Communiqué pour diffusion immédiate

MONTRÉAL EN LUMIÈRE une tempête de spectacles !

17e édition
L’Orchestre symphonique de Shenzhen, Lou Doillon, Yannick Rieu, Ballet Flamenco de Andalucía, Eric-Emmanuel Schmitt, The Seasons, I Musici, Thomas Hellman, AaRON, Basia Bulat, Thus Owls, Calum Graham,
le grand retour de Charles Dutoit avec l’OSM…

Montréal, le mercredi 4 novembre 2015 — Avec la programmation artistique de la 17e édition de MONTRÉAL EN LUMIÈRE, présenté par RBC en collaboration avec Bell, on peut dire que notre hiver sera occupé ! Qu’il s’agisse de théâtre, de concerts, de chanson, de danse ou encore de cirque, de nouvelles sensations comme de valeurs sûres, de premières montréalaises ou de retours attendus, il y en aura assurément pour tous, tous, tous les goûts ! De plus, le festival a le plaisir d’accueillir Shenzhen comme grande ville à l’honneur de l’édition 2016 ! Autre bonne nouvelle : cette édition à saveur chinoise comptera une semaine de plus et se déroulera donc du 18 février au 5 mars… ce qui permettra aux festivaliers et à leurs enfants de profiter de la semaine de relâche pour vivre au maximum leur festival !

Shenzhen, grande ville de Chine à l’honneur

Grande ville de la province du Guangdong, Shenzhen compte plus de 10 millions d’habitants et est une des villes qui affichent la plus forte croissance au monde. Elle est, tout comme Montréal, membre du Réseau des villes créatives de l’UNESCO depuis 2008 et a été reconnue comme Ville UNESCO de design. Nul doute que la grande ville chinoise, réputée pour son dynamisme à bien des niveaux, de sa pétillante économie à son développement étonnant, en passant par son éclectisme artistique et son amour de la mode, laissera une rafraîchissante empreinte sur toutes les programmations du festival — arts de la scène, gastronomie et site extérieur gratuit ! À commencer par l’événement spécial avec un ambassadeur des plus exquis…

Orchestre symphonique de Shenzhen — 21 février, 20 h, Maison symphonique de Montréal — Une soirée unique et mémorable avec un des orchestres professionnels les plus réputés de Chine ! Créé en 1982, l’Orchestre symphonique de Shenzhen s’illustre par son excellence et sa réputation internationale florissante. Sous la direction de Muhai Tang (Orchestre de Paris, London Symphony, Sydney Symphony), l’Orchestre nous réserve un programme d’œuvres classiques chinoises et européennes afin de célébrer le nouvel an chinois, avec le brillant et réputé violoniste Dan Zhu. Présenté par RBC en collaboration avec Radio Classique 99,5.

L’Événement spécial MONTRÉAL EN LUMIÈRE : Maestro Charles Dutoit et l’OSM à la Maison symphonique avec la pianiste invitée Martha Argerich
18 et 20 février, 20 h
, Maison symphonique de Montréal

Le grand retour du Maestro Charles Dutoit avec l’OSM à la Maison symphonique pour deux soirées mémorables ! Coïncidant avec l’année du 80e anniversaire du célèbre chef d’orchestre, ces retrouvailles s’annoncent d’autant plus mémorables que le maestro retrouvera l’Orchestre symphonique de Montréal qu’il a dirigé pendant 24 ans, réussissant en quelques années à l’élever au rang de l’un des meilleurs orchestres au monde. De plus, le chef reprendra la baguette dans la nouvelle salle symphonique qu’il a tant souhaitée pour Montréal pendant pratiquement un quart de siècle passé au cœur de l’OSM ! Avec, comme invitée spéciale, la pianiste à la fougue légendaire Martha Argerich, considérée mondialement comme une des plus grandes pianistes de notre époque ! Au programme : l’Ouverture Le Carnaval romain de Berlioz, le Concerto pour piano no 1 en do majeur, op. 15, de Beethoven, Pétrouchka (la version originale de 1911) de Stravinski et la Suite no 2 de Daphnis et Chloé de Ravel. Présenté en collaboration avec Swiss International Air Lines et CBC/Radio-Canada.

MEL, le rendez-vous des premières montréalaises !

Thus Owls — 18 février, 20 h, Gesù — Maîtres d’œuvre d’un alliage fascinant de chanson et de rock, où fragilité et intensité cohabitent en harmonie, la chanteuse suédoise Erika Angell et le guitariste Simon Angell (ex-guitariste de Patrick Watson) n’ont pas fini de séduire. Le duo nous revient avec un récent EP sombre et cinématographique, un bijou d’exploration musicale auquel ont collaboré plusieurs orfèvres, dont Daníel Bjarnason et Liam O’Neill (Suuns). Sublime.

