Communiqué pour diffusion immédiate

Volet extérieur gratuit de la 38e édition du Festival International de Jazz de Montréal

Un grand festin de musique !


Montréal, le mardi 30 mai 2017 — Tandis que la 38e édition du Festival International de Jazz de Montréal présentée par TD en collaboration avec Rio Tinto prendra son envol dans un peu moins d’un mois, l’heure est aux réjouissances ! Pour la 38e année consécutive, Montréal s’apprête à recevoir la déferlante de musique, d’animation, d’effervescence et de folle passion qui fait d’elle un symbole d’ébullition culturelle et de joie de vivre dans le monde entier ! Du 28 juin au 8 juillet, plusieurs centaines de milliers de personnes vont franchir les entrées du plus grand festival de jazz au monde pour profiter d’une vaste programmation qui fait audacieusement le pont entre jazz, blues, rock, reggae, musique du monde et électro, avec plus de 500 concerts, dont les 2/3 gratuits, présentés en 11 jours sur 20 scènes dans un site fermé à la circulation, véritable oasis de bonheur musical en plein centre-ville ! Des petites salles intimistes aux immenses concerts à ciel ouvert, des grands artistes consacrés aux jeunes prodiges en pleine ascension, des rythmes du monde entier aux talents d’ici, le Festival rassemble tout le spectre des possibles sous un seul mot d’ordre : le plaisir !

Pas moins de quatre grands événements extérieurs gratuits sur la scène TD pour une édition exceptionnelle !

Pour célébrer comme jamais la fête du Canada, la place des Festivals se transforme le temps d’une soirée en une gigantesque piste de danse à ciel ouvert. L’événement spécial Discothèque met à l’honneur la musique d’artistes canadiens d’hier et d’aujourd’hui qui font danser les foules ! Au programme : Carly Rae Jepsen, Men Without Hats, Radio Radio, Muzion, Buffalo Hat Singers, ainsi que 24 musiciens, 5 chanteurs, 35 danseurs, de folles projections, des surprises et un feu d’artifice dans une mise en scène de Yann Perreau et sous la direction artistique et musicale de DJ Champion et Alex McMahon. Un party inoubliable en perspective ! 1er juillet dès 21 h 30


Trois jours plus tard, le Grand événement TD de mi-Festival avec le collectif Walk Off the Earth fait décoller le public en musique et en énergie ! Ceux qui n’ont jamais vu Walk Off the Earth en concert peuvent s’attendre à une belle surprise. Signataire de vidéos virales qui démontrent sa folle créativité pleine de complicité, le collectif à cinq têtes promet un concert haut en couleur à l’image de ses clips fous, avec des compos et des reprises dans un pur esprit DIY où se côtoient percussions, instruments inhabituels, harmonies vocales et franche camaraderie. Autant de surprises, de folles idées et de moment réjouissants, pour un concert-événement unique où l’énergie du groupe est reine ! 4 juillet, 21 h 30

Le 8 juillet lors du Grand événement de clôture Rio Tinto, le chanteur, rappeur, batteur et nouveau prince du R&B Anderson .Paak débarque avec son redoutable groupe The Free Nationals pour clore le Festival d’un groove profond qui risque de rester longtemps gravé dans les mémoires. Incarnant la nouvelle génération d’un hip-hop hybride et débridé, Anderson .Paak est capable d’enflammer la scène dans la veine la plus impure du jazz rap avec son ensorcelant creuset de soul, R&B, funk, et rap où les riffs de guitare coulent sur des basses funky.

Et pour ce qui est de l’Événement d’ouverture du Festival prévu le 28 juin, on peut d’ores et déjà s’attendre à un grand spectacle gratuit tout spécialement pensé pour le 375e anniversaire de Montréal. Quant aux détails, ils sont à venir, mais on sait déjà que ce sera un rendez-vous hors du commun !

Et ce n’est qu’un avant-goût… Voici ce que la 38e édition du Festival réserve au public cette année du côté de sa programmation extérieure gratuite :

Un aperçu de la programmation, scène par scène

Scène TD (place des Festivals)


En plus de ses 4 grands événements, la place des Festivals accueille des partys plus grands que nature avec la série Les Performances TD à 21 h et 23 h.

