Lettre ouverte – Quartier
des spectacles : retrouver ensemble l’espace
et l’équilibre

Montréal, le lundi 25 février 2019 — Ce matin, une lettre ouverte signée par le Président-directeur général du festival, M. Jacques-André Dupont, conjointement avec laChambre de commerce du Montréal métropolitain, Tourisme Montréal, l’Association des hôtels du Grand Montréal, le Quartier des spectacles, le Regroupement des événements majeurs internationaux (RÉMI), le Festival Mode & Design, Montréal complétement Cirque, Juste pour rire et Festival International Nuits D’Afrique, a été publiée dans certains médias montréalais.

Ce regroupement lance un appel urgent à l’ensemble des décideurs publics et aux autres interlocuteurs de la communauté d’affaires. À tous ceux qui ont à cœur l’image de Montréal, son développement économique et touristique, les importantes retombées engendrées par les festivals et événements — incluant sur les plans social et culturel — et le dynamisme de son centre-ville.

Cliquez ici pour lire cette lettre ouverte.

 -30-

Quartier des spectacles : retrouver ensemble l’espace et l’équilibre

Jacques-André Dupont, Président-directeur général, Festival international de Jazz de Montréal, Francos de Montréal et MONTRÉAL EN LUMIÈRE et huit autres signataires*

Tours à condos et à bureaux bâties et projetées, arrivée massive de nouveaux restaurateurs et de commerçants, chantiers divers : il n’y a pas de doute, depuis qu’ils ont été créés en 2009, le Quartier des spectacles et sa place des Festivals ont entraîné un important développement au cœur de Montréal. Et c’est tant mieux !

Les dirigeants d’événements se réjouissent d’y avoir participé à leur manière, en mettant de l’avant des rendez-vous fort populaires qui en sont devenus des produits d’appel. Ils souhaitent que l’élan se poursuive et, pourquoi pas, qu’il s’inscrive sur les décennies à venir, tout comme le souhaitent aussi diverses organisations partenaires qui ont à cœur l’essor du tourisme et la croissance économique de notre ville.

Malheureusement, aujourd’hui, ils sont tous plutôt contraints de faire valoir ensemble la contrepartie de cet essor fulgurant et de le constater froidement : l’avenir des festivals avec un grand volet gratuit, dans ce quartier aménagé au coût de 200 millions $, est moins assuré que jamais.

D’abord, d’un strict point de vue opérationnel, les multiples constructions y ont fait disparaître les espaces vacants qui servaient autant pour déployer des scènes secondaires qu’une nécessaire « arrière-scène ». À ces fins, l’espace maximal disponible aux festivals est passé de 1 000 000 pi2 en 2007 à 500 000 pi2 l’été suivant, ce qui a déjà conduit, heureusement, la Ville à chercher activement des solutions au problème.

Mais il y a pire, dans la mesure où c’est tout le modèle d’affaires des événements présentant un important volet gratuit qui en est menacé. Par exemple, lors de son arrivée dans le quartier en 1986 — aussi bien dire en plein désert alimentaire —, le Festival de Jazz pouvait compter sur les revenus que lui procuraient les ventes de boissons, d’aliments et de souvenirs pour financer en bonne partie les activités offertes gratuitement aux festivaliers. Dans les faits, les revenus captés dans les kiosques officiels du Festival étaient entièrement réinvestis dans l’événement lui-même, tout comme l’étaient aussi les revenus essentiels de commandites et de subventions.

Depuis lors, l’équilibre n’existe plus. Les revenus de certains festivals sur le site extérieur ont fondu de plus de la moitié avec l’arrivée de dizaines de restaurateurs et commerçants qui, de bon droit, font des affaires d’or durant les événements. Et c’est tant mieux pour l’urbanisme, l’économie et le dynamisme du quartier, de même que pour la Ville de Montréal, qui en retire plus de recettes foncières, mais cela a un effet pervers de plus en plus important.

Après avoir perdu l’essentiel de ses revenus sur le site au profit des restaurateurs et commerçants environnants, le Festival de Jazz, par exemple, fait face à un manque à gagner annuel de plusieurs millions de dollars, alors qu’il doit continuer d’assumer l’entièreté des coûts qui sont, eux, sans cesse en croissance. Des coûts liés, bien sûr, à la programmation, mais aussi à la technique et aux infrastructures d’accueil, à la sécurité, à l’innovation et à tout ce qui est incontournable.

