Communiqué pour diffusion immédiate

Lizz Wright reçoit le Prix Ella-Fitzgerald

Montréal, le mercredi 5 juillet 2017 — Le Festival International de Jazz de Montréal est heureux de décerner le Prix Ella-Fitzgerald à la chanteuse de jazz Lizz Wright pour son extraordinaire contribution au jazz vocal contemporain. Le Prix lui sera remis par Laurent Saulnier, vice-président Programmation, sur scène lors de son concert ce soir à 20 h à la Salle Ludger-Duvernay du Monument-National dans le cadre de la série Jazz Beat Hyatt Regency Montréal.

Lizz Wright est la 19e lauréate du Prix Ella-Fitzgerald. C’est à l’occasion de son 20e anniversaire, en 1999, que le Festival a créé ce prix pour récompenser une chanteuse ou un chanteur de jazz au talent remarquable qui a eu une influence et un impact majeurs sur la scène internationale.

De son père pasteur et de son éducation religieuse, la chanteuse de jazz Lizz Wright a gardé le goût des gospels et la puissance incantatoire de sa voix qui embrasse toute la richesse de l’héritage musical de l’histoire afro-américaine. Originaire de Hahira, en Géorgie, Lizz Wright découvre la musique à l’église où son père est pasteur et où sa mère chante du gospel. Elle développe son talent vocal au secondaire, notamment au sein de chorales scolaires, puis poursuit des études musicales plus poussées à la Georgia State University et à la New School de New York. Elle intègre ensuite le quatuor vocal In the Spirit puis, en 2002, participe à un spectacle hommage à Billie Holiday. L’année suivante, l’auteure-compositrice-interprète lance son premier disque solo, Salt, qui croise jazz et R&B, et qui sera suivi de Dreaming Wide Awake (2005), The Orchard (2008), Fellowship (2010) et Freedom & Surrender (2015). Chaque album obtient un succès considérable et l’artiste hyperdouée, signée chez Verve, reçoit des louanges de toutes parts et fréquente le sommet des palmarès jazz. Son style, à mi-chemin entre soul, jazz et pop avec de solides racines gospel, lui vaut d’être comparée à des chanteuses comme Anita Baker, Regina Belle, Cassandra Wilson ou Tracy Chapman.

Lizz Wright, mercredi 5 juillet, 20 h, Monument-National (série Jazz Beat Hyatt Regency Montréal)

Lizz Wright succède à Gregory Porter (2016), Erykah Badu (2015), Diana Ross (2014), Holly Cole (2013), Liza Minnelli (2012), Sade (2011), The Manhattan Transfer (2010), John Pizzarelli (2009), Aretha Franklin (2008), Harry Connick, Jr. (2007), Etta James (2006), Al Jarreau (2005) Tony Bennett (2004), Bobby McFerrin (2003), Dianne Reeves (2002), Diana Krall (2001), Dee Dee Bridgewater (2000) et Diane Schuur (1999), les précédents lauréats du Prix Ella-Fitzgerald.

La 38e édition du Festival International de Jazz de Montréal, présentée par Groupe Banque TD en collaboration avec Rio Tinto, se poursuit jusqu’au samedi 8 juillet 2017.

montrealjazzfest.com

— 30 —