29 juin / The Souljazz Orchestra — Du groove solide avec cet orchestre d’Ottawa qui combine funk, soul, afro, jazz et latin, avec fougue et savoir-faire.

30 juin / Valaire, OobopopopSacrés bêtes de scène par le public et l’industrie, les 5 membres de Valaire sont passés maîtres dans l’art de lancer des partys mémorables. En voilà un assurément !

2 juillet / Betty Bonifassi, Lomax — Une voix incomparable, un spectacle d’une force incroyable autour d’une relecture contemporaine des chants d’esclaves du début du siècle. Frissons garantis !

3 juillet / Bixiga 70 — Venu du Brésil, ce collectif de 10 musiciens brasse afro-beat, éthio-jazz et funk avec tout ce que le Brésil a de plus noir dans ses veines !

5 juillet / Pokey LaFarge — Une musique décalée et intemporelle servie par cet artiste hors-norme, entre early jazz, ragtime, country blues et swing, petits grains de folie et beaucoup de bonne humeur !  

6 juillet / The Brooks présenté par SiriusXM — Le groupe le plus funky de la scène montréalaise prend d’assaut la place des Festivals avec un grand concert.

7 juillet / Pat Thomas & Kwashibu Area Band — Une chance inouïe de (re)découvrir cet artiste mythique de l’afrobeat et de l’afro-pop des années 70 et 80, plus en forme que jamais !

Une rencontre avec le jazz de demain ! Les Gammes TD à 18 h.

29 juin / Monterey Jazz Festival, Next Generation Jazz Orchestra — 21 des plus brillants jeunes jazzmen américains réunis sous la direction de Paul Contois.

30 juin / Michael Blake, Red Hook Soul — Le saxophoniste canadien Michael Blake dévoile ses compos et reprises baignées dans un esprit festif et sixties.

2 juillet / Beth McKenna Jazz Orchestra, Home: Montreal — Retranscrire en musique l’expérience multisensorielle d’une promenade dans huit quartiers de Montréal : un immense défi relevé avec brio par Beth McKenna.

3 juillet / Brad Cheeseman — Lauréat du Grand Prix de Jazz TD l’an dernier, le bassiste ontarien arrive avec son excellent jazz moderne, aussi subtil que raffiné.  

5 juillet / C’est l’occasion de découvrir les gagnants du Grand Prix de Jazz TD.

6 juillet / Sienna Dahlen, Ice Age Paradise — Des mélodies élaborées, une présence enchanteresse, un timbre de voix exquis.

7 juillet / Après un camp de jour hors de l’ordinaire, les finissants du Camp de blues montent sur scène.

Scène Rio Tinto (angle Sainte-Catherine et Jeanne-Mance)

À midi et 15 h, la jeunesse prouve son talent dans la série JazzFest des jeunes avec ses ensembles d’écoles secondaires et collégiales.

À 20 h et 22 h, la série Les Soirées jazzy Rio Tinto déploie l’éventail des musiques dérivées du jazz.

29 juin / Tami Neilson — Vedette consacrée en Nouvelle-Zélande, Tami Neilson allie gospel, blues, rockabilly, country et soul avec une grâce remarquable.

30 juin / Kat Wright — Une voix exceptionnelle et une présence magnétique : voici Kat Wright et son soul de toute beauté.

1er juillet / Coco Méliès, Riddle Me This — Tout en raffinement et en délicatesse : Coco Méliès et le folk-pop mélodieux de son nouveau disque, The Riddle.

2 juillet / Polly Gibbons — À la fois surprenante et somptueuse, la chanteuse britannique Polly Gibbons présente son 2e opus, Is it Me…?

3 juillet / Dawn Tyler Watson — La reine incontestée du blues montréalais vient livrer un concert bourré d’énergie à son image.

4 juillet / Aubrey Logan — Habituée du Postmodern Jukebox, la chanteuse américaine prouve sa polyvalence avec son premier album, Impossible.

