Communiqué pour diffusion immédiate

Le Festival International de Jazz de Montréal fracasse des records !

Retombées économiques de 48,5 millions de dollars en 2017

Montréal, le lundi 16 avril 2018 — À l’aube de sa 39e édition présentée du 28 juin au 7 juillet 2018 par TD en collaboration avec Rio Tinto, le Festival International de Jazz de Montréal est heureux de dévoiler les chiffres concernant les retombées économiques records générées par son édition 2017, selon les récentes données de KPGM. Ces résultats encourageants nous permettent de réaffirmer à quel point le Festival ne cesse de contribuer à la richesse collective.

fijm2

Le Festival International de Jazz de Montréal a atteint un sommet inégalé en générant des retombées économiques records en 2017 à hauteur de 48,5 millions de dollars en valeur ajoutée pour l’économie du Québec et de 10,3 M$ en recettes fiscales pour les gouvernements fédéral et provincial. Un record qui s’explique grâce à sa grande performance touristique. En effet, le Festival 2017 a accueilli 30% plus de touristes centrés par rapport à 2016 (dont la raison principale de leur venue à Montréal a été motivée par leur participation à l’événement), et qui ont effectué davantage de dépenses dans notre économie. Ces deux hausses contribuent directement à accroître les retombées économiques positivement.

En plus des retombées économiques, il est important de rappeler que les années spéciales comme le 375e de Montréal et le 150e du Canada ont représenté des occasions formidables pour les gouvernements. En effet, grâce à des subventions ponctuelles, le Festival a pu accroître l’ampleur de sa programmation et offrir des spectacles à grand déploiement et à forte attractivité touristique. Non seulement la population a eu l’occasion de vivre des moments uniques et spectaculaires, mais aussi, c’est tout Montréal et le Québec qui rayonnent à l’international grâce à l’intérêt médiatique qui en découle.

« C’est avec grande fierté que nous témoignons une fois de plus qu’un festival offrant une programmation majoritairement gratuite génère autant de richesse culturelle, sociale, industrielle, touristique et économique pour toute la société », déclare Jacques-André Dupont, président-directeur général du Festival International de Jazz de Montréal.

« Le Festival international de Jazz de Montréal est un des événements phares de Montréal qui contribue au rayonnement de la métropole. Sa programmation de grande qualité et son animation urbaine unique participent à la réputation de Montréal à titre de grande ville culturelle et touristique », déclare Yves Lalumière, président-directeur général de Tourisme Montréal.

« Avec ces chiffres, le Festival International de Jazz de Montréal démontre sans équivoque qu’il est, de tous les événements québécois qui ont pu jusqu’ici produire des études de retombées économiques en utilisant la même méthodologie, soit celle publiée par le ministère du Tourisme en mai 2016, celui qui crée le plus de richesse », note Martin Roy, président-directeur général du Regroupement des événements majeurs internationaux (RÉMI), une association qui a récemment piloté plusieurs études du même type avec KPMG.

Selon ces résultats, le Festival International de Jazz de Montréal devance même le Grand Prix du Canada qui avait généré 42,4 M$ en 2015. Et ceci, le Festival le réalise en continuant d’offrir, comme à ces tout débuts, une programmation majoritairement extérieure et gratuite de qualité internationale. Un modèle qui a contribué et contribue encore à créer une énorme richesse collective et à faire la renommée de Montréal à travers le monde.

Pas de doute, le bonheur collectif, la vitalité culturelle et la bonne santé économique de notre ville font bon ménage ! Plus que jamais, le Festival se révèle un pilier incontournable du paysage culturel, économique et touristique de Montréal, aujourd’hui et pour les années à venir.

La 39e édition du Festival International de Jazz de Montréal se déroulera du
28 juin au 7 juillet 2018.

montrealjazzfest.com

– 30 –