Communiqué pour diffusion immédiate

10 scènes, 300 concerts, 3000 artistes…et c’est gratuit !

Volet extérieur gratuit de la 34e édition du Festival International de Jazz de Montréal

Montréal, le mardi 4 juin 2013 — Voici enfin venu le temps du dévoilement de la programmation extérieure de la 34e édition du Festival International de Jazz de Montréal, présenté par TD en collaboration avec Rio Tinto Alcan ! Fidèle à sa formule qui est devenue la signature unique à Montréal, le plus important festival de jazz au monde offre plus des deux tiers de sa programmation tout à fait gratuitement ! Du 28 juin au 7 juillet, cet événement unique s’installera au cœur du Quartier des spectacles, sur un site merveilleusement conçu pour offrir une expérience sans pareil, attirant 2 millions de visites avec ses 10 scènes et ses centaines de concerts, d’animations et d’activités, dans la bonne humeur et la musique. Voici un mince aperçu de ces 10 jours de découvertes, de rendez-vous et de surprises proposés aux aficionados de jazz, mais aussi aux inconditionnels de blues, de rock, de musique du monde, de folk et d’autres musiques nées dans le spectre d’influence du jazz. Dans un vaste éventail de formules et de formats, on y trouvera un monde de trésors cachés, de perles de la relève et de légendes incontournables, quelques milliers de musiciens invités d’une trentaine de pays, des guitares électriques comme des balafons, des contrebasses comme des platines, des rendez-vous intimistes et des concerts à l’échelle du centre-ville, de midi au petit matin… Bref, la musique sous son meilleur jour !

Trois Grands événements extérieurs gratuits

La scène TD sur la place des Festivals accueillera trois incontournables grands rassemblements extérieurs gratuits à 21 h 30, pour le plus grand bonheur des festivaliers. Feist ouvrira le bal le vendredi 28 juin lors du Grand événement d’ouverture TD en collaboration avec SiriusXM. À mi-parcours, le mardi 2 juillet, le brillant auteur-compositeur-producteur-manager et DJ français Wax Tailor mettra le party sur la place. Pour l’occasion, ce chef de file de la scène électro internationale, qui a mis le feu au Métropolis en 2010 (en 1re partie de Caravan Palace) et à L’Astral l’an dernier grâce à sa vivifiante et cinématique bourrasque trip-hop et hip-hop orchestral, sera appuyé par de super invités spéciaux : Jennifer Charles, Charlotte Savary, Mattic, A.S.M. et Voice. Le dimanche 7 juillet, la 34e édition du Festival s’achèvera sur une soirée aux couleurs du Mali avec 2 de ses étoiles les plus brillantes, Amadou & Mariam, lauréats de notre Prix Antonio-Carlos-Jobim cette année ! L’Événement de clôture Rio Tinto Alcan accueillera en effet ce duo magique et vibrant, qui sème la fête comme le vent et dégage autant de joie de vivre rafraîchissante que de rythmes funky. Leur chimie musicale irrésistible bat sa pleine mesure dans leur 7e et dernier album, Folila, qu’ils nous feront découvrir dans ce spectacle, auquel participera également leur invitée Fatoumata Diawara, une autre figure lumineuse de l’inépuisable scène musicale malienne.

Le Festival, scène par scène

Scène TD (place des Festivals)

En plus de ces trois Grands événements, la place des Festivals accueillera à 21 h et, en reprise, à 23 h la prestigieuse série Les Performances TD. On y verra le 29 juin le groupe coup de cœur de l’année, The Barr Brothers, qui nous promet un beau moment de magie musicale, quelque part entre folk, rock et blues. Le 1er juillet, l’orchestre de 30 musiciens Mucca Pazza débarquera avec son genre musical hybride, infaillible pour semer le party ! Nick Waterhouse fera le 3 juillet sa première visite au Festival avec les chansons de son 1er album, Time’s All Gone, qui renoue avec l’âge d’or du R&B.

Sur cette même scène, l’action commencera dès 18 h avec les artistes de la série Les Gammes TD. Le laboratoire éclaté d’Effendi, JazzLab, qui réunit Rémi Bolduc, Alexandre Côté, Frank Lozano, Aron Doyle, Richard Gagnon, John Roney, Alain Bédard et Isaiah Ceccarelli, reviendra au Festival le 29 juin pour marquer ses 10 ans d’existence. Le lendemain (30 juin), le Brad Turner Quartet, célébré pour sa créativité et son sens de l’improvisation, régalera les festivaliers d’un premier tour de piste. Le 4 juillet, on accueillera le pianiste et protégé d’Oscar Peterson, Robi Botos, qui a frayé son chemin entre le blues, le jazz et l’héritage romanichel de ses ancêtres et qui a confirmé sa place parmi les grandes figures de la relève jazz en remportant le Grand Prix de Jazz TD 2012.