Les festivals du Quartier des spectacles sont, pour le moment, parmi les plus importants au pays, voire au monde, et créent ensemble des retombées touristiques et économiques qui dépassent les 100 M$ annuellement, tout en offrant aux citoyens un accès gratuit à des événements, concerts et spectacles de qualité. Le tout génère aussi d’énormes retombées pour les artistes, les artisans et les employés qui, chaque année, y sont programmés ou qui y trouvent un emploi.

Aujourd’hui, le succès du Quartier des spectacles a créé un important déséquilibre, qui met à risque des fleurons de notre métropole. C’est pourquoi nous lançons un appel urgent à l’ensemble des décideurs publics et aux autres interlocuteurs de la communauté d’affaires. En somme, à tous ceux qui ont à cœur l’image de Montréal, son développement économique et touristique, les importantes retombées engendrées par les festivals et événements — incluant sur les plans social et culturel — et le dynamisme de son centre-ville.

* Signataires : Michel Leblanc, président et chef de la direction, Chambre de commerce du Montréal métropolitain, Yves Lalumière, président-directeur général, Tourisme Montréal, Ève Paré, présidente-directrice générale, Association des hôtels du Grand Montréal, Jacques Primeau, Président du Conseil du Partenariat du Quartier des spectacles, Martin Roy, président-directeur général, Regroupement des événements majeurs internationaux (RÉMI), Festival Mode & Design, Montréal complétement Cirque, Juste pour rire, Festival International Nuits D’Afrique.

Une légende du rock au festival !

Montréal, le lundi 28 janvier 2019 — Le Festival International de Jazz de Montréal, présenté par Groupe Banque TD en collaboration avec Rio Tinto, est honoré d’accueillir Peter Frampton le 5 juillet 2019 à la Salle Wilfrid-Pelletier, dans le cadre de la 40e édition du festival. Sa dernière fois au festival date de 2011 ; on le retrouvera donc avec une grande joie ! Les billets seront mis en vente le vendredi 1er mars à 10 h sur www.montrealjazzfest.com (prévente exclusive pour les abonnés de l’infolettre jeudi le 28 février, de 10 h à 22 h).

peter frampton 1Le légendaire guitariste Peter Frampton a confirmé sa tournée d’adieu, Peter Frampton FinaleThe Farewell Tour, présentée par SiriusXM. La tournée en grande partie américaine, produite par Live Nation, démarrera le 18 juin à Tulsa, en Oklahoma, et se poursuivra durant l’été et l’automne prochain.

Les billets seront mis en vente pour le grand public le vendredi 1er mars, à 10 h, heure locale. Des forfaits VIP seront également disponibles sur www.frampton.com.

 Peter Frampton demeure l’un des artistes les plus encensés de l’histoire du rock. Dernièrement, Frampton a participé au concert I Am the Highway, un hommage à Chris Cornell, et a reçu le prix Les Paul Innovation lors de la 34e édition des TEC Awards du NAMM Show de 2019. Il a récemment célébré le 43e anniversaire de son cinquième album solo, Frampton Comes Alive!, qui demeure l’un des albums les plus vendus de tous les temps, avec plus de 17 millions d’exemplaires écoulés à travers le monde.

À 16 ans, il était chanteur et guitariste du groupe britannique The Herd. À 18 ans, il a cofondé l’un des premiers « super-groupes », la formation rock Humble Pie, avant de débuter une incroyable carrière solo. Son travail en studio inclura des collaborations avec des artistes légendaires tels que George Harrison, Harry Nilsson, David Bowie, Jerry Lee Lewis, Ringo Starr, John Entwistle, Mike McCready et Matt Cameron.

Frampton est apparu lui-même dans les séries télévisées The Simpsons and Family Guy. Il a également servi de conseiller technique pour le film Almost Famous, de Cameron Crowe, y a joué et écrit des chansons pour la bande originale. En 2007, il a remporté le Grammy Award du « Meilleur album instrumental pop » pour Fingerprints. En 2014, il a été intronisé au Temple de la renommée des musiciens.

