Communiqué pour diffusion immédiate

L’été est déjà à nos portes !

Diana Ross, Rufus Wainwright en solo, Bobby McFerrin, Tom Harrell, Keith Jarrett solo, Trixie Whitley, Dianne Reeves, Escalandrum, Ginger Baker Jazz Confusion avec Pee Wee Ellis,  Bombino, Farruquito, Zappa Plays Zappa
et For the Record: Tarantino in Concert

Concerts en salle du 35e anniversaire

Prévente exclusive aux abonnés de l’Infolettre Spectra
dès demain 9 h et jusqu’à jeudi 18 h

Montréal, le mardi 4 mars 2014 — Alors que la 35e édition du Festival International de Jazz de Montréal, présenté par TD en collaboration avec Rio Tinto Alcan approche à grands pas, on se réchauffe déjà à l’idée de ce que l’été réserve aux festivaliers. Entre grandes premières et spectacles aux frontières de la danse ou du cinéma, voici un palpitant aperçu de ce qui se passera du 26 juin au 6 juillet prochains. Les billets pour ces nouveaux concerts seront mis en vente ce vendredi 7 mars, à midi… sauf pour les abonnés de l’Infolettre Spectra (inscription gratuite à Montrealjazzfest.com), qui pourront se les procurer en exclusivité dès demain 9 h et jusqu’au jeudi 6 mars, 18 h !

Diana Ross — 3 juillet, 19 h 30, Salle Wilfrid-Pelletier, PdA — série Événements spéciaux TD—Diva s’il en est, icône du showbizz et véritable légende vivante, Diana Ross n’aurait pu faire aux festivaliers de cadeau plus réjouissant que cette toute première visite au Festival. Celle qui incarne le glamour jusqu’au bout des ongles, lauréate d’un Grammy Lifetime Achievement Award et du Prix Ella-Fitzgerald (cuvée 2014) décerné par Festival, couve en son répertoire une odyssée musicale qui s’étend sur 50 ans, des classiques Motown comme Love Child au succès disco Love Hangover, en passant par le jazz de Lady Sings the Blues. Coup de cœur assuré !

Keith Jarrett solo — 28 juin, 20 h, Maison symphonique de Montréalsérie Le Festival à la Maison symphonique  Un concert solo du pianiste génial, compositeur audacieux et improvisateur hors pair ? Pour ceux qui comptent The Köln Concert parmi les joyaux les plus précieux du monde musical, un « tête-à-tête » avec Keith Jarrett n’est rien de moins qu’une manne inestimable, d’autant plus que cela fait près de 25 ans que ce dernier ne nous avait pas honorés d’une telle proposition. Un moment d’anthologie en compagnie d’une légende vivante du Festival, considéré par plusieurs comme un des musiciens les plus importants du dernier demi-siècle.

Bobby McFerrin — 30 juin, 19 h, Maison symphonique de Montréalsérie Le Festival à la Maison symphonique  Un virtuose de la voix, un hypnotiseur de foule et un artiste au bonheur contagieux… pas étonnant qu’un concert de Bobby McFerrin soit une expérience musicale aussi enivrante qu’irremplaçable. Le très légitime lauréat 2003 du Prix Ella-Fitzgerald, qui se plaît à mener le jazz vocal vers des contrées nouvelles, nous propose de renouer à travers son dernier album, Spirityouall, avec l’héritage musical de son père, interprète renommé de Negro spirituals et premier Afro-Américain à chanter au Metropolitan Opera. Un pèlerinage musical jubilatoire.

Zappa Plays Zappa — 2 juillet, 20 h 30, Métropolis — série Les Rythmes Zappa Plays Zappa, c’est le projet fabuleux et un peu fou de Dweezil Zappa, fils aîné du regretté Frank : faire revivre le répertoire éclectique et fort bien garni du paternel, tâche dont il s’est acquitté plus de 500 fois autour du monde depuis 2006 et qui lui a valu un Grammy. Accompagné de son groupe, il nous embarque dans une remontée épique dans le temps avec la tournée Roxy & Elsewhere, rejouant l’album mythique dans son intégralité.

