s’approprier la programmation et à nous visiter à l’hôtel de ville »

—    Denis Coderre, maire de Montréal

« Un des grands moments charnière de Montréal est l’expo 67 ! La société des célébrations du 375e anniversaire de Montréal s’associe avec grand bonheur à Nuit blanche à Montréal 1967, année de l’Expo, une nuit qui promet de nous replonger dans cette période effervescente et optimiste typique de l’époque yéyé. »

—    Gilbert Rozon, commissaire des célébrations du 375e anniversaire de Montréal

Le site extérieur de MONTRÉAL EN LUMIÈRE au cœur de la Nuit

À l’épicentre de toutes les activités de la Nuit blanche, le site extérieur de MONTRÉAL EN LUMIÈRE regorge d’action et de surprises : sur la place des Festivals, l’esplanade de la Place des Arts, la promenade des Artistes et la rue Sainte-Catherine, l’esprit de la fête règne partout ! Pour mieux en profiter, les heures d’ouverture du site sont prolongées : de midi à 3 h, les festivaliers pourront vivre une « nuit » pas tout à fait comme les autres. Au programme : la Tyrolienne RBC, la Glissade urbaine et la super Mini-glissade du Lait, la Grande roue Air France, le Curling en lumière et toutes les autres activités du site extérieur entièrement gratuites. Et avec les installations féériques d’Illuminart présenté par le Casino de Montréal qui seront également prolongées pour la Nuit blanche, ça va être magique !

Dès 20 h, la scène Coors Light monte le volume avec un concert de Coleman Hell signataire du succès 2 Heads vu 9 millions de fois sur YouTube, suivi des DJ Bell M O N I T O R S et Misstress Barbara, qui se relaient pour faire danser, tripper et groover les festivaliers, appuyés par les créations visuelles des VJ Bell Yanneek et Bewoy

À la Maison du Festival, la fête bat son plein ! Une soirée spéciale Brave la Nuit ! est organisée par Coors Light au 2e étage dans le Lounge, tandis qu’à la Médiathèque Jazz/La Presse+, une équipe de CISM investit les lieux pour une série d’entrevue et de rencontres avec des artistes et organisateurs d’activités de la Nuit blanche. Une belle incursion dans l’envers du décor ! De plus, les poulains de l’étiquette Joy Ride Records s’emparent de L’Astral pour chauffer la Nuit : avec Shash’U, Rymz, Karma et David Lee dans la place, on peut s’attendre à du bon son !

Un site éphémère Nuit blanche 67

Et ce n’est pas tout, car pour mieux fêter cette nuit spéciale, le site extérieur de MONTRÉAL EN LUMIÈRE prend de l’expansion. La frénésie se répand jusqu’au Parterre (angle Saint-Urbain et De Maisonneuve), où un espace aménagé expressément pour l’occasion célèbre l’année 1967 et les 50 ans de l’Expo. Sur scène dès 19 h, DJ Stefie Shock s’empare des platines pour réchauffer l’ambiance, avant de laisser place aux Vikings dès 21 h pour un spectacle unique avec tous les succès de l’année 1967… et il y en a un paquet ! Light My Fire, Respect, Sunshine of Your Love, Purple Haze… et la liste s’allonge. Côté victuailles, les festivaliers profiteront des deux camions de cuisine de rue et des bars éphémères. De plus, les sculptures lumineuses gigantesques d’Amanda Parer présentées dans le cadre d’Illuminart peuplent le décor pour une touche féérique !

Se déplacer dans la Nuit

Pour maximiser la fête, le métro sera ouvert toute la nuit (au tarif habituel) et un service gratuit de navettes (12 navettes, 4 circuits et 62 arrêts) sera offert toutes les 10 à 15 minutes de 20 h à 3 h grâce à la STM, reliant les activités et les quartiers. Des animateurs de la Nuit blanche prendront place à bord pour vous guider et vous informer de la programmation. Et comme la Nuit blanche n’a rien d’ordinaire, les Étoiles du métro seront là pour agrémenter les trajets. Explorer la ville et découvrir de nouveaux talents, tout ça en une seule Nuit !

La Nuit blanche à la carte

Pour se concocter la Nuit de ses rêves, on peut piocher dans les 11 catégories suivantes réparties sur les 3 quartiers et 2 pôles — Vieux-Montréal ; Quartier des spectacles et Centre-ville ; Plateau-Mont-Royal et Mile-End ; pôles Parc olympique et Ligne Bleue — ou encore se laisser guider par nos suggestions de parcours thématiques (montrealenlumiere.com/ParcoursNb).

