Communiqué pour diffusion immédiate

L’été s’annonce tellement beau !

George Benson, She & Him, Dr. John, Leon Russell, Joshua Redman, Holly Cole, Emilie-Claire Barlow, Sharon Jones & The Dap-Kings et James Hunter, Oliver Jones, Preservation Hall Jazz Band, Woodkid, Ravi Coltrane, Nikki Yanofsky…

Prévente exclusive aux abonnés de l’Infolettre Spectra :
dès maintenant et jusqu’au 1er février, 17 h !

Montréal, le mardi 29 janvier 2012 — Fidèle à son habitude, le Festival International de Jazz de Montréal présenté par TD en collaboration avec Rio Tinto Alcan vient briser la froidure du début d’année avec un excitant aperçu de ce que l’été aura à offrir en matière de jazz et de musique d’ici et d’ailleurs. Voici donc quelques nouveaux concerts que nous réserve la 34e édition, qui se tiendra du 28 juin au 7 juillet prochains. Les billets pour ces concerts seront mis en vente ce samedi 2 février, à midi… sauf pour les abonnés de l’Infolettre Spectra, qui pourront se les procurer en exclusivité du 30 janvier au 1er février, 17 h !

Joshua Redman Quartet and Strings — 29 juin, 19 h, Maison symphonique de Montréal (série Jazz à la Maison symphonique) — Ami fidèle du Festival depuis déjà 20 ans, le charismatique saxophoniste Joshua Redman nous éblouit à chacune de ses visites : on a encore frais en mémoire ses trois géniaux concerts Invitation de 2009 et sa rencontre au sommet avec Brad Mehldau en 2011. Cette année, en compagnie d’Aaron Goldberg, Reuben Rogers et Gregory Hutchinson, le musicien et compositeur nous fera goûter les fruits de son nouveau Walking Shadows (prévu pour mai), dont la matière — des ballades rehaussées d’arrangements de cordes — semble avoir été conçue sur mesure pour la Maison symphonique. On salive déjà !

An Evening with George Benson — 30 juin, Salle Wilfrid-Pelletier, PdA, 19 h 30 (série Événements spéciaux TD) — Guitariste jazz doué, improvisateur chevronné et chanteur de R&B des plus admirés, George Benson mène une brillante carrière depuis plus de 40 ans. Son impressionnant tableau de chasse comprend de nombreux prix Grammy — les trois premiers glanés en 1976, grâce à l’immortel album certifié platine Breezin — ainsi que plusieurs prestations ayant marqué le Festival, où il s’est distingué lors des 10e, 15e et 25e éditions. Deux ans après nous avoir présenté son hommage à Nat King Cole, il revient livrer ses plus grands succès. Vaste et formidable programme.

She & Him. Première partie : Camera Obscura — 3 juillet, Salle Wilfrid-Pelletier, PdA, 19 h 30 (série Événements spéciaux TD) — Elle s’appelle Zooey Deschanel et on a aperçu ses grands yeux de biche à la télé dans la série New Girl ou au cinéma dans le long métrage (500) Days of Summer. Il se nomme M. Ward et on connaît ses disques de folk-rock rêveur. Ensemble, ils forment l’irrésistible duo rétro-pop She & Him, signataire d’une paire de très attachants albums évoquant les beaux jours des Carpenters, ainsi que d’un tout nouveau, Vol. 3, à venir au printemps. Avertissement : le chant de sirène de mademoiselle et les charmes musicaux de monsieur peuvent rendre accro. En première partie, la délicieuse pop de chambre du groupe écossais Camera Obscura.

Programme double : Dr. John et Leon Russell — 3 juillet, Théâtre Maisonneuve, PdA, 20 h (série Les Grands concerts Rio Tinto Alcan) — Sept ans après sa dernière visite au Festival, le célèbre chanteur et pianiste néo-orléanais Mac Rebennack, alias Dr. John, vient nous présenter son dernier album, Locked Down ― un des plus réussis de 2012, selon Rolling Stone — qui propose une version vitaminée de sa décapante prescription R&B-blues-rock-funk. Mais juste avant, le bon docteur laissera place à une autre légende vivante, le chanteur et multi-instrumentiste Leon Russell, qui a accompagné les plus grands (Cocker, Clapton, Dylan…) et connu un vif succès en solo avec son amalgame de blues et de rock sudiste durant les années 1970. Programme de rêve pour amateurs du genre !

