Communiqué pour diffusion immédiate

De nouveaux noms s’ajoutent !

Ben Harper & Charlie Musselwhite, Brad Mehldau en solo,
The Chieftains & Ry Cooder, Cécile McLorin Salvant, Stacey Kent, Marcus Miller, 
Mike Stern and Bill Evans Band Featuring Tom Kennedy
and Steve Smith, Kenny Garrett Quintet, Buika, 
Newport Jazz Festival Now 60 avec Randy Brecker, Anat Cohen, Larry Grenadier, Karrin Allyson, Mark Whitfield, Clarence Penn et Peter Martin, L’orchestre d’hommes-orchestres
et la 6e édition de Battle of the Bands avec
le Glenn Miller Orchestra et le Tommy Dorsey Orchestra

Prévente exclusive aux abonnés de l’Infolettre Spectra :
dès maintenant et jusqu’au jeudi 28 novembre, 17 h !

Montréal, le mardi 26 novembre 2013 — Le Festival International de Jazz de Montréal, présenté par TD en collaboration avec Rio Tinto Alcan, profite de la saison pour offrir une belle bordée de présents musicaux à déposer sous le sapin… en attendant le vrai cadeau, la très attendue 35e édition du Festival, qui se tiendra du 26 juin au 6 juillet prochains. Les billets pour ces nouveaux concerts seront mis en vente ce vendredi 29 novembre, à midi… sauf pour les abonnés de l’Infolettre Spectra (inscription gratuite à Montrealjazzfest.com) qui pourront se les procurer en exclusivité dès maintenant et jusqu’au jeudi 28 novembre, 17 h !

Ben Harper & Charlie Musselwhite — 28 juin, 19 h 30, Salle Wilfrid-Pelletier, PdAGénéreux et charismatique, Ben Harper a contribué à l’histoire du Festival, notamment avec son 1er concert dans un Spectrum bondé en 1996 et une magnifique prestation extérieure au 30e anniversaire. Pour le 35e, le chanteur et guitariste propose un concert complètement différent accompagné d’une légende vivante du blues, l’harmoniciste Charlie Musselwhite — qu’on n’avait pas vu chez nous depuis 1997 — pour présenter le fruit d’une collaboration récente, l’excellent album Get Up!, savant mélange de blues électrique et acoustique paru sous étiquette Stax. Incontournable !

Brad Mehldau en concert solo — 1er juillet, 19 h, Maison symphonique de Montréal — Brad Mehldau en solo, on adore ! Après ses immenses succès en solitaire de 2000, 2008 et 2011 au Festival, un des plus grands pianistes de la scène jazz vivra cette année son baptême de Maison symphonique, un endroit conçu sur mesure pour ce genre d’exercice. Musicien doué, penseur original et étonnant improvisateur, cet habitué du Festival (Prix Miles-Davis 2006) vient nous offrir un autre aperçu de son immense talent. Génial.

The Chieftains with Special Guest Ry Cooder — 2 juillet, 19 h, Maison symphonique de Montréal, PdA — LA formation traditionnelle irlandaise par excellence, les Chieftains, et son leader Paddy Moloney font résonner le terroir musical de l’Île d’émeraude depuis 50 ans. Multi-instrumentiste américain d’exception, l’Américain Ry Cooder — l’homme derrière le Buena Vista Social Club et la bande sonore de Paris, Texas — est un ardent défenseur des métissages culturels en tout genre. Cooder, qui a joué avec les Chieftains sur le disque The Long Black Veil, couronné d’un Grammy, et en 2010 sur l’album San Patricio, qui mariait harmonieusement folklores irlandais et mexicain, se joint ici à la bande à Moloney à titre d’invité spécial. Pour leur 1re  visite au Festival, ces très grands musiciens nous offriront une authentique leçon de musique traditionnelle !

Battle of the Bands : le Glenn Miller Orchestra contre le Tommy Dorsey Orchestra — 5 juillet, 19 h, Maison symphonique de Montréal — Nostalgie garantie avec ce spectacle unique nous ramenant à l’ère des grands ballrooms de New York de la fin des années 30 ! La 6e édition du Battle of the Bands mettra en présence deux formations mythiques, le Glenn Miller Orchestra et le Tommy Dorsey Orchestra, qui s’étaient déjà livré une féroce bataille — remportée par les hommes de Miller — lors du tout 1er combat, en 2008. L’heure de la revanche ?

Stacey Kent — 28 juin, 20 h, Théâtre Maisonneuve, PdA — Chanteuse jazz étoile, l’Américaine Stacey Kent se distingue par son phrasé parfait et sa voix qui enchante. Après son engagement au Festival de jazz en tournée en 2011, elle revient nous présenter son tout nouvel album, The Changing Lights. L’artiste qui nous a sérénadés en français sur Raconte-moi… en 2010 explore cette fois un de ses genres de prédilection, la bossa-nova, qu’elle approche en finesse et douceur avec ses musiciens Jim Tomlinson (saxo, flûte, guitare), Graham Harvey (claviers), Jeremy Brown (basse) et Josh Morrison (batteur). Superbe.

Buika — 29 juin, 20 h, Théâtre Maisonneuve, PdA — Cette superbe chanteuse d’origine afro-espagnole a collaboré avec Chucho Valdés et Pat Metheny, prêté sa voix au cinéaste Pedro Almodovar et signé deux livres ! Puisant aux racines du flamenco, Buika s’inspire aussi du jazz, comme en témoignent les reprises d’Abbey Lincoln et Billie Holiday figurant sur La noche mas larga, son plus récent album. Pour son 1er arrêt au Festival, l’artiste établie à Miami jouera en trio avec ses compagnons Ivan « Melón » Lewis (piano) et Ramon Porrina (percussion). Très beau rendez-vous en perspective !