Scène Rio Tinto Alcan (angle Sainte-Catherine et Jeanne-Mance)

Rue Sainte-Catherine, la scène Rio Tinto Alcan permettra aux festivaliers de profiter d’une accessibilité incomparable pour assister aux concerts de la série Les Soirées jazzy Rio Tinto Alcan à 20 h et 22 h. Le 3 juillet, Kellylee Evans, qui a séduit le public avec Nina, disque hommage à Nina Simone couronné d’un Prix Juno en 2011, donnera un aperçu de son virage réussi vers le hip-hop et le R&B avec son récent album, I Remember When. La chanteuse française Laïka, lancée dans le sillage de grandes dames du jazz vocal, présentera le 5 juillet son tour de chant tout en finesse, fait de standards revisités avec tout ce qu’il faut d’émotion subtile. Le lendemain (6 juillet), le vigoureux quartette mordu de musique cajun Lost Bayou Ramblers, fleuron de la scène musicale louisianaise, présentera son récent album Mammoth Waltz, insufflé d’énergie rock.

Scène de la Grande-Place du complexe Desjardins

Les vacances à peine sonnées, c’est le retour en classe pour toute la famille avec La Petite école du jazz, présentée par Rio Tinto Alcan tous les jours à 11 h et à 13 h 30, du 28 juin au 7 juillet ! Les Zélèves, un quintette d’harmonies vocales mené par Victor-Jacques Ménard, aux côtés de James Gelfand et son quartette ainsi que la mascotte du festival, Ste-Cat, sont heureux de faire la leçon de jazz aux petits et grands, à travers cette initiation musicale dynamique, interactive et pleine de sourires, qui fête cette année ses 25 ans ! Tout de suite après, à 15 h les 29 et 30 juin et 6 juillet, les familles pourront continuer la fête et se dégourdir en musique en participant à Musique en famille avec les ateliers Samajam, un atelier ludique de percussions présenté par Rio Tinto Alcan, partenaire principal du Projet de persévérance scolaire Samajam depuis 2011.

Scène Loto-Québec (Parterre de la Maison symphonique de Montréal, angle De Montigny et Clark)

Au programme de l’incontournable série Les Spectacles blues Loto-Québec à 19 h : du blues, encore du blues et… du rock ! Le Festival recevra notamment le 1er juillet le guitariste canadien David Gogo, ardent défenseur du blues deux fois couronné Guitariste de l’année aux Maple Blues Awards, qui revient faire entendre les fruits d’un tout nouveau disque à paraître cet été. Le 3 juillet, la chanteuse blues fiévreuse Angel Forrest promet une soirée tout feu, tout flamme, lors de laquelle on entendra son tout nouveau single, Mother Tongue Blues. Pour clore la série sur une touche rock le 7 juillet, les Porn Flakes débarquent avec un programme triple consacré aux Rolling Stones (qui se poursuit dans la série Les Soirées blues Loto-Québec) : un set de hits des années 60, l’intégrale du mythique album Exile on Main Street (21 h) et un survol de la période 70 et au-delà (23 h).

Les Soirées blues Loto-Québec prennent donc le relais à 21 h et 23 h avec les plus talentueux émissaires du genre. Celui qui incarne presque toute l’histoire du blues québécois à compter des années 70, le chanteur et guitariste Bob Walsh, sera notamment présent le 2 juillet avec sa flamme du blues toujours intacte, comme en fait foi son plus récent album, There’s a Story Here… L’harmoniciste et chanteur français Nico Wayne Toussaint, mordu de Chicago blues, passe au Festival pour la 1re fois le 4 juillet avec un répertoire composé principalement de titres originaux, dont quelques-uns en français. Le lendemain (5 juillet), un duo rafraîchissant qui se distingue dans le paysage blues, The Harpoonist & The Axe Murderer, descendra de la côté Ouest avec son sacré bon blues, cru, primal et enfiévré, qui transcende les époques.