Emilie-Claire Barlow — 5 juillet, Théâtre Maisonneuve, PdA, 20 h (série Les Grands concerts Rio Tinto Alcan) — C’est connu, Emilie-Claire Barlow aime les Québécois d’amour Pas étonnant, du coup, que l’étoile montante du jazz canadien ait enregistré un charmant album tout en français, Seule ce soir, qu’elle a offert à une salle comble (et comblée) dans le cadre de Jazz à l’année l’automne dernier. À la demande générale, Miss Barlow revient déballer les jolies chansons de ce disque cadeau — ainsi que tout plein d’autres pièces de son riche répertoire de jazz vocal — pour le plaisir de son public de la Belle Province.

Ravi Coltrane Quartet — 28 juin, Théâtre Jean-Duceppe, PdA, 21 h 30 (série Jazz Beat Hyatt Regency Montréal) — De retour après 5 ans d’absence — il avait soufflé la foule lors du concert-événement Sax Appeal en 2008 —, le brillant saxophoniste américain Ravi Coltrane rapplique avec sous le bras un nouvel album louangé par les experts, Spirit Fiction, son 1er chez Blue Note ! Celui que l’on considère comme une des figures emblématiques du New York jazz d’aujourd’hui y déploie ses vastes talents de compositeur. Clairement, le fils Coltrane trace son sillon et sa démarche artistique bonifiée transcende son célèbre patronyme. Essentiel.

Preservation Hall Jazz Band — 5 juillet, Théâtre Jean-Duceppe, PdA, 21 h 30 (série Jazz Beat Hyatt Regency Montréal) — Avec le Preservation Hall Jazz Band, le dixieland est en bonnes mains. Tirant son nom de la célèbre salle de La Nouvelle-Orléans où il a pris forme, le Preservation Hall Jazz Band en est devenu l’ambassadeur « accrédité ». Grâce à ses voyages dans presque tous les pays du monde, il perpétue depuis cinq décennies la tradition de ce genre musical. Vingt-cinq ans après son unique passage au Festival, le mythique ensemble revient nous faire voyager au coeur des origines profondes du jazz. Un rendez-vous historique !

Oliver Jones solo — 5 et 6 juillet, Cinquième Salle, PdA, 19 h (série Pianissimo) — À chacune de ses visites, le vénérable Oliver Jones se fait un plaisir de nous offrir une magistrale démonstration de piano. Le géant du jazz nous revient après avoir partagé la scène du Théâtre Maisonneuve avec le vibraphoniste Peter Appleyard l’été dernier. Pour cette paire de concerts sortant de l’ordinaire, le célèbre Montréalais interprétera en solo — fait rarissime — un mélange de compositions et de standards dans une Cinquième Salle dont l’intimité se prête parfaitement à l’exercice. Un privilège.

Woodkid — 1er juillet, Métropolis, 20 h 30 (série Les Rythmes) — Signataire de clips remarqués pour Katy Perry, Moby et Lana Del Ray, le réalisateur Yoann Lemoine n’a pas que l’œil, il a aussi l’oreille. À l’origine d’un buzz qui va s’amplifiant depuis la parution de la pièce Iron (vue plus de 18 millions de fois sur YouTube !) il y a deux ans, le polyvalent artiste français confectionne, sous le pseudo Woodkid, une pop cinématographique qui transporte et émeut. Depuis sa prestation automnale triomphale au Grand Rex de Paris, avec percussionnistes et orchestre s.v.p., le garçon fait flèche de tout bois. Le voilà qui s’amène avec aux lèvres les chansons de son 1er album, The Golden Age, à paraître le 18 mars. De l’or en barre. (Prenez note que ce concert ne fait pas partie de la prévente aux abonnés de l’Infolettre Spectra. Billets en vente le samedi 2 février dès midi.)