Betty Bonifassi — 23 février, 20 h, Club Soda — Bien connue pour sa participation aux projets Les triplettes de Belleville, DJ Champion et Beast, Betty Bonifassi nous présente enfin son nouvel album. Le projet se veut une relecture contemporaine des chants d’esclaves du début du siècle. Un album fort, amalgame d’électro et de rock, avec une voix incomparable.

Sophie Pelletier, Le désert, la tempête 24 février, 20 h, Lion d’Or — Pour sa rentrée montréalaise, l’auteure-compositrice-interprète propose son premier disque, réalisé par André Papanicolaou. C’est en spectacle que Sophie offre le meilleur d’elle-même, avec sa puissance vocale, sa sensibilité et ses textes percutants sur une musique pop accrocheuse teintée de folk, de blues et de country. Présenté en collaboration avec Rouge FM.

Rémi Chassé (dans le cadre de Pleins feux sur la relève en collaboration avec Bell). Première partie : Ray Marcianno — 24 février, 20 h, Club Soda — Après avoir épaté la galerie à l’émission La Voix avec sa reprise de Led Zeppelin, le pop-rockeur québécois débarque avec son premier album solo, dont le premier extrait, Sans adieux, a frappé fort sur les ondes. Cette fois, c’est en français que l’ancien membre du groupe anglophone Tailor Made Fable s’impose. En première partie, le folk de fond de ruelle d’un autre ressortissant du cru La Voix 2014, l’auteur-compositeur-interprète montréalais Ray Marcianno. Présenté en collaboration avec CKOI.

Will Driving West (dans le cadre de Pleins feux sur la relève en collaboration avec Bell). Première partie : Joe Grass — 24 février, 20 h, Gesù — Gros buzz du moment avec ses milliers d’albums vendus dans 66 pays, Will Driving West nous présente son 3e album, un projet folk avec une touche de post rock ambiant. Douceur planante baignée dans de la musique de film, un road trip au soleil couchant. Juste avant, le country-folk du prodige de la guitare Joe Grass.

Peter Henry Phillips25 février, 20 h, Club Soda — Figure bien connue du paysage musical québécois, Pierre-Philippe Côté, alias Pilou, s’offre une virée en solo avec ce projet. Le talentueux multi-instrumentiste, (Ariane Moffatt, Jorane et DJ Champion) qui a signé la bande originale du film Le Règne de la beauté de Denys Arcand et réalisé les albums de David Giguère et Philippe Brach nous présente son 1er album, fait de mélodies qui bercent l’âme et de folk réconfortant. Présenté en collaboration avec CIBL.

Gabriella — 27 février, 20 h, L’Astral (dans le cadre de Pleins feux sur la relève en collaboration avec Bell) Après moult tournées avec le groupe country rock féminin Lipstick Rodeo, Gabriella amorce une carrière solo très prometteuse avec son 1er album, qui cartonne sur les ondes. Entre folk, pop et rock, elle accompagne sa voix touchante à la guitare, au piano et au violon. Et alors que des images émergent, comme si chaque note contenait une histoire, on se laisse porter par sa perception positive et humaniste. Un hymne au bonheur ! Présenté en collaboration avec Rouge FM.

Soirées Tout en musique

Mouse on the Keys – 18 février, 20 h, L’Astral — Le trio instrumental évolue depuis 2006 sur la scène musicale underground japonaise. Artisan d’une expérience sonore et visuelle complexe, où les pianos minimalistes côtoient les percussions dynamiques, il décline un mélange unique de funk, de jazz, de post-rock et d’électro dont le nombre d’adeptes grandit à chaque concert.

Basia Bulat. Première partie : John Jacob Magistery — 18 février, 20 h, Club Soda — La brillante chanteuse et guitariste torontoise se pose au festival pour nous envoûter avec ses nouvelles chansons ciselées et irrésistibles et sa voix incandescente. Juste avant, l’indie-post-folk fait à Montréal de la bande John Jacob Magistery.

Thomas Enhco, piano — 18 février, 18 h, Salle Bourgie (Musée des beaux-arts de Montréal) — Étoile montante du jazz et remarqué lors de son passage au Festival International de Jazz Montréal en 2013, le jeune pianiste français présente son nouveau disque. Un artiste à découvrir pour tous les amateurs de jazz.