Frampton a également été en tournée avec David Bowie, Stevie Nicks, Greg Allman, Ringo Starr, Lynyrd Skynyrd, Cheap Trick, le Steve Miller Band, Bill Wyman’s Rhythm Kings et plusieurs autres. De plus, il a parcouru le monde pendant deux ans avec son Peter Frampton’s Guitar Circus, accompagné par des invités spéciaux : B.B. King, Buddy Guy, Vince Gill, Larry Carlton, Robert Randolph, Don Felder (anciennement avec The Eagles), Dean DeLeo (Stone Temple Pilots), Kenny Wayne Shepherd, Sonny Landreth, Robert Cray et Roger McGuinn (the Byrds).

peter frampton 2

 Billets en vente dès vendredi 1er mars à 10 h

Prévente exclusive aux abonnés de l’infolettre Spectra jeudi 28 février de 10 h à 22 h

  • Place des Arts: 175, rue Sainte-Catherine Ouest ; 514 842-2112, 1 866 842-2112 ou placedesarts.com

La 40e édition du Festival International de Jazz de Montréal se déroulera du 27 juin au 6 juillet 2019.

montrealjazzfest.com

– 30 –

L’éclectisme à l’honneur cet été au festival

Montréal, le lundi 4 février 2019 — En cette période de météo glaciale, vous ne pourrez qu’avoir encore plus hâte à cet été grâce au Festival International de Jazz de Montréal, présenté par Groupe Banque TD en collaboration avec Rio Tinto, qui a la joie d’annoncer une deuxième vague de noms à la programmation de sa 40e édition qui aura lieu du 27 juin au 6 juillet 2019. Blues, folk, rock, électro, métal, et jazz, bien sûr ; les mélomanes de tous horizons seront servis !  Les billets pour ces concerts seront mis en vente le vendredi 8 février à 10 h (prévente exclusive pour les abonnés de l’infolettre jeudi le 7 février, de 10 h à 22 h).

photo 2Buddy Gphoto 1uy/Colin James — 6 juillet, 19 h 30, Salle Wilfrid-Pelletier, Place des Arts — Il suffit d’écouter The Blues Is Alive and Well, 18e album studio du plus grand monument du blues encore vivant, Buddy Guy, pour se rendre compte que sa mission est plus qu’accomplie ; il y présente un son brut et pur, un véritable plaisir pour les amateurs et les néophytes du genre. Ce spectacle sera une nouvelle occasion d’admirer les talents incroyables de cet infatigable performeur. Par ailleurs, si être musicien de blues, c’est toujours entretenir un certain dialogue avec le passé, Colin James, chanteur et musicien canadien, prouvera aux spectateurs que ce style de musique s’inscrit aujourd’hui encore résolument dans le présent. Il viendra épater son public montréalais avec des pièces de Miles To Go, un album sorti en septembre dernier. Une soirée blues incontournable pour le 40e anniversaire du festival !

Série Événements spéciaux TD

photo 3Rodrigo y Gabriela — 3 juillet, 19 h, Maison symphonique, Place des Arts — Originaire de Mexico, ce duo de guitaristes virtuoses venus il y a quatre ans au festival amène son amalgame instrumental et singulier de métal, de jazz, de rock et de musique du monde dans l’écrin de la Maison symphonique ! Cinq ans après la sortie de leur dernier album, ces musiciens chevronnés nous donneront l’occasion d’entendre les pièces de leur opus à paraître en avril 2019, Mettavolution.

Série Le Festival à la Maison Symphonique Delta Air Lines

photo 4Lou Doillon 3 juillet, 20 h 30, MTELUS  Visiblement, Lou Doillon avait beaucoup de choses à se dire, mais par chance elle a aussi voulu les partager avec nous, les mettre en musique, les jeter en pâture à certains des producteurs français les plus audacieux et franchir une nouvelle étape dans une carrière de chanteuse qui ne cesse d’étonner. Après l’inaugural Places en 2012, confié aux soins d’Etienne Daho, puis Lay Low trois ans plus tard, où elle déménageait son petit monde sensible chez Taylor Kirk, de Timber Timbre, voici donc Soliloquy, troisième album d’une auteure-compositrice-interprète qui n’aime rien tant que bousculer ses habitudes, fuir le confort, remettre en jeu ses trophées chèrement acquis. Elle y collabore avec The Shoes et The Do, en plus d’y offrir un sublime duo avec Cat Power. Après sa prestation devant un Metropolis blindé à Montréal en Lumière en 2016, la sœur de Charlotte Gainsbourg, également comédienne, y fera de nouveau retentir sa magnifique voix rauque.