Action

Aux Studios Vert Prana, plaisir et chaleur garantis ! Une activité spéciale autour du cerceau conçue dans une ambiance de l’époque de Beau Dommage… démonstrations, cours de base et initiation au hoop fitness, pour tous les âges ! Une activité conçue sur mesure pour les amateurs de patinage est offerte à l’Atrium Le 1000, où on pourra patiner toute la nuit parmi les œuvres urbaines de l’artiste Jamie Janx Johnston. Au Village Mammouth situé au pied du Stade olympique de Montréal, on pourra profiter de la patinoire animée et éclairée Eska, de la glissade interactive sur tubes Télétoon, des camions de cuisine de rues, des DJ invités et d’un moment pyrotechnique complètement éclaté !

Arts visuels

À l’Atelier Circulaire, l’heure est au psychédélisme : on amène notre t-shirt ou notre sac réutilisable pour imprimer un motif psychédélique tout sixties. Et on repart avec notre œuvre ! Au Centre culturel Georges-Vanier, des ateliers d’écriture et d’illustration sont offerts dans le cadre de Terre des Femmes : un moment de partage et d’inspiration autour de la création au féminin. Espace projet ouvre quant à lui un dialogue avec l’artiste Edith Brunette : quel héritage gardons-nous de 1967 ? Et comment l’articuler avec nos problématiques actuelles ? Les discussions avec des artistes et des urbanistes s’accompagnent d’ateliers de façonnage basés sur l’île de Montréal.

Cinéma

Le Nouveau Palais prévoit une soirée de musique des années 60 et de films originaux produits par des ados et de jeunes adultes autistes, ainsi que quatre séances de collages de courts métrages, incluant un court film sur le métro de Montréal en 67. Dazibao et Diagonale organisent une soirée conjointe en partenariat avec le FNC, où se succèderont une performance de la danseuse Sophia Gaspard, des projections de courts-métrages, le projet expérimental The Impossible Blue Rose de Lisa Lipton, et une soirée DJ endiablée. Du côté d’Arsenal Art contemporain, une soirée cinéma festive inclura des films d’archives de l’Expo 67 et des visites guidées.

Danse

Au Centre de création O Vertigo de la Place des Arts, seize artistes de la scène sont amenés à interroger — par le corps, le son et la lumière — les idées de rassemblement et de passage, d’urbanité créative et identitaire, d’impression d’espace et de temps. Au Tango Libre et au Studio Tango Montréal, une folle nuit sera consacrée à la plus emblématique des danses d’Argentine, avec des cours d’introduction, des démonstrations de danseurs professionnels et une piste de danse enflammée ! Le Théâtre Aux Écuries prévoit quant à lui une expérience sensorielle basée sur la gigue, un spectacle interactif dans le noir qui carbure aux sensations visuelles et auditives.

Expositions

Une expérience sensorielle d’art pictural se déploie au Boxotel : deux mouvements artistiques des années 60 reprennent vie, le hard-edge et le colorfield painting, aux côtés de photos souvenirs et d’images d’archives de 1967. La Galerie MainLine présente une cathédrale nouveau genre, clin d’œil au vent de changement qui soufflait sur le Québec et ses pratiques religieuses dans les années 60. L’Accueil Bonneau ouvre ses portes pour dévoiler 140 ans d’histoire : l’occasion de découvrir Terre des Hommes, une exposition créée par les gars de Bonneau, de participer à une œuvre collective et surtout, de se réchauffer le cœur et l’esprit ! Une activité de découverte au Centre de recherche du CHU Sainte-Justine explique de façon ludique l’importance de la recherche et explore en s’amusant l’architecture du lieu.

Fantaisies

La 3e édition de la Nuit aux flambeaux, présentée par Voies culturelles des faubourgs, lance trois parcours à la découverte d’attraits culturels de la ville, avec des guides pour accompagner les visites. Au Musée des beaux-arts de Montréal, l’exposition Chagall inspire une activité d’encre à vitrail, ainsi qu’un atelier collectif de mosaïque sur le thème d’Expo 67. Au Vieux-Port, on plonge dans le passé à l’époque où le Bota Bota, spa-sur-l’eau était un bateau-spectacle et voguait sur le fleuve. Au programme : DJ, exposition, massages et bien plus ! Enfin, un événement dégustation hors du commun au Salon 1861 : La Cuvée d’hiver, avec alcools, mets fins et prestations dans une ambiance rockabilly inspirée des années 50.