Martin Levac, A Visible Jazz Touch of Genesis18 février, 20 h, Lion d’Or — L’artiste bien connu pour ses personnifications de Phil Collins au sein de Dance Into The Light revient avec une toute nouvelle production ! Un voyage dans l’univers du célèbre groupe britannique, cette fois avec une touche jazzée ! Avec Mario Fraser (piano) et Mathieu Gagné (contrebasse).

Roman Zavada, Résonances Boréales18 au 26 février, 19 h, Société des arts technologiques [SAT] — Dans ce spectacle haut en couleur présenté dans le dôme de la SAT, Zavada propose un dialogue entre les résonances du piano et les aurores boréales filmées en 360 degrés. Plongez en plein cœur de la taïga, sous ses aurores, pour une expérience immersive et pianistique unique au monde ! 

Lou Doillon — 19 février, 20 h, Club Soda — Après une carrière au théâtre, dans le cinéma indépendant ou devant l’objectif des plus grands photographes, Lou Doillon avait frappé fort en 2012 avec son premier album réalisé par Étienne Daho, certifié double platine en France et récompensé d’une Victoire de la Musique. Pour son 2e opus, l’artiste a fait appel à Taylor Kirk de Timber Timbre pour faire passer ses nouveaux titres à l’électrique et plonger dans un folk-blues lourd, cinématographique, profond et lumineux. De la visite attendue !

Elliot Maginot | Jesse Mac Cormack (dans le cadre de Pleins feux sur la relève en collaboration avec Bell) — 19 février, 20 h, L’Astral — Deux jeunes talents ultraprometteurs de la scène folk-rock indé ! D’abord, le jeune chanteur québécois Elliot Maginot, qui fait beaucoup de bruit avec le folk introspectif et planant de son fabuleux premier album. Ensuite, la musique pour l’âme du musicien et réalisateur Jesse Mac Cormack, collaborateur d’Emilie & Ogden, Les sœurs Boulay et Rosie Valland, avec son univers sonore minimaliste, vibrant d’émotions et d’histoires vécues.

L’éveil — Le Gesù donne carte blanche à IVY19 février, 19 h 30, Église du Gesù — Un rendez-vous entre le slam, la musique acoustique et le chant lyrique dans l’église baroque du Gesù. Une célébration de la poésie, de la voix et de la musique (cordes) dans une ambiance festive à l’occasion du 150e anniversaire du l’église du Gesù. Une création originale d’IVY et Mykalle Bielinski.

Speakeasy Electro Swing19 février, 22 h, Lion d’Or — Nées clandestinement dans un loft montréalais il y a quatre ans, ces soirées mensuelles marient la musique de la première Grande Dépression à la technologie de la seconde… et ça swing en diable ! Cours de swing, musiciens live et prestation de cirque et de burlesque apportent une touche supplémentaire de folie à cette soirée décadente.

Tanya Tagaq, Nanook of the North19 et 20 février, 20 h, Cinquième Salle, PdA — La musicienne de renommée mondiale accompagne en direct la projection du film iconique Nanook of the North, de Robert Flaherty (1922), peut-être le plus célèbre jamais réalisé sur les peuples autochtones. Le chant de gorge envoûtant de Tagaq et l’improvisation géniale de Jesse Zubot et Jean Martin apportent au film un nouvel éclairage contemporain.

AaRON. Première partie : KROY20 février, 20 h, Métropolis — Dix ans après son tube Lili, le duo parisien est de retour avec son nouvel album. En cette rare visite en sol montréalais, le tandem aux chansons poétiques superbement orchestrées déclinées en anglais sur fond d’électro-pop nous offre un somptueux voyage envoûtant et hypnotique. Pour commencer la soirée, l’électro-charme de la prochaine sensation pop, Camille Poliquin, alias KROY. Présenté en collaboration avec MusiquePlus.

Emilie & Ogden (dans le cadre de Pleins feux sur la relève en collaboration avec Bell). Première partie : Charlotte Cardin — 20 février, 20 h, Club Soda — Emilie & Ogden, c’est Emilie Kahn et sa harpe, Ogden. Après des prestations remarquées au festival NXNE à Toronto, au Festival International de Jazz de Montréal et au festival Iceland Airwaves, puis en première partie de Half Moon Run et de Patrick Watson, elles et leurs musiciens Jesse Mac Cormack (guitare, basse, banjo et voix) et Francis Ledoux (batterie) s’amènent avec un premier album, lancé dans un Gesù complet le mois dernier.