Série Les Rythmes

photo 5Omara Portuondo, One Last Kiss Tour — 27 juin, 20 h, Théâtre Maisonneuve, Place des Arts — Véritable joyau de la culture musicale cubaine, la figure mythique du Buena Vista Social Club célèbrera sa vie et sa musique lors d’une tournée d’adieu qui s’arrêtera dans la métropole. Une occasion rêvée de voir une dernière fois celle qui chante professionnellement depuis 70 ans et qui, pendant que les révolutions et les guerres secouaient le monde, a poursuivi sa carrière avec une élégance indomptable et une passion inextinguible.

Série Les Grands concerts Rio Tinto

photo 6First Aid Kit — 6 juillet, 20 h 30, MTELUS — C’est peut-être la beauté de leurs harmonies vocales, l’originalité de leur écriture, ou leur présence captivante sur scène. Quoiqu’il en soit, le charme du duo folk-pop suédois First Aid Kit est indéniable et a donné lieu à dix années remarquables sur la scène musicale. Après 4 albums studio, les sœurs Klara et Johanna Söderberg ont acquis une incontestable renommée internationale. Leur plus récent opus, Ruins, paru en janvier 2018, a d’ailleurs été certifié or dans leur Suède natale en août. First Aid Kit est un groupe d’une rare perfection harmonique, dont les chansons finement ciselées sont tantôt poignantes et romantiques, tantôt audacieuses et percutantes. Leur prestation au MTELUS est certaine de vous envoûter !

Série Les Rythmes

Madeleine Peyroux — 28 juin, 20 h, Théâtre photo 7Maisonneuve, Place des Arts — Chacun des huit albums de Madeleine Peyroux peut se lire comme un nouveau chapitre de l’extraordinaire voyage musical qu’elle a entrepris il y a déjà 22 ans. La chanteuse n’a depuis cessé de défier les limites du jazz, en s’aventurant toujours plus loin dans les champs fertiles des musiques populaires contemporaines avec une curiosité jamais rassasiée. Dans son nouvel opus intitulé Anthem, l’auteure-compositrice-interprète s’engage cette fois dans une collaboration avec les écrivains et musiciens Patrick Warren, Brian MacLeod et David Baerwald ; ensemble, ils jettent un regard sobre, poétique et parfois même philosophique sur l’état actuel du monde.

Série Les Grands concerts Rio Tinto

photo 8Voivod. Premières parties :  René Lussier & Robbie Kuster 30 juin, 21 h, Club Soda Formé en 1982 à Jonquière, Voivod démarre sa carrière en proposant une formule speed métal que le groupe n’aura de cesse de faire évoluer au fil des années. Après près de trente ans de carrière et fort d’une discographie riche de quinze albums studios, de deux EP, d’un album live, de deux compilations et d’un DVD, sans oublier des centaines de spectacles à travers la planète, Voivod fait indiscutablement partie des légendes du métal, souvent cité comme influence principale de plusieurs artistes majeurs. Premières parties : René Lussier, guitariste montréalais reconnu mondialement dans le mouvement avant-garde, accompagné par le magique Robbie Kuster à la batterie.

Série Les Couleurs SAQ

photo 9Youn Sun Nah — 28 juin, 20 h, Monument-National — Deux ans après une apparition remarquée au festival, la chanteuse de jazz sud-coréenne à la voix d’exception revient enchanter le public montréalais. Son instrument époustouflant allié à un mélange unique d’influences variées l’inscrivent en marge des conventions du jazz vocal. Gageons que cette prestation nous laissera pantois!

Série Jazz Beat Double Tree par Hilton Montréal, en collaboration avec CBC Music

photo 10Christian Scott aTunde Adjuah — 1er juillet, 20 h, Monument-National — Natif de la Nouvelle-Orléans, Christian est l’un des jeunes jazzmen les plus en vue d’aujourd’hui. Immergé dans les traditions indiennes du Mardi Gras depuis toujours, il se distingue en tant que trompettiste de jazz dès l’adolescence. Il a depuis créé sa propre réalité artistique, qu’il appelle la « stretch music » – un savant mélange de styles et d’approches, avec une bonne dose de groove. Depuis le début de sa carrière, il est demeuré un fervent défenseur des droits de la personne et un critique acharné des injustices à travers le monde. La dernière fois qu’il était au Festival de Jazz, celui qui a été qualifié par le JazzTimes Magazine de « Dieu du nouveau style jazz » s’est produit à guichets fermés trois soirs d’affilée ! À ne pas manquer !