5 juillet / Brisa Roché — Entre pop, électro et soul, la pétillante Brisa Roché évolue hors des sentiers battus.

6 juillet / Renee Wilkin, Soul 67Les grands succès de la culture soul et R&B de l’année 1967 revisités par la talentueuse Renee Wilkin.

7 juillet / Meryem Saci — L’ex-chanteuse et rappeuse de Nomadic Massive fait ses débuts en solo : la voici avec On My Way, alliage énergique de R&B et de rap.

8 juillet / Alicia Olatuja — Tout en douceur et en élégance, le jazz vocal de la ravissante Alicia Olatuja.

Club Jazz Casino de Montréal (place SNC-Lavalin, sur De Bleury, au sud de Sainte-Catherine)

Un des lieux les plus appréciés des festivaliers pour son ambiance chaleureuse, son esprit festif et ses trois séries de concerts.

Pour commencer, L’Apéro Casino de Montréal à 17 h

29 juin / Connie Han Trio La pianiste californienne présente son premier disque consacré au répertoire du compositeur de Broadway Richard Rodgers.

30 juin / Dinosaur — Un jazz raffiné et accessible teinté de rock, de funk, de folk celtique et d’harmonies espagnoles. Attention à la trompette complètement folle de Laura Jurd !

1er juillet / Myriad3 Le trio torontois propose un jazz audacieux aux allures post-modernes, respectueux des traditions et novateur par son recours aux nouvelles technologies.

2 juillet / Only A Visitor — Entre pop et musique expérimentale, entre Björk et Dirty Projectors : les compositions éclectiques de ce quintette de Vancouver.

3 juillet / The Allison Au Quartet Lauréate d’un Juno en 2016, la jeune saxophoniste torontoise et son jazz moderne croisé de classique, pop, R&B, hip-hop et musique du monde.

4 juillet / Quinn Bachand — Un hommage déchaîné au swing manouche présenté par le jeune guitariste prodige canadien et son groupe, nourris d’influences européennes.

5 juillet / Laurent Coulondre, Gravity Zerø — Le projet interstellaire du pianiste français Laurent Coulondre, entre rythmiques folles et envolées atmosphériques, avec foultitude de sons de claviers rétro.

6 juillet / Camille Bertault Celle qui sait slalomer à toute allure et a capella sur le très casse-gueule Giant Steps de John Coltrane offre un jazz vocal de haute voltige.

7 juillet / Jean Vanasse Quartet  Un voyage musical aussi surprenant qu’original en compagnie du vibraphoniste Jean Vanasse, en formule quartette.

8 juillet / Brandi Disterheft Contrebasse ardente, écriture inspirée de Mingus et de Björk et voix rêveuse : « une artiste à prendre très au sérieux », si l’on en croit Oscar Peterson !

La série Les Brunantes Casino de Montréal à 19 h.

29 juin / Sammy Miller & The Congregation — C’est accompagné de son sextette que le batteur américain part en quête de la feel good music.

30 juin / Interzone Un trio de jazz autrichien (qui, dit-on, a la force de frappe d’un quartette, voire d’un quintette), reconnu pour ses prestations à la fois pleines d’humour et hautes en couleur.

1er juillet / Gentiane MG Trio — Jim Doxas (batterie) et Adrian Vedady (basse) se joignent à Gentiane MG (piano) pour une soirée éclectique remplie de surprises.

2 juillet / Huu Bac Quintet — Heureuse rencontre de sonorités asiatiques et du jazz nord-américain, avec un jeu impressionnant de dan bau, d’erhu, de quena et de guitare.

3 juillet / Jazzamboka Avec ses deux percussionnistes congolais, le très prometteur quintette montréalais incarne l’esprit du jazz au village.

4 juillet / Benjamin Deschamps La nouvelle Révélation Radio-Canada en jazz offre mélodies exaltantes et élégantes, improvisations senties et reliefs vertigineux.