Dianne Reeves — 27 juin, 20 h, Théâtre Maisonneuve, PdA série Les Grands Concerts Rio Tinto Alcan —Récipiendaire du Prix Ella-Fitzgerald 2002 et de 4 Grammy, Dianne Reeves a conquis sa place au panthéon des chanteuses de jazz. Interprète flamboyante sur scène, appréciée des critiques comme du public, elle nous présente son nouvel album, Beautiful Life, qui marie joliment R&B, musique latine, pop et jazz dans des nouvelles compositions et des relectures des Bob Marley, Fleetwood Mac ou Marvin Gaye. Un opus produit par Terri Lyne Carrington où se croisent les talents d’Esperanza Spalding, de Gregory Porter et du regretté George Duke.

Ginger Baker Jazz Confusion avec Pee Wee Ellis, Alec Dankworth et Abass Dodoo — 30 juin, 20 h, Théâtre Maisonneuve, PdA série Les Grands Concerts Rio Tinto AlcanPour sa toute première visite au Festival, le légendaire batteur britannique Ginger Baker, ex-membre de Cream avec Eric Clapton et Jack Bruce, père du solo de batterie et monstre sacré du rock, nous arrive à la tête d’un quartette complété par Pee Wee Ellis (saxophone), Alec Dankworth (basse) et Abass Dodoo (percussions). Au menu : du jazz énergique de haut calibre qui croise le fer avec des rythmes africains, non loin du grand Fela Kuti avec qui Baker a déjà collaboré.

Farruquito — Improvisao — 2 juillet, 20 h, Théâtre Maisonneuve, PdAsérie Les Grands Concerts Rio Tinto Alcan Loué comme étant un des plus grands danseurs de flamenco du siècle par le New York Times, Juan Manuel Fernandez Montoya « Farruquito » a bâti sa renommée sur sa parfaite maîtrise d’un flamenco authentique et viscéral, mêlée à son talent inné pour l’improvisation, qu’il dose avec un équilibre sans faute et passionnel. Un spectacle où le chant, la guitare et la danse fusionnent dans la liberté la plus totale, pour créer chaque soir un spectacle unique.

Piazzolla Plays Piazzolla by Escalandrum — 3 juillet, 21 h 30, Théâtre Jean-Duceppe, PdA — série Jazz Beat Hyatt Regency Montréal Sous la baguette de Daniel « Pipi » Piazzolla, petit-fils de l’illustre bandonéoniste et compositeur Astor Piazzolla, la formation Escalandrum est de retour après son grand succès à MONTRÉAL EN LUMIÈRE 2013 et réinvente avec brio et déférence l’œuvre du regretté maestro. Naviguant entre l’héritage de la musique tango et une interprétation baignée dans le jazz, Daniel Piazzolla (batterie), Nicolás Guerschberg (piano), Mariano Sívori (contrebasse), Damián Fogiel (saxophone), Martín Pantyrer (clarinette et saxophone) et Gustavo Musso (saxophone) réussissent leur pari : réunir le meilleur des deux mondes musicaux.

Tom Harrell Colors of a Dream avec Esperanza Spalding, Jaleel Shaw, Johnathan Blake, Ugonne Okegwo, Wayne Escoffery 6 juillet, 21 h 30, Théâtre Jean-Duceppe, PdAsérie Jazz Beat Hyatt Regency Montréal Réunissant notamment le légendaire trompettiste et joueur de bugle Tom Harrell et la bassiste la plus fascinante de la scène musicale, Esperanza Spalding, la formation Colors of a Dream ne promet rien de moins que du grand art. On ajoute une poignée d’autres musiciens rivalisant de talent et de créativité, dont le flamboyant Jaleel Shaw au saxophone alto, et on obtient un rendez-vous de haut vol avec l’élite du jazz d’aujourd’hui. Un rêve en couleurs…

For the Record: Tarantino in Concert — du 25 au 30 juin, 19 h et 28 et 29 juin, 14 h, Cinquième Salle, PdA — série Culte ! — Entre cinéma, musique et théâtre, on trouve ce spectacle électrisant qui s’annonce comme une folle cavalcade. À quoi d’autre s’attendre de cette équipe de 28 danseurs, musiciens et as du spectacle qui s’aventurent à servir, en musique, un concentré de scènes cultes du maître de la BO lui-même ? De Reservoir Dogs à Django Unchained, c’est l’occasion de revivre des twists endiablés et des braquages survoltés avant de finir attaché sur une chaise avec une oreille en moins… ça vous tente ?