Série Jazz Beat Double Tree par Hilton Montréal, en collaboration avec CBC Music

Déjà annoncé, également en vente

photo 11Bryan Adams, Shine A Light — 2 juillet, 20 h, Centre Bell — Armé d’une collection distinctive de succès rock’n’roll réjouissants provenant d’une carrière couvrant quatre décennies, l’icône de la musique canadienne Bryan Adams sera de retour au Canada cet été dans le cadre de sa massive nouvelle tournée mondiale. Un des auteurs-compositeurs-interprètes les plus acclamés, Bryan Adams est célèbre pour ses succès (Everything I Do) I Do It For You et Summer Of ’69 ainsi que sa collaboration avec Rod Stewart et Sting, All for Love. Gagnant d’un prix Grammy, il a eu une série de chansons #1 dans plus de 40 pays et a vendu plus de 65 millions de disques mondialement. Son amour de la scène et ses concerts uniques l’ont établi comme l’un des meilleurs chanteurs rock de tous les temps.

Billets en vente dès vendredi à 10 h

Prévente exclusive aux abonnés de l’Infolettre Spectra jeudi de 10 h à 22 h

  • Place des Arts: 175, rue Sainte-Catherine Ouest ; 514 842-2112, 1 866 842-2112 ou com
  • Monument-National: 1182, boul. Saint-Laurent ; 514 871-2224 ou com
  • L’Astral, Maison du Festival : 305, rue Sainte-Catherine Ouest ; 1 855 790-1245 ou ca
  • Club Soda: 1225, boul. Saint-Laurent ; 514 286-1010 ou ca
  • MTELUS: 59, rue Sainte-Catherine Est ; 1 855 790-1245 ou ca

La 40e édition du Festival International de Jazz de Montréal se déroulera du 27 juin au 6 juillet 2019.

montrealjazzfest.com

– 30 –

Norah Jones charmera
le public du festival en juin !

Montréal, le lundi 28 janvier 2019 — Le Festival International de Jazz de Montréal présenté par Groupe Banque TD en collaboration avec Rio Tinto est fier d’accueillir Norah Jones le 27 juin 2019 à la Salle Wilfrid-Pelletier, dans le cadre de la 40e édition du festival. Les billets seront mis en vente le vendredi 1er février à 10 h sur www.montrealjazzfest.com (prévente exclusive pour les abonnés de l’infolettre jeudi le 31 janvier, de 10 h à 22 h).

Norah Jones a annoncé les dates de sa tournée nord-américaine qui aura lieu à l’été 2019, succédant à une tournée en Australie et en Nouvelle-Zélande en avril pour l’auteure-compositrice-interprète gagnante de 9 prix Grammy. La première portion de la tournée nord-américaine commencera sur la côte est, à Pittsburgh le 18 juin, et inclura des apparitions dans des festivals de jazz à Ottawa, Toronto, Montréal et Saratoga Springs. La seconde portion de la tournée se rendra à l’ouest dès le 14 juillet à Cheyenne, Wyoming, suivi d’une soirée inoubliable au célèbre Red Rocks au Colorado avec l’iconique Mavis Staples. La tournée inclura également des spectacles en Utah, au Montana et dans l’état de Washington avant de se conclure avec les toutes premières apparitions de Norah en Alaska.

Jones se joindra également à Willie Nelson, Mavis Staples, Chris Stapleton, Kacey Musgraves, Leon Bridges et plusieurs autres dans le cadre du concert hommage MusiCares Person of the Year 2019 honorant Dolly Parton le 8 février à Los Angeles durant la semaine des Grammy. Jones a récemment lancé une série éclectique de chansons, incluant des collaborations avec Jeff Tweedy— “Wintertime” et “A Song With No Name”— ainsi que la chanson soul imprégnée d’orgue et de cuivres “It Was You” avec le batteur Brian Blade, le bassiste Christopher Thomas, l’organiste Pete Remm, le trompettiste Dave Guy et le saxophoniste ténor Leon Michels, et la captivante chanson “My Heart Is Full”, une collaboration avec Thomas Bartlett.