Scène Bell (esplanade Clark Nord)

Le mercure sera certainement au beau fixe lors de la série Les Tropiques Bell à 20 h ! Vingt ans après son 1er Festival, la grande dame Lorraine Klaasen viendra le 29 juin partager sa plus récente création, Tribute to Miriam Makeba, Juno du Meilleur album Musique du monde cette année. Le 5 juillet, la chanteuse de maloya venue de l’île de La Réunion Christine Salem présentera son nouvel album, Salem Tradition, armée de sa voix grave et chaude qui porte à merveille l’héritage du blues de l’océan Indien sur fond de rythmes endiablés. La série s’achèvera le 7 juillet sur le baptême festivalier de la révélation world Fatoumata Diawara, munie du savoureux cocktail métissé tout en guitare acoustique de son album Fatou, où les chants traditionnels du Wassoulou sont teintés de rythmes modernes et d’ambiances jazz et blues.

La soirée se poursuivra avec la série Groove Bell, à 22 h, où les festivaliers pourront profiter le 29 juin de la 1re visite au Festival du polyvalent saxophoniste anglais Soweto Kinch, jazzman aguerri et star du hip-hop, muni de son nouvel album, The Legend of Mike Smith. Le 3 juillet, Anthony Joseph & The Spasm Band viendront servir leur potion magique mêlant funk, soul, calypso, afro-beat et spoken word concoctée dans leur dernier album, réalisé par Meshell Ndegeocello. Le supergroupe multilingue et multiculturel Nomadic Massive fera quant à lui lever le party le 6 juillet avec les chansons métissées de rythmes soul, reggae et afro-caraïbéens de son dernier EP, Any Sound.

Scène CBC/Radio-Canada (esplanade Clark Sud)

Le soir venu, la série Les Brunantes CBC/Radio-Canada illuminera la scène dès 19 h, en compagnie de plusieurs musiciens en lice pour le Grand Prix de Jazz TD. Parmi ceux-ci, la Révélation Jazz Radio-Canada 2013 Jérôme Beaulieu débarquera le 30 juin avec son répertoire de jazz actuel pétri de rock et de pop, garni d’un nouvel album en gestation. Le 4 juillet, Quetango Quartet, qui fusionne tango, jazz et rock progressif, présentera le matériel de son tout nouveau disque, Musica Urbana. Un des plus brillants jeunes pianistes de la scène canadienne, John Roney, lui succédera le 5 juillet avec les pièces de son 3e album, St-Henri, qui déborde le post-bop pour s’ouvrir aux sonorités modernes.

Tout le monde sera invité à 21 h aux concerts de la série Les Rendez-vous. Le 30 juin, la compositrice et saxophoniste canadienne Becky Noble, désignée « Meilleur nouveau talent » au festival Jazz en rafale en 2012, s’amène avec son 1er disque de matériel original, Salish Folk Song. Enfin de retour après sa très belle prestation de 2009, le Japonais Nobuki Takamen présentera le 4 juillet son récent album, Three Wishes, émaillé de compositions jazz lyriques mélodieuses et fluides. Pour fermer la marche le 7 juillet, Francis et ses peintres, sous la houlette du fantaisiste chanteur français Katerine, dévoileront les chansons pop joyeusement remodelées façon jazz de leur récent projet, 52 reprises dans l’espace.

Lounge Heineken (parc des Festivals, angle De Maisonneuve et Bleury)

Avec la série Lounge Heineken, les festivaliers pourront apprécier deux concerts, à 17 h et 19 h, tout en sirotant un petit verre. Le 29 juin, ils se verront proposer un rendez-vous intime en compagnie d’un maître de la 6-cordes avant qu’il nous quitte pour New York, Jordan Officer, muni des chansons de son nouvel EP, plus blues que son 1er disque. Le bluesman chevronné Martin Goyette, connu pour sa voix hors du commun, débarquera le 3 juillet avec les chansons brassant blues, funk, rock et soul de son nouvel album, Sweet Warm Jelly. Le guitariste et chanteur texan Shakey Graves lui succédera les 4 et 5 juillet avec son bon vieux blues acoustique à l’ancienne.

L’Astral (Maison du Festival Rio Tinto Alcan, 305, rue Sainte-Catherine Ouest)

Dès minuit, la piste de danse de L’Astral s’enflammera jusqu’aux petites heures lors de la série Open House. Nées quasi clandestinement dans un loft montréalais il y a trois ans, les soirées Speakeasy Electro Swing envahiront la place du 28 au 30 juin pour faire danser les bougalous au grand jour. Du 1er au 3 juillet, le Français S. MOS & Friends s’installeront aux claviers, platines et autres machines pour marier les meilleurs flows rap aux plus grands rythmes jazz. Le duo franco-anglo le plus hot de la scène reggae-dub de Montréal, Sud-West Ghostbeard & Poirier, prendra le relais du 4 juillet au 7 juillet avec un mot d’ordre : faire danser jusqu’à s’en déboîter les hanches.