Rufus Wainwright solo — 27, 28 et 29 juin, 20 h, Théâtre du Nouveau Monde — série Nouveau Monde — De retour d’une tournée européenne qui l’a mené jusqu’en Turquie, Rufus Wainwright nous réserve les joyaux de son dernier-né, Vibrate : The Best of Rufus Wainwright, survol d’une carrière qui compte 7 albums et une renommée de chanteur et de compositeur hors pair. Et deux ans après avoir fait vibrer la place des Festivals, l’artiste chéri des Montréalais nous propose cette fois-ci une gâterie de taille : une série de tête-à-tête avec le public dans l’intimité du TNM.

Trixie Whitley — 27 juin, 19 h, Club Soda — Quelques mois après nous avoir fait découvrir son premier long album, Fourth Corner, qui l’a hissée parmi les artistes féminines à surveiller absolument, la fille du regretté bluesman Chris Whitley nous propose une nouvelle virée dans son univers blues-soul incandescent. Dotée d’une présence sur scène aussi magnétique que sa voix, la jeune femme est bien partie pour collectionner les succès… en témoignent son titre d’Artiste féminine de l’année de la Music Industries Association et son nouvel album déjà en gestation.

Bombino — 1er juillet, 19 h, Club Soda — L’été dernier, le jeune guitariste et étoile montante Omar « Bombino » Moctar, Touareg du nord du Niger, avait littéralement soufflé le public des FrancoFolies avec son blues-rock des sables né dans la rébellion. Depuis, il a fait le tour du monde avec son 2album, Nomad, produit par Dan Auerbach des Black Keys, de l’Australie aux Pays-Bas et de la Californie en Pologne, récoltant un succès international instantané et nous gâtant au passage d’une nouvelle escale en sol montréalais.

Billets en vente dès vendredi midi

Déjà en vente

Newport Jazz Festival, Now 60, avec Randy Brecker, Anat Cohen, Larry Grenadier, Karrin Allyson, Mark Whitfield, Clarence Penn et Peter Martin / Alain Lefèvre et l’OSM / Cécile McLorin Salvant / L’orchestre d’hommes-orchestres, Cabaret Brise-Jour — autour des musiques de Kurt Weill / Mike Stern and Bill Evans Band Featuring Tom Kennedy and Steve Smith / Ben Harper & Charlie Musselwhite / Stacey Kent / Buika / Brad Mehldau en concert solo / Marcus Miller / Kenny Garrett Quintet / The Chieftains with Special Guest Ry Cooder / Michael Bublé / Battle of the Bands : le Glenn Miller Orchestra et le Tommy Dorsey Orchestra. Billets déjà en vente, description à montrealjazzfest.com.

Le Festival de Jazz en (chèque) cadeau !

Quand on aime la musique, on en veut toujours et toujours plus ! Heureusement, les nouveaux chèques-cadeaux du Festival sont là pour combler tous les besoins et les goûts des amateurs de bonne musique. D’une valeur de 25 $, ils sont utilisables à l’achat de billets de concerts présentés par le Festival International de Jazz de Montréal et la série Jazz à l’année, dans les boutiques officielles du Festival ou encore à la Galerie Lounge TD et au Bistro Le Balmoral, tous deux situés dans la Maison du Festival Rio Tinto Alcan.

Pour tout savoir avant tout le monde, on peut s’inscrire à l’Infolettre Spectra et recevoir tous les détails concernant les primeurs du Festival International de Jazz de Montréal. Pour plus de renseignements, il faut joindre la Ligne Info-Jazz La Presse+ au 514 871-881 ou sans frais au 1 85JAZZFEST, ou encore visiter montrealjazzfest.com.

— 30 —

Les commentaires sont fermés.