* * *

Norah Jones a d’abord émergé sur la scène musicale en février 2002 avec le lancement de Come Away With Me, un « petit disque atmosphérique » dans ses propres mots qui a introduit une nouvelle voix singulière et qui est devenu un phénomène mondial, raflant plusieurs prix aux Grammy 2003 et signalant un changement de paradigme s’éloignant de la musique pop de l’époque. Depuis, Norah a vendu 50 millions d’albums mondialement et a remporté 9 prix Grammy. Elle a lancé une série d’albums solos acclamés par la critique et commercialement populaires — Feels Like Home (2004), Not Too Late (2007), The Fall (2009), Little Broken Hearts (2012) et Day Breaks (2016)— ainsi que des albums collectifs avec ses groupes The Little Willies et Puss N Boots. La compilation de 2010 …Featuring Norah Jones a démontré son incroyable polyvalence en rassemblant ses collaborations avec des artistes aussi variés que Willie Nelson, Outkast, Herbie Hancock et Foo Fighters. Little Broken Hearts, produit par Danger Mouse, a été une étape fascinante dans l’évolution artistique d’une des auteures-compositrices-interprètes les plus constamment intrigantes du monde musical. Avec Day Breaks, Norah est retourné à ses racines jazz, tout en prouvant qu’elle était l’artiste américaine par excellence, livrant un son unique et distinctif qui marie plusieurs styles essentiels de musique américaine : le country, le folk, le rock, le soul, le jazz. Plus récemment, Jones a lancé une série éclectique de chansons, incluant des collaborations avec Jeff Tweedy et Thomas Bartlett.

Billets en vente dès vendredi à 10 h

Prévente exclusive aux abonnés de l’infolettre Spectra jeudi de 10 h à 22 h

Place des Arts
: 175, rue Sainte-Catherine Ouest ; 514 842-2112, 1 866 842-2112 ou placedesarts.com

La 40e édition du Festival International de Jazz de Montréal se déroulera du 27 juin au 6 juillet 2019.

montrealjazzfest.com

– 30 –

Des artistes phares de retour
pour célébrer en grand !

Montréal, le mercredi 21 novembre 2018 — Le Festival International de Jazz de Montréal présenté par Groupe Banque TD en collaboration avec Rio Tinto a le plaisir d’annoncer une première vague de noms à la programmation de sa 40e édition qui aura lieu du 27 juin au 6 juillet 2019. En effet, plusieurs artistes qui ont fait l’histoire du festival investiront les hauts lieux du jazz montréalais pour vous en mettre plein les yeux et les oreilles. Les billets seront mis en vente le vendredi 23 novembre à midi (prévente exclusive pour les abonnés de l’infolettre jeudi le 22 novembre, de 10 h à 22 h).

Melody GardotMelody Gardot 29 juin, 19 h 30, Salle Wilfrid-Pelletier, Place des ArtsAccueillir Melody Gardot au Festival a toujours quelque chose de magique. La magnétique chanteuse-pianiste-guitariste, qui fait sensation depuis ses débuts sur la scène jazz en 2008, se passe pratiquement de présentation. Elle revient au Jazz, l’un de ses festivals préférés, après la parution d’un album en février dernier, Live in Europe.

Série Événements spéciaux TD

  Lire la suite

Un groupe de 20 festivals et événements montréalais demande au gouvernement du canada de mettre en œuvre leur plan pour créer un meilleur environnement d’affaires

MONTRÉAL, 15 octobre 2018Un groupe de 20 festivals et événements montréalais, constitué du Festival international de Jazz de Montréal, Juste pour rire, Montréal en lumière, les Francos de Montréal, Fierté Montréal, Montréal complètement cirque, la Coupe Rogers présentée par Banque Nationale, Festival Mode & Design, Festival du nouveau cinéma, L’International des Feux Loto-Québec, Go Vélo Montréal, Igloofest, Piknic Électronik, OSHEAGA, Festival International Nuits d’Afrique, Présence autochtone, la Virée classique OSM, ileSoniq, Heavy Montréal, et de Zoofest demande au gouvernement fédéral de créer un meilleur environnement d’affaires pour eux, en suivant le plan soumis par les associations Festivals et Événements Majeurs Canada (FAME) et le Regroupement des événements majeurs internationaux (RÉMI).

Ce plan propose de « les garder sécuritaires », de « soutenir leur croissance » et de « miser sur la création ». Il expose dans chacune de ces dimensions les défis auxquels ils sont confrontés et énumère des actions à prendre.

En ce qui concerne la sécurité et puisque la croissance des coûts représente désormais un poids financier important pour les festivals et événements, il est proposé de leur donner accès à un programme existant de financement des projets d’infrastructure de sécurité pour les collectivités à risque.

