Communiqué pour diffusion immédiate

Jazz à l’année 2013

Jazz à l’année accueille

Bonnie Raitt, -M-, Joe Louis Walker, Quartango, Jean-Michel Pilc en duo avec Kenny Werner, Michael Kaeshammer,
Jorge Drexler et Rokia Traoré

Montréal, le mercredi 8 mai 2013 — Le Festival International de Jazz de Montréal est heureux d’annoncer une nouvelle fournée de concerts de la série Jazz à l’année présentés par TD, qui se caractérise par son éclectisme. À l’affiche, on retrouve entre autres du jazz bien sûr, mais aussi du blues, du boogie-woogie, de la musique du monde et même une icône de la pop française, mais surtout du plaisir musical toute l’année ! Billets en vente dès ce samedi, 11 mai, à midi.

Bonnie Raitt 14 novembre, 20 h — Théâtre St-Denis 1 — Auteure-compositrice chevronnée, chanteuse inspirée, guitariste respectée et citoyenne engagée, Bonnie Raitt est une véritable institution de la musique américaine ― elle a d’ailleurs été intronisée au Rock and Roll Hall of Fame en 2000… Particulièrement en voix ― et en doigts ― sur son plus récent album, Slipstream, l’artiste lauréate de plusieurs trophées Grammy nous rend visite pour la seconde visite en carrière, sept ans après son baptême festivalier. Rare rencontre au sommet avec une grande dame de la musique, du blues-rock au roots en passant par le country.

-M- 9 juillet, 20 h — Métropolis — Homme de lettres, Mathieu Chedid, alias -M-, a écrit quelques-unes des plus belles pages de l’histoire des FrancoFolies de Montréal, dans les années 2000, et de MONTRÉAL EN LUMIÈRE, où, de retour après 8 ans d’absence, il livrait cet hiver LES shows de l’année, faisant salle comble deux soirs consécutifs svp ! Que ceux qui auraient raté l’événement se réjouissent : à la demande générale, l’attachant chanteur et guitariste aux costumes excentriques revient nous enchanter avec Îl, son plus récent disque. C’est confirmé : l’été sera chaud et ensoleillé.

Jorge Drexler 4 octobre, 20 h — Métropolis — Né en Uruguay, cet attachant auteur-compositeur est une authentique star en Espagne, où il fait carrière depuis le milieu des années 90. Lauréat d’un Oscar pour la pièce Al otro lado del río ― entendue dans le film The Motorcycle Diaries (2004) ―, Jorge Drexler marie pop et folk avec un doigté et une douceur qui ne sont pas sans rappeler le Brésilien Caetano Veloso. Le musicien qui a fait salle comble à sa dernière escale montréalaise est enfin de retour pour dévoiler un nouvel album, N, qu’on attend impatiemment.

Rokia Traoré 28 novembre, 20 h — Club Soda — Révélée à la fin des années 90, Rokia Traoré est signataire d’une poignée d’albums célébrés pour leur parfait équilibre entre musique traditionnelle et sonorités modernes. Chantant dans sa langue natale aussi bien qu’en français et en anglais, la Malienne n’a jamais craint de s’aventurer sur des terres inexplorées, à mille lieues des stéréotypes souvent associés à la musique africaine en Occident. Produit par John Parish, acolyte de PJ Harvey, le nouveau disque Beautiful Africa voit l’auteure-compositrice flirter avec le rock et l’afro-funk. Intelligence, sensualité et émotion sont au rendez-vous, dit LaPresse+.