The Seasons (dans le cadre de Pleins feux sur la relève en collaboration avec Bell). Ouverture : Pascale Picard — 20 février, 20 h, L’Astral — Après le succès viral de son premier EP propulsé par le titre Apples, le quatuor québécois est passé à la vitesse supérieure avec l’album Pulp (2014). Au menu : du folk-rock de qualité aux belles courbes pop, dangereusement addictif ! En ouverture de soirée, Pascale Picard en solo avec sa guitare et sa voix puissante. Présenté en collaboration avec MusiquePlus.

 Ron Sexsmith. Première partie : Gabrielle Papillon — 20 février, 20 h, Gesù — Cette icône du folk canadien compte 20 ans de carrière et 14 disques… et Elvis Costello, Paul McCartney et Diana Krall parmi ses fans. Il débarque au sommet de sa forme avec un nouveau disque de folk-pop envoûtant et de chansons chaleureuses pleines d’humour et d’entrain. En première partie, on accueille Gabrielle Papillon, munie de son 5e album.

Cordâme, Satie Variations21 février, 20 h, L’Astral — Le groupe célèbre le 150e anniversaire de naissance d’Érik Satie. Le contrebassiste et compositeur Jean Félix Mailloux a repensé sa musique et s’est inspiré de la beauté et l’excentricité de l’univers de Satie pour écrire de nouvelles pièces et créer un spectacle original. Un regard nouveau par un ensemble de six musiciens improvisateurs. Satie comme vous ne l’avez jamais entendu !

Yannick Rieu — 25 février, 20 h, L’Astral — Le saxophoniste étoile s’amène avec son dernier album, sur lequel il met la Chine en musique dans toute sa diversité, des campagnes aux villes, entre l’ancestral et l’ultramoderne. Un voyage hors du temps où les instruments traditionnels chinois rencontrent les claviers de François Lafontaine (sur l’album), les percussions de Samuel Joly, la basse de Morgan Moore et les guitares de Jean-Sébastien Williams.

The Beatdown meets Hugo Mudie25 février, 21 h, Club Balattou — Hugo Mudie et The Beatdown font équipe l’espace d’un instant et proposent un projet spécial à saveur rocksteady. Mariant la désinvolture du punk, terre natale d’Hugo, au groove irrésistible de The Beatdown, pilier de la scène reggae canadienne, le collectif propose un show aux accents dub qui vous fera bouger jusqu’aux petites heures du matin. 

Thomas Hellman, Rêves américains : de la ruée vers l’or à la Grande Crise25 et 26 février, 20 h, Petit Outremont — L’artiste raconte l’histoire américaine, de la conquête de l’Ouest à la Grande Crise des années 1930, à travers des textes de son cru, des extraits d’œuvres de grands écrivains américains et des chansons du répertoire blues, folk et gospel de l’époque. Il y explore l’américanité, le rôle de l’art qui donne un sens au chaos. Mise en scène : Thomas Hellman et Brigitte Haentjens. Avec Sage Reynolds et Olaf Gundel.

Keith Kouna, Le voyage d’hiver 25 au 27 février, 20 h, Cinquième Salle, PdA — Keith Kouna revient avec son adaptation libre et audacieuse du dernier cycle de lieder de Franz Schubert. Dans une mise en scène d’Antoine Laprise et accompagné d’une dizaine de musiciens, Kouna fera vivre sur scène l’intégralité de ce voyage poétique sur les routes glacées de l’âme du cœur. Gute nacht

FOXTROTT. Première partie : Geoffroy — 26 février, 20 h, Club Soda — Chanteuse, compositrice et productrice montréalaise autodidacte, Marie-Hélène Delorme, alias FOXTROTT, est la sensation électro-pop de l’heure. Une voix puissante sur fond de rythmique percutante, elle a fait paraître un premier long jeu révélant une palette éclectique où cumbia traditionnelle, gospel, hip-hop et reggae se partagent la donne. Sensible, accrocheur et original, un univers musical à suivre de très très près. Présenté en collaboration avec CISM.

Calum Graham – 26 février, 20 h, L’Astral — L’auteur-compositeur canadien compte déjà quelques premiers prix aux concours nationaux, des prestations aux Olympiques de Vancouver et de Londres et une place parmi les 30 meilleurs guitaristes de moins de 30 ans d’Acoustic Guitar Magazine. Après une ovation debout au Festival International de Jazz de Montréal cet été, il revient avec son répertoire de quelque 5 albums, son groove unique et son jeu énergique rehaussé de funk, motown, pop et blues.