Afin d’accroître la compétitivité internationale, de régler des problèmes d’iniquité dans l’industrie et de relancer la croissance, le groupe demande un programme spécifique aux festivals et événements dont la capacité de générer de l’activité touristique et économique est avérée ou prometteuse, comme il en existe un au Québec et en Colombie-Britannique, et comme il y avait au gouvernement fédéral par le passé.

Enfin, alors que les budgets de Patrimoine canadien sont les mêmes depuis 10 ans, que la demande a crû de 30 % au cours des cinq dernières années et que les fonctionnaires eux-mêmes avouent être à court de ressources, il faut selon le groupe réinvestir dans le volet Soutien à la programmation : Festivals artistiques et diffuseurs de saisons de spectacles professionnels du Fonds canadien de présentation des arts (FCPA) et hausser le budget du programme Développement des communautés par le biais des arts et du patrimoine (volet Festivals locaux).

Au nom du groupe, le président-directeur général du Festival international de Jazz de Montréal, des Francos de Montréal et de Montréal en lumière, Jacques-André Dupont, fait valoir qu’« un investissement supplémentaire du gouvernement canadien se traduirait certainement par des retombées économiques et touristiques encore plus importantes, de même qu’un retour fiscal au moins équivalent. Il n’y a donc pas de raison d’attendre », ajoute-t-il.

Le directeur général de FAME, Martin Roy, précise quant à lui que l’association a présenté, dans le cadre des consultations pré-budgétaires, un mémoire qui reprend les mêmes demandes que celles formulées au Plan. « Petits et grands événements sont tous également concernés par la croissance, la sécurité et la reconnaissance de leur apport à la vitalité culturelle. Nous proposons un partenariat gagnant pour tous », mentionne-t-il.

Au sein de FAME et du RÉMI, le groupe de festivals et événements de Montréal est en représentation auprès des ministres concernés, soit ceux du Tourisme, du Patrimoine canadien, de la Sécurité publique et du Développement économique. Ici, à Montréal, ils demandent aux députés de la région, dont MM. Marc Miller et David Lametti, leur appui. Au total, au Canada, c’est pas moins de 45 festivals et événements qui demandent la mise en œuvre du « Plan pour un meilleur environnement d’affaires pour tous les festivals et événements ».

– 30 –

Source :

Festivals et Événements Majeurs Canada (FAME), Festival international de Jazz de Montréal, Juste pour rire, Montréal en lumière, Francos de Montréal, Fierté Montréal, Montréal complètement cirque, Coupe Rogers présentée par Banque Nationale, Festival Mode & Design, Festival du nouveau cinéma, L’International des Feux Loto-Québec, Go Vélo Montréal, Igloofest, Piknic Électronik, OSHEAGA, Festival International Nuits d’Afrique, Présence autochtone, Virée classique OSM, ileSoniq, Heavy Montréal, et Zoofest.

Le Plan pour un meilleur environnement d’affaires pour tous les festivals et événements :

Français : http://fame-feem.ca/2018/wp-content/uploads/2018/08/plan_FAME_environnement_2018_aout2018.pdf

Anglais : http://fame-feem.ca/2018/wp-content/uploads/2018/08/plan_FAME_environnement_2018_ENG_aout2018.pdf

Renseignements :

Martin Roy
Directeur général
Festival et événements majeurs Canada (FAME)
514 419-3604
remi@remi.qc.ca

Greg Kitzler
Gestionnaire principal, relations publiques/médias
L’Équipe Spectra, Festival International de Jazz de Montréal, Francos de Montréal, Montréal en lumière
514 525-7732, poste 5666
greg.kitzler@equipespectra.ca

Anne Dongois
AD Communications
Juste pour rire, Zoofest
514 826-2050
anne@adcom.ca

Philip Vanden Brande
Gestionnaire, relations publiques et relations médias
OSHEAGA, Heavy MTL, ile Soniq
514 925-2005
PVandenBrande@evenko.ca

Eugène Lapierre
Directeur
Coupe Rogers
elapierre@tenniscanada.com

Jean-François Daviau
Président
Festival Mode & Design
Jfdaviau@sensationmode.com

Nicolas Girard-Deltruc
Directeur
Festival du nouveau cinéma
514 282-0004, poste 2227
ngirard@nouveaucinema.ca

Fierté Montréal
Jean Sébastien Boudreault
Vice-président
Fierté Montréal
514 903-6193
jsb@fiertemtl.com

Nadine Marchand
Directrice
Montréal Complètement Cirque
514 374 3522, poste 2502
Nadine.marchand@tohu.ca

