Communiqué pour diffusion immédiate

La Maison du Festival Rio Tinto Alcan présente

Éclipse, de René Derouin
Une exposition inédite à la Galerie Lounge TD

Montréal, le mardi 21 janvier 2014 — Dans le cadre de la 15e édition de MONTRÉAL EN LUMIÈRE, la Maison du Festival Rio Tinto Alcan est fière de présenter Éclipse, une exposition inédite gratuite de René Derouin, à la Galerie Lounge TD du 13 février au 11 mai prochains. Dans le souci de s’arrimer à la thématique hivernale du festival, l’exposition propose une sélection d’œuvres récentes créées expressément pour l’événement, chacune d’elle jouant avec la lumière et les contrastes de façon fort surprenante. Une chance unique d’accéder, en primeur à Montréal, aux œuvres les plus récentes de cet artiste incomparable, lauréat du prestigieux prix Paul-Émile-Borduas.

René Derouin ancre son travail dans l’américanité, rendant ainsi hommage à notre identité et ses territoires depuis plus de 50 ans. Il est le seul Canadien à s’être vu décerner l’Ordre mexicain de l’aigle aztèque, plus haute distinction remise par le gouvernement du Mexique à un citoyen étranger.

Depuis les débuts de sa carrière, l’artiste construit un œuvre métissé témoignant de la société et de l’identité québécoises. Tracé selon une approche résolument « continentaliste », son parcours explore les territoires de notre américanité en suivant l’axe nord-sud. L’exposition Éclipse fait suite à ses recherches sur la lumière. Ces œuvres ont été réalisées en utilisant divers types de papiers japonais et français découpés avec l’intention d’y faire transparaître la lumière.

Pour Derouin, le mot « éclipse » possède un sens énigmatique et inspirant. En ce sens, il permet l’exploration de plusieurs pistes d’interprétation : lumière/obscurité, disparaître/réapparaître, partir/revenir de loin, ombre de l’orbite lunaire… « L’éclipse naît d’un mouvement constant, à l’image du passage de la vie vers la mort, explique l’artiste. Elle représente l’instant qui passe dans le cycle toujours renouvelé des orbites, alors que le soleil disparaît momentanément derrière la lune pour redevenir visible de la Terre, notre point d’ancrage. »

René Derouin à l’affiche sur la vitrine de la Place des Arts

Le travail de René Derouin sera également mis en valeur dans Éclipses, un court métrage d’animation réalisé par Michel Arsenault, qui sera projeté en continu de 20 h 15 à minuit (et jusqu’à 3 h pendant la Nuit blanche) sur l’écran de la vitrine de la Place des Arts, du 20 février au 15 mars prochains. Le film d’animation trace le chemin parcouru par l’artiste depuis ses premiers voyages « vers le sud pour trouver le nord », jusqu’à la constellation de rayons lumineux transmis par sa production récente. Éclipses engage avec les spectateurs et René Derouin un partage des différentes variantes de ces images de notre américanité; passé, présent et futur.

La Galerie de la Maison du Festival Rio Tinto Alcan

Située au deuxième étage de la Maison du Festival Rio Tinto Alcan, la Galerie — un organisme sans but lucratif —, donne une vitrine aux œuvres originales de la collection du Festival International de Jazz de Montréal, des œuvres que le grand public a rarement eu l’occasion d’admirer. Elles sont signées Jean‑Paul Riopelle, Marcel Barbeau, Corno, Armand Vaillancourt, Francis X. Pavy, Zïlon, Lhasa de Sela, Miles Davis, Tony Bennett, Frédéric Back, Miyuki Tanobe, Diane Dufresne, Richard Séguin, Serge Lemoyne, Robert LaPalme, Alfred Pellan et Yves Archambault, affichiste du Festival depuis plus de 25 ans. Les sérigraphies d’interprétation de ces œuvres, signées, numérotées et à tirage limité, sont aussi mises à l’honneur, et disponibles en exclusivité à la Galerie tout au long de l’année.

La Galerie présente également des expositions d’envergure d’artistes de renommée internationale. En été, elle s’installe en plein cœur des festivités. De plus, elle s’avère un précieux soutien au Festival International de Jazz de Montréal, un organisme sans but lucratif, puisque les éventuels surplus de la Galerie sont consacrés au financement des activités gratuites de l’événement.

La visite se poursuit avec l’Expo Bell des Légendes du Festival et la Médiathèque Jazz/La Presse+… toujours gratuitement !

À côté de la Galerie, on peut découvrir l’Expo Bell des Légendes du Festival, un petit musée où se trouvent des instruments, vêtements de scène, trophées et objets personnels des plus grands noms du jazz qui ont coloré plus de 30 ans d’histoire du Festival et contribué à sa renommée internationale : des costumes de scène de Miles Davis ou d’Ella Fitzgerald aux guitares de Jeff Beck et Ben Harper, en passant par le légendaire chapeau de Leonard Cohen. Juste au-dessus, au troisième étage, on retrouve la Médiathèque Jazz/La Presse+, dont la collection unique, la plus importante au monde dans son domaine, regorge de trésors du jazz, incluant les inestimables archives du regretté journaliste Len Dobbin : des milliers et des milliers de magazines, de photos, et de CD de jazz, des enregistrements vidéo de concerts du Festival, un millier d’heures d’archives vidéo… Tout ça est accessible gratuitement, à l’année.

Heures d’ouverture :

Lundi : fermé

Mardi et mercredi : 11 h 30 à 18 h

Jeudi et vendredi : 11 h 30 à 21 h

Samedi : 11 h 30 à 18 h

Dimanche : 11 h 30 à 17 h

Éclipse René Derouin

Du 13 février au 11 mai 2014

Galerie de la Maison du Festival Rio Tinto Alcan

305, rue Sainte-Catherine Ouest, 2e étage — 514 288-8882 — galerieloungetd.montrealjazzfest.com

Entrée libre

— 30 —

Les commentaires sont fermés.