Jeux

L’UQAM et Montréal joue organisent Moveo, une folle nuit de jeux rétro activés par une manette géante fonctionnant grâce à un détecteur de mouvement. Un retour dans le temps ludique ! Un chapiteau de jeux vidéo est également installé rue Saint-Denis pour une Nuit blanche déjantée dans le Quartier latin, avec PlayStations VR, meilleurs jeux vidéo de l’heure et consoles rétro. De plus, des jeux géants et d’adresse permettent de tester sa dextérité et ses habiletés sportives, notamment un jeu de quilles finlandais. Une nuit amusante se profile également à l’hôtel de ville : jeux coopératifs géants, chocolat chaud, photomaton aux couleurs d’Expo 67 et autres activités organisées par Montréal joue.

Lumière

À l’Espace La Fontaine, une Symphonie lumineuse emporte les visiteurs au rythme des sculptures glacées interactives, tout en couleurs et en musique, et Instaketch propose un nouveau concept à grand déploiement où les propositions des visiteurs donnent lieu à des mises en scène improvisées inspirées du Québec des années 60, avec costumes, effets de lumière et musiciens à l’appui. Cité Mémoire offre une incursion dans l’histoire avec un des plus grands parcours de projection au monde ! Et au son des DJ du collectif Artgang, les festivaliers pourront danser toute la nuit dans une structure lumineuse inspirée de la Biosphère !

Mots

Le Collège Dawson présente 50 ans d’histoire racontée par les sœurs de la Congrégation de Notre-Dame. Dès 20 h, les récits sont remixés par des DJ… Une soirée de souvenirs et de danse unique ! Reprenant le concept de la mythique Nuit de la poésie de 1970, le Musée d’art contemporain accueille un spectacle animé par Marie-Louise Arsenault, diffusé en direct sur ICI Radio-Canada Première : une nuit d’ivresse éclatée et éclatante, célébrant la parole dans toute son expression poétique, musicale et sociale. La Librairie Gallimard sera pour sa part le théâtre d’une nuit assassine pas comme les autres, puisque André Marois et Laurent Chabin, deux des plus grands auteurs de polar au Québec, se prêteront au jeu de raconter l’assassinat des visiteurs. Au Musée du Château Ramezay, un spectacle-conférence permet de visiter les coulisses d’Expo 67 à travers l’observation de dix objets rares et du florilège d’anecdotes qui en découlent.

Musique

Une nuit magique et explosive est prévue au Monument-National avec la 7e édition du Cabaret de la Nuit blanche ! Une plongée dans l’esprit libre du Summer of 67 avec l’humoriste Arnaud Soly, Fanny Bloom, Daniel Boucher et The Brooks, sous la direction artistique de Jipé Dalpé. À la balustrade, une soirée micro ouvert est consacrée à la parole vivante et la poésie : On n’était pas nés. La cathédrale Christ Church célèbre les années 60 avec chorale, jazz, orgue et projection d’un film sur Léonard Cohen. Pour son 50e anniversaire, le Café Campus revient à ses origines en proposant une soirée dansante dans l’esprit de l’année de l’amour, d’Expo 67, de la jeunesse et de l’ouverture sur le monde. Au Centre Phi, la Nuit Tribe bat son plein ! Une soirée avec le collectif Moonshine proposera une programmation musicale et multidisciplinaire, et l’artiste montréalaise Pony présentera une installation éphémère. Au Eastern Bloc, la modernité et le futurisme sous-jacents à Expo 67 servent de source d’inspiration pour une soirée tout à fait contemporaine où art et la technologie se rencontrent.

Rire

Au Salon urbain de la Place des Arts, La nuit est (encore) blanche fait son retour ! Après avoir réchauffé l’atmosphère l’année passée, Jean-Philippe Wauthier et ses complices sont plus en feu que jamais dans un décor tout droit sorti des années 60 en direct de ICI Radio-Canada Première. À La Vitrine, les humoristes de Zoofest se prêtent au jeu avec les visiteurs : karaoké thématique, artistes invités, découvertes culinaires et bien plus encore ! L’Espace La Risée présente quant à lui un « Pavillon Femmelettes » et un spectacle humoristique, mouture 1967, dans lequel des Femmelettes se trouvent confrontées aux avancées technologiques de l’époque, décortiquant le guide de la femme parfaite version 67, découvrant le tout nouveau métro… Des numéros décapants !

Art Souterrain

Cette année, Art Souterrain propose quelque 70 projets d’art contemporain dispersés sur un circuit de 9 édifices du Montréal intérieur et souterrain. Une foule de médiateurs seront présents pour guider les festivaliers et offrir un autre regard sur les créations. Pour bien préparer sa visite de cette édition qui a pour thème Jeu et diversion, on peut télécharger l’audioguide à artsouterrain.com.