Angélique Ionatos, Reste la lumière – 26 février, 20 h, Gesù — Cette guitariste et chanteuse d’exception cultive un univers musical indissociable de la poésie et la littérature, où sa voix grave et profonde résonne des profondeurs de la culture méditerranéenne. L’Athénienne d’origine nous arrive avec le matériel de son 20e album : un disque grave, mais plein d’espoir dominé par l’éclatante beauté de son chant et la délicatesse ciselée de son jeu de guitare.

Rodrigo Amarante – 27 février, 20 h, Gesù — Ex-membre du groupe étoile de la scène brésilienne Los Hermanos, Rodrigo Amarante a lancé son premier disque solo en 2013. En portugais, français et anglais, il y revisite la saudade brésilienne avec des touches de folk planant, entre Andrew Bird et Devendra Banhart. Un style enchanteur et envoûtant. Les fans de la série Narcos le vénèrent pour sa fameuse chanson du générique.

Laila Biali — Série Power Jazz du Segal — 28 février, 20 h, Studio du Centre Segal des arts de la scène — Figure montante du jazz contemporain — nomination aux Juno, tournée avec Chris Botti, Paula Cole, Suzanne Vega, Sting… —, la polyvalente artiste, délicieusement entre pop, rock, classique, soul et jazz, s’amène pour la 1re fois au festival.

Anthony Roussel et artistes invités28 février, 20 h, Le Verre Bouteille — Anthony Roussel vous invite à célébrer le premier anniversaire de son album en compagnie de plusieurs artistes invités. L’auteur-compositeur-interprète doté d’une voix puissante et rocailleuse livre des textes poétiques et forts, créant un univers mélodieux et enivrant.

Fièvre gospel 19, 20, 26 et 27 février, 20 h, Chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours — Dans la plus ancienne chapelle de pierre de Montréal, on se laissera entraîner dans l’univers dynamique du gospel. Un programme en 4 spectacles magiques qui fera vibrer, chanter et danser au rythme des sonorités des chorales gospels : Soirée d’ouverture avec Bob Walsh et ses invités Guy Bélanger et Jean Fernand Girard (le 19), Vivienne Deane Gospel Ensemble (le 20), Imani Gospel Singers (le 26) et, Montreal Gospel Choir (le 27 ; aussi à 22 h 30).

Soupers-spectacles Le Balcon :

Pierrot Fournier chante Jacques Brel 18 février, 20 h, Le Balcon — Le chanteur revisite des pièces qui comptent parmi les plus belles chansons de Brel.

James Correa chante la soul : la musique de Stevie Wonder, Marvin Gaye, Curtis Mayfield, Bill Withers et bien plus ! 19 février, 20 h 30, Le Balcon — Parions qu’avec James Correa sur scène, la piste de danse ne dérougira pas !

Greatest Hits Motown, Soul et Disco avec Dawn Tyler Watson & The Jamm 20 février, 20 h 30, Le Balcon — À la demande générale, Dawn Tyler Watson est de retour au Balcon dans un spectacle qui promet de déplacer de l’air !

Soirée flamenca avec le Trio Camelo 23 février, 20 h, Le Balcon — Le Trio Camelo propose un répertoire qui fusionne diverses formes de flamenco.

Édith Piaf : ma vie en rose et noir avec Claire Garand24 février, 20 h, Le Balcon — Un hommage singulier à la « Môme Piaf » qui s’annonce riche en émotions.

Dalida, intime avec Claire Garand25 février, 20 h, Le Balcon — Choisies dans l’immense répertoire de la chanteuse Dalida, les chansons vous feront entrer dans l’intimité de cette glorieuse artiste.

Musica cubana — Musique cubaine, salsa, cha-cha-cha, merengue, bachata et plus avec The Cuban Martinez band26 février, 20 h 30, Le Balcon — Imprégnez-vous de la chaleur tropicale et de la culture musicale de Cuba… Salsa, son, cha-cha-cha, merengue, boléro seront au rendez-vous.

Soirées classiques

Naples la sensuelle, Les Boréades, Francis Colpron — 19 février, 18 h 30, Salle Bourgie (Musée des beaux-arts de Montréal) — À côté de leur importante production d’opéras, les musiciens napolitains ont écrit au XVIIIe siècle des concertos qui allient la vocalità, dont ils sont les maîtres, à un souci contrapuntique unique, qui confère à leurs compositions une riche texture et une sensualité harmonique exceptionnelle. Concertos pour flûte à bec et violoncelle de Durante, Fiorenza, Leo, Mancini et Pergolesi. Visite guidée de l’exposition Pompei une ville romaine à 17 h.