5 juillet / Gypsophilia, Farewell Tour Adorée des foules, déchaînant les pistes de danse et dotée d’une sacrée dose d’humour, la joyeuse bande d’Halifax tire sa révérence avec le talent qu’on lui connaît.

6 juillet / Deelee Dubé Lauréate de la prestigieuse Sarah Vaughan International Jazz Competition, cette chanteuse londonienne s’impose parmi les brillantes étoiles montantes du jazz vocal.

7 juillet / Itamar Borochov Quartet — Mêlant sensibilités juives, arabes et panafricaines au jazz américain, le trompettiste brooklynois Itamar Borochov réalise une synthèse musicale aussi riche que grandiose.

8 juillet / Atlantis Jazz Ensemble Du jazz instrumental spirituel et percussif qui explore avec maestria les mouvements de l’océan.

La série Les Escales nocturnes Casino de Montréal, 21 h.

29 et 30 juin / The Liquor Store Un concentré de groove et d’énergie pour foules survoltées servi par ce sextette funk et jazz montréalais !

1er et 2 juillet / Kalmunity Ce collectif bigarré organise des événements qui marient poésie, rythmes funk, dub, soul, jazz, blues et rap. Une seule démarche possible : celle de l’improvisation !

3 et 4 juillet / Sidewalk Chalk Ce groupe de Chicago incarne l’évolution du hip-hop, de la musique soul et du jazz.

5 juillet / Tonye — Un excellent R&B/soul lumineux avec une touche d’électro et un max de groove influencé par Janelle Monae, Jamiroquai, Lauryn Hill et Erykah Badu.

6 et 7 juillet / The Excitements Dignes héritiers de Wilson Pickett et de Tina Turner, les sept Barcelonais comptent parmi les formations néo-soul/R&B actuelles qui ont le plus de mojo !

8 juillet / Nomadic Massive — Le collectif hip-hop multilingue montréalais propose une musique hyper rythmée d’influence soul, reggae et afro-caribéenne, à base d’échantillons, platines et instruments traditionnels.

Scène Hyundai / CBC/Radio-Canada (esplanade Clark Nord, angle Clark et De Montigny)

La série Grooves du monde Hyundai décolle à 20 h pour son voyage autour du monde.

29 juin / Just Wôan — « Fusionneur » de rythmes et de cultures, le chanteur d’origine camerounaise livre un afrogroove entremêlé de soul et d’arrangements jazz et blues.

30 juin / Djmawi Africa Véritable phénomène en Algérie, ce collectif explosif fusionne les influences et affirme haut et fort son africanité.

1er juillet / Nomad’Stones — Ces musiciens montréalais « citoyens du monde » intègrent rock, reggae, chaabi algérien et jazz autour de valeurs humanistes à partager sans modération.

2 juillet / Villalobos Brothers Trois frères originaires du Mexique revisitent des pièces traditionnelles aux arrangements jazz et classiques, avec une bonne humeur aussi manifeste que contagieuse.

3 juillet / Gabacho Maroc Quand 7 musiciens français, marocains et algériens fusionnent gnaoua, afro, berbère, transe, jazz et électro, c’est l’Occident qui se connecte au désert !

4 juillet / Bareto Le groupe alternatif péruvien propose une musique dansante et engagée qui marie rock, reggae, dub, saveurs latines et rythmes électros.

5 juillet / Gypsy Sound System Orkestra DJ Olga et Dr. Schnaps fusionnent de folles prestations salsa slave, électro flamenco, cuivres déchaînés et foxtrot électrique.

6 juillet / Chouk Bwa Libète — Ancrées dans la spiritualité vaudoue haïtienne, les prestations spectaculaires de ce groupe ensorcellent les corps aux rythmes de la danse.

7 juillet / Vivalda Dula La chanteuse, compositrice, percussionniste et danseuse s’impose comme la grande ambassadrice de son Angola natal.

8 juillet / Throes + The Shine La très énergique bande de Porto propose du rockuduro : un mélange explosif et festif de rock portugais et de musique traditionnelle angolaise.

Quand l’électro croise les rythmes tropicaux… c’est chaud chaud chaud ! La série Electropical Hyundai à 22 h.