Bistro Le Balmoral (Maison du Festival Rio Tinto Alcan, 305, rue Sainte-Catherine Ouest)

Tous les soirs et deux fois par soir, à 22 h et à minuit, la série Musique au Balmoral proposera des concerts gratuits de 45 minutes sans entracte aux festivaliers. Du 28 au 30 juin, le contrebassiste Alexandre Bellegarde offrira son savoureux jazz-world en duo avec, chaque soir, un invité différent. Figurant parmi les meilleurs guitaristes de sa génération, Stéphane Tellier s’installera les 1er et 2 juillet pour un duo de haut vol avec un autre as de la 6-cordes, réputé pour sa maîtrise du fingerstyle : Dan Livingstone. Les 3 et 4 juillet, Shlomo and Julie leur succèderont avec leur sympathique mélange de folk, de blues acoustique et de ragtime. La série s’achèvera en compagnie de Viva Nova les 5 et 6 juillet, avec notamment le chanteur, guitariste, percussionniste et claviériste Micäel Lüssi, dont le répertoire se compose de jazz brésilien, de rythmes entraînants et de groove élégant.

Savoy du Métropolis (59, rue Sainte-Catherine Est)

Les noctambules pourront aussi lâcher leur fou sur la piste de danse du Savoy dès minuit pendant la série Nightcap Heineken. Pour donner le ton, la formation montréalaise Le Matos versera du 28 au 30 juin dans l’électro-house nocturne. Suivra, du 1er au 3 juillet, la formation montréalaise forte en groove Afrodizz, spécialisée dans l’afrobeat et le funk carburant à l’énergie pure. Papagroove fermera la marche du 4 au 7 juillet avec des rythmes fous tout juste sortis de son dernier album, Civilized Ghetto, pour groover et danser !

Des concerts dès midi !

Scène Rio Tinto Alcan(angle Sainte-Catherine et Jeanne-Mance), scène CBC / Radio-Canada (angle Clark et Sainte-Catherine), place des Festivals et Lounge Heineken (parc des Festivals, angle De Maisonneuve et De Bleury)

Tous les jours du Festival, les festivités débutent dès midi ! En effet, les meilleures formations jazz des écoles secondaires et collégiales ne manqueront pas d’impressionner les festivaliers sur la scène Rio Tinto Alcan dans le cadre de la série JazzFest des jeunes, présentée par Rio Tinto Alcan à midi et à 15 h. L’après-midi ne sera pas en reste : des animations musicales hautes en couleur prendront d’assaut la place des Festivals (à 13 h, 14 h), l’esplanade de la Place des Arts (16 h), ou encore le Lounge Heineken (devant la scène) à midi, 13 h et 16 h. À 16 h, Les Envolées du Festival présenteront des combos universitaires sur la scène CBC/Radio-Canada (et, le 28 juin et du 2 au 5 juillet, exceptionnellement sur la Grande-Place du complexe Desjardins) alors que 17 h sonnera le début des Rencontres festives sur la place des Festivals, laissant deux groupes jouer aux deux extrémités de la scène avant de se rejoindre au centre pour s’affronter musicalement dans la foule. Cette année, l’affrontement musical sera tendu avec 5 orchestres aussi pétaradants les uns que les autres : rivaliseront Streenix, Swing Tonique Jazz Band, Roma Carnivale, Gypsy Kumbia Orchestra et la Fanfare Severni dans un brimbalement de cuivres, d’énergie et de bonne humeur !

Un concert gratuit au Métropolis

Le 29 juin à 22 h, un concert gratuit s’ajoute à la programmation du Métropolis : le Jean Millaire Blues Marathon — 100 ans de Muddy Waters. L’occasion était belle : c’est cette année qu’on célèbre le 100e anniversaire de Muddy Waters un peu partout en Amérique. Et qui de mieux que Jean Millaire, reconnu depuis la fin des années 60 comme le meilleur guitariste de blues au Québec, pour animer cet événement gratuit et ouvert à tous ? Quatre heures de musique continuelle, plus de 15 artistes sur scène, tout un party…