Trio Fibonacci, Concert mystique 20 février, 19 h 30, Salle Bourgie (Musée des beaux-arts de Montréal) — Le mysticisme anime les musiciens depuis l’aube de l’humanité. Que ce soit l’enseignement ésotérique de la franc-maçonnerie chez Mozart et Sibelius, ou les visions de l’abbé, poète et compositrice du moyen-âge Hildegarde de Bingen, ce concert vous propose un voyage passionnant à travers les siècles. Programme : œuvres pour violon, violoncelle et piano de Sibelius, Mozart, Hildegarde de Bingen, Éric Champagne, John Tavener et Arvo Pärt.

Daniel Taylor et le Theatre of Early Music, Four Thousand Winter23 février, 19 h 30, Chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours —Un voyage musical à travers le temps où les auditeurs seront exposés à l’esthétique authentique des œuvres chorales du 16e siècle puis à celle des compositeurs contemporains s’étant inspirés de leurs prédécesseurs. Cette soirée intime évoquera les souffrances de la vie et de la mort ainsi que la vision d’un paradis au-delà à travers les perspectives des plus grands compositeurs de musique chorale a cappella (Tallis, Tavener, Byrd, Britten et Larkin).

La trilogie de la séduction avec l’Orchestre de chambre McGill 23 février, 19 h 30, Salle Pierre-Mercure (Centre Pierre-Péladeau de l’UQAM) — L’Orchestre de chambre McGill, en collaboration avec l’Atelier Lyrique de l’Opéra de Montréal, présente La trilogie de la séduction, un spectacle d’extraits d’opéra du duo Da Ponte-Mozart avec costumes, mis en scène par Alain Gauthier !

Pleins feux sur Schubert — Musique de chambre24 février, 19 h 30, Salle Bourgie (Musée des beaux-arts de Montréal) — Des musiciens d’exception en début de carrière se joignent à des chambristes de haut niveau pour le meilleur de la musique de chambre ! Musicien invité : Scott St. John, violon. Trio pour piano et cordes no 1, Quatuor à cordes no 9, Trio à cordes no 1 de Schubert.

I Musici, Des ténèbres à la lumière25 février, 20 h, Salle Bourgie (Musée des beaux-arts de Montréal) —En première partie, l’avant-dernière symphonie de Chostakovitch enchaîne en 11 mouvements autant de poèmes qui évoquent cette fin dernière qui nous attend tous. Suivra cette symphonie de Haydn dite « des adieux », à la fin de laquelle tous les musiciens quittent la scène, éteignant graduellement les chandelles qui les auront éclairés, jusqu’à ce qu’il ne reste que l’obscurité. Un émouvant passage des ténèbres à la lumière !

Les Violons du Roy, Labadie un retour sur Bach 26 février, 19 h 30, Salle Bourgie (Musée des beaux-arts de Montréal) — Bernard Labadie partage son amour de la musique de Bach en proposant ses propres transcriptions d’œuvres du grand maître.

Intégrale des cantates de Bach, Studio de musique ancienne de Montréal27 février, 15 h, et 28 février 14 h, Salle Bourgie (Musée des beaux-arts de Montréal) — Poursuite de la présentation de l’intégrale des cantates de Bach. J. S. Bach Cantates BWV 22, 97 et 150.

Soirées théâtre

Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran19 et 20 février, 20 h, Salle Pierre-Mercure (Centre Pierre-Péladeau de l’UQAM) — Célèbre roman d’Eric-Emmanuel Schmitt, non moins célèbre film avec Omar Sharif dans le rôle principal. Voici enfin l’adaptation pour le théâtre ! Schmitt interprète le rôle de Momo, devenu adulte, se remémorant son enfance, celle d’un garçon juif de 12 ans en manque d’amour qui se lie d’amitié avec l’épicier musulman du quartier. Le vieil homme connaît les secrets du bonheur qui feront retrouver la joie de vivre au jeune Momo. Leçon de sagesse et de tolérance !

The Secret Annex d’Alix Sobler — 31 janvier au 21 février, heures variables, Centre Segal des arts de la scène — Anne Frank, 25 ans, a survécu à la guerre et vit à New York. Elle est décidée à faire publier son journal, mais, avec l’appel de l’amour et de la famille, elle doit décider si le plus grand art n’est pas celui de bien vivre. Une histoire à propos de la survie, du sacrifice et de toutes les raisons d’être reconnaissants. Mise en scène : Marcia Kash. Avec Sara Farb.