Tout savoir sur MONTRÉAL EN LUMIÈRE

Ceci n’est qu’un bref aperçu des activités de la 14e Nuit blanche à Montréal. On trouvera tous les renseignements dans la publication gratuite offerte sur le site du festival et dans tous les lieux d’activités.

Pour la Nuit blanche, des kiosques d’information nous attendent sur le site extérieur de MONTRÉAL EN LUMIÈRE, à La Vitrine (au 2-22) et à la sortie de la station de métro Mont-Royal.

Et pour naviguer branché toute la Nuit, l’application mobile gratuite présentée par Bell est toute indiquée ! De plus, la nouvelle fonction de recherche d’amis permet de retrouver sa tribu où qu’on soit.

La modération : le plaisir sans les inconvénients

Si la Nuit blanche est aussi appréciée de tant de Montréalais et de touristes, c’est bien sûr en raison de sa folle programmation, mais également de son ambiance festive et sécuritaire. Pour que le plaisir reste justement plaisir, nous tenons à rappeler qu’il est interdit d’apporter de l’alcool sur le site extérieur de l’événement — y compris tous les circuits et tous les quartiers où ont lieu les activités —, comme c’est le cas sur tout le territoire de la ville de Montréal.

À propos de la Société des célébrations du 375e anniversaire de Montréal

La Société des célébrations du 375e anniversaire de Montréal est un organisme à but non lucratif qui a pour mandat d’organiser les festivités et contributions socio-économiques qui marqueront le 375e anniversaire de Montréal en 2017. Privilégiant la mise en valeur de l’expertise montréalaise, elle agit comme un catalyseur des forces dans la réalisation de son mandat : mobiliser la communauté, mettre en œuvre une stratégie de financement, administrer de façon rigoureuse les fonds publics recueillis, élaborer une programmation de qualité et assurer la promotion des festivités.

La Société bénéficie du soutien financier de la Ville de Montréal, du gouvernement du Québec et du financement privé de onze Grandes Montréalaises. Pour plus de renseignements : 375mtl.com

Pour en savoir plus sur la contribution du gouvernement du Québec aux célébrations du 375e anniversaire de Montréal, cliquez ici.

La 18e édition de MONTRÉAL EN LUMIÈRE aura lieu du 23 février au 11 mars 2017

 

— 30 —

La Nuit de tous les possibles !

12e Nuit blanche à Montréal

Montréal, le lundi 2 mars 2015 — La 12e édition de la Nuit blanche à Montréal présentée par Hydro-Québec s’est achevée aux petites heures du dimanche 1er mars, offrant un magnifique point d’orgue à la semaine de festivités incomparable qu’a été cette 16e édition de MONTRÉAL EN LUMIÈRE. Que d’émotions, de surprises, de découvertes ont marqué cette nuit mémorable ! Dans 3 quartiers et 2 pôles de la ville (touchant ainsi 8 arrondissements), les quelque 200 activités proposées, la plupart gratuites, ont suscité pas moins de 350 000 visites en quelques heures. Du Stade Olympique au Mile-End, de Villeray au Vieux-Montréal, c’est la ville entière qui s’est illuminée d’un seul élan. Pas de doute, les Montréalais n’ont aucun mal à apprivoiser leur nordicité ! Lire la suite

Une constellation d’activités pour la Nuit blanche !

Du samedi 28 février au dimanche 1er mars

Montréal, le mardi 10 février 2015 — Nous sommes des milliers et des milliers à attendre cette date à marquer d’une pierre (blanche, bien sûr) : le samedi 28 février, jour de la nouvelle édition de la fête la plus exubérante en ville, la 12e Nuit blanche à Montréal présentée par Hydro-Québec ! Avec son immense toile d’activités sur la ville — plus de 200 activités pour la plupart gratuites, réparties sur 3 quartiers et 2 pôles —, la folle nuit offre de quoi pour tous les goûts et tous les âges et promet des tonnes de surprises. Que ce soit pour les Montréalais ou les touristes, il n’y a pas meilleur moyen pour redécouvrir la métropole ! Pour se mettre dans la fête et bien partir son parcours nocturne à travers la ville en effervescence, l’idéal est de commencer au « quartier général » qu’est le site extérieur de MONTRÉAL EN LUMIÈRE (place des Festivals, esplanade de la Place des Arts et rue Sainte-Catherine) — on peut même s’y remplir la panse et faire le plein d’énergie avant de plonger dans la plus magique des nuits ! Lire la suite