À L’Astral

Joe Louis Walker 27 septembre, 20 h — Fascinant, le parcours de ce guitariste et chanteur originaire de San Francisco : proche de l’as de la 6-cordes Mike Bloomfield dans les années 60, il traverse ensuite une période gospel pour renouer avec ses racines blues au milieu des années 80. Depuis, l’imposant Mister Walker s’est attiré le respect de ses pairs et l’admiration du public. Pour son 1er concert chez nous en 24 ans, il déballera son vaste répertoire qui s’est enrichi l’an dernier de Hellfire, son 1er

Quartango — 24 octobre, 20 h — Depuis la parution d’un 1er album, Musica Viva, en 1986, Quartango mélange tangos classique et nuevo, musique classique et jazz contemporain. Jouissant d’une renommée internationale, la formation montréalaise a foulé les scènes les plus prestigieuses à Tokyo, Paris et New York — Carnegie Hall en compagnie des New York Pops. Constituée du fondateur René Gosselin (contrebasse), d’Antoine Bareil (violon), de Stéphane Aubin (piano) et de Jonathan Goldman (bandonéon), la formation vient nous offrir un 8e disque fort attendu.

Michael Kaeshammer 1er novembre, 20 h — Le pro du boogie-woogie Michael Kaeshammer ― surnommé la triple menace pour sa virtuosité au piano, son talent vocal et son charisme ― revient faire gigoter L’Astral avec un tout nouvel album consacré au répertoire du grand Allen Toussaint. Habituée du Festival, où elle s’est bâti un public fervent, la grande star canadienne au charme irrésistible reviendra après s’être produite en lever de rideau pour Emilie-Claire Barlow cet été. Cette fois, la marquise lui reviendra de droit.

Jean-Michel Pilc et Kenny Werner Piano Duo 7 mars, 20 h — Côté cour, Jean-Michel Pilc, lauréat du prix Django-Reinhardt 2000 et redoutable improvisateur remarqué en trio avec le bassiste François Moutin et le batteur Ari Hoenig lors de l’édition 2011 du Festival. Côté jardin, Kenny Werner, fidèle accompagnateur de l’harmoniciste Toots Thielemans et soliste de haut niveau. Au programme, un dialogue érudit, ludique et audacieux mené de main(s) de maître(s) par deux pianistes au zénith de leur art.

Billets en vente dès ce samedi 11 mai, à midi

On pourra se les procurer à la billetterie de la salle où a lieu le spectacle.

  • Métropolis (59, rue Sainte-Catherine Est) et L’Astral (305, rue Sainte-Catherine Ouest), ticketmaster.ca et admission.com, 1 855 790-1245
  • Théâtre St-Denis 1 (1594, rue Saint-Denis), 514 790-1111 ou 1 800 848-1594, www.ticketpro.ca
    • Club Soda (1225, boul Saint-Laurent), clubsoda.ca, 514 286-1010)

Pour plus de renseignements, il faut joindre la Ligne Info-Jazz LaPresse+ au 514 871‑1881, sans frais au 1 85JAZZFEST ou visiter montrealjazzfest.com.

Pour tout savoir avant tout le monde, on peut s’inscrire gratuitement à l’Infolettre Spectra et recevoir toute l’information concernant les primeurs, les dernières nouvelles, les préventes exclusives et les rabais du Festival International de Jazz de Montréal et de la série Jazz à l’année. Il suffit de se rendre à infolettrespectra.ca.

Il reste également des billets pour ces concerts :
(billets déjà en vente, description au montrealjazzfest.com)

Térez Montcalm, 16 mai, 20 h, L’Astral / Willy Moon, 9 juin, 20 h, L’Astral

Organisme sans but lucratif, le Festival International de Jazz de Montréal poursuit, pour une 14année consécutive, sa mission de diffusion et de développement du jazz et de ses musiques cousines, en réinvestissant ses éventuels surplus dans la présentation de concerts spéciaux de sa série Jazz à l’année. Avec l’appui de partenaires publics, plus précisément de la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC) et du ministère du Patrimoine canadien, il peut ainsi offrir au public montréalais et à ses visiteurs la possibilité de vivre au rythme du jazz toute l’année durant. Le Festival tient également à souligner l’appui de la Maison du Festival Rio Tinto Alcan, l’hôte officiel de la série Jazz à l’année, ainsi que celui de Bell et du Hyatt Regency Montréal, respectivement partenaire et hôtel officiel de la série.

— 30 —

Les commentaires sont fermés.