Muliats 2 au 20 février, heures variables, Salle Fred-Barry, Théâtre Denise-Pelletier — Un Innu de Mashteuiatsh quitte sa réserve pour s’installer à Montréal et y rencontre un jeune montréalais d’origine. D’abord séparés par le choc de leurs provenances culturelles, ils apprendront à vivre la beauté de leurs différences. Mise en scène : Xavier Huard. Avec Charles Bender, Marco Collin, Natasha Kanapé Fontaine et Christophe Payeur. Productions Menuentakuan. 

Glengarry Glen Ross de David Mamet2 au 27 février, heures variables, Théâtre Rideau Vert — North Side de Chicago, au cœur des années 80. Quatre agents immobiliers vivent selon les règles d’un capitalisme outrancier. La compétition est ouverte, tous les coups sont permis : mensonges, intimidation, corruption, fraude et vol. Mise en scène : Frédéric Blanchette. Avec Denis Bouchard, Éric Bruneau, Luc Bourgeois, Fabien Cloutier, Frédéric-Antoine Guimond, Renaud Paradis, Sébastien Rajotte et Mani Soleymanlou.

Le miel est plus doux que le sang de Simone Chartrand et Philippe Soldevila — 3 au 27 février, heures variables, Salle Denise-Pelletier, Théâtre Denise-Pelletier En 1922, dans une résidence étudiante de Madrid, Salvador Dali, Federico Garcia Lorca et Luis Buñuel font connaissance et rencontrent une chanteuse de cabaret qui les guidera sur les chemins de l’imprudence et de l’insoumission… Mise en scène : Catherine Vidal. Avec François Bernier, Isabelle Blais, Renaud Lacelle-Bourdon et Simon Lacroix. Production du Théâtre Denise-Pelletier avec la complicité du Théâtre Sortie de Secours.

On This Day d’Alexandria Haber9 février au 6 mars, heures variables, Theâtre Centaur —Un couple évite de justesse de renverser une femme, en se rendant à une fête d’anniversaire. La curiosité de l’étrangère encourage les fêtards à se questionner sur leur vie et leurs relations. Une comédie dramatique sur de grandes questions de notre quotidien. Mise en scène : Alain Goulem. Avec Stefanie Buxton, Trevor Hayes, Emelia Hellman, Carlo Mestroni et Leni Parker.

Race de David Mamet17 février au 26 mars, heures variables, Théâtre Jean-Duceppe, PdA — Un homme d’affaires blanc et fortuné est accusé d’avoir violé une jeune femme noire. Deux avocats, un Noir et un Blanc, doivent décider s’ils représenteront cet homme. Un regard brutal sur l’Amérique et ses conflits raciaux. Mise en scène : Martine Beaulne. Avec Benoît Gouin, Frédéric Pierre, Henri Chassé et Myriam De Verger.

Huff 24 au 27 février, 20 h, MAI (Montréal, arts interculturels) Un jeune homme raconte avec un humour caustique la vie dans une réserve amérindienne du nord de l’Ontario. Avec une plume d’une féroce acuité et un jeu d’acteur d’une profonde justesse, Cliff Cardinal livre un texte poignant sur un enjeu crucial pour les Premières Nations. Mise en scène : Karin Randoja. En anglais.

Louis Riel: A comic-strip stage play25 février au 5 mars, 20 h, La Chapelle — Louis Riel, héros métis, rebelle, raboteux, bilingue et héritier de ses racines autochtones et européennes, homme politique, peut-être même prophète, à la fois vénéré et craint, est un homme de son époque. Une adaptation marionnettique de RustWerk ReFinery basée sur le roman graphique de Chester Brown.

Frida Kahlo : Correspondance 19 février, 19 h, Lion d’Or — Sophie Faucher vous convie à une lecture théâtralisée de la vie de la célèbre peintre mexicaine Frida Kahlo. Lettres, messages, confessions, poèmes, journal intime… Frida Kahlo s’est écrite comme elle s’est peinte. Une lecture aux allures de fiesta, avec les Mariachi Figueroa.

Soirées danse

Behind, une danse dont vous êtes le héros et Between 18 et 19 février, 20 h, Agora de la danseBehind : devant un panneau qui ne laisse paraître que quelques indices, le public est invité à se faire sa propre chorégraphie à partir de ses références et fantasmes. Dans Between, Marie Béland questionne l’art, la vie et la danse. Une coproduction Montréal Danse et maribe – sors de ce corps.

Ballet Flamenco de Andalucía — 27 et 28 février, 19 h, Salle Pierre-Mercure — Ça fait maintenant plus de 20 ans que la formation répand la magie de son art aux amoureux de flamenco de la planète. Réunissant des danseurs et des chanteurs autour de la chorégraphe Rafaela Carrasco, elle offre un voyage vibrant et inoubliable au cœur du flamenco.