Les boutiques et restos du Festival

Le site du Festival aura tout ce qu’il faut pour se rassasier et se désaltérer. Un petit creux ? Les festivaliers pourront casser la croûte au Barbecue, aux chariots à hot-dogs ou, pour une touche plus exotique, aux kiosques mangues en fleur ou porchetta. Ils pourront aussi déguster des pâtes italiennes maison chez Wienstein & Gavino’s, des sandwichs de grillades argentines à L’Atelier d’Argentine, des produits glacés Häagen-Dazs ou profiter du grand choix de soupes froides, sandwichs et salades de SoupeSoup. Pour se désaltérer, plusieurs formules sont possibles, de l’ambiance décontractée du Lounge Heineken aux comptoirs conviviaux des Jazz Bars Heineken, du Bar Amarula ou du Bistro Express SAQ, des terrasses accueillantes du Bar Terrasse, de la Terrasse Amarula ou des Bistros SAQ aux dégustations variées de porto au Kiosque Porto Cabral ou de café au Café Jura… Enfin, il y a la Terrasse Élixirs, la terrasse agrandie du Balmoral, le bistro au menu alléchant, située directement sur la place des Festivals, qui pourra accueillir les festivaliers en grand nombre, au soleil et en plein cœur de l’action ! De plus, le Festival s’associe de nouveau avec Naya pour offrir la Fontaine Naya, un point de ravitaillement en eau de source où on peut remplir sa gourde ou sa bouteille réutilisable à faible coût, dans le but de réduire l’utilisation de bouteilles d’eau en plastique. Les Boutiques de souvenirs du Festival auront quant à elles pignon sur rue et offriront toutes sortes de produits directement liés au Festival, du t-shirt à l’effigie de Ste-Cat au premier disque d’un artiste nouvellement révélé, en passant par des affiches ou des crayons.

Serge Lemoyne à la Galerie Lounge TD

La Galerie Lounge TD, située pendant le Festival à la salle d’exposition de l’Espace culturel Georges-Émile-Lapalme de la Place des Arts, nous réserve une mine d’œuvres d’art d’artistes qui ont le jazz comme passion commune. Pour cette 34e édition du Festival, les organisateurs du Festival et la Galerie Lounge TD sont fiers de présenter, du 28 juin au 7 juillet, Bleu Blanc Rouge, une œuvre de Serge Lemoyne reproduite en sérigraphies à tirage limité, numérotées et signées. De plus, pour toute la durée du Festival, on pourra se procurer la sérigraphie en tirage limité de l’affiche Crossroads, inspirée du métissage afro-américain à l’origine de la musique jazz, ainsi que des créations originales de notre artiste en résidence depuis plus de 25 ans, Yves Archambault.

Merci à nos partenaires

Sans l’apport de nos précieux partenaires publics et privés, ce prestigieux événement qu’est devenu le Festival International de Jazz de Montréal ne pourrait exister dans sa formule d’animation urbaine accessible à tous gratuitement. Nous remercions chaleureusement notre commanditaire principal et présentateur officiel TD ainsi que Rio Tinto Alcan, coprésentateur du Festival, pour leur soutien renouvelé. Merci également à Bell, Loto-Québec, la Société des Alcools du Québec, Heineken, SiriusXM et tous nos fournisseurs et collaborateurs fidèles depuis des années. Nous remercions le gouvernement du Québec, le gouvernement du Canada, leurs différents ministères et organismes ainsi que la Ville de Montréal, Tourisme Montréal et le Fonds pour la création musicale pour leur engagement. Merci aussi à nos partenaires médias et à toute l’équipe du Festival.

Tout savoir avec les outils d’information Info-Jazz La Presse+

On peut se procurer le programme officiel Info-Jazz gratuit (tiré à 200 000 exemplaires) et le dépliant complet Info-Jazz — l’horaire complet de format pratique tiré à 500 000 exemplaires — dès aujourd’hui au Métropolis, à la Place des Arts et, dans les jours qui suivront, dans les salles où seront présentés les spectacles et dans plusieurs succursales SAQ et Renaud-Bray de la métropole, de même que dans la plupart des hôtels du centre-ville, dans les centres d’information touristique et chez les principaux disquaires et libraires de Montréal. On retrouvera aussi des programmes et des dépliants du Festival aux quatre kiosques Info-Jazz La Presse+.

Pour toute information, on pourra consulter le site Internet du Festival (montrealjazzfest.com) ou la ligne Info-Jazz La Presse+ (514 871-1881 ou, sans frais, 1 85JAZZFEST). Un service touristique est aussi offert. Pour information, notamment sur les forfaits touristiques à la carte : montrealjazzfest.com/forfaits.

La 34e édition du Festival International de Jazz de Montréal aura lieu du vendredi 28 juin au dimanche 7 juillet 2013.  

— 30 —

Les commentaires sont fermés.