Sharon Jones & The Dap-Kings et James Hunter — 3 juillet, Métropolis, 20 h 30 (série Les Rythmes) — Réincarnation au féminin du grand James Brown, la fougueuse Sharon Jones déboule avec ses fidèles Dap-Kings, redoutable formation spécialisée dans la revue soul-funk-R&B à l’ancienne. De belles retrouvailles, 10 ans après l’unique visite de la dame au Festival ! La soirée débutera en compagnie de l’excellent chanteur soul James Hunter, applaudi en 2010 sur la place des Festivals, qui revient avec sa furieuse formation, The James Hunter Six, présenter un nouveau disque fort attendu, Minute By Minute. À la bonne heure !

Holly Cole — 27, 28 et 29 juin, Théâtre du Nouveau Monde, 20 h — La talentueuse chanteuse originaire de Nouvelle-Écosse a entrepris sa carrière au sein de divers groupes torontois. Férue de jazz et de pop, cette interprète inspirée sait faire siennes les pièces d’artistes aussi variés qu’Elvis Costello, Joni Mitchell, Tom Waits ou les Beatles. Après un tour de chant remarqué au Théâtre Maisonneuve il y a deux ans, Miss Cole revient nous présenter son nouvel album, Night, dans le cadre chaleureux du TNM — et trois soirs plutôt qu’un, svp ! Doux rendez-vous.

Nikki Yanofsky — 4, 5 et 6 juillet, Théâtre du Nouveau Monde, 20 h — Les présentations ne sont plus à faire : la fille chérie du jazz montréalais, découverte au Festival en 2006 alors qu’elle avait seulement 12 ans, est devenue une chanteuse de calibre international. Applaudie à l’Olympia de Paris, au Blue Note Jazz Club de New York, aux Jeux olympiques de Vancouver et, lors de sa dernière escale festivalière, à la Place des Arts avec l’Orchestre Métropolitain, Nikki Yanofsky nous fait le plaisir d’un triplé de concerts lors desquels on pourra prendre la pleine mesure de son immense talent… et découvrir son nouvel album à paraître en juin. Dire qu’elle n’a pas encore 20 ans…

Billets en vente dès samedi midi

Les billets pour ces concerts seront en vente à compter du samedi 2 février à midi. On pourra se les procurer à la billetterie du Métropolis (59, rue Sainte-Catherine Est, admission.com et ticketmaster.ca, 1 855 790-1245), de la Place des Arts et la Maison symphonique (175, rue Sainte-Catherine Ouest, laplacedesarts.com ou 514 842-2112) et du Théâtre du Nouveau Monde (84, rue Sainte-Catherine Ouest, www.tnm.qc.ca ou 514 866-8668).

Déjà en vente

Aretha Franklin / Wayne Shorter, 80th Birthday Celebration / Jazz at Lincoln Center Orchestra featuring Wynton Marsalis / Belle & Sebastian. Billets déjà en vente, description au montrealjazzfest.com.

Le Festival de Jazz en (chèque) cadeau !

Quand on aime la musique, on en veut toujours et toujours plus ! Heureusement, les nouveaux chèques-cadeaux du Festival sont là pour combler tous les besoins et les goûts des amateurs de bonne musique. D’une valeur de 25 $, ils sont utilisables à l’achat de billets de concerts présentés par le Festival International de Jazz de Montréal et la série Jazz à l’année, dans les boutiques officielles du Festival ou encore à la Galerie Lounge TD et au Bistro Le Balmoral, tous deux situés dans la Maison du Festival Rio Tinto Alcan.

Pour tout savoir avant tout le monde, on peut s’inscrire à l’Infolettre Spectra et recevoir toute l’information concernant les primeurs du Festival International de Jazz de Montréal. Pour plus de renseignements, il faut joindre la Ligne Info-Jazz au 514 871-881 ou sans frais au 1 85JAZZFEST, ou encore visiter le montrealjazzfest.com.

— 30 —

Les commentaires sont fermés.