29 juin / AfrotroniX De l’afro-électro d’ici, avec chorégraphies urbaines dans un univers visuel futuriste, signé du célèbre guitariste tchadien Caleb Rimtobave.

30 juin / Face-T backed by Solid Ground Band — Un mélange percutant de reggae-dancehall et de rythmes électros qui brasse le son des Caraïbes comme nulle part ailleurs.

1er et 2 juillet / Fwonte — Un son festif et novateur gorgé de rythmes électroniques tropicaux sur fond de hip-hop et de musique traditionnelle haïtienne.

3 et 4 juillet / A-Wa — Chants, danses traditionnelles yéménites et rythmes hip-hop et électros déclinés par trois sœurs israéliennes réunies dans A-Wa.

5 et 6 juillet / ÌFÉ Fondé à Porto Rico, ce collectif de musiciens, chanteurs et danseurs célèbre entre chants, tambours et électronique le culte des divinités d’Afrique.

7 juillet / Throes + The Shine La très énergique bande de Porto propose du rockuduro : un mélange explosif et festif de rock portugais et de musique traditionnelle angolaise.

8 juillet / Sonido Pesao — Un métissage aussi original qu’explosif de musique urbaine, électro et latine. Gagnants du prix de la diversité en musique du Conseil des arts de Montréal.

Scène Bell (Parterre symphonique, angle Clark et De Montigny)

Le rendez-vous annuel des amateurs de blues : la fameuse scène du Parterre ! Avec dans un premier temps la série Les Spectacles blues Bell à 19h.

29 juin / Hommage à Bob Walsh animé par Guy Bélanger, Jean Fernand Girard et invités spéciaux — Un vibrant hommage au regretté et légendaire bluesman, Bob Walsh.

30 juin / Theo Lawrence & The Hearts — Avec sa voix rugueuse, ses cheveux gominés et sa dégaine à la Alex Turner, ce Montréalais d’origine maintenant Parisien de 21 ans s’inscrit dans la grande lignée des bluesmen des années 50.

1er juillet / Sons of Rhythm — Les fils du rythme, ce sont Mick Maratta (basse, voix), Federico Luiu (guitare), Mike Carbone (batterie) et Anthony Brancati (saxo, piano), avec leurs arrangements créatifs de standards blues et de compositions accrocheuses.

2 juillet / Cécile Doo-Kingué — Entre blues, rock, jazz, folk, soul et rythmes africains, Cécile Doo-Kingué impose sa voix profonde et ses textes forts.

3 juillet / The Johnny Max Band — Un groupe de 5 musiciens capable de clouer le public au plancher de danse avec un mix infernal venu de La Nouvelle-Orléans.

4 juillet / Fuel Junkie — Le groupe montréalais redonne vie aux classiques du blues et propose des compositions vouées à devenir intemporelles.

5 et 6 juillet / Jack Broadbent — Avec son style unique à la slide guitar, Jack Broadbent s’impose comme l’un des bluesmen les plus excitants de notre époque.

7 juillet / Jacob Deraps — Repéré par le fils Zappa grâce à ses reprises de Van Halen, AC/DC et Guns N’Roses postées sur YouTube, Jacob Deraps se classe parmi les jeunes guitaristes virtuoses d’aujourd’hui.

8 juillet / Brody Buster’s One Man Band — Un blues rock authentique et diablement efficace livré par cet homme-orchestre (batterie, guitare, harmonica, voix) hors du commun !

Ensuite, la série Les Soirées blues Bell, 21 h et 23 h.

29 juin / Hommage à Bob Walsh animé par Guy Bélanger, Jean Fernand Girard et invités spéciaux Un vibrant hommage au regretté et légendaire bluesman Bob Walsh.

30 juin / Two Timer Basse brute, guitare crade, harmonica noyé dans la distorsion à tube et voix rauque : du grunge-blues sous stéroïdes.

1er juillet / Selwyn Birchwood À la tête d’une équipe de choc, ce jeune guitariste et chanteur américain incarne avec fraicheur et charisme l’avenir du blues.