Marcus Miller — 1er juillet, 20 h, Théâtre Maisonneuve, PdA — Sommité du jazz actuel, le bassiste et compositeur new-yorkais Marcus Miller s’est illustré avec Miles Davis et a posé sa griffe sur pas moins de 500 albums ! Après avoir partagé la scène avec Victor Wooten et Stanley Clarke au Festival en 2012, ce maître du slap revient présenter son plus récent disque, Renaissance, qui marie brillamment jazz-funk, post-bop et rock. Pour l’occasion, il sera entouré d’Alex Anthony Han (saxophone), Adam Vincent Agati (guitare), William Lee Hogans (trompette), Brett Nathaniel Williams (claviers) et Louis Alvin Cato (batterie).

Newport Jazz Festival, Now 60, avec Randy Brecker, Anat Cohen, Larry Grenadier, Karrin Allyson, Mark Whitfield, Clarence Penn et Peter Martin — 26 juin, 21 h 30, Théâtre Jean-Duceppe, PdA — Newport, le plus ancien des festivals de jazz en Amérique du Nord, célèbre ses 60 ans en 2014. Question de souligner dignement l’occasion, accueillons cette grande tournée qui sillonne les États-Unis. Sous la direction artistique de la clarinettiste et saxophoniste Anat Cohen, on pourra apprécier un programme varié mettant en vedette le trompettiste Randy Brecker, la chanteuse Karrin Allyson, le guitariste Mark Whitfield, le pianiste Peter Martin, le batteur Clarence Penn et le bassiste Larry Grenadier. Un événement historique !

Mike Stern and Bill Evans Band Featuring Tom Kennedy and Steve Smith — 27 juin, 21 h 30, Théâtre Jean‑Duceppe, PdA — Habitué du Festival, où il a été l’hôte de la série Invitation en 2007, le guitariste virtuose Mike Stern revient après trois ans d’absence avec un groupe copiloté par le réputé saxophoniste Bill Evans (et non le regretté pianiste) et doté d’une section rythmique explosive composée par le bassiste Tom Kennedy et le batteur Steve Smith. Animés par une ferveur remarquable, ces quatre vétérans proposent un jazz fusion vigoureux qui a cartonné en Europe l’an dernier.

Kenny Garrett Quintet — 1er juillet, 21 h 30, Théâtre Jean-Duceppe, PdA — Si ce réputé saxophoniste de Detroit aime le jazz classique (on se rappelle son bel hommage à Miles Davis au Festival en 2009), il sait aussi s’ouvrir à ses dérivés et bien d’autres styles, dont le funk et la musique latine, revendiquant son étiquette d’artiste libre. En témoigne Pushing the World Away, brillant nouveau disque que Garrett vient nous présenter en quintette avec Vernell Brown (piano), Corcoran Holt (basse), Rudy Bird (percussions) et McClenty Hunter (batterie). De la grande visite.

Cécile McLorin Salvant — 27 juin, 21 h, L’Astral — Après Billie, Ella et Sarah… Cécile ! Il suffit de l’entendre chanter une fois pour retenir le prénom de cette jeune artiste pleine de promesses qui se voit comparer, avec raison, aux plus grandes ! Lauréate de l’édition 2010 de la prestigieuse Thelonious Monk Jazz Vocal Competition, mademoiselle McLorin Salvant fait des accros avec sa voix chaude et enveloppante, une véritable arme de séduction massive qui a enjôlé Wynton Marsalis et qui resplendit sur son tout 1er disque, WomanChild. Une découverte exceptionnelle !

L’orchestre d’hommes-orchestres, Cabaret Brise-Jour — autour des musiques de Kurt Weill — 27 et 28 juin, 20 h, Musée d’art contemporain — Ce collectif iconoclaste de Québec s’est fait connaître par un spectacle décoiffant consacré à Tom Waits. Toujours aussi allumé, L’orchestre d’hommes-orchestres propose cette fois une soirée de style cabaret consacrée au compositeur allemand Kurt Weill. Composée de Bruno Bouchard, Jasmin Cloutier, Simon Drouin, Simon Elmaleh, Lyne Goulet, Philippe Lessard Drolet et Danya Ortmann, la jeune troupe qui fait fureur en Europe mélange théâtre, poésie et musique dans une mise en scène tout à fait déjantée. Une bouffée de folie contagieuse !

Billets en vente dès vendredi midi

Déjà en vente

Alain Lefèvre et l’OSM, 27 juin, 19 h, Maison symphonique de Montréal / Michael Bublé, 4 juillet, 20 h, Centre Bell. Billets déjà en vente, description à montrealjazzfest.com.

Le Festival de Jazz en (chèque) cadeau !

Quand on aime la musique, on en veut toujours et toujours plus ! Heureusement, les nouveaux chèques-cadeaux du Festival sont là pour combler tous les besoins et les goûts des amateurs de bonne musique. D’une valeur de 25 $, ils sont utilisables à l’achat de billets de concerts présentés par le Festival International de Jazz de Montréal et la série Jazz à l’année, dans les boutiques officielles du Festival ou encore à la Galerie Lounge TD et au Bistro Le Balmoral, tous deux situés dans la Maison du Festival Rio Tinto Alcan.

Pour tout savoir avant tout le monde, on peut s’inscrire à l’Infolettre Spectra et recevoir toute l’information concernant les primeurs du Festival International de Jazz de Montréal. Pour plus de renseignements, il faut joindre la Ligne Info-Jazz La Presse+ au 514 871-881 ou sans frais au 1 85JAZZFEST, ou encore visiter montrealjazzfest.com.

— 30 —

Les commentaires sont fermés.