Martyne Gagnon
Directrice
L’International des Feux Loto-Québec
514 397-2001, poste 2705
mgagnon@sftp.com

Stéphanie Couillard
Conseillère, relations de presse Festival Go Vélo Montréal
514 942-0743
scouillard@velo.qc.ca

Nicolas Cournoyer
Vice-président affaires publiques et responsabilité sociétale
Igloofest et Piknic electronik
514 904-1247, poste 290
nick@piknicelectronik.com

Suzanne Rousseau
Directrice générale
Festival Nuits d’Afrique
514 499-9239
suzanne.rousseau@festivalnuitsdafrique.com

André Dudemaine
Directeur artistique
Présence autochtone
514 278-4040
dude@nativelynx.qc.ca

Simon Ouellette
La Virée classique de l’OSM
514 840-7442
souellette@osm.ca

 

 

Bobby Bazini, premier artiste annoncé au Festival !

Montréal, le mercredi 3 octobre 2018 — Le Festival International de Jazz de Montréal présenté par Groupe Banque TD en collaboration avec Rio Tinto a le plaisir d’annoncer un premier nom à la programmation de sa 40e édition qui aura lieu du 27 juin au 6 juillet 2019. En effet, l’enfant du pays et vedette internationale Bobby Bazini prendra d’assaut le MTELUS, le 29 juin, à partir de 20 h 30 pour un concert riche en émotions. Les billets seront mis en vente vendredi 5 octobre à 10 h (prévente exclusive pour les abonnés de l’infolettre de 10 h demain à 10 h vendredi).

Bobby Bazini-2Véritable surdoué de la musique, Bobby Bazini s’est fait connaitre dès son premier album Better in Time qui fut vivement salué par la critique et porté par des titres comme I Wonder, authentique raz-de-marée radiophonique, à l’époque. Depuis ce départ canon, l’artiste originaire des Laurentides a cumulé les albums et les hits comme la pièce C’est La Vie qui lui vaut de recevoir, cette année, le prix Chanson populaire anglophone de la SOCAN.

Aujourd’hui, après une longue tournée couronnée de succès à travers le globe, Le chanteur-guitariste revient nous présenter son 4e opus, toujours bien ancré dans son univers musical qui fait sa marque. Des pièces uniques et inspirées empreintes de blues, de soul, de folk et de jazz emmenées par la voix suave et envoutante de l’artiste.

 

Billets en vente dès vendredi à 10 h

Prévente exclusive aux abonnés de linfolettre de 10 h demain à 10 h vendredi

  • MTELUS : 59, rue Sainte-Catherine Est ; 1 855 790-1245 ou ticketmaster.ca

La 40e édition du Festival International de Jazz de Montréal se déroulera du 27 juin au 6 juillet 2019.

montrealjazzfest.com

– 30 –

Le Jazz à l’année accueille Ólafur Arnalds dans sa programmation !

Montréal, le mardi 18 septembre 2018 —La série Jazz à l’année présentée par le Festival International de Jazz de Montréal et Groupe Banque TD, enrichit sa programmation 2018 / 2019 avec la venue du génial compositeur-interprète islandais Ólafur Arnalds. Les billets pour ces concerts seront en vente le jeudi 20 septembre, dès midi. Prévente exclusive pour les abonnés de l’infolettre du Festival International de Jazz de Montréal : le mercredi 19 septembre, de 10 h à 22 h.

Olafur Arnalds-2Ólafur Arnalds 9 février 2019, 20 h, Église Saint Jean-Baptiste de Montréal Après avoir éblouit le public de la Maison symphonique lors de son récent passage en juin dernier, le multi-instrumentiste islandais revient faire vibrer d’émotion, les murs de la majestueuse église Saint Jean-Baptiste de Montréal. Pour l’occasion, l’artiste nous présentera son quatrième album solo re:member paru en août et composé à l’aide de son piano « stratus ». Un instrument spécialement modifié par le musicien, avec lequel il fait naitre des sonorités uniques. Le compositeur décrit lui-même ce nouvel opus comme « son album qui sort des sentiers battus nourri par des influences brutes, qu’il ne filtre pas » Entre mélodies rêveuses et poésie mélancolique, la musique d’ Ólafur Arnalds est une invitation à plonger nos sens dans une douce torpeur agréable et envoûtante. Nous voilà prévenus.

 

montrealjazzfest.com

— 30 —