2 juillet / Jim Zeller’s Extreme Blues Review — Harmoniciste redoutable et improvisateur féroce, l’incontournable Jim Zeller offre son tour de piste annuel !

3 juillet / GodBoogie — Avec à sa tête l’exceptionnel chanteur blues et harmonica hero Jerome Godboo, le groupe torontois fusionne rock et blues, tout en défiant les conventions de ces genres.

4 juillet / Ghost Town Blues Band — Un blues authentique sous une forme audacieuse : section de cuivre vitaminée, trombone hip-hop, instruments inusités (dont un balai électrique !).

5 juillet / Sugaray Rayford Encensé par la critique et adoré de son public, cette bête de scène au subtil mélange de blues et de soul est de la trempe des monstres sacrés.

6 juillet / Lil’ Ed & The Imperials — Le flamboyant guitariste et chanteur Lil’ Ed délivre un Chicago blues qui roule à cent à l’heure.

7 juillet / Joel DaSilva — Le guitariste-chanteur fabrique un blues-rock swinguant, avec un max d’attitude, d’élégance et de soul.

8 juillet / Lee Aaron : Electric Blues — Le grand retour de LA Metal Queen ! L’icône sexy du heavy métal canadien des années 80 revient avec un nouvel album.

Place Heineken (angle Sainte-Catherine et De Bleury)

Un lieu incontournable du Festival avec sa belle terrasse, son bar et sa musique en continu jusqu’au petit matin.

Dès 13 h, la série Les Envolées du Festival accueille les meilleures formations universitaires du Québec. (En rappel à 17 h au complexe Desjardins)

À 17 h et à 19 h, la série Lounge Heineken fait le pont entre blues, rock’n’roll, rockabilly, country, swing, folk, bluegrass et bien plus encore !

29 juin / Theo Lawrence & The Hearts — Avec sa voix rugueuse, ses cheveux gominés et sa dégaine à la Alex Turner, ce Parisien de 21 ans s’inscrit dans la grande lignée des bluesmen des années 50.

30 juin / Seb’s Music Shop (One Man Band) — L’homme-orchestre explore l’âme du blues et du rock’n’roll en se penchant sur les œuvres de Robert Johnson, Chuck Berry, Muddy Waters et Jimmy Reed.

1er juillet / Les Bluebell Sisters’ Heartbreak Hotel — Un nouveau spectacle clin d’œil au King et aux années 50, afin de souligner le 40e anniversaire du décès d’Elvis.

2 juillet / Youngstown — Passionné de musique américaine, le trio dépoussière le répertoire traditionnel country et rockabilly tout en se réappropriant ses délicieux clichés.

3 juillet / Notre Dame de Grass — Une immersion totale en terre ancestrale du bluegrass avec violon, guitare, banjo, contrebasse et mandoline, le tout secoué de puissantes harmonies vocales.

4 juillet / Blue Moon Marquee — Le duo part à la rencontre du swing, du boogie et du folk en intégrant blues classique, soupçon de jazz manouche et sonorités amérindiennes.

5 juillet / Rosalía & Raül Refree — Deux Barcelonais passionnés nous présentent leur néo-flamenco enflammé entre musique viscéralement enracinée dans la tradition et modernité.

6 juillet / Street Meat — Ces irrésistibles chats de ruelle chantent entre americana, rockabilly, bluegrass, rock prog et rag tordu des histoires de fond de bouteilles et de fantômes.

7 juillet / Brody Buster’s One Man Band — Un blues rock authentique et diablement efficace livré par cet homme-orchestre (batterie, guitare, harmonica, voix) hors du commun !

8 juillet / The Deslondes — Les cinq gars de La Nouvelle-Orléans honorent les racines de la musique américaine entre jubilation rock’n’roll et lyrisme westernien.

On prolonge le plaisir à partir de minuit avec Les Sessions Heineken !

Du 29 juin au 7 juillet / Les Sessions Guy Bélanger Le célèbre harmoniciste nous fait l’honneur de ses créations fulgurantes et de sa présence scénique unique, avec bien sûr quelques invités-surprises, et ce, pendant 9 jours !

