Communiqué pour diffusion immédiate

Nils Frahm, Tami Neilson, Hauschka, Piers Faccini et Son Little viennent enrichir la programmation de Jazz à l’année !

Montréal, le mercredi 5 juillet 2017 Jazz à l’année, présenté par Groupe Banque TD, embellit sa programmation automne 2017 et hiver 2018 avec les pianistes allemands Nils Frahm et Hauschka, la chanteuse canadienne Tami Neilson, le chanteur italo-britannique Piers Faccini et le chanteur américain Son Little. Les billets pour ces concerts sont déjà en vente.

Nils Frahm — 22 mars, 20 h, MétropolisLe claviériste, compositeur et producteur berlinois Nils Frahm nous entraîne dans un univers aérien où se mêlent avec magie musiques électronique et classique. Après avoir plongé le Métropolis dans un état de ravissement en 2015, il revient nous envoûter avec ses rythmiques minimalistes et ses harmonies somptueuses. En collaboration avec Mutek.

Tami Neilson — 25 octobre, 20 h, Club SodaVedette consacrée en Nouvelle-Zélande, Tami Neilson a été comparée à Patsy Cline, Wanda Jackson ou Peggy Lee. Après un passage remarqué au Festival cet été, la chanteuse canadienne est de retour pour présenter les chansons de son 5e album, Don’t Be Afraid, ainsi que ses classiques gospel, blues, rockabilly, country ou soul. Fabuleuse voix, énergie redoutable : à voir absolument ! 

Hauschka — 26 octobre, 20 h, GesùCréateur prolifique, qui compte plus d’une quinzaine d’albums à titre d’artiste solo et tout autant comme compositeur de bandes originales de films, le claviériste et compositeur allemand Volker Bertelmann, alias Hauschka, offre une musique à la fois expérimentale et accessible, qui empreinte de sensibilité flirte avec le classique du courant minimaliste. Un ravissement pour ses fans, une occasion unique pour les autres de le découvrir !

Piers Faccini — 29 octobre, 20 h, L’Astral Cinq ans après sa dernière visite au Festival, l’Italo-Britannique Piers Faccini, dont on a comparé la voix à celle de Cohen, revient avec I Dreamed An Island (2016), qui s’inspire de la Sicile des XIIe et XIIIe siècles. Un univers musical empreint de délicatesse et de sensibilité, où se mélangent lexiques folk et world en mode délicieusement mélancolique.

Son Little — 14 septembre, 20 h, Petit CampusEncouragé à chanter par le groupe The Roots, le Californien Son Little s’est d’abord fait connaître sur un remix de RJD2, avant de participer au festival South by Southwest et d’accompagner Mumford & Sons en tournée. Mêlant balades blues, soul, folk et mélodies rock, sa musique offre un véritable panorama de la musique américaine.

Il reste également des billets pour ces concerts 

 

Diana Krall, Turn Up The Quiet Tour — 29 et 30 novembre, 20 h, Salle Wilfrid-Pelletier, PdA — La chanteuse jazz de calibre international revient à Montréal cet automne pour présenter son tout nouvel opus, Turn Up The Quiet, accueilli dès sa sortie par une pluie de louanges. 

 

José González — 10 février 2018, 20 h, Monument-National — L’auteur-compositeur-interprète suédois d’origine argentine José González plonge au cœur du folk des années 70 : rien d’autre qu’une promesse de bonheur auditif !

GoGo Penguin — 23 octobre, 20 h, Gesù — Propulsé parmi les nouvelles étoiles de la scène jazz mondiale, GoGo Penguin présente son dernier album, Man Made Object, où jazz acoustique et électro se croisent.

 

Martin Goyette — 13 octobre, 20 h, L’Astral — Le chanteur et harmoniciste montréalais revient séduire le public avec son « instrument » : une voix rauque et enveloppante digne des grands noms du blues et du jazz.

 

Songhoy Blues — 1er octobre, 20 h, L’Astral — Ces musiciens maliens nourris au hip-hop, au R&B et au rock des Beatles et de Hendrix font une escale très attendue en sol montréalais.

 

Billets déjà en vente

Pour tout savoir avant tout le monde, on peut s’inscrire gratuitement à l’Infolettre Spectra et recevoir toute l’information concernant les primeurs, les dernières nouvelles, les préventes exclusives et les rabais du Festival International de Jazz de Montréal et de la série Jazz à l’année.

Organisme sans but lucratif, le Festival International de Jazz de Montréal poursuit, pour une 17année consécutive, sa mission de diffusion et de développement du jazz et de ses musiques cousines, en réinvestissant ses éventuels surplus dans la présentation de concerts spéciaux de sa série Jazz à l’année. Avec l’appui de Patrimoine canadien, il peut ainsi offrir au public canadien et à ses visiteurs la possibilité de vivre au rythme du jazz toute l’année durant. Le Festival tient également à souligner l’appui de la Maison du Festival, l’hôte officiel de la série Jazz à l’année, ainsi que celui de Bell et du Hyatt Regency Montréal, respectivement partenaire et hôtel officiel de la série.

montrealjazzfest.com

— 30 —

Les commentaires sont fermés.