Communiqué pour diffusion immédiate

LE FESTIVAL INTERNATIONAL DE JAZZ DE MONTRÉAL, LES FRANCOS DE MONTRÉAL ET MONTRÉAL EN LUMIÈRE SE JOIGNENT À FAME ET AU RÉMI POUR SOULIGNER LES BONNES NOUVELLES DU BUDGET FÉDÉRAL 2019-2020.

MONTRÉAL, QC. (Le 19 mars 2019) – Rendu public cet après-midi, le budget fédéral réjouit le Festival International de Jazz de Montréal, les Francos de Montréal et Montréal en Lumière. Tous fiers membres de FAME (Festivals et événements majeurs Canada) et du RÉMI (Regroupement des événements majeurs internationaux au Québec).

Celui-ci inclut une augmentation importante des sommes consenties au Fonds du Canada pour la présentation des arts (FCPA) et au Programme de développement des communautés par le biais des arts et du patrimoine, les principaux programmes de soutien à l’industrie et aux différents diffuseurs des arts de la scène qui existent au gouvernement canadien. La création d’un fonds pour les expériences canadiennes dans le cadre d’une nouvelle stratégie fédérale pour l’emploi et le tourisme s’ajoute aussi aux bonnes nouvelles, ainsi que des mesures visant à assurer la sécurité des citoyens lors des grands rassemblements populaires

« Nous accueillons cette nouvelle avec beaucoup de joie » affirme Jacques-André Dupont, président et directeur général du Festival International de Jazz de Montréal, des Francos de Montréal et de Montréal en Lumière « Ces nouveaux fonds nous permettront d’investir davantage dans le soutien aux artistes canadiens, dans le développement de nos activités accessibles et gratuites pour toute la communauté et potentiellement accroitre le rayonnement international de notre culture. La sécurité est aussi un enjeu important dans les grands rassemblements que sont les festivals, nous sommes heureux que le gouvernement reconnaisse cette importance. Et enfin, l’industrie touristique canadienne sera dotée de nouvelles visées, ce qui nous réjouit bien évidement »

Il y a quelques mois, une étude de KPMG évaluait qu’un groupe de 17 événements canadiens générait annuellement des retombées économiques de 290,8 M$ (valeur ajoutée aux prix du marché), qu’il avait créé ou maintenu l’équivalent de 4 606 emplois (équivalent à temps plein) et produit des revenus fiscaux de 66,6 M$, dont 17,3 M$ pour le gouvernement du Canada. La même étude concluait que le gouvernement du Canada récupérait 1,78 fois sa mise, sous forme de taxes et impôts, lorsqu’il investit dans les événements.

– 30 –