8 juillet / Topium Des pièces surprenantes, des beats urbains et du bon son plutôt planant : le duo électro-jazz montréalais Topium.

L’Astral (Maison du Festival, 305, rue Sainte-Catherine Ouest)

Les irréductibles fêtards trouveront leur bonheur sur la piste de danse de L’Astral ! La série Open House, à minuit.

28 juin / Spectacle-surprise  Autant commencer par une surprise de poids, bien au-delà de nos rêves !

29, 30 juin et 5 juillet / Speakeasy Electro Swing On connaît bien la recette ! Du swing + de l’électro = des soirées explosives et archidansantes !

1er et 4 juillet / Pull-Up Selecta — Mélomanes invétérés, adeptes de la basse, amoureux du reggae, danseurs compulsifs, accrocs du skank : un rendez-vous immanquable !

6 et 7 juillet / Music Is My Sanctuary présente Jazz is the Teacher — En maître du party, DJ Lexis s’installe deux soirs à L’Astral pour décliner l’influence du jazz sur différents courants musicaux modernes : 6 juillet, acid jazz et broken beat ; 7 juillet, hip-hop et beats.

Savoy du Métropolis (59, rue Sainte-Catherine Est)

La plus petite des salles pour le plus fou des partys ! La série Nightcap Heineken à minuit.

29 juin au 1er juillet / Afrikana Soul Sister — À la croisée de l’électro-house, d’ambiances polychromes et de racines musicales africaines, on trouve Afrikana Soul Sister et ses concerts enflammés !

2 et 3 juillet / Coyote Bill — Du funk au reggae, du country à l’afro-beat ou au jazz, tout passe à la moulinette du furieux collectif montréalais.

4 et 5 juillet / Franky Selector — Spécialiste des nocturnes créatives, Franky Selector confectionne comme personne un son traficoté totalement groovy et hautement festif !

6 au 8 juillet / Urban Science, #LECYPHER — Célèbre grâce à ses jam-sessions #LECYPHER, le groupe éclectique de musiciens, chanteurs, rappeurs, MC et beatboxers montréalais invite tout le monde à apporter ses instruments !

Les animations musicales

Une dizaine de formations sillonneront le site tout au long du Festival pour offrir des animations musicales en continu. On retrouvera notamment Streetnix, Accoules Sax, Sweet Dixie, Oktopus, Le Dixieband, Montreal Horn Stars, Montreal Dixie, Swing Tonique, Funkxie Groove, Transe Express et Royal Pickles. Et tous les jours à 17 h, une fanfare hors du commun offrira aux festivaliers ses reprises déjantées de morceaux hip-hop : Urban Science Brass Band dans le spectacle déambulatoire CBC/Radio-Canada. Du bonheur dans la rue !

Le Camp de blues TD : spectacle des finissants

Chaque année, le Festival offre à une cinquantaine d’adolescents la chance de participer à un camp musical entièrement consacré au blues et absolument gratuit : le Camp de blues présenté par TD ! Pendant une semaine, du 1er au 7 juillet, les jeunes musiciens âgés entre 13 et 17 ans sont entourés de professionnels reconnus du milieu de la musique, peaufinent leurs connaissances musicales et montent un grand spectacle. Le vendredi 7 juillet à 18 h sur la scène TD, c’est l’occasion de voir le fruit de leurs efforts ! Tous les détails au campdeblues.com.

Galerie Lounge TD 

La Galerie Lounge TD, située pendant le Festival à la Place Heineken, présente sa collection permanente avec des sérigraphies à tirage limité de Jimi Hendrix, Diane Dufresne, Alfred Pellan, Lhasa de Sela, Tony Bennett, Miles Davis, Marcel Barbeau et bien d’autres, ainsi que des œuvres originales de notre artiste en résidence depuis plus de 25 ans, Yves Archambault.

En famille au Festival

Le Festival, c’est aussi pour les enfants ! Chaque jour de l’événement, on trouve de tout pour la famille, partout sur le site.