Soirées cirque

L’immédiat par Camille Boitel —18 au 21 février, 20 h (14 h le 21 février), TOHU — Un bric-à-brac d’objets hétéroclites, chaos majestueux qui occupe chaque recoin de la scène. Dans un simulacre de perte de contrôle, les corps des six interprètes se meuvent entre les éléments qui ne cessent de tomber ou se briser. Entre danse et théâtre acrobatique, L’immédiat se déroule selon un engrenage réglé au quart de tour, suivant une logique loufoque !

Coups de cœur — 26 février, 20 h, et 27 février, 14 h et 20 h, TOHU — La TOHU nous convie à sa toute première série de Coups de cœur. Une occasion unique d’assister à des numéros de haut niveau tout en découvrant les disciplines de cirque contemporain. De grandes performances créées par des circassiens issus de compagnies d’ici et d’ailleurs. Des moments exceptionnels, un spectacle inédit.

Circus Incognitus par Jamie Adkins 3 au 5 mars, heures variables, TOHU — Sur une trame narrative silencieuse, l’histoire d’un homme ordinaire qui tente de transmettre un message, sans jamais y arriver. Il nous entraîne à travers un parcours d’obstacles qu’il finit par déjouer… de façon surprenante ! À travers une suite d’improbables aventures hilarantes, le célèbre clown-acrobate-jongleur-illusionniste-fil-de-fériste séduit grâce à ce solo dans lequel la tendresse côtoie une irrésistible drôlerie. Un enchantement pour petits et grands ! Présenté par La Presse+. 

Soirées variétés

Les FantastiX — 2082 : la fusion des forces magiques18 au 20 février, 20 h, Théâtre St-Denis 1 — Une société secrète qui veille au développement de l’humanité, quatre superhéros en devenir, un guide mystérieux… Une méga production interactive et fantaisiste qui transcende les limites de l’imaginaire, dans une explosion d’originalité, de créativité et d’émotions !

Ligue d’Improvisation Montréalaise (LIM) — 21 février, 20 h, Lion d’Or — La LIM se distingue des autres ligues d’impro par son approche créative tout à fait unique. Plutôt que de présenter une compétition entre deux équipes, elle propose chaque semaine de nouvelles avenues conceptuelles afin d’orienter deux troupes de cinq comédiens, improvisant ensemble sous la direction réfléchie d’un maître de jeu.

Party pyjama littéraire 23 février, 20 h, Lion d’Or — Dans une formule cabaret, la littérature sera honorée par des personnalités de la scène culturelle québécoise. En pyjama, un verre à la main, le public se laissera transporter en mots et chansons dans les univers de la nuit, du rêve et de l’enfance. Au profit de Petits bonheurs, qui vise à sensibiliser les enfants de 0 à 6 ans aux disciplines artistiques et à leur permettre d’explorer le monde de la création.

La Maison du Festival Rio Tinto Alcan présente l’exposition

Spazuk | Chant libre

Steven Spazuk s’exprime par la technique du « fumage » : il fait évoluer la flamme d’une chandelle sur la surface d’un carton pour faire naître un espace de suie qu’il façonne à l’aide de plumes, de stylets et de grattoirs. Avec sa nouvelle exposition, au cœur de la planète jazz de Montréal, il donne le micro et l’instrument aux oiseaux pour qu’ils chantent haut et fort qu’ils veulent continuer à vivre, à siffler, à gazouiller, en big band ou en solo. Notre paysage sonore serait un désert si disparaissaient les oiseaux. Donnons le chant libre, le champ libre aux oiseaux. Entrée libre. Du 18 février au 15 mai, Galerie de la Maison du Festival Rio Tinto Alcan.

L’artiste offrira une performance à la Galerie Lounge TD dans le cadre de la Nuit blanche le samedi 27 février : une expérience unique à ne pas manquer !

Tout savoir sur MONTRÉAL EN LUMIÈRE

On peut se procurer le dépliant de la programmation artistique de MONTRÉAL EN LUMIÈRE dans les salles de spectacle et théâtres participants, les disquaires, les Centres Infotouristes, ainsi que dans de nombreux lieux culturels montréalais.

La programmation gastronomique sera dévoilée le 1er décembre ; celles du site extérieur gratuit et de la Nuit blanche, en février.

Renseignements : montrealenlumiere.comInfo-Lumière La Presse+ (514 288-9955 ou sans frais 1 85LUMIÈRES)

— 30 —

Les commentaires sont fermés.