La Petite école du jazz présentée par Rio Tinto Ça fait 29 ans qu’ils sont au rendez-vous, et les enfants en sont toujours aussi fous ! Une initiation musicale dynamique, interactive et pleine de sourires, en compagnie du célèbre chat bleu Ste-Cat, la mascotte du Festival et Les Zélèves, un quintette d’harmonies vocales mené par Victor-Jacques Ménard, aux côtés de James Gelfand et son quartette. Grande-Place du complexe Desjardins, tous les jours du 29 juin au 8 juillet, 11 h et 13 h 30.

Au Parc musical Rio Tinto, une panoplie d’activités interactives conçues sur le thème de la musique, dans un espace adapté aux besoins des familles ! Le jeu s’allie à la technologie dans des installations ludiques et musicales aussi fantaisistes que fantastiques.

Au Club famille Rio Tinto, de l’animation et des activités pour les enfants tous les jours de 13 h à 22 h avec Educazoo, des ateliers de fabrication et de manipulation de marionnettes, de création de mains de cire et de macarons, d’initiation au cirque, ainsi que des ateliers du Musée d’art contemporain.

Des services gratuits offerts par Rio Tinto : des tables à langer, un service de prêt de poussette ainsi que des nouveaux bracelets pour les enfants conçus pour inscrire les coordonnées des parents.

Concours J’aime le Festival

1er prix : location de 2 ans d’une Hyundai Elantra GT Sport 2018, valeur approximative de 15 000 $, taxes incluses. Offert par Hyundai

2e prix : une expérience jazz. Offerte par le Festival International de Jazz de Montréal.

  • Walk Off The Earth VIP (pour 2 personnes, le 4 juillet) : Sac de souvenirs, soirée en zone VIP pour le concert, accès à l’arrière-scène sur le côté de la scène pour les 3 premières chansons, rencontre avec les artistes, 100 $ à dépenser dans les concessions alimentaires (valeur approximative de 450 $) ;

OU

  • Matt Holubowski VIP (pour 2 personnes, le 8 juillet) : Rencontre avec l’artiste, une paire de billets, un souper pour 2 personnes au Blumenthal (valeur approximative de 188 $) ;

OU

  • Bobby Bazini VIP (pour 2 personnes, le 7 juillet): Rencontre avec l’artiste, une paire de billets, un souper pour 2 personnes au Blumenthal (valeur approximative de 192 $) ;

OU

  • Jessie Cook VIP (pour 2 personnes, le 8 juillet) : Rencontre avec l’artiste, une paire de billets, un souper pour 2 personnes au Blumenthal (valeur approximative de 209 $).

3e prix : MacBook pro 13’’ en aluminium avec écran rétina, valeur de 2909 $. Offert par Rio Tinto

4e prix : une machine espresso automatique modèle Impressa F8, valeur de 2870 $. Offert par Jura

5e prix : un forfait pour 10 personnes au restaurant Le Montréal du Casino de Montréal, valeur de 1000 $. Offert par Casino de Montréal

6e prix : une carte-cadeau SAQ, valeur de 500 $. Offert par SAQ

Pour participer : montrealjazzfest.com/concoursjazz. Le tirage aura lieu le 4 juillet 2017 à 11 h.

Merci à nos partenaires

Nous remercions chaleureusement notre commanditaire principal et présentateur officiel TD ainsi que Rio Tinto coprésentateur du Festival, de leur soutien renouvelé. Merci également à Bell, Casino de Montréal, la Société des Alcools du Québec, Heineken, Hyundai et tous nos fournisseurs et collaborateurs. Nous remercions le gouvernement du Canada — Patrimoine canadien, Développement économique Canada, Musicaction, le gouvernement du Québec — ministère du Tourisme, Secrétariat à la région métropolitaine, SODEC, ainsi que la Ville de Montréal, la Société des célébrations du 375e anniversaire de Montréal, Tourisme Montréal et le Consulat général d’Israël à Montréal. Merci aussi à nos partenaires médias et à toute l’équipe du Festival.

montrealjazzfest.com 

— 30 —